• Archives pour l'Étiquette Zero
  • Pipoli Aglianico del Vulture 2017 « Zero » DOC (0,75L) (cuvée garantie sans So2 (souffre) ajouté)

    zero2011Le Basilicate est une des régions les plus pauvres de l’Italie. Ses terroirs volcaniques remarquables sont à l’origine d’un rouge délicieux produit sur les versants du volcan éteint Vulture à partir de l’excellent cépage autochtone Aglianico.

    Cette cuvée a été réalisée grâce à une fermentation avec levures naturelles et sans aucun ajout de souffre. La macération des raisins a duré  40 jours, ce qui a permis d’en extraire tout le potentiel polyphénolique protégeant naturellement le vin contre l’oxydation.

    Avec le millésime 2017, l’œnologue Dennis Verdecchia a réussi à nous concocter une cuvée sans SO2 tout à fait délicieuse. La structure de ce vin issu à 100% du cépage Aglianico à l’acidité naturelle assez élevée se prête à ce type de vinification.
    Il faut toutefois être conscient que ces vins rouges sans souffre ajouté présentent une plus grande fragilité que les autres et doivent être impérativement conservés dans des conditions fraîches.

    Cette cuvée nous offre une robe superbe, grenat à reflets violacés.
    Le nez de belle intensité est vraiment élégant.
    En bouche, le vin présente les caractéristiques tanniques du cépage Aglianico cultivé sur terroirs volcaniques mais tout en souplesse et en rondeur.

    C’est un vin vraiment intéressant qui se gardera quelques années sans problèmes dans une cave fraîche.

    C’est une approche intéressante du cépage Aglianico dans un style très différent du Taurasi.

    Température de service : 18°C
    Alcool : 13,5 %/vol
    Accord mets/vins : viandes rôties, viandes rouges et gibier


  • News : 23 avril 2013 : Petit tour d’Europe d’avril 2013 (1ère partie)

    Orliénas, le 23 avril 2013,

    Je ne reviendrais pas sur la partie hongroise du voyage que j’ai déjà évoquée dans mes news du 17 avril 2013 et je consacrerai celle-ci à l’Italie et à Rust en Autriche.

    Comme chaque année, revient le grand salon international de Vérone, le VINITALY. Cette année 2013, il s’est déroulé du 7 au 10 avril et a connu un succès encore plus extraordinaire que pour toutes les éditions passées. 148 000 visiteurs ont été comptabilisés par les services officiels. C’est un chiffre qui est incomparable avec toutes les grandes manifestations sur le vin, comme Vinexpo à Bordeaux ou Prowein à Dusseldorf, qui en a affiché trois fois moins.
    Il est vrai que l’on peut comptabiliser 4 200 exposants. C’est tout bonnement considérable. Comme je l’ai déjà dit de nombreuses fois, c’est le moment incontournable pour rencontrer en quelques jours l’ensemble de nos fournisseurs.
    Si l’Italie ne se porte pas particulièrement bien actuellement, son vignoble, en revanche, est florissant, avec une innovation permanente et un niveau qualitatif qui tutoie les sommets.

    C’est par quelques images et quelques notes de dégustation que je veux vous résumer cet événement.

    1MG_1377
    Dennis Verdecchia, Jean-François Ragot,, Filippo Baccalaro et Marguerite Abergel le 8 avril 2013 à Verona.

    Commençons par le groupe Farnese où le niveau qualitatif de l’ensemble des produits est au top :

    bMG_1380
    Vesevo Greco di Tufo 2012.

    Pour ce qui touche les blancs secs, le Pecorino Terre di Chieti IGT 2012 est délicieux, fruité, structuré, présentant une belle acidité et une petite pointe tannique.
    Le Vesevo Greco di Tufo DOCG 2012 nous offre une belle longueur en bouche et une finale fort savoureuse.
    Le Vesevo Fiano di Avellino 2012 est une vraie splendeur de finesse et d’équilibre, le meilleur probablement jamais produit. Le Grillo 2012 du domaine Zabu  (Sicile) est lui aussi le plus brillant de sa génération, avec de la matière, de la fraîcheur aromatique et une palette fruitée et complexe.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour les rouges, le Montepulciano d’Abruzzo 2012 de base est un vin à la belle robe grenat qui présente une concentration sur le fruit frais à faire pâlir beaucoup de rouges « pré-fabriqués » et « maquillés » à la barrique coutants 3, 4 fois plus cher.

    La cuvée Don Camillo 2012 IGT, assemblage de Montepulciano et de 10% de Cabernet-Sauvignon est la meilleure que j’ai goûtée depuis le millésime 1997. La robe  est éclatante, grenat profond, le nez sur un fruit noir intense et des épices douces, la bouche est « complète »… Que dire de plus…

    Dans les nouveautés, le nouvel œnologue adjoint de la maison, Dennis Verdecchia a vinifié un Aglianico del Vulture 2011 (Basilicate) sans so2 ajouté, autrement dit sans souffre,  qui a été baptisé « zero« . La quantité vinifié est très modeste et nous nous sommes immédiatement positionnés pour les quelques caisses qui n’avaient pas été encore emportées par nos amis importateurs américains.

    Il présente une robe superbe, grenat violacé, un nez de grande intensité et d’élégance et une bouche concentrée, tannique, qui exprime au mieux le caractère minéral de ce terroir volcanique d’exception, le tout dans une main de velours. Vin à découvrir absolument. Il est déjà disponible chez Dionis.
    Toujours dans les nouveautés, le Zabu Il Passo IGT 2012, dont la première édition en 2011 était à base de 100% de Nerello Mascalese a été « construit » avec ce nouveau millésime par un assemblage de 60% de Nerello Mascalese et 40% de Nero d’Avola. Bouteille de grande originalité, où s’expriment à merveille le mariage de ces deux cépages rouges majeurs de la Sicile.

    Notre partenaire San Marzano a produit la gamme habituelle sans aucun reproche. Dans les nouveautés, à signaler la Cuvée du Cinquantenaire dont les vins sont issus du millésime 2009 et qui provient d’un assemblage des très vieilles vignes de Negroamaro de la cuvée « F » et du Primitivo di Manduria de la Cuvée Sessantani.
    Ce vin a une bouche extraordinaire de fruité, de complexité et de longueur. C’est un grand moment de la dégustation.

    Au domaine Rudini (Pachino/Sicile) le Moscato di Noto Baroque 2012 est explosif de fraîcheur aromatique et de fruits. A signaler qu’aucun Moscato Passito di Noto n’a été produit depuis le millésime 2010. Ce dernier reste l’unique vin de ce style produit par le domaine. Il ne nous reste que quelques cartons de ce nectar 2010. Rosario di Pietro m’a promis d’en vinifier un autre en 2013.

    1MG_1398
    Jean-François Ragot et Rosario di Pietro (Rudini/Sicile) le 8 avril 2013.
    bMG_1397
    Cuvée du Cinquantenaire de chez San Marzano.

     

     

    bMG_1393
    Cuvée sans souffre baptisée « Zero » Aglianico del Vulture 2011.

     

    Ce sera tout pour ce jour.
    Cordialement,
    Jean François.