• Archives pour l'Étiquette Touriga Nacional
  • Quinta dos Roques Touriga Nacional 2016 Appellation DÃO (0,75L)

    QUINTA DOS ROQUES TOURIGA NACIONAL 2005Cépage : Touriga Nacional 100%

    Macération pendant 14 jours puis élevage pendant 12 mois, en barriques de chêne français.

    Éléments Analytiques :
    Alcool : 13,6 %/vol
    Acidité totale : 5,81 ‰
    Ce vin, d’un rouge profond, nous offre au nez des soupçons de violettes, d’aiguilles de pins et de fruits rouges. Des notes de chêne et de chocolat sont bien présentes en raison du passage en fûts de chêne mais bien équilibrées avec le fruit.
    En bouche, le vin est généreux et concentré, avec une belle qualité de tannins, suggérant un potentiel de garde remarquable. Ce vin gagnera beaucoup si on le laisse murir encore deux ou trois ans. Sa complexité potentielle laisse augurer d’une évolution favorable sur une vingtaine d’années.


  • Quinta Dos Roques 2016 (Assemblage Touriga Nacional, Jaen, Alfrocheiro , Tinta Roriz et Tinta Cao) Appellation DÃO (0.75L)

    Issu d’un excellent millésime, ce vin est un assemblage de 50% de Touriga Nacional, 20% de Jaen, 15% de Alfrocheiro  preto et 10% de Tinta Roriz et 5% de Tinta Cao.
    Macération de douze jours.
    Élevage de 10 mois en barriques de chêne français de 2ème et 3ème vin.

    Vin à la robe rubis profond, au bouquet intense rappelant le cassis et les aiguilles de pin, à l’élevage particulièrement bien intégré.
    Ce vin complexe aux tanins biens fondus satisfera les fans de vins jeunes mais il gagnera énormément à être conservé pendant plusieurs années avec une apogée dans 10 ans.
    Servir à 16°C.


  • Le Porto

    Délimitée pour la première fois en 1756 par le célèbre Marquis de Pombal, premier ministre du roi du Portugal, homme du siècle de Lumières, la zone d’appellation du Porto représente une superficie considérable de l’ordre de 250 000 ha.
    La zone effectivement plantée a variée à l’époque moderne entre 25 000 et 30 000 ha. A titre comparatif, l’ensemble des appellations « Beaujolais » crus compris est de 22 000 ha et l’appellation Hermitage de seulement 125 ha …

    Comme on le voit sur la carte, cette région s’étend le long de la vallée du Douro, commençant à 80 km à l’est de Porto et se poursuit jusqu’à la frontière espagnole.
    Les facteurs qualitatifs de cette appellation exceptionnelle sont très variés.
    Le premier d’entre eux est bien entendu le terroir, le meilleur concernant les sous-sols de schiste, tout comme dans la vallée de la Moselle allemande.
    L’altitude doit également être prise en compte, les meilleurs vignobles se situant aux alentours de 150 m d’altitude.
    L’inclinaison, c’est-à-dire la pente, joue un rôle très important : plus elle est forte, plus le vignoble est valorisé.
    La densité de plantation : il est à son optimum qualitatif à environ 5 500 pieds/ha.
    Ne passons pas sous silence non plus l’age du vignoble, qui ne peut être vraiment qualitatif qu’avec des cépages d’au moins 25 ans.
    Je laisse bien entendu pour la bonne bouche l’encépagement. Il y a plus de 48 cépages autorisés!
    Les meilleurs cépages sont le Touriga Nacional, le Tinta Barroca, le Tinta Roriz, le Tinta Cão et le Touriga Francesa.

    • cépages-portugal_c1_codega
      cépages-portugal_c2_malvasia-fina
      cépages-portugal_c3_rabigato
    • cépages-portugal_c4_touriga-nacional
      cépages-portugal_c5_barroca
      cépages-portugal_c6_tinta-amarela
    • cépages-portugal_c7_tinta-roriz
      cépages-portugal_c8_tinto-cao
      cépages-portugal_c9_touriga-francesa

    Un petit mot sur les conditions climatiques « extrêmes » de cette région, qui peuvent être très froides en hiver plus on s’éloigne vers l’est et qui peuvent en été dépasser 45°C.

    Vendanges traditionnelle dans le Douro

    La vinification du Porto obéît à des règles très particulières. Autrefois les raisins étaient apportés dans les chais et vigoureusement foulés durant de longues heures par une vingtaine de vendangeurs selon un rythme immuable, dans des cuves ouvertes en granit, appelées Lagares. Ce système hyper traditionnel, qui existe encore parfois à titres exceptionnel, permettait une extraction maximum de la couleur et des tanins. On utilise aujourd’hui dans les grands domaines des procédés plus modernes, peut-être aussi efficaces mais moins folkloriques …
    Une fois la fermentation du moût commencée, intervient la délicate phase du mutage, plus ou moins tardive selon la quantité de sucres résiduels désirée. Le mutage consiste à introduire 100 litres d’eau de vie à 76° dans 450 litres de moût en fermentation. Ce procédé stoppe immédiatement la fermentation. Le moût est alors soutiré dans des fûts d’environ 600 litres appelés « Pipes » où l’élevage se fait selon des durées très variables.

    Les différents types de portos :

    Porto RUBY :
    le plus simple de tous avec un élevage très court.

    Porto TAWNY :
    les meilleurs subissent un élevage en « pipe » de 10, 20, 30 ans voire jusqu’à 40 et plus …

    Porto Millésimé (à ne pas confondre avec les Vintages) :
    on les appelle aussi COLHEITA. C’est un TAWNY d’un seul millésime avec une durée d’élevage de 7 années minimum.

    LBV (Late Bottled Vintage) :
    c’est un porto d’une seule année qui à passé entre 4 et 6 années en foudre avant d’être embouteillé.

    Porto VINTAGE :
    produit en année exceptionnelle, provenant d’une seule récolte. La maturation en fûts est de 2 ans, puis il est mis en bouteille et continue son évolution dans le verre. Son fruité et sa couleur sont particulièrement intenses. De plus, les meilleurs proviennent d’un seul domaine appelé QUINTA. Les quintas sont elles-mêmes classées en différentes catégories selon la qualité des vignobles, les meilleurs étant les Quintas A.

    Un mot pour les portos blancs, produits simples et fruités qui peuvent être agréables à l’apéritif.

    • Porto-15_carafe-porto
      Porto-14_entrepot_vilanova
      Porto-13_lagar_1
    • Porto-12_vindimas
      Porto-11_old-lagar_1
      Porto-10_lagares
    • Porto-09_picture1
      Porto-02_baron_forrester
      Porto-03_nelson
    • Porto-04_baroque_vilareal
      Porto-05_quinta-da-boavista
      Porto-06_quinta-da-boavista
    • Porto-07_
      Porto-08_douro01
      Porto-01_marquis_pombal

    PORTO VINTAGE

    Situé dans une région montagneuse au nord est du Portugal, le Haut Douro réunit des conditions particulièrement difficiles pour n’importe culture :
    pas de terres arables,
    pentes à 60° couvertes d’ardoise et de granit fragmenté et grillées par une soleil éclatant.
    Le travail acharné des hommes a permit la culture de la vigne.
    La vallée du Douro couvre 243000 hectares, dont 24000 sont cultivés. 29620 viticulteurs se partagent 80000 vignobles.
    La rencontre en 1678 de 2 gentilshommes anglais avec l’abbé de Lamego, et l’intérêt qu’ils portèrent à son vin doux , marque le début de l’aventure du Porto et du développement qu’on lui connait dans les échanges commerciaux avec la Grande Bretagne depuis le XVII ème siècle.
    Le Porto est un vin muté (ou de liqueur).
    48 cépages sont autorisés pour sa production, les meilleurs sont : Touriga Nacional, Tinta Cao, Tinta Roriz, Tinta Barroca, Tinta Francesca, Tinta Amarela.
    La classification des Porto est unique et relève d’un système complexe de points attribués en fonction du sol, des cépages, du rendement, de l’âge des vignes, du site, du microclimat, de la densité des vignes.
    Plus le vignoble reçoit de points, plus le prix officiel des raisins est élevé et la production autorisée est forte.
    Les vignobles sont classés de A pour les meilleurs à F pour les moins bons.

    Contrairement à la vision franco-française qui fait du Porto un vin d’apéritif, le Porto Vintage est un grand vin rouge doux qui peut accompagner des plats de viande en sauce relevés et plus particulièrement de gibier. Toutefois, eu égard à ses caractéristiques « capiteuses », il est bien entendu à consommer avec modération. Un grand Porto Vintage se décante en carafe et doit être consommé dans les 24 heures de son ouverture.

    Contrairement à la vision franco-française qui fait du Porto un vin d’apéritif, le Porto Vintage est un grand vin rouge doux qui peut accompagner des plats de viande en sauce relevés et plus particulièrement de gibier. Toutefois, eu égard à ses caractéristiques « capiteuses », il est bien entendu à consommer avec modération. Un grand Porto Vintage se décante en carafe et doit être consommé dans les 24 heures de son ouverture.

    Contrairement à la majorité de nos compatriotes qui boivent des quantités importantes de Porto ordinaire à titre d’apéritif, je n’en consomme pas personnellement, ne buvant que du vin blanc à cet effet.
    En revanche, c’est avec le plus grand plaisir que je bois (avec modération) dans des moments exceptionnels un grand Porto Vintage. C’ est une expérience que je recommande, car elle ouvre des horizons inattendus et inexplorés même, pour un amateur averti. C’est un vrai vin, avec beaucoup de couleur, beaucoup de tanins, beaucoup d’arômes et une puissance hallucinante. Je vous conseille d’essayer un jour de marier avec un lièvre à la royale, un porto vintage 1983. Je suis sûr que vous m’en reparlerez.


    [nggallery id=10]

  • ÉPUISÉ – Quinta Dos Roques Reserva 2006 Appellation DÃO (0.75L)

    Assemblage :
    Touriga nacional (55%), Alfrocheiro preto (20%), Jaen (15%), Tinta Roriz (5%) et Tinto Cão (5%)
     
    Robe grenat profond , brillante.
    Bouquet fruité intense de baies sauvages avec des notes de vanille et de chocolat apportées par l’élevage.
    En bouche, belle concentration et surtout grande complexité aromatique apportée par cette sélection unique des grands cépages autochtones portugais. C’est extrêmement généreux avec des tanins fins mais présents.
    Pleine maturité estimée : 2016.
     

  • EPUISE – Quinta Dos Roques Reserva 2003 Appellation DÃO (0.75L)

    QUINTA DOS ROQUES RESERVA 2003

    Le millésime 2003 est un assemblage de :
    Touriga Nacional : 55 %
    Alfrocheiro Preto : 15 %
    Jaen : 15 %
    Tinta Roriz (Tempranillo) : 10 %
    Tinto Cão : 5%

    Élevage en barrique de chêne français de 225 litres pendant 14 mois.

    Fermentation en cuve inox avec une macération de 17 jours avec remontages (température 28 à 30 °C).
    Embouteillage après très légère filtration en juillet 2005.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 14% vol
    Acidité totale : 5,7‰ (mesurée en acide tartrique)
    Extraits secs : 30.5 gr/l

    Robe grenat profond , brillante.
    Bouquet fruité intense de baies sauvages avec des notes de vanille et de chocolat apportées par l’élevage.
    En bouche, belle concentrationet surtout grande complexité aromatique apportée par cette sélection unique des grands cépages autochtones portugais. C’est extrêment généreux avec des tanins fins mais présents
    Pleine maturité estimée : 2016.


  • EPUISE – Quinta Dos Roques 2005 (Assemblage Touriga Nacional, Jaen, Alfrocheiro et Tinta Roriz) Appellation DÃO (0.75L)

    Issu peut-être du plus grand millésime des vingt dernières années, ce vin est un assemblage de 50% de Touriga Nacional, 25% de Jaen, 20% de Alfrocheiro et 5% de Tinta Roriz.
    Macération de treize jours.
    Élevage de 12 mois en barriques de chêne français de 2ème et 3ème vin.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13.8%
    Acidité totale : 5.8‰
    Extrait sec : 30.2g/L

    Vin à la robe rubis profond presque grenat, au bouquet intense, à l’élevage particulièrement bien intégré. Vin complexe aux tanins biens fondus pouvant évoluer sur une quinzaine d’années.


  • EPUISE – Quinta Dos Roques Touriga Nacional 2003 Appellation DÃO (0.75L)

    Posté dans par admin

    QUINTA DOS ROQUES TOURIGA NACIONAL 2002Cépage : Touriga Nacional 100%
    Élevage en fût de chêne français de 225 litres pendant 15 mois.

    Après un millésime 1998 un peu difficile dans la région, 1999 fut une année de transition climatique permettant l’élaboration de bons vins. Avec les millésime 2000 et 2002 nous avons retrouvé l’équilibre et la concentration. Le millésime 2003 présente toutes les caractéristiques de cette année de canicule, probablement millénaire.

    Alcool : 13.2%
    Acidité totale : 5.5‰
    Extrait sec : 31g/L

    La robe est grenat, presque noire, dense et brillante. Le nez encore fermé rappelle la violette avec une touche de goudron.

    En bouche, le vin est exceptionnellement concentré avec une structure tannique imposante. Très longue garde prévisible de plus de vingt ans. Bouteille pour les amateurs éclairés et un peu patients…


  • EPUISE – Quinta dos Roques Touriga Nacional 2002 Appellation DÃO

    Posté dans par admin

    QUINTA DOS ROQUES TOURIGA NACIONAL 2002Cépage : Touriga Nacional 100%
    Élevage en fût de chêne français de 225 litres pendant 15 mois.

    Alcool : 12.7%
    Acidité totale : 6.2‰
    Extrait sec : 30g/L

    Robe grenat profond avec des nuances de violette, « d’aiguilles de pins » et de fruits rouges. L’élevage respecte parfaitement le fruité remarquable du vin.

    En bouche, belle matière avec des tanins présents mais bien fondus qui devraient assurer une très jolie garde. Le vin est remarquablement fruité et devrait évoluer favorablement sur une dizaine d’années. C’est un millésime plaisir.


  • EPUISE – Quinta dos Roques Touriga Nacional 2005 Appellation DÃO

    QUINTA DOS ROQUES TOURIGA NACIONAL 2005Cépage : Touriga Nacional 100%
    Certainement le plus grand vin de Touriga Nacional produit depuis que le domaine embouteille ses vins. Il est encore supérieur aux deux grands millésime 1996 et 1997. L’été 2005 a été extrêmement sec mais la chaleur est demeurée raisonnable sans les excès de 2003. De petites précipitations à la mi-août et en septembre ont permis une maturation optimale. Les vendanges se sont déroulées entre le 5 septembre et le 3 octobre.
    Élevage pendant 14 mois, en barriques françaises de 225 litres, neuves et de 2ème année .

    Éléments analytiques :
    Alcool : 14.3%
    Acidité totale : 5.6‰
    Extrait sec : 33.
    3 g/L


    Le vin présente une robe noire très brillante et de grande densité, un bouquet noble et intense, ineffable synthèse entre le fruit noir et la minéralité. (on est sur un terroir de granit)
    En bouche, l’ensemble est très riche avec une qualité de tanins rare dans ces régions. Grande longueur. Bouteille de collection.
    Ce vin peut être bu bien entendu jeune, mais il devrait évoluer magnifiquement sur une vingtaine d’années.


  • Archives : Quinta dos Roques Touriga Nacional 2007 Appellation DÃO (0,75L) – EPUISE

    Cépage : Touriga Nacional 100%
    Certainement un des plus grands vins de Touriga Nacional produit depuis que le domaine embouteille ses vins. L’été 2007 a été moins chaud que d’habitude et assez sec permettant une lente maturation des raisins. Les vendanges se sont déroulées dans la région entre le 18 septembre et le 9 octobre.
    Élevage pendant 15 mois, en barriques françaises de 225 litres, neuves et de 2ème année .

    Le vin présente une robe noire très brillante et de grande densité, un bouquet noble et intense, ineffable synthèse entre le fruit noir et la minéralité (on est sur un terroir de granit).
    En bouche, l’ensemble est très riche avec une qualité de tanins rare dans ces régions. Grande longueur. Bouteille de collection.
    Ce vin peut être bu bien entendu jeune, mais il devrait évoluer magnifiquement sur une vingtaine d’années.


  • Le Vin du mois : Sélection Grands Portos Vintage Offley

    Posté dans par admin

    Vin du Mois : Mai 2008

    Sélection Grands Portos Vintage Offley
    1983 – 1987 – 1999 – 2000
    Quinta Boa Vista (Portugal)

    Délimitée pour la première fois en 1756 par le célèbre Marquis de Pombal, premier ministre du roi du Portugal, homme du siècle de Lumières, la zone d’appellation du Porto représente une superficie considérable de l’ordre de 250 000 ha.
    La zone effectivement plantée a variée à l’époque moderne entre 25 000 et 30 000 ha. A titre comparatif, l’ensemble des appellations « Beaujolais » crus compris est de 22 000 ha et l’appellation Hermitage de seulement 125 ha…

    Carte de la zone d’appellation Porto.

    [singlepic id=155 w=320 h=240 float=none]

     Comme on le voit sur la carte, cette région s’étend le long de la vallée du Douro, commençant à 80 km à l’est de Porto et se poursuit jusqu’à la frontière espagnole.
    Les facteurs qualitatifs de cette appellation exceptionnelle sont très variés.
    Le premier d’entre eux est bien entendu le terroir, le meilleur concernant les sous-sols de schiste, tout comme dans la vallée de la Moselle allemande.
    L’altitude doit également être prise en compte, les meilleurs vignobles se situants aux alentours de 150 m d’altitude.
    L’inclinaison, c’est-à-dire la pente, joue un rôle très important : plus elle est forte, plus le vignoble est valorisé.
    La densité de plantation : il est à son optimum qualitatif à environ 5 500 pieds/ha.
    Ne passons pas sous silence non plus l’age du vignoble, qui ne peut être vraiment qualitatif qu’avec des cépages d’au moins 25 ans.
    Je laisse bien entendu pour la bonne bouche l’encépagement. Il y a plus de 48 cépages autorisés!
    Les meilleurs cépages sont le Touriga Nacional, le Tinta Barroca, le Tinta Roriz, le Tinta Cão et le Touriga Francesa.
    Un petit mot sur les conditions climatiques « extrêmes » de cette région, qui peuvent être très froides en hiver plus on s’éloigne vers l’est et qui peuvent en été dépasser 45°C.

    Cliquez sur les photos pour les agrandir

    • cépages-portugal_c1_codega
      cépages-portugal_c2_malvasia-fina
      cépages-portugal_c3_rabigato
    • cépages-portugal_c4_touriga-nacional
      cépages-portugal_c5_barroca
      cépages-portugal_c6_tinta-amarela
    • cépages-portugal_c7_tinta-roriz
      cépages-portugal_c8_tinto-cao
      cépages-portugal_c9_touriga-francesa

    La vinification du Porto obéit à des règles très particulières. Autrefois les raisins étaient apportés dans les chais et vigoureusement foulés durant de longues heures par une vingtaine de vendangeurs selon un rythme immuable, dans des cuves ouvertes en granit, appelées Lagares.

    [singlepic id=160 w=320 h=240 float=center]

    Ce système hyper traditionnel, qui existe encore parfois à titres exceptionnel, permettait une extraction maximum de la couleur et des tanins. On utilise aujourd’hui dans les grands domaines des procédés plus modernes, peut-être aussi efficaces mais moins folkloriques …
    Une fois la fermentation du moût commencée, intervient la délicate phase du mutage, plus ou moins tardive selon la quantité de sucres résiduels désirée. Le mutage consiste à introduire 100 litres d’eau de vie à 76° dans 450 litres de moût en fermentation. Ce procédé stoppe immédiatement la fermentation. Le moût est alors soutiré dans des fûts d’environ 600 litres appelés « Pipes » où l’élevage se fait selon des durées très variables.

    Les différents types de portos :

    Porto RUBY : le plus simple de tous avec un élévage très court.

    Les Portos blancs quant à eux sont des produits simples et fruités qui peuvent être agréables à l’apéritif.

    Porto TAWNY : les meilleurs subissent un élevage en « pipe » de 10, 20, 30 ans voire jusqu’à 40 et plus …

    Porto Millésimé (à ne pas confondre avec les Vintages) : on les appelle aussi COLHEITA. C’est un TAWNY d’un seul millésime avec une durée d’élevage de 7 années minimum.

    LBV (Late Bottled Vintage) : c’est un porto d’une seule année qui à passé entre 4 et 6 années en foudre avant d’être embouteillé.

    et enfin le grand Porto VINTAGE : produit en année exceptionnelle, provenant d’une seule récolte. La maturation en fûts est de 2 ans, puis il est mis en bouteille et continue son évolution dans le verre. Son fruité et sa couleur sont particulièrement intenses. De plus, les meilleurs proviennent d’un seul domaine appelé QUINTA. Les quintas sont elles-mêmes classées en différentes catégories selon la qualité des vignobles, les meilleurs étants les Quintas A.

    OFFLEY QUINTA BOA VISTA 1983 (Classe A)
    Probablement le meilleur millésime de la décade 80. Une réussite majeure de la Quinta Boa Vista. Après presque 25 ans, dont 2 années passées en foudre, il se présente comme un des cinq meilleurs 83 produits dans l’appellation. La robe est restée grenat très profonde presque noire, avec quelques reflets d’évolution. Les tanins très puissants durant les 15 premières années, sont maintenant parfaitement fondus. La bouche présente de délicieux arômes de confiture de mûres et de saveurs épicées. Excellente longueur. Ce vin est devenu une rareté totale.
    Vin à boire ou à garder.

    OFFLEY QUINTA BOA VISTA 1987 (Classe A)
    Beaucoup de classe avec une « très belle finition ».
    Robe presque noire, des arômes très mûrs de raisin de Corinthe. Corsé, avec des arômes élégants de fruits noirs, il est de grande structure avec une longue finale épicée. C’est un superbe rapport qualité/prix pour un millésime qui n’avait pas été porté aux nues par les critiques britanniques, qui font souvent autorité en la matière… Ce vin est devenu également une rareté totale.

    OFFLEY QUINTA BOA VISTA 1999 (Classe A)
    Année chaude, caractérisée par une certaine surmaturité. A bientôt dix ans, ce vin à la robe grenat est encore de grande jeunesse. La bouche est marquée par des arômes de fruits noirs, mais aussi de prunes et de raisins secs. Déjà très velouté en bouche avec des tannins bien fondus, il est prêt à boire et évoluera encore favorablement sur cinq à dix années.

    OFFLEY QUINTA BOA VISTA 2000 (Classe A)
    Grande année de garde, ce vin présente une robe noire impénétrable. Le nez est superbe, sur la liqueur de mûre et de cassis. grande structure tannique en bouche, ces derniers commençant à peine à s’arrondir. Ce vin est destiné aux amateurs pas trop pressés. Il évoluera favorablement sur quinze à vingt années.

     [singlepic id=152 w=320 h=240 float=center]


  • Le Vin du mois : Quinta dos Roques Touriga Nacional 2005

    Vin du Mois de Mars 2008

    QUINTA DOS ROQUES (Appellation DÃO) – PORTUGAL

    Le premier millésime que nous avons présenté sur le marché français des superbes vins de la Quinta Dos Roques, est le 1997. Il offre aujourd’hui de magnifiques bouteilles aptes à évoluer encore favorablement sur plus de dix ans.
    Le grand secret de cette remarquable appellation d’origine réside dans son terroir granitique et schisteux, son climat tempéré, aux précipitations pouvant dépasser un mètre par an et bien sûr dans ses multiples cépages autochtones, dont le plus brillant est le Touriga Nacional.

    Issu peut-être du plus grand millésime des vingt dernières années, ce vin est un assemblage de 50% de Touriga Nacional, 25% de Jaen, 20% de Alfrocheiro et 5% de Tinta Roriz.
    Macération de treize jours.
    Élevage de 12 mois en barriques de chêne français de 2ème et 3ème vin.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13.8%
    Acidité totale : 5.8‰
    Extrait sec : 30.2g/L

    Vin à la robe rubis profond presque grenat, au bouquet intense, à l’élevage particulièrement soigné. Il est complexe avec de délicieux arômes de fruits noirs bien murs et des tanins fins, déjà biens fondus. Il pourra évoluer sur une quinzaine d’années au moins.

    QUINTA DOS ROQUES TOURIGA NACIONAL 2005

    Cépage : Touriga Nacional 100%
    Certainement le plus grand vin de Touriga Nacional produit depuis que le domaine embouteille ses vins. Il est encore supérieur aux deux grands millésime 1996 et 1997. L’été 2005 a été extrêmement sec mais la chaleur est demeurée raisonnable sans les excès de 2003. De petites précipitations à la mi-août et en septembre ont permis une maturation optimale. Les vendanges se sont déroulées entre le 5 septembre et le 3 octobre.
    Élevage pendant 14 mois, en barriques françaises de 225 litres, neuves et de 2ème année .

    Éléments analytiques :
    Alcool : 14.3 %
    Acidité totale : 5.6 ‰
    Extrait sec : 33.3 g/L

    Le vin présente une robe noire très brillante et de grande densité, un bouquet noble et intense, ineffable synthèse entre le fruit noir et la minéralité, que fait ressortir le magnifique terroir granitique.
    En bouche, l’ensemble est dense et savoureux avec une qualité de tanins rare dans cette région.
    Grande longueur. Bouteille de collection.
    Ce vin peut être bu bien entendu jeune, mais il devrait évoluer magnifiquement sur une vingtaine d’années.


  • News 3 Novembre 2003

    Orliénas le 3 novembre 2003

    Cher(e) ami (e) œnophile,

    Les préparatifs au voyage vers l’Europe Centrale et Orientale et la difficile traversée en  voiture  vers l’est des Carpates A cette période de rani ou l’hiver est arrivé prématurément, n’ont pas permis à  Jean François Ragot de s’adresser directement à vous comme il aime à le faire à cette période, chaque année.

    Le voyage qu’il entreprend à Cotnari, au moment où je vous écris, se veut résolument constructif pour le moyen terme mais dans l’actualité, les rapports avec la « nouvelle direction » du Domaine nous apporte bien des déceptions. Le chemin vers une attitude civilisée dans les relations d’affaires nous paraît encore bien long en Roumanie. Seule la haute qualité des vins que nous y sélectionnons et l’intérêt que vous y trouvez, nous donne l’énergie de poursuivre nos efforts à maintenir une relation en attendant une nouvelle génération d’interlocuteurs.

    Le printemps a été fructueux sur le plan de découverte de nouvelles possibilités en Afrique du Sud bien que Jean-François n’ait pas été globalement satisfait par la tendance à  la médiocrité, à la course au rendement, aux vins maigres et sans équilibre. Heureusement nos partenaires historiques évitent ce penchant dangereux et continuent de respecter une charte de haute qualité. Le seul bémol à propos l’Afrique du sud concerne le mode de gestion de la relation. D’un commerce tout à fait charmant quand ils nous reçoivent au Domaine, nos « amis Sud Africains » sont quelques peu fantasques dans les échanges commerciaux par fax ou mail et témoignent d’une attitude qui n’est pas sans rappeler celle des dirigeants roumains. Mais la encore, comment ne pas faire les efforts requis pour bénéficier des vins précieux de KanonkopHamilton Russell, Constance… A Stellenbosch, deux nouveaux venus sortent du lot : le séduis Bradgate Cabernet sauvignon-Merlot 2000 du Domaine Jordan et le très beau Shiraz 2001 puissant et typé comme on les aime du Domaine Middelvlei (130 ha propriété de Famille Momberg)

     

    Nous avons sélectionné pour vous une remarquable cuvée de Tokaj aszu Château Sarospatak 6 Puttonyos 1999, chef d’œuvre d’équilibre et de complexité aromatique. Il sera disponible, comme la règlementation hongroise l’exige, au début de 2004. J’en profite pour signaler aux amateurs de Tokaji plus anciens et en particulier du Tokaji Aszu Puttonyos 1983 Château Sarospatak, que nous arrivons au bout de nos disponibilités de ce vin  exceptionnel qui a fait les délices de nombreux gourmets depuis 1996. Les dernières bouteilles seront pour les plus prompts à réagir. Certains parmi vous se souviendront certainement cette très sympathique et ultime vendange tardive de Gewürztraminer que le domaine Simonsig a Stellenbosch (Afrique du Sud) a produit pour notre plaisir avant d’arracher pour planter Pinotage  et Cabernet Sauvignon. Devant vos sollicitations à retrouver son équivalent par le prix et la qualité nous sommes heureux vous annoncer la découverte d’un très joli moelleux de Gewürztraminer chez notre ami et partenaire fidèle Bruno Landauer à Rust (Burgenland-Autriche). Ce Spätlese parfait  d’équilibre et de puissance aromatique saura ,sans conteste, atténuer avantageusement la frustration de la disparition du Simonsig et vous apporter de grands plaisir. Le Ruster Auslese 2002, vendange tardive de grains nobles Bruno Landauer, arrivé au début juin est plébiscite par la Haute Restauration française et suisse et à pleinement trouvé sa place dans la Collection des Vins Mythiques et légendaire de Dionis. Il s’inscrit parfaitement dans la grande tradition des liquoreux d’exceptions et vins d’ambassade de l’ancien Empire Austro-hongrois.

    En Italie, la Toscane se rappelle à nous  par le très haut niveau qualitatif de ses rouges :  Brunello et Rosso di Montalcino et le retour (tant espéré par des inities) du très fameux Vinsanto san Antimo DOC 1997 du Domaine Il Poggione, présenté en bouteille de 0,50 litre. Le Vinsanto do Toscane est appelé ainsi en souvenir d’une tradition médiévale selon laquelle les raisins, séchés dans les greniers, étaient pressurés pendant la Semaine Sainte. Les raisins de Trebbianno et de Malvasia vendangés  à la fin de l’été 1997 ont été mis a passeriller, suspendus dans des greniers bien aérés durant quatre mois et pressurés fin janvier 1998. Le vin a été élevé durant 6 années dans des petits fûts do 125 litres (Carretelli) hermétiquement clos

    La chronique d’ Olivier Poussier, Champion du monde de sommellerie en titre, dans la Revu des vins de France sur le Touriga Nacional 2000 de la Quinta Dos Roques (appellation Dão-Portugal) a suscité un grand intérêt parmi les lecteurs à un moment où nous avions pratiquement épuise notre allocation de ce vin remarquable. Devant notre insistance, Direction du Domaine a eu la courtoisie de nous allouer 360 bouteilles supplémentaires qui ont très rapidement été entamées (il reste 150 bouteilles à ce jour).

     

    Je profite de cette anecdote pour saluer les « leaders d’opinion » qui écrivent en conscience pour informer des heureuses découvertes qu’ils font quand ils ont goûte les vins au hasard d’un dîner, en restauration, ou tout simplement quand ils ont acheté le vin.

     

    Cependant je tiens à vous faire part de ma mauvaise humeur à l’égard de certains « faiseurs de guide » dont les pratiques relèvent d’un pur mercantilisme, jugez en:

     

    Nous avons été contactes à plusieurs reprises par Mr Cobbold qui avait le projet de commettre « Le guide Fleurus des vins d’ailleurs » et qui nous demandais de lui fournir gratuitement nos vins disponibles à la vente afin qu’il les soumette à un « Comité Expert »  qui les jugerait dignes non de figurer au et Guide ».

     

    Mr Cobbold connait bien Jean François Ragot depuis plusieurs années et à même eu l’occasion de venir déguster nos vins au Caveau. Nous aurions été heureux de lui ouvrir à nouveau nos portes et nos bouteilles ainsi qu’à son équipe afin qu’ils se fassent une opinion « in situe » sur la qualité de notre travail de sélection. Voici bientôt une vingtaine d’années que Jean-François Ragot parcourt le monde à raison, en moyen annuelle, de quatre tours d’Europe et d’un tour dans l’hémisphère austral, pour vous faire partager ses découvertes et ses coups de cœur, à l’écart des vins d’étiquettes. Ceci représente investissement important pour un nombre de bouteilles disponibles souvent ridicule. Je trouve donc que les méthodes de certains « guides » relèvent davantage du racket et de la publicité déguisée, pour ne pas nous associer à leurs entreprises.

     

    Dans la mesure où aucun de nos vins, pas même les plus prestigieux qui honorent les plus belles Tables de France et sont reconnus comme exceptionnels par la Grande Sommellerie n’ont fait l’objet du moindre commentaire, nous aurions souhaité, Jean-François et moi, que

    Dionis ne figure pas dans cc précis de publicité, a compagnie des négociants de vins étrangers qui ont adresse, pour certains, plus d’une palette de vins (600 bouteilles) et qui se trouvent cités presque à chaque page. Nous trouvons scandales que les promoteurs de cet ouvrage aient mentionné, sans notre accord, notre Maison dans une liste de Cavistes en Rhône-Alpes avec nos clients distributeurs. Ceci constitue un désinformation manifeste et sans être paranoïaque, probablement perfide. Ce « Guide Fleurus des vins d’ailleurs » est vendu en librairie 22,50 euro, ce qui représente à nos yeux une excellent affaire pour ses promoteurs compte tenu de la gratuité des vins et du bénévolat des « dégustateurs ».

    Après ce mouvement d’humeur, revenons à des passions plus positives.

     

    Le Vin de Constance 1999 s’annonce pour la semaine 52 de la présente année 2003. Son prix reste inchangé malgré une nouvelle hausse au Domaine. Les quantités restent toujours aussi limitées.
    Pour préparer dignement les Fêtes de Noël et de Saint Sylvestre, Jean-François a décidé de vous entr’ouvrir sa cave aux trésors et vous offrir à titre tout à fait exceptionnel :

    • 3 grands liquoreux d’anthologie du Burgenland autrichien que certains parmi vous (la Vieille Garde de nos fidèles clients) ont eu l’opportunité d’acquérir voici 8 à 10 ans et dont nous avions gardé quelques précieux flacons.
      Ces vins de collection vous sont proposés à un prix très inférieur à leur véritable cotation et à leurs mérites.
    • 1 mini verticale de Vin de Constance sur les millésimes 1997,1998,1999.

    Voila une belle façon de terminer une année 2003 qui j’espère, aura été pour vous bénéfique.

    Sincères salutations œnophiles,

    Raymond Fitoussi


  • News 10 Mars 2003

    Orliénas, le 10 mars 2003.

    Cher(e) ami(e), Cher(e) client(e),

    C’est avec plaisir que je reprends contact avec vous avant mes pérégrinations œnologiques printanières. L’hiver n’a pas été inactif. La période qui a précédé et suivi les fêtes de fin d’année a été intense et riche en rencontres. En effet, certains parmi vous doivent se souvenir de leur passage au Caveau de Dionis et des merveilles qu’ils y ont dégustées. J’en profite pour adresser une amicale salutation à nos amis de Tahiti et de Nouvelle Calédonie qui ont bravé la froidure pour nous rendre visite à Orliénas ce début d’année…

    Je voudrais vous remercier par la présente de l’intérêt que vous nous témoignez fidèlement .

    Des vins finissent à regret, d’autres arrivent prometteurs. Ce mouvement, c’est vous qui en marquez la mesure, sans que nous puissions intervenir pour ralentir ou accélérer le rythme. Ainsi sont virtuellement épuisés :
    le Simonsig Gewürztraminer 2001 (passage fulgurant),
    le Simonsig Pinotage 1998 (remplacé par le millésime 2000, de belle facture)
    le Casa Donoso Cabernet Sauvignon reserva 1999,
    l’Abadia san Campio Albariño 2000 (bientôt remplacé par le millésime 2002),
    le vin de constance 1998, pour lequel nous avons pu cependant garder quelques bouteilles pour les retardataires.

    Avec les beaux jours qui s’annoncent, viennent les occasions de déguster des vins blancs secs, frais, vifs et charmeurs. Je vous invite à découvrir les Grands Riesling Kabinett Trocken (sec) de la vallée du Rhin, sans oublier les Assyrtico secs de Santorin.

    Je ne manquerai pas de vous faire part de mes recherches et le cas échéant de mes nouvelles découvertes.
    Salutations œnophiles .

    Jean François Ragot.

     

    Aperçu des Cabernet Sauvignon 2002 en train de passeriller dans les greniers de notre ami et partenaire G-Lunzer, le 3 novembre 2002. Ces raisins sont bien entendu destinés à l'élaboration d'un rarissime vin de paille, qui fait entre autres les délices de notre ami Eric Beaumard du Georges V...

    Hamilton Russell Chardonnay 2001
    Afrique du Sud

    L’œnologue Kevin Grant nous a vraiment composé un nectar pour ce millésime 2001.

    Terrific! Comme disent les britanniques. Il s’agit de l’année la plus fraîche dans la région d’Hermanus depuis le mémorable 1995, mais en Afrique, fraîcheur rime pour le vin avec qualité. Les raisins sont issus d’un rendement extrêmement bas de 15 hectolitres à l’hectare.

    Ce vin se révèle merveilleusement expressif et complexe, présentant des arômes d’agrumes verts, une belle minéralité, le tout enrobé dans un élevage particulièrement soigné en barriques françaises. Ce vin évoluera favorablement sur une bonne dizaine d’années.

     

    Ruster Pinot Noir 2001 B. Landauer
    Autriche

    Au fil des années, Bruno a perfectionné son Pinot noir. Je me souviens qu’au début de la décennie 1990, je recherchais en Bourgogne des cépages pour son compte. Les excellente conditions climatiques, la sélection de sols argilo-calcaires, la vinification à la bourguignonne, et un élevage soigné, nous offre un vin à la robe rubis foncé, au bouquet raffiné, marqué de discret arômes balsamiques. C’est rond, bien structuré, avec une excellente finale sur le petit fruit rouge.

     

    Touriga Nacional 2000
    Quinta dos Roques – appellation Dão – Portugal

    Après un millésime 1998 un peu difficile dans la région, 1999 fut une année de transition climatique, permettant l’élaboration de bons vins. Avec le millésime 2000, nous retrouvons l’équilibre et la concentration de 1997. Le Touriga Nacional que l’on retrouve dans l’appellation Dão ainsi que dans le Douro (on l’utilise pour l’élaboration du Porto) est une espèce indigène vraiment formidable. Je le place sans hésiter au même niveau que le Nebbiolo, cépage du Barolo Piémontais.

    La robe est rubis foncé, dense et brillante.
    Le nez rappelle la violette, une touche de goudron et une abondance de fruits rouges et noirs bien mûrs.
    En bouche le vin est généreux, structuré, avec des tanins fins, gage d’une longue garde prévisible. Il devrait évoluer en complexité durant les 10 prochaines années au moins.

     

    Villa Zorilor – Appelation Dealu Mare – Zoresti
    Roumanie

    Le vignoble des Dealu mare est situé à une latitude d’environ 44° (comme les Côte du Rhône) au sud de l’arc des Carpathes, exposé plein sud et sud-est. Le sol calcaire et pierreux est particulièrement pauvre, idéal pour la production de vins de haute qualité. L’ensoleillement annuel atteint 2300 heures et les précipitations n’excèdent pas 400 millimètres. On y cultive le Merlot, le Cabernet franc, le Cabernet sauvignon, une variété locale de Pinot noir ainsi que l’excellent cépage indigène, le Fétéasca Néagra. Le rendement moyen avoisine les 50 hectolitres à l’hectare.

    Dealu Mare Merlot 2000

    Il a été élaboré à partir de 90% de Merlot et de 10% de Cabernet sauvignon . Son élevage en barriques françaises a duré 6 mois.

    La robe est rubis profond. Le nez est très fruité reflétant la très belle maturité du millésime. La bouche est aromatique, fruitée, de bonne concentration avec des tanins présents et fondus. Bonne persistance .

     

     

    Dealu Mare Feteasca Neagra 2000

    100% Feteasca neagra.

    Robe rubis foncé, nez enjôleur et fin ; bouche structurée, très fruitée et harmonieuse.

    Excellent vin d’initiation aux cépages indigènes.

     

     

     

    OFFRES SPÉCIALES VALABLE JUSQU’AU 31 MARS 2003 RÉSERVÉES A NOS CLIENTS PARTICULIERS.

    CONSULTEZ NOUS DIRECTEMENT PAR E-MAIL, FAX, COURRIER OU TÉLÉPHONE…