• Archives pour l'Étiquette Sicile
  • Grappa du cépage Zibibbo Natale Peraino (alcool : 45% / vol) (0,50 L)

    grappaCet alcool est obtenu à partir de la distillation d’un marc de raisins Zibibbo passerillés (Muscat d’Alexandrie), destinés à la production d’un Moscato Passito de Pantelleria.
    Avec un taux d’alcool de 45%/vol, ce marc est particulièrement aromatique et destiné à une consommation bien entendu, très modérée…

    distillation
    Marc de Muscat d’Alexandrie. Image empruntée au site www.poligrappa.com

     


  • News : 22 juin 2015 : Tour de Sicile œnologique

    Orliénas, le 22 juin 2015,

    Je rentre d’un éprouvant voyage oeno d’une semaine en Sicile, qui m’a permis de ré-actualiser mes connaissances de cette île méditerranéenne extraordinaire, entre Europe et Afrique… C’est mon quatrième voyage dans cette île mythique.

    Sicile2015
    En rouge, le tracé du parcours œnologique entre Palermo et Catania du 15 au 20 juin 2015.

    Je vous livre quelques extraits de ce voyage, sous la forme de photos et commentaires.

    IMG_1649
    Journée dégustation du 16 juin 2015 au palais baroque « Villa Niscemi » (Palermo) en présence d’une cinquantaine de producteurs.
    IMG_1665
    Au domaine Centopassi Libera Terra Mediterraneo. Ce magnifique domaine de la région de Corleone a été replanté dans les années 2000 sur un immense territoire confisqué à la mafia dans les années 80. Grâce à des vignes situées à 600m d’altitude, le domaine produit des vins rouges issus du Nero d’Avola particulièrement aromatiques et vivants.
    IMG_1680
    Après la visite de l’intéressant domaine De Gregorio (à Schiacca), nous nous sommes dirigés vers la cité d’Agrigento. Vous voyez dans la photo ci-dessus un vignoble situé exactement au pied de la fameuse Valle dei Tempi (Vallée des Temples). Le 17 juin 2015.
    IMG_1710
    Ce chais est une belle adaptation de la modernité au cadre historique d’une ancienne latifundia à Vittoria dans le sud-est de la Sicile. Il s’agit du remarquable domaine Maggiovini. J’ai pu déguster d’excellents et très originaux rouges, issus entre autres, du cépage indigène Frappato, dont un Cerasuolo di Vittoria DOCG2012. Le 18 juin2015.
    IMG_1716
    La journée du 18 juin se termine dans le merveilleux domaine Pupillo à Siracusa. Vous voyez le château Solacium, une des résidences siciliennes de l’Empereur Frédéric II (1272-1337, petit-fils du célèbre Empereur Frédéric Barberousse). La réception que nous a fait mon vieil ami Antonino Pupillo, en compagnie de sa fille Carmella et de son fils Sebastiano, a été remarquable. C’est un cadre tout à fait exceptionnel avec un véritable jardin paradisiaque où se pressent des dizaines d’arbres à agrumes divers, sans oublier un énorme ficus magnolia vieux de 250 ans. Belle dégustation de vins rouges issus du Nero d’Avola, mais aussi du Cabernet-Sauvignon. Remarquables vins blancs issus du Muscat à Petits Grains, secs, moelleux (le Pollio) et liquoreux avec le Solacium 2012 et en avant-première le 2014 qui sera mis sur le marché à la fin de l’année.

    D’autres informations sur le Solacium Moscato di Siracusa sont disponibles sur nos pages Solacium 2009, Solacium 2005 et sur le domaine Pupillo ainsi que sur le Pollio Moscato di Siracusa.

    IMG_1728
    Deux vieux complices du monde du vin : à droite Antonino Pupillo et Jean-François Ragot, le 18 juin 2015 au Solacium à Siracusa.

  • Sitaré IGP (assemblage Nero d’Avola/Cabernet Sauvignon/Merlot/Syrah) 2012 Domaine Rudini (0,75L)

    Posté dans par admin

    sitare2012sitare2012Encore une superbe cuvée de vin rouge vinifiée par le domaine Rudini à Pachino en Sicile.

    Dorénavant, ce vin est élaboré à partir d’un assemblage de quatre cépages :  Nero d’Avola, Cabernet Sauvignon, Syrah et Merlot. Ce mariage entre le cépage autochtone Nero d’Avola et les trois cépages internationaux fût une riche idée. Il a complètement transformé l’image de ce vin, à l’origine aromatiquement assez simple.

    Doté d’une robe grenat, profonde et brillante, le nez du vin nous offre des arômes complexes de baies noires bien mures. La bouche est puissante, tannique, d’une belle complexité aromatique dû à cet assemblage particulièrement judicieux et bien adapté, à la fois au terroir et au climat chaud du sud de la Sicile.


  • Malvasia Delle Lipari DOC Passito 2011 Azienda Fenech (0,50L) – Ile de Salina – Sicile

    Posté dans par admin

    Les conditions de la vendange ont été excellentes et se déroulées vers le 25 Septembre 2011.

    Les raisins d’un état sanitaire parfait ont été exposés au soleil de ce début d’automne durant deux semaines. A l’issue de ce processus de concentration, les raisins ont subi une cryo-macération (macération à froid) de 24 heures, afin d’extraire encore plus d’arômes.

    Afin de ne pas en altérer la pureté, le moût une fois pressuré, a fermenté en cuve inox et a été élevé durant quelques mois, pour partie en foudre de chêne, le reste en cuve inox. Les deux cuvées sont assemblées au final pour la mise en bouteille. Ce fût un choix délibéré, car l’élevage aurait très bien pu s’effectuer en barriques de chêne pour une durée de deux années, comme le font certains producteurs. Les arômes auraient pris alors un tour beaucoup plus « oxydatifs », ce qui aurait signifié un style très différent, gommant un peu, à notre avis, la grande délicatesse de la Malvoisie.

    La quantité totale produite a été de 35,20 hectolitres.

    Les éléments analytiques sont les suivants :
    •  Alcool acquis : 13,39 %/vol
    •  Sucres résiduels : 112,4 g/l
    •  Extraits Secs : 42,5 g/L
    •  Acidité totale :7,4 ‰

    Le vin présente une robe claire à reflets verts, brillante, particulièrement engageante…
    Le nez est floral, complexe, avec beaucoup de fraîcheur. En bouche, l’ensemble est savoureux, très fruité, avec dominante de fruits exotiques.
    C’est la confirmation du nez, sans aucune évolution, avec une très belle acidité, qui étonne pour une région aussi méridionale. Remarquable équilibre acidité/alcool/sucres résiduels. Ce vin est entièrement construit sur la subtilité de ses arômes et la finesse de sa structure. Grande persistance en bouche.
    Vin vraiment magnifique, grand vin de méditation.

    Ce vin progresse doucement vers la maturité, qu’il atteindra vers 2016. Il évoluera ensuite positivement sur une quinzaine années et procurera de grandes satisfactions à l’œnophile patient.


  • News : 29 avril 2014 : Retour Vinitaly (suite)

    Orliénas, le 29 avril 2014,

    Les journées sur le salon du Vinitaly se sont déroulées du lundi 7 avril au mercredi 9 inclus de 9h30 du matin à 17h. Journées épuisantes mais productives !

    Pipoli_Bianco_Greco_Fianofarnese-cerasuoloVesevo Aglianico Beneventano IGT 2010Les dégustations des vins du groupe Farnese ont permis d’identifier pour le domaine Pipoli (région Basilicate) un excellent vin blanc 2013 élaboré à partir des cépages Greco et Fiano, à la bouche tendue et marquée par des arômes floraux et végétaux tout à fait originaux. C’est bon !

    Pour les Abruzzes, j’ai noté comme très souvent, un délicieux Cerasuolo d’Abruzzo 2013 (vin rosé). La couleur est splendide, sortant du lot de ce que nous connaissons en matière de vins rosés. La bouche présente une belle matière et une grande fraîcheur aromatique, affichant seulement 12,5 % d’alcool.

    Pour les rouges du groupe Farnese, une mention pour le domaine Vesevo et son Aglianico Beneventano IGT 2010.

     

     

     

     

     

     

    11filariConcernant San Marzano dans les Pouilles, j’ai dégusté un certain nombre de vins et notamment des cuvées spéciales comme la collection Cinquanta (les cinquante ans de la cave) élaborée avec de très vieilles vignes du millésime 2010. Je n’ai, je dois le dire, pas été convaincu, le vin présentant à mon sens un niveau de boisé beaucoup trop élevé, détruisant l’harmonie du fruit.

    En revanche, la cuvée de Negroamaro « F » 2010, issue des plus vieilles vignes de la cave, est d’un équilibre général impressionnant.

    J’ai pu déguster le Primitivo di Manduria Dolce Naturale 11 Filari 2011. C’est un vin vraiment séducteur, offrant des tanins veloutés et une fraîcheur aromatique convaincante en dépit de 70g de sucres résiduels.

     

     

     

     

     

    barbaresco-ovelloUn passage chez les Produttori del Barbaresco (Piemont DOCG) permet de déguster le Barbaresco 2010, issu de l’assemblage de l’ensemble des crus. Je dois dire que je ne suis pas enthousiaste. Par une bouche certes puissante, mais à la limite de l’alcooleux, ainsi qu’un certain manque de chair.
    En revanche, belle surprise avec un Barbaresco Riserva cru Ovello 2009 à la texture délicate presque féminine tout en étant très savoureuse et tannique et finissant en queue de paon. Belle bouteille.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une petite visite en Sicile chez notre vieil ami « Don Rosario » de chez Rudini, nous permet de déguster en avant-première les deux cuvées de Moscato di Noto 2013

    Moscato di Noto Vendemmia Tardiva Baroque 2013, éclatant de fruit et d’une élégance à couper le souffle (140g de sucres résiduels)
    Moscato Passito di Noto Scaramazzo 2013. En dépit de 170g de sucres résiduels, il n’y a aucune lourdeur dans ce liquoreux naturellement doux de haut vol. Bravo !

    Don Rosario di Pietro à Verona, le 8 avril 2014 exhibant fièrement son diplôme.
    Don Rosario di Pietro à Verona, le 8 avril 2014 exhibant fièrement son diplôme.
    De gauche à droite : Jean-François Ragot et Don Rosario di Pietro,  8 avril 2014 à Verona.
    De gauche à droite : Jean-François Ragot et Don Rosario di Pietro, le 8 avril 2014 à Verona.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce sera tout pour aujourd’hui. Suite du compte-rendu Vinitaly 2014 : mardi 6 mai 2014.

    JF


  • News : 23 avril 2013 : Petit tour d’Europe d’avril 2013 (1ère partie)

    Orliénas, le 23 avril 2013,

    Je ne reviendrais pas sur la partie hongroise du voyage que j’ai déjà évoquée dans mes news du 17 avril 2013 et je consacrerai celle-ci à l’Italie et à Rust en Autriche.

    Comme chaque année, revient le grand salon international de Vérone, le VINITALY. Cette année 2013, il s’est déroulé du 7 au 10 avril et a connu un succès encore plus extraordinaire que pour toutes les éditions passées. 148 000 visiteurs ont été comptabilisés par les services officiels. C’est un chiffre qui est incomparable avec toutes les grandes manifestations sur le vin, comme Vinexpo à Bordeaux ou Prowein à Dusseldorf, qui en a affiché trois fois moins.
    Il est vrai que l’on peut comptabiliser 4 200 exposants. C’est tout bonnement considérable. Comme je l’ai déjà dit de nombreuses fois, c’est le moment incontournable pour rencontrer en quelques jours l’ensemble de nos fournisseurs.
    Si l’Italie ne se porte pas particulièrement bien actuellement, son vignoble, en revanche, est florissant, avec une innovation permanente et un niveau qualitatif qui tutoie les sommets.

    C’est par quelques images et quelques notes de dégustation que je veux vous résumer cet événement.

    1MG_1377
    Dennis Verdecchia, Jean-François Ragot,, Filippo Baccalaro et Marguerite Abergel le 8 avril 2013 à Verona.

    Commençons par le groupe Farnese où le niveau qualitatif de l’ensemble des produits est au top :

    bMG_1380
    Vesevo Greco di Tufo 2012.

    Pour ce qui touche les blancs secs, le Pecorino Terre di Chieti IGT 2012 est délicieux, fruité, structuré, présentant une belle acidité et une petite pointe tannique.
    Le Vesevo Greco di Tufo DOCG 2012 nous offre une belle longueur en bouche et une finale fort savoureuse.
    Le Vesevo Fiano di Avellino 2012 est une vraie splendeur de finesse et d’équilibre, le meilleur probablement jamais produit. Le Grillo 2012 du domaine Zabu  (Sicile) est lui aussi le plus brillant de sa génération, avec de la matière, de la fraîcheur aromatique et une palette fruitée et complexe.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour les rouges, le Montepulciano d’Abruzzo 2012 de base est un vin à la belle robe grenat qui présente une concentration sur le fruit frais à faire pâlir beaucoup de rouges « pré-fabriqués » et « maquillés » à la barrique coutants 3, 4 fois plus cher.

    La cuvée Don Camillo 2012 IGT, assemblage de Montepulciano et de 10% de Cabernet-Sauvignon est la meilleure que j’ai goûtée depuis le millésime 1997. La robe  est éclatante, grenat profond, le nez sur un fruit noir intense et des épices douces, la bouche est « complète »… Que dire de plus…

    Dans les nouveautés, le nouvel œnologue adjoint de la maison, Dennis Verdecchia a vinifié un Aglianico del Vulture 2011 (Basilicate) sans so2 ajouté, autrement dit sans souffre,  qui a été baptisé « zero« . La quantité vinifié est très modeste et nous nous sommes immédiatement positionnés pour les quelques caisses qui n’avaient pas été encore emportées par nos amis importateurs américains.

    Il présente une robe superbe, grenat violacé, un nez de grande intensité et d’élégance et une bouche concentrée, tannique, qui exprime au mieux le caractère minéral de ce terroir volcanique d’exception, le tout dans une main de velours. Vin à découvrir absolument. Il est déjà disponible chez Dionis.
    Toujours dans les nouveautés, le Zabu Il Passo IGT 2012, dont la première édition en 2011 était à base de 100% de Nerello Mascalese a été « construit » avec ce nouveau millésime par un assemblage de 60% de Nerello Mascalese et 40% de Nero d’Avola. Bouteille de grande originalité, où s’expriment à merveille le mariage de ces deux cépages rouges majeurs de la Sicile.

    Notre partenaire San Marzano a produit la gamme habituelle sans aucun reproche. Dans les nouveautés, à signaler la Cuvée du Cinquantenaire dont les vins sont issus du millésime 2009 et qui provient d’un assemblage des très vieilles vignes de Negroamaro de la cuvée « F » et du Primitivo di Manduria de la Cuvée Sessantani.
    Ce vin a une bouche extraordinaire de fruité, de complexité et de longueur. C’est un grand moment de la dégustation.

    Au domaine Rudini (Pachino/Sicile) le Moscato di Noto Baroque 2012 est explosif de fraîcheur aromatique et de fruits. A signaler qu’aucun Moscato Passito di Noto n’a été produit depuis le millésime 2010. Ce dernier reste l’unique vin de ce style produit par le domaine. Il ne nous reste que quelques cartons de ce nectar 2010. Rosario di Pietro m’a promis d’en vinifier un autre en 2013.

    1MG_1398
    Jean-François Ragot et Rosario di Pietro (Rudini/Sicile) le 8 avril 2013.
    bMG_1397
    Cuvée du Cinquantenaire de chez San Marzano.

     

     

    bMG_1393
    Cuvée sans souffre baptisée « Zero » Aglianico del Vulture 2011.

     

    Ce sera tout pour ce jour.
    Cordialement,
    Jean François.


  • Le Vin du Mois – Novembre 2012 : Deux Vins de Légende de la Méditerranée

    Pré-annonce

    16ème Portes Ouvertes Dionis

    Noël 2012

     
    Cher(e) ami(e) œnophile, cher(e) client(e),
    Un des deux temps forts de l’année œnologique approche à nouveau chez Dionis : nous aurons le plaisir de vous accueillir les
    jeudi 6, vendredi 7 et samedi 8 décembre 2012
    au caveau médiéval de
    Dionis à 69530 Orliénas,
    sans rendez-vous de 10h à 18h30.

     

     

    Le VIN DU MOIS : Novembre 2012

    Deux Vins de Légende de la Méditerranée :

    Saint Barnabas Commandaria de Chypre

    &

    Terradea Moscato Passito di Pantelleria

     

    Terradea Moscato di Pantelleria Passito DOC (0,75L) – Ile de Pantelleria – Sicile

    (non millésimé – technique de la Solera) (0,75L)

    Vin naturellement doux de raisins de Muscat d’Alexandrie séchés au soleil. (non millésimé – système Solera)

    En provenance de divers vignobles bien exposés de l’île de Pantelleria, d’un âge moyen de 25 à 30 années, positionnés sur des sols volcaniques, les raisins, récoltés vers la fin du mois d’août, passent par un processus de séchage au soleil d’environ 25 jours sur de petites terrasses appelées « stenditoi », elles mêmes, adossées à de grands murs.

    Ce procédé, destiné à concentrer le sucre et les extraits par déshydratation des raisins, est connu depuis la plus haute antiquité. Les romains qui
    étaient de grands buveurs aimaient les breuvages « forts » aptes à mener le consommateur rapidement à l’état d’ivresse désiré…
    De nos jours, ce type de vin est devenu plutôt un « vin de méditation » que l’on sirote volontiers en hiver pour oublier les rigueurs du temps…
    Tout comme le Vinsanto de Santorin , le Nectar de Samos ou la Malvasia di Lipari , il appartient au patrimoine des vins mythologiques qui nous relient au passé.
    Une fois l’ « appassimento » (le séchage) effectué, les grappes à l’état de raisins secs, sont apportées dans le cuvage et délicatement écrasées, plus que pressurées.
    Elles sont alors assemblées à du moût de raisin frais de Zibibbo.
    Commence ensuite une longue phase de macération de plus d’un mois , destinée à extraire les arômes du raisin. Cette phase est suivie d’une
    lente fermentation d’une vingtaine de jours à 18°C, du moût très riche en sucres naturels.
    Natale Peraino a choisi délibérément de ne pas millésimer son vin et de se réserver ainsi l’opportunité d’assembler des cuvées issues de plusieurs années. Il préfère également ne pas élever son vin dans le bois (barriques ou foudres) mais dans des cuves d’acier inox, qui lui donnent une palette aromatique plus fruitée et moins « oxydative ».
    Éléments analytiques:
    Alcool : environ 15% vol.
    Sucres résiduels : 140 gr/litre
    Acidité fixe : 5.50‰
    «La robe du vin est brillante, ambrée, à reflets topaze. Le nez surprend par sa richesse et son intensité aromatique. C’est un feu d’artifice de fruits secs où l’on distingue la figue et le raisin de Corinthe, sans oublier le miel et une riche palette de pains d’épices. En bouche, en dépit de sa concentration, le vin ne présente aucune lourdeur, mais laisse place à beaucoup de finesse, à une consistance soyeuse et à une palette fruitée exquise où l’on retrouve les dattes, l’orange confite, l’abricot, la sauge et la myrte. Il est merveilleusement équilibré, avec une persistance aromatique impressionnante».

    Commandaria Saint Barnabas (non millésimé – technique de la Solera) (0,75L)

     
    C’est avec une joie jubilatoire que je vous annonce le référencement d’un vin dont je recherchais un exemple digne de sa notoriété historique : je veux parler du moelleux le Commandaria.
    Il est le prototype du vin mythique et légendaire. J’avais eu l’occasion de goûter ce vin à plusieurs reprises au cours des 20 dernières années mais n’avais jamais été convaincu par des cuvées lourdes, assez ternes, et beaucoup trop oxydatives. Il a fallu attendre 2011 pour que suite à une information judicieuse, je mette enfin la main sur la cuvée Saint Barnabas.
    Le Commandaria est un vin doux élaboré sur les contreforts du mont Troodos à partir du séchage au soleil des raisins autochtones Xynisteri et Mavro.

    C’est un véritable vin mythologique, probablement le plus ancien du monde produit encore 2800 ans après sa naissance supposée.
    Le nom de Commandaria, quant à lui, remonte à l’époque des croisades (11ème, 12ème et 13ème siècle).
    Il est lié à ce considérable mouvement, militaire d’abord, mais aussi culturel, entre l’Occident et l’Orient. Ces vins étaient exportés vers l’Europe par l’entremise de la république de Venise qui a joué à cette époque, un rôle de plaque tournante dans le commerce du bassin méditerranéen.
    D’après probablement une légende, le roi Philippe Auguste aurait organisé la première « compétition internationale » de vins, connue par un poème d’Henri d’Andeli sou le nom de « la Bataille des Vins ». Cet évènement légendaire se serait déroulé en 1224 et c’est le vin de Chypre Commandaria qui fût considéré comme vainqueur de ce premier« tournoi du vin ».
    Le processus de passerillage, qui est la clé de ce vin mythique et légendaire doit avoir lieu dans la limite des 14 villages désignés par les règles de production bénéficiant aujourd’hui d’une appellation d’origine protégée Commandaria.
    Ce sont les suivants : Agios Georgios , Agios Konstantinos , Agios Mamas , Agios Pavlos , Apsiou , Gerasa , Doros , Zoopigi , Kalo Chorio , Kapilio , Laneia , Louvaras , Monagri et Silikou.
    Les vignobles sont établis sur les versants sud du mont Troodos, dans le district de Limassol à une altitude variant de 500 à 900 mètres, ce qui permet une bonne amplitude des températures jour / nuit, favorisant la conservation des arômes délicats des raisins avant la vendange. Ceci n’est pas sans rappeler les magnifiques vignobles de l’île de Samos, s’étageant jusqu’à 850 mètres.
    Là, réside probablement une des clés de la réussite de ce nectar.
    La quantité minimum de sucre exigée à la vendange est de 212 grammes pour les raisins blancs Xinisteri et 258 grammes pour les raisins noirs Mavro.
    Après un passerillage au soleil d’une dizaine de jours, la quantité totale de sucre potentiel atteint couramment 450 grammes.

    COMMANDARIA SAINT BARNABAS

    Age des vignes : une moyenne de 20 ans
    Densité de plantation : 3000 pieds/ha
    Aucune irrigation
    Élevage : au minimum deux ans en foudres de chêne usagés selon la technique de la Solera.
    Éléments analytiques :
    Alcool : 15% vol
    Sucres résiduels : 100g/l
    Acidité totale : 8,5‰
    SO2 totale : 80mg/l
    Cette somptueuse cuvée de Commandaria Saint Barnabas présente une robe brillante sur une tonalité orangée encore très fraîche. On est frappé par le nez de ce vin, d’une belle pureté offrant des nuances d’amandes amères d’épices, de figues confites et de cacao.
    L’alcool ne ressort nullement et l’ensemble est tout en élégance. La bouche d’une grande précision aromatique est très savoureuse. On y retrouve tous les arômes déclinés dans le bouquet. La longueur est impressionnante et le vin
    fini sur un feu d’artifice d’arômes de dattes, figues, épices douces et fruits confits.

    Aucune lourdeur, une légère amertume rééquilibrant superbement la fraîcheur naturelle de ce nectar.
    A découvrir toutes affaires cessantes !

    Offre promotionnelle disponible sur simple demande à : info-contact@dionis-vins.fr


  • Vigneti Zabù Il Passo Nerello Mascalese-Nero d’Avola IGT 2015 (Agrigento) (0,75L)

    Vin particulièrement original élaboré par le domaine Zabu à partir d’un assemblage des deux cépages autochtones Nerello mascalese et Nero d’Avola.

    Lorsque les raisins arrivent à maturité, leurs tiges sont «pincées» 10 cm avant la grappe, ce qui permet une concentration naturelle du sucre, favorisée en outre par les vents chauds en provenance d’Afrique. Les raisins sont finalement vendangés lorsque la diminution de leur poids atteint 15 à 20%.

    La vinification se déroule ensuite avec une longue macération permettant d’extraire couleur et arômes, puis le vin passe pour un cours séjour de six mois, dans des barriques françaises et américaines.

    Il présente une robe rubis profond, un bouquet expressif de fruits rouges très murs, rappelant par moment un beau pinot noir. En bouche, une attaque fruitée agréable et une belle fluidité donnent au vin une excellente digestibilité. Bonne longueur fruitée.

    Alcool : 13%


  • Archives : Le vin du Mois Octobre 2011 : Le Muscat dans tous ses états

    Nous avons le plaisir de vous proposer un Vin du Mois original autour du cépage Muscat, avec neuf références différentes et trois pays. Huit concernent le Muscat à Petits Grains et une le
    Muscat d’Alexandrie (Passito di Pantelleria). Ces neuf vins sont tous naturellement doux (aucun mutage ou fortification), issus de vendanges tardives surmaturées ou sélection de grains nobles botrytisés (Tokaji Muskotaly vendange tardive).


    Ci-dessus : une grappe de Muscat à petit grains (gauche) et une grappe de Muscat d’Alexandrie (Zibibo) à droite.
     
      1- Moscato di Noto « Baroque » Rudini 2009 (0,50L) naturellement doux (Sicile/Italie)
      plus d’information :
      cliquez ici
      2- Moscato Passito di Noto « Scaramazzo » Rudini 2010 (0,50L) naturellement doux (Sicile/Italie)
      plus d’information :
      cliquez ici
      3- Moscato di Siracusa « Solacium » Pupillo 2008 (0,75L) naturellement doux (Sicile/Italie)
      plus d’information :
      cliquez ici et   ici
      4- Moscato di Trani « Dulcis in Fundo » Torrevento 2007 (0,50L) naturellement doux (Italie/Puglia)
      plus d’information :
      cliquez ici
      5- Moscato Passito di Pantelleria « Terradea » Natale Peraino (0,75L)  naturellement doux (ïle de Pantelleria/Italie)
      plus d’information :
      cliquez ici et ici
      6- Tokaji Muskotaly vendanges tardives 2009 Château de Sarospatak (0,75L) naturellement doux (Tokajhegyalja/Hongrie)
      plus d’information :
      cliquez ici
      7- Constantia W.O. « 1769 » Buitenverwachting 2007 (0,50L) naturellement doux (Cap de Bonne Espérance/Afrique du Sud)
      plus d’information :
      cliquez ici
      8- Moscato di Cagliari « Donna Jolanda » Meloni 2008 (0,50L) naturellement doux (Sardaigne/Italie)
      plus d’information :
      cliquez ici
      9- Klein Constantia « Vin de Constance » 2005 (0,50L) naturellement doux (Cap de Bonne Espérance/Afrique du Sud)
      plus d’information :
      cliquez ici et ici
    OFFRE COMMUNIQUEE SUR SIMPLE DEMANDE E-MAIL A : info-contact@dionis-vins.fr