• Archives pour l'Étiquette San Marzano
  • News : 12 mai 2016 : voyage d’avril en images

    Posté dans par admin

    Orliénas, le 12 mai 2016,

    Du 9 avril au 1er mai, j’ai effectué mon premier tour d’Europe de l’année, incluant l’Italie, l’Autriche et la Hongrie.
    Le point fort de la première partie a été bien entendu le salon international Vinitaly qui se tenait à Verona du 10 au 13 avril. avec 4 200 exposants et plus de 150 000 visiteurs, c’est la première manifestation mondiale liée au vin.

    IMG_3578
    L’incontournable Bottega del Vino de Vérone, le 9 avril 2016. Tout le gratin du monde du vin s’y presse au coude à coude afin de déguster les nectars du monde entier.
    IMG_3732
    Nouveau millésime 2015 pour le domaine Vesevo (Campanie) avec les trois crus : Beneventano Falanghina, Fiano di Avellino et Greco di Tufo. Les trois vins sont présentés dans les nouvelles bouteilles IMPERO.
    IMG_3735
    Nouveauté de chez Zabu (Sicile, région d’Agrigento). Un Il Passo, dénommé Verde 2015. Ce vin issu de l’agriculture biologique a été élaboré avec 100% du cépage Nero d’Avola. Ce vin rouge à la robe grenat très sombre nous offre une superbe palette aromatique et une grande intensité.
    IMG_3738
    Tufarello IGP Puglia : nouveauté de chez Farnese : splendide rouge de la partie nord de la Puglia issu du cépage autochtone Nero di Troia. A découvrir absolument !
    IMG_3740
    Je ne peux pas manquer de présenter à ceux d’entre vous qui ne le connaissent pas, le sympathique président de la cave San Marzano, Francesco Cavallo. Je dois dire, rien qu’à le voir, qu’il était né pour être président…
    IMG_3741
    Mon vieux partenaire et complice depuis 1993 : Gianluca Viberti, producteur émérite de Barolo en compagnie de Jean-François Ragot. J’ai le plaisir de vous annoncer qu’après quelques années en stand-by, nous pouvons reprendre enfin notre collaboration dès ce mois de juin 2016 avec un somptueux Barolo 2011 cru Bricco delle Viole. Photo du 11 avril 2016.
    IMG_3748
    Notre partenaire de la région Veneto, Graziano Maule de Montecrocetta, en dégustation avec Jean-François Ragot le 12 avril 2016. En 2015, il a produit un magnifique Gambellara Classico, blanc sec, disponible dès ce mois de mai 2016.
    IMG_3751
    Une des dernières production de notre ami Graziano Maule, le Roncaiolo Appassite 2013. Remarquable vin rouge (75% Cabernet franc et 25% Cabernet Sauvignon) vinifié après un séchage de quatre semaines. Ce vin est dans l’esprit d’un « Ripasso » de la Valpolicella. Disponible dès ce mois de mai 2016.
    IMG_3755
    La charmante Federica Zeni, du domaine Zeni, élaborant de splendides vins de la Valpolicella et de Bardolino. Photo du 12 avril 2016.
    IMG_3756
    Etna Rosso, Terre dell’ Etna. Bel exemple de vins rouge extremement typé provenant de vignobles établis sur les flancs du volcan Etna à 800m d’altitude. Le vin est issu de 90% de cépage Nerello Mascalse et 10% Nerello Capuccio.

    Le voyage s’est poursuivi vers l’Autriche avec une visite au très intéressant domaine Deutsch à Hagenbrunn  (Weinviertel) où j’ai pu déguster de splendides Weinviertel DAC (vins blancs d’appellation, issus du cépage Grüner veltliner).

    Bien sûr, je suis allé également déguster la production 2015 des vins de Bruno Landauer à Rust dans le Burgenland.

    IMG_3913
    Tout est bon en 2015 : à noter l’original et remarquable vin blanc sec « Gemischter Satz » véritable témoin de la culture pannonienne classique. Il est issu d’un assemblage des cépages Furmint, Harslevelu, Ezerjo, Leanyka, auxquels s’ajoutent un peu de Muskateler et de Gewürztraminer. Les raisins ont été vendangés ensemble à la mi-septembre, pressurés ensemble et vinifiés ensemble. C’est un vin délicieux, complexe et typé, au taux d’alcool de seulement 12%. J’ai eu le plaisir de rapporter moi-même à Bruno, de la région de Tokaj, les 200 pieds de vigne Harslevelu, en avril 2011. Photo du 16 avril 2016.

    Bien entendu, nous avons dégusté toute une gamme de vins blancs secs, les plus notables étant les Pinot blanc et les Chardonnay sans oublier un Neuburger de vignes de plus de cinquante ans.
    Nous avons laissé pour l’instant de côté les vins rouges que nous dégusterons l’été prochain ou à l’automne.

    Dans les vins moelleux, Bruno a fait un feu d’artifice de vendanges tardives issues des raisins rouges Zweigelt, Blaufränkisch et Merlot (Spätlese 2015 issu du Merlot, Beerenauslese issu du Zweigelt et du Merlot, Trockenbeerenaulese issu du Zweigelt et surtout du Blaufränkisch). A noter que les derniers raisins destinés à ces nectars ont été vendangés le 3 décembre 2015.
    Enfin, Bruno a vendangé un vin incroyablement concentré (plus de 40 KMW) c’est-à-dire 40% de sucres en masse volumique, à partir du Pinot Blanc (Weissburgunder) et d’un peu de Furmint et de Welschriesling. Ce vin est une véritable eszencia, qui fermente depuis déjà de long mois.

    J’ai poursuivi ma route vers la Hongrie en direction de Tokaji.
    Durant mon séjour dans la Tokajhegyalja (Hongrie) j’ai eu le plaisir de participer à la quatrième vente aux enchères des grands vins de Tokaji le samedi 23 avril 2016. Organisée par notre confrérie des vins de Tokaj, elle s’est tenue cette année dans l’ex-synagogue de la ville.
    Au préalable, nous avons procédé à des intronisations, dont celle de notre ami Manuel Peyrondet, ex-sommelier de la grande restauration parisienne, meilleur sommelier de France 2008 et dirigeant actuel de la société Chais d’oeuvre.

    IMG_3940
    De gauche à droite : Samuel Tinon, viticulteur à Olaszliska (région de Tokaj), en compagnie de sa femme Mathilde Hulot (journaliste du vin) de Jean-François Ragot et de Manuel Peyrondet. Photo du 23 avril 2016.
    IMG_3947
    Intronisation à la confrérie des vins de Tokaj, le samedi 23 avril 2016.
    IMG_3955
    Manuel Peyrondet signe le grand livre, après son intronisation comme membre de la Confrérie des Vins de Tokaji, le 23 avril 2016.

    Bien entendu, je ne vous relaterai pas toutes mes activités au service du vin de Tokaj. Je rajouterai seulement que j’avance dans mon projet de replantation du vignoble situé dans un cru historique classé de la Tokajhegyalja : le cru Melegoldal.  C’est une histoire très longue et très compliquée, liée à la très longue période de transition économique qu’a connue la Hongrie après 1989. Cette opération débutée en 1997 a finalement connu un « Happy end » en juin 2015 avec la récupération de la pleine propriété du sol par ma fille Céline Ragot et moi-même.
    Il reste maintenant à faire fructifier ces 18 années de patience…

    Oenophilement votre,
    Jean-François


  • News : 29 avril 2014 : Retour Vinitaly (suite)

    Orliénas, le 29 avril 2014,

    Les journées sur le salon du Vinitaly se sont déroulées du lundi 7 avril au mercredi 9 inclus de 9h30 du matin à 17h. Journées épuisantes mais productives !

    Pipoli_Bianco_Greco_Fianofarnese-cerasuoloVesevo Aglianico Beneventano IGT 2010Les dégustations des vins du groupe Farnese ont permis d’identifier pour le domaine Pipoli (région Basilicate) un excellent vin blanc 2013 élaboré à partir des cépages Greco et Fiano, à la bouche tendue et marquée par des arômes floraux et végétaux tout à fait originaux. C’est bon !

    Pour les Abruzzes, j’ai noté comme très souvent, un délicieux Cerasuolo d’Abruzzo 2013 (vin rosé). La couleur est splendide, sortant du lot de ce que nous connaissons en matière de vins rosés. La bouche présente une belle matière et une grande fraîcheur aromatique, affichant seulement 12,5 % d’alcool.

    Pour les rouges du groupe Farnese, une mention pour le domaine Vesevo et son Aglianico Beneventano IGT 2010.

     

     

     

     

     

     

    11filariConcernant San Marzano dans les Pouilles, j’ai dégusté un certain nombre de vins et notamment des cuvées spéciales comme la collection Cinquanta (les cinquante ans de la cave) élaborée avec de très vieilles vignes du millésime 2010. Je n’ai, je dois le dire, pas été convaincu, le vin présentant à mon sens un niveau de boisé beaucoup trop élevé, détruisant l’harmonie du fruit.

    En revanche, la cuvée de Negroamaro « F » 2010, issue des plus vieilles vignes de la cave, est d’un équilibre général impressionnant.

    J’ai pu déguster le Primitivo di Manduria Dolce Naturale 11 Filari 2011. C’est un vin vraiment séducteur, offrant des tanins veloutés et une fraîcheur aromatique convaincante en dépit de 70g de sucres résiduels.

     

     

     

     

     

    barbaresco-ovelloUn passage chez les Produttori del Barbaresco (Piemont DOCG) permet de déguster le Barbaresco 2010, issu de l’assemblage de l’ensemble des crus. Je dois dire que je ne suis pas enthousiaste. Par une bouche certes puissante, mais à la limite de l’alcooleux, ainsi qu’un certain manque de chair.
    En revanche, belle surprise avec un Barbaresco Riserva cru Ovello 2009 à la texture délicate presque féminine tout en étant très savoureuse et tannique et finissant en queue de paon. Belle bouteille.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une petite visite en Sicile chez notre vieil ami « Don Rosario » de chez Rudini, nous permet de déguster en avant-première les deux cuvées de Moscato di Noto 2013

    Moscato di Noto Vendemmia Tardiva Baroque 2013, éclatant de fruit et d’une élégance à couper le souffle (140g de sucres résiduels)
    Moscato Passito di Noto Scaramazzo 2013. En dépit de 170g de sucres résiduels, il n’y a aucune lourdeur dans ce liquoreux naturellement doux de haut vol. Bravo !

    Don Rosario di Pietro à Verona, le 8 avril 2014 exhibant fièrement son diplôme.
    Don Rosario di Pietro à Verona, le 8 avril 2014 exhibant fièrement son diplôme.
    De gauche à droite : Jean-François Ragot et Don Rosario di Pietro,  8 avril 2014 à Verona.
    De gauche à droite : Jean-François Ragot et Don Rosario di Pietro, le 8 avril 2014 à Verona.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce sera tout pour aujourd’hui. Suite du compte-rendu Vinitaly 2014 : mardi 6 mai 2014.

    JF


  • News : 23 avril 2013 : Petit tour d’Europe d’avril 2013 (1ère partie)

    Orliénas, le 23 avril 2013,

    Je ne reviendrais pas sur la partie hongroise du voyage que j’ai déjà évoquée dans mes news du 17 avril 2013 et je consacrerai celle-ci à l’Italie et à Rust en Autriche.

    Comme chaque année, revient le grand salon international de Vérone, le VINITALY. Cette année 2013, il s’est déroulé du 7 au 10 avril et a connu un succès encore plus extraordinaire que pour toutes les éditions passées. 148 000 visiteurs ont été comptabilisés par les services officiels. C’est un chiffre qui est incomparable avec toutes les grandes manifestations sur le vin, comme Vinexpo à Bordeaux ou Prowein à Dusseldorf, qui en a affiché trois fois moins.
    Il est vrai que l’on peut comptabiliser 4 200 exposants. C’est tout bonnement considérable. Comme je l’ai déjà dit de nombreuses fois, c’est le moment incontournable pour rencontrer en quelques jours l’ensemble de nos fournisseurs.
    Si l’Italie ne se porte pas particulièrement bien actuellement, son vignoble, en revanche, est florissant, avec une innovation permanente et un niveau qualitatif qui tutoie les sommets.

    C’est par quelques images et quelques notes de dégustation que je veux vous résumer cet événement.

    1MG_1377
    Dennis Verdecchia, Jean-François Ragot,, Filippo Baccalaro et Marguerite Abergel le 8 avril 2013 à Verona.

    Commençons par le groupe Farnese où le niveau qualitatif de l’ensemble des produits est au top :

    bMG_1380
    Vesevo Greco di Tufo 2012.

    Pour ce qui touche les blancs secs, le Pecorino Terre di Chieti IGT 2012 est délicieux, fruité, structuré, présentant une belle acidité et une petite pointe tannique.
    Le Vesevo Greco di Tufo DOCG 2012 nous offre une belle longueur en bouche et une finale fort savoureuse.
    Le Vesevo Fiano di Avellino 2012 est une vraie splendeur de finesse et d’équilibre, le meilleur probablement jamais produit. Le Grillo 2012 du domaine Zabu  (Sicile) est lui aussi le plus brillant de sa génération, avec de la matière, de la fraîcheur aromatique et une palette fruitée et complexe.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour les rouges, le Montepulciano d’Abruzzo 2012 de base est un vin à la belle robe grenat qui présente une concentration sur le fruit frais à faire pâlir beaucoup de rouges « pré-fabriqués » et « maquillés » à la barrique coutants 3, 4 fois plus cher.

    La cuvée Don Camillo 2012 IGT, assemblage de Montepulciano et de 10% de Cabernet-Sauvignon est la meilleure que j’ai goûtée depuis le millésime 1997. La robe  est éclatante, grenat profond, le nez sur un fruit noir intense et des épices douces, la bouche est « complète »… Que dire de plus…

    Dans les nouveautés, le nouvel œnologue adjoint de la maison, Dennis Verdecchia a vinifié un Aglianico del Vulture 2011 (Basilicate) sans so2 ajouté, autrement dit sans souffre,  qui a été baptisé « zero« . La quantité vinifié est très modeste et nous nous sommes immédiatement positionnés pour les quelques caisses qui n’avaient pas été encore emportées par nos amis importateurs américains.

    Il présente une robe superbe, grenat violacé, un nez de grande intensité et d’élégance et une bouche concentrée, tannique, qui exprime au mieux le caractère minéral de ce terroir volcanique d’exception, le tout dans une main de velours. Vin à découvrir absolument. Il est déjà disponible chez Dionis.
    Toujours dans les nouveautés, le Zabu Il Passo IGT 2012, dont la première édition en 2011 était à base de 100% de Nerello Mascalese a été « construit » avec ce nouveau millésime par un assemblage de 60% de Nerello Mascalese et 40% de Nero d’Avola. Bouteille de grande originalité, où s’expriment à merveille le mariage de ces deux cépages rouges majeurs de la Sicile.

    Notre partenaire San Marzano a produit la gamme habituelle sans aucun reproche. Dans les nouveautés, à signaler la Cuvée du Cinquantenaire dont les vins sont issus du millésime 2009 et qui provient d’un assemblage des très vieilles vignes de Negroamaro de la cuvée « F » et du Primitivo di Manduria de la Cuvée Sessantani.
    Ce vin a une bouche extraordinaire de fruité, de complexité et de longueur. C’est un grand moment de la dégustation.

    Au domaine Rudini (Pachino/Sicile) le Moscato di Noto Baroque 2012 est explosif de fraîcheur aromatique et de fruits. A signaler qu’aucun Moscato Passito di Noto n’a été produit depuis le millésime 2010. Ce dernier reste l’unique vin de ce style produit par le domaine. Il ne nous reste que quelques cartons de ce nectar 2010. Rosario di Pietro m’a promis d’en vinifier un autre en 2013.

    1MG_1398
    Jean-François Ragot et Rosario di Pietro (Rudini/Sicile) le 8 avril 2013.
    bMG_1397
    Cuvée du Cinquantenaire de chez San Marzano.

     

     

    bMG_1393
    Cuvée sans souffre baptisée « Zero » Aglianico del Vulture 2011.

     

    Ce sera tout pour ce jour.
    Cordialement,
    Jean François.


  • Primitivo di Manduria DOC Dolce Naturale « 11 Filari » 2015 (0,50L) Vin rouge naturellement doux.

    Posté dans par admin

    Le Primitivo di Manduria est une appellation située dans le sud des Pouilles, à l’est de la ville de Taranto et au sud-ouest de Brindisi.  Le climat de type méditerranéen voit l’ensemble des précipitations se dérouler en hiver (entre 500 et 600 mm). Les étés sont très chauds avec des moyennes de 25°C en juillet et août. La proximité de la mer influence favorablement les conditions de production des raisins.

    Ces vins sont produits à 100% à partir de l’unique et remarquable cépage Primitivo. La plus grande majorité des vins est vinifiée en rouge classique. Une petite quantité des plus beaux raisins est abandonnée dans les vignes pour deux à trois semaines de plus afin de laisser le raisin surmaturer naturellement sur la plante.

    Concernant plus particulièrement la cuvée 11 Filari, les raisins ont été sélectionnés dans les plus vieilles vignes du domaine, sur les communes de San Marzano et de Sava. La densité de plantation de ces vignes en gobelets est de 5000 pieds/ha. Le terroir est le fameux sol rouge, dont la couleur caractéristique est due à la présence d’oxyde de fer.
    Le millésime 2015 a été vendangé début octobre.

    Grappe de Primitivo passerillée

    Le processus de vinification débute par une égrappage des raisins, puis par une macération à température assez fraîche de 10 jours. Les fermentations prennent le relais à  température de 24-26°C.
    Les fermentations se poursuivent jusqu’à un équilibre d’environ 13,5% d’alcool et 4,5% en sucres résiduels.

    Le vin présente une robe grenat, un bouquet de fruits rouges d’une grande fraicheur. Avant de le déguster, on a vraiment l’impression d’avoir à faire à un vin rouge classique. Seule la douceur qui envahit progressivement le palais rappelle que nous sommes en présence d’un vin de vendanges tardives. L’acidité naturelle du cépage nous préserve de toute lourdeur. C’est bien équilibré et d’une grande « bévibilité » (néologisme que j’ai créé à partir du mot italien bevibilita désignant un vin qui se boit avec aisance et plaisir).
    Ce vin s’accordera très bien avec un dessert au chocolat noir amer ou un foie gras frais aux figues.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13,80 %/vol
    Sucres résiduels : 80 g/L
    Acidité totale : 7,8‰
    SO2 total : 148 mg/L


  • Primitivo di Manduria DOC « Sessantanni » 2014 (0,75L) – vignes de plus de 60 ans

    PRIMITIVO di MANDURIA DOC "Sessantanni" 2005Autre « blockbuster » (« superproduction ») ce Primitivo provient de très vieilles vignes âgées d’au moins soixante ans ( Sessantani ).
    Les raisins ont été sélectionnés dans la zone d’appellation Primitivo di Manduria, uniquement dans la commune de San Marzano (vignobles Neviera et Casa Rossa).
    Cette petite appellation, d’une superficie d’environ 800 hectares, est réputée pour la production de vins rouges concentrés et même de vins liquoreux, naturellement doux ou mutés.

    La robe, grenat pourpre est d’une grande profondeur.
    Le nez est ample et complexe, très fruité, marqué par des arômes de confiture de prune et de cerise, de tabac blond légèrement épicé.

    Tout comme « Edizione », la bouche est de grand corps, présentant une note balsamique, dotée de tannins fins et soyeux. La finale s’exprime sur des épices très doux, et des saveurs de cacao, café et vanille.

     

     

     

    Grappe de Primitivo
    Vieux cep de Primitivo (dans la région de la Puglia)

     

     

     

     

     


  • Primitivo di Manduria DOC « Sud » 2015 (0,75L)

    sud2011Vin d’appellation d’origine contrôlée, élaboré à partir dans la zone délimitée de Manduria, à partir de 100% du cépage Primitivo.

    Date de la vendange : deuxième décade d’août.

    Terroir : argileux sur une profondeur d’environ un mètre.

    Vinification : macération thermo-contrôlée, décuvage et pressurage doux à l’issu des fermentations.

    Élevage: 4 mois en barriques de chêne français.
    Alcool: 14%/vol
    et environ 15 g de sucres résiduels.

    Robe grenat très profonde avec reflets violacés.
    Bouquet opulent où dominent les cerises bien mures, la prune, des notes d’épices, de tabac, de cacao et de vanille.
    En bouche, c’est véritablement délicieux avec une structure impressionnante, mais une rondeur qui mène le vin très loin, comme s’il ne devait jamais finir…

    Grappe de Primitivo
    Vieux cep de Primitivo (dans la région de la Puglia)

  • Salice Salentino DOP 2011 « Cantina di San Marzano » (0,75L)

    Image non disponibleVin d’appellation d’origine contrôlée, élaboré à partir d’un assemblage de Negroamaro 85%  et de Malvoisie noire 15%.

    Zone de production : Cellino San Marco (Brindisi)

    Date de la vendange : de la deuxième à la troisième décade de septembre.

    Vinification : macération thermo-contrôlée, décuvage et pressurage doux à l’issu des fermentations.

    Élevage : en cuve acier inox.

    Alcool : 13%/vol

    Superbe robe grenat très brillante sans évolution notable. Bouquet intense au fruité éclatant (cerise, prune, épices avec des notes d’herbes aromatiques)
    Bonne structure, mais beaucoup de fraicheur, d’équilibre et de longueur.
    Délicieux aujourd’hui, ce vin se gardera sans problème et évoluera harmonieusement sur quelques années.


  • Archives : Malvasia Nera « Sud » IGT « Feudi di San Marzano » 2008 (0.75L) – EPUISE

    MALVASIA NERA "Sud" IGT "Feudi di San Marzano" 2007Appartenant à l’ immense famille des Malvoisies du bassin méditerranéen, ce vin brille par une personnalité incomparable et par son originalité organoleptique.
    La robe de ce vin est d’un grenat profond.
    Au nez, on est frappé par une fine palette d’épices douces et de fruits noirs sur-maturés.
    La bouche est proprement délicieuse, avec un fruité délicat, des notes balsamiques, de la concentration et surtout un équilibre,
    qui démontre, s’il en était besoin, que le grand sud italien devient un rude compétiteur des vin traditionnels de centre et du nord de l’Italie.
    C’est un vrai vin construit sur l’esthétique.


  • Archives : Primitivo Merlot Tarantino « Sud » IGT « Feudi di San Marzano » 2007 (0.75L) – EPUISE

    PRIMITIVO MERLOT TARANTINO "Sud" "Feudi di San Marzano" 2007

    C’est un mariage parfait entre un cépage autochtone, le Primitivo et un cépage international, le Merlot.
    La robe est d’un grenat profond, le nez aromatique et généreux. En bouche, c’est proprement délicieux avec un fruité délicat, de la concentration et en prime de l’ équilibre !
    Que souhaiter de plus dans un vin du sud de l’Europe et qui plus est d’un excellent rapport qualité/prix ?


  • EPUISE – Shiraz Tarantino « Sud » « Feudi di San Marzano » 2005 (0.75L)

    SHIRAZ TARANTINO "Sud" "Feudi di San Marzano" 2005

    Intéressant exemple de l’adaptation du cépage Syrah dans le sud de l’Europe. Le vin présente un caractère bien entendu différent de la Syrah des côtes du Rhône nord. Avec une robe grenat, ce vin offre une palette d’arômes épicés, enveloppés dans un fruit noir croquant. Tannins souples et fondus.


  • Negroamaro IGT Salento 2013 « F » cuvée prestige (toute petite production de très vieilles vignes) « Feudi di San Marzano » (0,75L)

    NEGROAMARO IGT SALENTO 2007 "F"Vin élaboré à partir de raisins provenant de la région de Monte La Conca, à cheval sur San Marzano et Francavilla Fontana. Le terroir est composé de terre rouge (riche en oxyde de fer) avec une base calcaire.

    Date de la vendange : troisième décade de septembre.

    Vinification : vendange manuelle en petites caisses.

    Macération de 18 à 25 jours, utilisation de levures indigènes.

    Fermentation à température contrôlée entre 24 et 26 °C.

    Élevage: 8 mois en barriques de chêne français et du Caucase.

    Alcool : 14,5%/vol

    Robe noire, impénétrable et brillante. Très beau nez sur le chocolat, les notes de cacao et une belle concentration de fruits noirs (fruits des bois, confiture de cerises, épices…)
    Un vin magnifique, à mille lieux des vins du nord de l’Europe.


  • Negroamaro IGT Puglia I Tratturi « Feudi di San Marzano » 2015 (0.75L)

    L’autre grand cépage rouge indigène des Pouilles nous présente ici une  «  robe rubis profonde à reflets violacés, un nez très mûr sur des fruits rouges et noirs, une bouche ample et gourmande

    Un vin absolument délicieux, à découvrir toutes affaires cessantes !!!

     

    Grappe de Negroamaro



  • Primitivo IGT Puglia I Tratturi « Feudi di San Marzano » 2015 (0.75L)

    Image non disponibleEncore un des grands succès de San Marzano. Le Primitivo, cépage probablement le plus connu des Pouilles nous donne ici un vin à la robe rubis profond, au nez caressant, à la bouche structurée, mais avec des tannins très souples et fondus. Beaucoup de fruit et même de l’élégance.
    Contrairement à beaucoup d’idées reçues, le Primitivo est un cépage différent du Zinfandel américain, dont l’origine est probablement balkanique.


  • Le Vin du mois : Liatico Tenuta Di San Marzano Aleatico Del Salento IGT Vino Passito 2006 naturellement doux (0.75L) Italie – Puglia

    Vin de mois : Novembre 2007

    Comme vous ne l’ignorez pas, l’originalité de nos sélections n’est plus à démontrer … Il y a fort longtemps que je souhaitais vous proposer un Aléatico (Italie) digne de ce nom; cette opportunité m’a été enfin donnée grâce à la cave de San Marzano (associée au groupe Farnèse) qui a décidé en 2006 de vinifier en vendanges tardives surmaturées ( passito ) de petites parcelles qu’elle possède encore dans la région du Salento (vignobles situés à 1km de la mer sur la petite commune de Marina di Lizzano).

    On a longtemps pensé que ce vénérable cépage rouge aux origines ancestrales, était une mutation du muscat blanc à petits grains, une forme de muscat rouge en quelque sorte.

    Je vous rappelle que le seul raisin muscat rouge connu est le muscat de Hamburg, produisant uniquement des raisins de table.
    Aujourd’hui, on reste un peu dubitatif, car la robe très profonde et intense de l’ aléatico ne correspond à aucun autre vin de la péninsule, dont il est établi qu’il est réellement une mutation du muscat blanc ou jaune. Il pourrait bien par conséquent être un véritable autochtone. Ce type de question est en passe d’être réglée grâce aux progrès de la génétique.

    Appelé autrefois « liatico » , son origine étymologique vient de « legare » signifiant lier.

    Les raisins sont récoltés fin septembre en forte surmaturité. L’acidité du vin est de l’ordre de 6,5‰ et la quantité de sucres résiduels de 100g/l.

    Offrant une robe grenat, presque noire, il présente une très belle structure veloutée, une sensualité toute méditerranéenne où dominent la mûre et la myrtille, les épices doux et toute une palette aromatique  » ébouriffante  » . En dépit de sa richesse, aucune lourdeur et une excellente longueur.