• Archives pour l'Étiquette Piemont
  • Casina Bric – Gianluca Viberti – Barolo (cuvée d’assemblage) 2013 (Italie/Piemont) 0,75 L

    Des circonstances liées à une brouille familiale ont entrainé l’éclatement du domaine Viberti. L’âme de ce domaine, Gianluca Viberti, à l’origine de sa modernisation et des brillantes cuvées produites à partir de 1989, est parti…

    Après quelques années de galère, il a créé une nouvelle structure : Casina Bric, devenue complètement opérationnelle à compter du millésime 2010.

    Le dernier millésime que nous avions référencé avant la douloureuse séparation familiale, fut le 2003. Nous sommes repartis avec le millésime 2011 et présentons maintenant le millésime 2013.

    2013 est un très beau millésime à la maturation lente et relativement tardive. A un printemps capricieux et très humide a succédé un très bel été sans canicule excessive.

    Il est comparable aux mythiques millésimes 1990/1997/2001/2010 et 2011.

    Ce Barolo est issu de différentes parcelles provenant des villages de Barolo et de La Morra.

    Le vin présente une robe dense, rubis profond.
    Au nez, de bonne intensité, dominent le goudron, la violette, les nuances balsamiques, le tout dans un ensemble très complexe.
    En bouche, l’attaque est puissante mais ne manque pas de fraîcheur aromatique, signe des millésimes tardifs. L’ensemble est très équilibré.
    Le vin s’épanouit après quelques minutes d’aération. La qualité des tanins, fins et bien fondus, est remarquable. Le vin est persistant, savoureux, élégant et complexe avec une dominante sur la finesse.
    En conclusion, un grand rouge dans la haute tradition européenne, qui devrait atteindre sa pleine maturité vers 2020 et évoluer ensuite assez lentement.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 14.5 %/vol

    IMG_3741
    Gianluca Viberti et Jean-François Ragot en avril 2016.

     

    Un des aspects des vignobles de Barolo le 21 mai 2016.

  • Moscato d’Asti DOCG « San Grod » 2017 Mario Torelli (0.75L) – PIEMONT

    Le Muscat à petits grains est cultivé dans cette région du Piémont depuis des temps immémoriaux. On considère généralement l’orfèvre milanais, vivant vers la fin du XVIème siècle, Giovanni-Battista Croce comme le «père» du Moscato d’Asti.
    Possesseur d’un petit vignoble dans la région, on lui doit de nombreuses expérimentations destinées à élever la qualité de production des vins aromatiques doux.
    La zone de production se situe dans les Langhe et le Monferrato, au sud-est de Torino.
    Elle comprend les provinces d’Asti, Cuneo et Alessandria.
    Connue longtemps pour ses médiocres Asti « spumante » cette région produit aussi, surtout depuis quelques années, un Muscat doux, légèrement effervescent avec un taux d’alcool de 5,5% et environ 120gr de sucres résiduels. Il bénéficie depuis 1994 de la DOCG (appellation d’origine contrôlée et garantie). Ce type de vin représente 12% seulement de la production totale d’Asti.
    La zone délimitée en 1932 est plantée actuellement d’environ 9000 ha, possédés par 6800 viticulteurs. La quantité produite annuellement avoisine les 550 000 hectolitres.
    Aussitôt les raisins vendangés avec soins et apportés au cuvage, on les égrappe et après un pressurage immédiat, le moût est mis à fermenter en cuves inox fermées, à la température de 15°c. Lorsque le taux d’alcool désiré est atteint (5,5%/vol) on refroidit fortement pour arrêter les fermentations et conserver ainsi la quantité de sucre naturel souhaitée.
    Le domaine Mario Torelli travaille en agriculture biologique. Avec 7 ha de vignobles et 55 000 bouteilles annuelles, il est le prototype du petit domaine ayant misé sur la qualité.
    Ses vins ont été référencés dans quelques uns des meilleurs restaurants au monde.

    Le millésime 2017, mis en bouteille à la fin du mois de novembre est un excellent millésime.Les conditions climatologiques de l’été 2017, très chaudes et sèches, ont permis de vendanger de superbes raisins, gorgés de sucres et d’arômes. Les vins sont dotés toutefois d’une assez bonne acidité et  présentent une belle fraîcheur aromatique.
    Ce Moscato  offre un délicat bouquet de fleurs d’acacia, de glycine et d’orange.
    La bouche est fraîche, équilibrée, délicieusement fruitée, avec une finale de fleur de sureau et de bergamote.
    C’est un vin plaisir à consommer jeune et bien frais.

    Alcool : 5,5% vol
    Sucres résiduels : 120 g/L


  • Brachetto Piemonte DOCG 2016 Domaine Rovero (0,75L) – PIEMONT

    Ce vin est élaboré en agriculture biologique à partir de 100% du cépage rouge Brachetto d’Acqui.

    Ce cépage serait un autochtone qui a donné bien des maux de tête aux ampélographes… d’aucun ont cherché à le rapprocher du Bracquet originaire du comté de Nice. Il semble qu’il n’y ait pas de parenté démontrée entre les deux cépages.
    Le Brachetto piémontais donne des vins rouges à la couleur rubis assez légère.

    Il est idéal pour la consommation l’été en apéritif. Sa fraîcheur aromatique et son taux d’alcool très limité en font une boisson plus conforme aux règles actuelles de la conduite automobile…

    Grâce à une méthode de vinification proche de celle du Moscato d’Asti, on produit un vin rouge pétillant doux aux délicats arômes de rose. L’excellente acidité naturelle du cépage donne à ce vin beaucoup de vivacité.

    Aussitôt les raisins vendangés avec soin au mois de septembre, ils sont mis à macérer à basse température durant 7 jours. Les raisins sont ensuite doucement pressurés, le moût est décanté et filtré immédiatement. Le moût ainsi obtenu est introduit pour la fermentation en cuves inox fermées (autoclave) à la température contrôlée d’environ 15°C et ensemencé en levures. Lorsque le taux d’alcool désiré est atteint (environ 6,5%) on refroidit pour arrêter les fermentations et conserver ainsi la quantité de sucre naturel souhaitée, ainsi que le gaz carbonique produit par la fermentation.

    Le millésime 2016, mis en bouteille à la fin de l’année a bénéficié d’excellentes conditions climatologiques avec des conditions sanitaires parfaites. Une année que l’on aimerait voir se reproduire régulièrement.

    Une grappe de Brachetto d'Acqui.
    Une grappe de Brachetto d’Acqui.

    BrachettoÉléments analytiques :
    Alcool acquis : 6,5  %/vol
    Sucres résiduels : environ 125 g/L
    Acidité totale :   ‰
    Extraits secs :   g/L
    SO2 total :   mg/L
    Pression interne CO2 : 1,8 bar

    rovero
    Enrico Rovero et Jean-François Ragot, au domaine, le 21 mai 2016.

  • Barbaresco DOCG 2011 (Produttori del Barbaresco – Piemont) (0,75L)

    Variété : 100% Nebbiolo

    Sélection de raisins des 100 Ha en pleine propriété de l’entreprise, en provenance de la région délimitée d’appellation Barbaresco.

    Exposition : sud, ouest et est.

    Terroir : argillo-calcaire avec une pointe sableuse.

    Vinification : en cuves acier, à 30°C, avec 30 jours de macération

    Elevage : 24 mois en foudres de chêne de 50 Hl

    Embouteillage : avril 2014

    Le vin présente les caractères organoleptiques caractéristiques de la grande année 2011. Beaucoup de matière, un fruit bien mûr et intense. Belle structure tannique et longue finale.

    Ce vin est appelé à une garde de 20 à 25 ans dans de bonnes conditions de conservation.


  • Casina Bric – Gianluca Viberti – Barolo cru Bricco delle Viole 2013 (Italie/Piemont) 0,75 L

    Posté dans par admin

    Des circonstances liées à une brouille familiale ont entrainé l’éclatement du domaine Viberti. L’âme de ce domaine, Gianluca Viberti, à l’origine de sa modernisation et des brillantes cuvées produites à partir de 1989 est parti…

    Après quelques années de galère, il a créé une nouvelle structure : Casina Bric, devenue complètement opérationnelle à compter du millésime 2010.

    Le dernier millésime que nous avions référencé avant la douloureuse séparation familiale, fut le 2003 et nous repartons avec le millésime 2011.

    Gianluca a récupéré une bonne partie des vignes familiales du cru Bricco delle Viole, dont il possède dorénavant 4,5 Ha. Lui et moi avons toujours eu un faible pour ce vignoble produisant des vins à la fois très fins et redoutablement puissants. Un des grands intérêts de ce cru est son altitude, (jusqu’à 500 m) atout dans les années chaudes qui deviennent majoritaires depuis vingt ans.

    2013 est un très beau millésime à la maturation lente et relativement tardive. A un printemps capricieux et très humide a succédé un très bel été sans canicule excessive.

    Il est comparable aux mythiques millésimes 1990/1997/2001/2010 et 2011.

    Ce Barolo présente une robe dense, rubis profond.
    Au nez, de bonne intensité, dominent le goudron, la violette, les nuances balsamiques, le tout dans un ensemble très complexe.
    En bouche, l’attaque est puissante mais ne manque pas de fraîcheur aromatique, signe des grands millésimes. L’ensemble est très équilibré.
    Le vin s’épanouit après quelques minutes d’aération. La qualité des tanins, fins et bien fondus, est remarquable. Le vin est persistant, savoureux, élégant et complexe avec une dominante sur la finesse.
    En conclusion, un grand rouge dans la haute tradition européenne, qui devrait atteindre sa pleine maturité vers 2020-2025 et évoluer lentement.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 14.5 %/vol

    IMG_3741
    Gianluca Viberti et Jean-François Ragot en avril 2016.

    casinabric_briccodelleviole2011back

    Un des aspects des vignobles de Barolo le 21 mai 2016.

  • ÉPUISÉ – Langhe Rosso Rucat DOC 2011 (0,75L) Azienda Agricola Rocca (Piemont)

    langhe-rucat2011L’appellation Langhe a été créé en 1994 dans cette région collinaire du Piémont qui regroupe les plus belles appellations de la zone viticole. Elle permet aux vignerons d’utiliser de très nombreux cépages en assemblage, ce qui permet aux plus talentueux d’entre eux, de concevoir des vins vraiment très intéressants.

    Le Langhe Rosso Rucat 2011 de Giovani Rocca en est un bon exemple élaboré, grâce à l’assemblage judicieux de quatre cépages autochtones :

    Nebiolo : 25%
    Barbera : 30 %
    Dolcetto : 35 %
    Freisa : 10%

    Provenant du grand et riche millésime 2011, ce vin nous présente une robe grenat profonde, un nez intense où s’exprime à merveille le fruit noir bien mûr. Grâce à cet assemblage, le vin nous offre une très bonne complexité aromatique qui s’exprime par une bouche concentrée et des tanins bien fondus.

    C’est un excellent vin d’automne et d’hiver pour accompagner des viandes rouges ou des gibiers à poils.


  • Barbaresco DOCG Cru Ovello 2009 Riserva (Produttori del Barbaresco) (0,75L)

    Posté dans par admin

    barbaresco-ovelloLes Produttori del Barbaresco sont des partenaires historiques de Dionis avec qui nous avons commencé une collaboration en 1990. Ils produisent des grands vins de l’appellation Barbresco à 100% du cépage Nébiolo. Nous avons des souvenirs émus des grands millésimes 1982 et 1985.
    Plus récemment, l
    es 2005 Riserva Crus Asili, Rio Sordo et Montestefano ont connu un joli succès mais sont hélas maintenant totalement épuisés.

    Tout comme les Barolos voisins, ces vins se déclinent en crus, vinifiés séparément les grandes années, afin de souligner les caractéristiques exceptionnelles de leurs terroirs.

    Ce sont des nectars de grande gastronomie à la palette aromatique noble, qui arrivent à leur plénitude vers 10 ans d’age, mais qui se conservent allègrement 15 à 20 ans.
    Ils sont d’un usage et d’un esprit comparables aux Barolos, avec un côté plus féminin..
    J’ai dégusté récemment une bouteille issue de notre vinothèque (Barbaresco Rio Sordo 1985) encore en pleine forme.

    Issu d’un millésime exceptionnel, de grande concentration, le 2009 cru Ovello présente une texture délicate presque féminine tout en étant très savoureuse et tannique et finissant en queue de paon.

    C’est typiquement un vin d’accompagnement destiné à la table.
    Belle bouteille à boire entre 2017 et 2030.
    appellation_barbaresco
    Cliquez sur la carte pour l’agrandir.
    Barbaresco_mai2016
    Aspect du vignoble de Barbaresco, le 21 mai 2016.


  • News : 29 avril 2014 : Retour Vinitaly (suite)

    Orliénas, le 29 avril 2014,

    Les journées sur le salon du Vinitaly se sont déroulées du lundi 7 avril au mercredi 9 inclus de 9h30 du matin à 17h. Journées épuisantes mais productives !

    Pipoli_Bianco_Greco_Fianofarnese-cerasuoloVesevo Aglianico Beneventano IGT 2010Les dégustations des vins du groupe Farnese ont permis d’identifier pour le domaine Pipoli (région Basilicate) un excellent vin blanc 2013 élaboré à partir des cépages Greco et Fiano, à la bouche tendue et marquée par des arômes floraux et végétaux tout à fait originaux. C’est bon !

    Pour les Abruzzes, j’ai noté comme très souvent, un délicieux Cerasuolo d’Abruzzo 2013 (vin rosé). La couleur est splendide, sortant du lot de ce que nous connaissons en matière de vins rosés. La bouche présente une belle matière et une grande fraîcheur aromatique, affichant seulement 12,5 % d’alcool.

    Pour les rouges du groupe Farnese, une mention pour le domaine Vesevo et son Aglianico Beneventano IGT 2010.

     

     

     

     

     

     

    11filariConcernant San Marzano dans les Pouilles, j’ai dégusté un certain nombre de vins et notamment des cuvées spéciales comme la collection Cinquanta (les cinquante ans de la cave) élaborée avec de très vieilles vignes du millésime 2010. Je n’ai, je dois le dire, pas été convaincu, le vin présentant à mon sens un niveau de boisé beaucoup trop élevé, détruisant l’harmonie du fruit.

    En revanche, la cuvée de Negroamaro « F » 2010, issue des plus vieilles vignes de la cave, est d’un équilibre général impressionnant.

    J’ai pu déguster le Primitivo di Manduria Dolce Naturale 11 Filari 2011. C’est un vin vraiment séducteur, offrant des tanins veloutés et une fraîcheur aromatique convaincante en dépit de 70g de sucres résiduels.

     

     

     

     

     

    barbaresco-ovelloUn passage chez les Produttori del Barbaresco (Piemont DOCG) permet de déguster le Barbaresco 2010, issu de l’assemblage de l’ensemble des crus. Je dois dire que je ne suis pas enthousiaste. Par une bouche certes puissante, mais à la limite de l’alcooleux, ainsi qu’un certain manque de chair.
    En revanche, belle surprise avec un Barbaresco Riserva cru Ovello 2009 à la texture délicate presque féminine tout en étant très savoureuse et tannique et finissant en queue de paon. Belle bouteille.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une petite visite en Sicile chez notre vieil ami « Don Rosario » de chez Rudini, nous permet de déguster en avant-première les deux cuvées de Moscato di Noto 2013

    Moscato di Noto Vendemmia Tardiva Baroque 2013, éclatant de fruit et d’une élégance à couper le souffle (140g de sucres résiduels)
    Moscato Passito di Noto Scaramazzo 2013. En dépit de 170g de sucres résiduels, il n’y a aucune lourdeur dans ce liquoreux naturellement doux de haut vol. Bravo !

    Don Rosario di Pietro à Verona, le 8 avril 2014 exhibant fièrement son diplôme.
    Don Rosario di Pietro à Verona, le 8 avril 2014 exhibant fièrement son diplôme.
    De gauche à droite : Jean-François Ragot et Don Rosario di Pietro,  8 avril 2014 à Verona.
    De gauche à droite : Jean-François Ragot et Don Rosario di Pietro, le 8 avril 2014 à Verona.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce sera tout pour aujourd’hui. Suite du compte-rendu Vinitaly 2014 : mardi 6 mai 2014.

    JF


  • ÉPUISÉ – Barbera d’Alba DOP Cru Pian Romualdo 2013 (0,75L) Domaine Giovani Rocca

    barbera
    Grappe de Barbera

    Le Barbera est un très vieux cépage, probablement originaire du Piémont et connu là-bas depuis au moins huit siècles.
    Ce cépage a été replanté massivement à la fin du XIXème siècle après la crise phylloxérique car présentant une adaptation remarquable aux terroirs et aux climats chauds.

    En dehors de ses terroirs de prédilection piémontais, le Barbera est utilisé en assemblage en Emilie-Romagne et en Lombardie.
    Il a depuis une vingtaine d’années, grâce à son aptitude à supporter les climats chauds, connu un important développement dans le sud de l’Italie. L’ensemble des surface cultivées est de l’ordre de 50 000 Ha.
    Il est à noter que ce cépage a connu également un développement remarquable aux États-Unis et en Amérique du Sud.

    Jusqu’à la fin des années 80, il produisait dans le Piémont des vins de masse au caractère ordinaire, mais jamais dépourvus de couleur et de fruité.
    Il faut attendre le début des années 90 pour voir enfin se développer des modes de culture et des techniques de caves dignes de ce nom.

    On a vu alors apparaitre des vins formidables, denses et aromatiques à partir des deux appellations (DOP) Barbera d’Asti et surtout Barbera d’Alba. La climatologie du Piémont est superbement adaptée grâce à des étés chauds et des hivers rigoureux, à une maturité lente et optimale du cépage.

    appellationbarberadalba
    Cliquez sur la carte pour l’agrandir

    Le Barbera d’Alba DOP (cépage Barbera 100%)

    Le Barbera d’Alba est uniquement produit dans la province de Cuneo (Piémont) sur une surface d’environ 2 600 Ha. Ses terroirs se partagent avec ceux de l’appellation Barolo et Barbaresco.

    Le millésime 2013 en provenance du cru Pian Romualdo nous offre une parfaite synthèse d’un vin à la robe rubis grenat, au bouquet puissant de fruits rouges et noirs bien mûrs et à la bouche veloutée mais à la fraicheur aromatique émoustillante, caractéristique de ce millésime tardif.
    C’est un parfait vin d’accompagnement de viandes rouges et viandes en sauce.
    On peut estimer sa durée de garde totale à au moins 7 ou 8 années.


  • ÉPUISÉ – Barolo DOCG Ravera di Monforte 2011 (0,75L) Domaine Giovanni Rocca

    baroloraverademonforte2011Des circonstances liées à une brouille familiale ont entrainé l’éclatement du domaine Viberti. L’âme de ce domaine, Gianluca Viberti, à l’origine de sa modernisation et des brillantes cuvées produites à partir de 1989 est parti…Il essaie de recréer de son côté une nouvelle structure. Face à cette situation, qui ne nous permettait plus d’assurer la commercialisation de vins de haut niveau, nous avons décidé de faire une pause et de nous tourner vers un autre domaine, très connu pour la qualité élevée de ses productions.

    C’est avec plaisir que nous vous présentons notre sélection de Barolo du domaine Rocca.

    2011 est un grand millésime de haute maturité comparable aux mythiques 1990, 1996, 1999, 2001, 2006, 2009 et 2010.

    Ce vin présente une robe dense, rubis relativement clair.

    Au nez, de bonne intensité, dominent le goudron, la violette, les nuances balsamiques, le tout dans un ensemble complexe. En bouche, l’attaque est vraiment puissante, mais ne manque pas toutefois de fraîcheur aromatique, signe des grandes années.
    L’ensemble est très équilibré.

    Le vin s’épanouit après quelques minutes d’aération. La qualité des tanins, fins et bien fondus, est remarquable.
    Il est persistant, savoureux, élégant et complexe avec une dominante sur la finesse plutôt que sur le type « blockbuster – bête à concours » …

    En conclusion, un grand rouge dans la haute tradition européenne, qui devrait atteindre sa pleine maturité d’ici 2020.

    A attendre impérativement.

    NB : Le cru de Barolo Bricco Ravera s’appelle désormais, à partir du millésime 2010 : Ravera di Monforte

    Éléments analytiques :
    Alcool :  15 % vol
    Acidité totale :  5,8 ‰

    appellation_barolo
    Cliquez sur la carte pour l’agrandir

     


  • ÉPUISÉ – Bricco Rocchetto Barbera d’Asti 2011 (0,75L) Domaine Mario Torelli (vin d’agriculture biologique)

    Posté dans par admin

    barbera

    Le Barbera est un très vieux cépage, probablement originaire du Piémont et connu là-bas depuis au moins huit siècles.
    Ce cépage a été replanté massivement à la fin du XIXème siècle après la crise phylloxérique car présentant une adaptation remarquable aux terroirs et aux climats chauds.

    En dehors de ses terroirs de prédilection piémontais, le Barbera est utilisé en assemblage en Emilie-Romagne et en Lombardie.
    Il a depuis une vingtaine d’années, grâce à son aptitude à supporter les climats chauds, connu un important développement dans le sud de l’Italie. L’ensemble des surface cultivées est de l’ordre de 50 000 Ha.
    Il est à noter que ce cépage a connu également un développement remarquable aux États-Unis et en Amérique du Sud.

    Jusqu’à la fin des années 80, il produisait dans le Piémont des vins de masse au caractère ordinaire, mais jamais dépourvus de couleur et de fruité.
    Il faut attendre le début des années 90 pour voir enfin se développer des modes de culture et des techniques de caves dignes de ce nom.

    On a vu alors apparaitre des vins formidables, denses et aromatiques à partir des deux appellations (DOP) Barbera d’Asti et Barbera d’Alba. La climatologie du Piémont est superbement adaptée grâce à des étés chauds et des hivers rigoureux, à une maturité lente et optimale du cépage.

     Bien connu pour sa production de Moscato d’asti, notre ami Gianfranco Torelli est également un excellent vinificateur de vins rouges des cépages indigènes Barbera et Dolcetto.
    Son Barbera d’Asti 2011 est un excellent exemple d’un Barbera à la fois puissant, concentré et fruité, bien adapté à une cuisine de type méditerranéenne.
    Garde prévisible : de 5 à 10 ans dans une bonne cave fraîche

     

     

     

     

     


  • ÉPUISÉ – Barbaresco DOCG Cru Asili 2005 Riserva (Produttori del Barbaresco) (0,75L)

    J’ai repris contact avec de vieux partenaires de l’appellation Barbaresco (DOCG sœur du Barolo) qui produit des vins issus à 100% du cépage Nebbiolo.
    Tout comme les Barolos voisins, ces vins se déclinent en crus, vinifiés séparément les grandes années, afin de souligner les caractéristiques exceptionnelles de leurs terroirs.
    Ce sont trois vins délicieux qui vous sont proposés en très petite quantité (240 bouteilles seulement, hélas pour les trois crus).

    Ces trois vins aux qualités proches présentent des nuances de terroir délicates, allant d’une structure tannique marquée pour le Montestefano, jusqu’à des vins plus féminins pour les crus Rio Sordo ou Asili.
    Ce sont des nectars de grande gastronomie à la palette aromatique noble, qui arriveront à leur plénitude vers 10 ans d’age, mais qui se conserveront allègrement 15 à 20 ans.
    Ils sont d’un usage et d’un esprit comparables aux Barolos.
    J’ai dégusté récemment une bouteille issue de notre vinothèque (Barbaresco Rio Sordo 1985) encore en pleine forme.

    appellation_barbaresco
    Cliquez sur la carte pour l’agrandir.


  • ÉPUISÉ – Barbaresco DOCG Cru Montestefano 2005 Riserva (Produttori del Barbaresco) (0,75L)

    J’ai repris contact avec de vieux partenaires de l’appellation Barbaresco (DOCG sœur du Barolo) qui produit des vins issus à 100% du cépage Nebbiolo.
    Tout comme les Barolos voisins, ces vins se déclinent en crus, vinifiés séparément les grandes années, afin de souligner les caractéristiques exceptionnelles de leurs terroirs.
    Ce sont trois vins délicieux qui vous sont proposés en très petite quantité (240 bouteilles seulement, hélas pour les trois crus).

    Ces trois vins aux qualités proches présentent des nuances de terroir délicates, allant d’une structure tannique marquée pour le Montestefano, jusqu’à des vins plus féminins pour les crus Rio Sordo ou Asili.
    Ce sont des nectars de grande gastronomie à la palette aromatique noble, qui arriveront à leur plénitude vers 10 ans d’age, mais qui se conserveront allègrement 15 à 20 ans.
    Ils sont d’un usage et d’un esprit comparables aux Barolos.
    J’ai dégusté récemment une bouteille issue de notre vinothèque (Barbaresco Rio Sordo 1985) encore en pleine forme.

    appellation_barbaresco
    Cliquez sur la carte pour l’agrandir.


  • ÉPUISÉ – Barbaresco DOCG Cru Rio Sordo 2005 Riserva (Produttori del Barbaresco) (0,75L)

    J’ai repris contact avec de vieux partenaires de l’appellation Barbaresco (DOCG sœur du Barolo) qui produit des vins issus à 100% du cépage Nebbiolo.
    Tout comme les Barolos voisins, ces vins se déclinent en crus, vinifiés séparément les grandes années, afin de souligner les caractéristiques exceptionnelles de leurs terroirs.
    Ce sont trois vins délicieux qui vous sont proposés en très petite quantité (240 bouteilles seulement, hélas pour les trois crus).

    Ces trois vins aux qualités proches présentent des nuances de terroir délicates, allant d’une structure tannique marquée pour le Montestefano, jusqu’à des vins plus féminins pour les crus Rio Sordo ou Asili.
    Ce sont des nectars de grande gastronomie à la palette aromatique noble, qui arriveront à leur plénitude vers 10 ans d’age, mais qui se conserveront allègrement 15 à 20 ans.
    Ils sont d’un usage et d’un esprit comparables aux Barolos.
    J’ai dégusté récemment une bouteille issue de notre vinothèque (Barbaresco Rio Sordo 1985) encore en pleine forme.

    appellation_barbaresco
    Cliquez sur la carte pour l’agrandir.


  • ÉPUISÉ – Moscato d’Asti DOCG « San Grod » 2014 Mario Torelli (0.75L) – PIEMONT

    Moscato d'Asti DOCG "San Grod" 2009Le Muscat à petits grains est cultivé dans cette région du Piémont depuis des temps immémoriaux. On considère généralement l’orfèvre milanais, vivant vers la fin du XVIème siècle, Giovanni-Battista Croce comme le «père» du Moscato d’Asti.
    Possesseur d’un petit vignoble dans la région, on lui doit de nombreuses expérimentations destinées à élever la qualité de production des vins aromatiques doux.
    La zone de production se situe dans les Langhe et le Monferrato, au sud-est de Torino.
    Elle comprend les provinces d’Asti, Cuneo et Alessandria.
    Connue longtemps pour ses médiocres Asti « spumante » cette région produit aussi, surtout depuis quelques années, un Muscat doux, légèrement effervescent avec un taux d’alcool de 5,5% et environ 120gr de sucres résiduels. Il bénéficie depuis 1994 de la DOCG (appellation d’origine contrôlée et garantie). Ce type de vin représente 12% seulement de la production totale d’Asti.
    La zone délimitée en 1932 est plantée actuellement d’environ 9000 ha, possédés par 6800 viticulteurs. La quantité produite annuellement avoisine les 550 000 hectolitres.
    Aussitôt les raisins vendangés avec soins et apportés au cuvage, on les égrappe et après un pressurage immédiat, le moût est mis à fermenter en cuves inox fermées, à la température de 15°c. Lorsque le taux d’alcool désiré est atteint (5,5%/vol) on refroidit fortement pour arrêter les fermentations et conserver ainsi la quantité de sucre naturel souhaitée.
    Le domaine Mario Torelli travaille en agriculture biologique. Avec 7 ha de vignobles et 55 000 bouteilles annuelles, il est le prototype du petit domaine ayant misé sur la qualité.
    Ses vins ont été référencés dans quelques uns des meilleurs restaurants au monde.
    Le millésime 2014, mis en bouteille à partir de la fin novembre a été particulièrement délicat à produire. Les conditions climatologiques de l’été 2014 ont nécessité des tris draconiens et par conséquent une baisse de production importante. Il  offre un délicat bouquet de fleurs d’acacia, de glycine et d’orange.

    La bouche est fraîche, équilibrée, délicieusement fruitée, avec une finale de fleur de sureau et de bergamote.
    C’est un vin plaisir à consommer jeune et bien frais.

    Alcool : 5,5% vol
    Sucres résiduels : 120 g/L

    Moscato d'Asti DOCG "San Grod" 2009 (dos)