• Archives pour l'Étiquette naturellement doux
  • Malvasia di Cagliari DOC 2011 (0.50L) – Sardaigne – vin naturellement doux (vendangé tardivement) Domaine Meloni

    Vin issu de l’agriculture biologique.

    Ce vin présente une robe or brillante, au nez beaucoup de fraîcheur sans traces d’évolution et des notes de fruits exotiques. L’ensemble est fruité, tonique, subtil et savoureux avec une bonne acidité. La Malvoisie est vraiment un cépage qui se décline au mieux en vin liquoreux naturellement doux. Bonne persistance aromatique. Très bon vin de dégustation. Il devrait évoluer favorablement quelques années encore.
    Récolte : mi-octobre.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 14 %/vol
    Sucres résiduels : 80 g/L


  • Dulcis Fundo Moscato di Trani DOC 2014 (naturellement doux) (0,50L) – Domaine Torrevento – Puglia

    J’ai enfin concrétisé en 2010 mes recherches d’un très bon Moscato di Trani naturellement doux.
    Trani se trouve dans la partie centrale des Pouilles au bord de la mer Adriatique, dans un cadre merveilleux. La fabuleuse cathédrale médiévale toute blanche, intégrée au cadre maritime de la ville, vaut le voyage à elle seule.

    Le Moscato di Trani Dolce Naturale, est un superbe exemple de ce que peut donner un Muscat en sur-maturité naturelle sur pied, sans aucun rajout d’alcool.
    Ce vin se positionne comme un complément aux délicieux muscats siciliens naturellement doux de Noto et de Syracuse.

    Au domaine Torrevento, le millésime 2014 avec 13% d’alcool et environ 90g/L de sucres résiduels nous dévoile un style floral, « digeste », sans la moindre lourdeur. L’équilibre et la palette aromatique riche en arômes de citron et de cédrat, sont exceptionnels.


  • Delheim Edelspatz Noble Late Harvest 2014 (0,375 L)

    delheim-edelspatz2014Ce domaine a connu un développement remarquable avec l’arrivée en 1951 en provenance d’Allemagne de Michael Sperling surnommé “Spatz”. Spatz a pris sa retraite depuis une douzaine d’années et c’est sa fille Nora qui assure la direction de ce domaine remarquable.

    Lorsque nous avons débuté nos relations d’affaires avec l’Afrique du Sud en 1991, Delheim a été le premier domaine avec lequel nous avons lié une collaboration. Elle a duré plusieurs années avant une mise en sommeil qui s’est achevée ce mois de mai 2015.

    L’Edelspatz est en quelque sorte l’icône du domaine, Spatz Sperling ayant cherché a créer en Afrique du Sud un grand vin liquoreux issu de la pourriture noble ou botrytis cinerea, comme il en existe de magnifiques exemples dans son pays natal, l’Allemagne.

    Longtemps, ce vin a été élaboré majoritairement avec le cépage Chenin, qui donnait d’ailleurs de bons résultats. Nous avons par le passé importé d’excellents « Edelspatz » du millésime 1991. Mais la volonté du domaine était d’utiliser peut-être le plus noble de tous les cépages pour élaborer des grands vins liquoreux naturellement doux, je veux dire le Riesling.
    Un vignoble de pur Riesling a été planté en 1986. Il produit actuellement un nectar digne des grands vins de la Moselle et du Rhin.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 10,67 % / vol
    Sucres résiduels : 190 g/L
    Acidité totale : 9,2 g/L
    pH : 3,47

    Superbe nez, minéral sur des arômes d’abricot et d’agrume frais. En bouche, le vin développe une palette aromatique étourdissante d’abricots secs, de coings et de kumquats. La sucrosité naturelle de cette « sélection de grains nobles » est admirablement contrebalancée par une acidité naturelle vibrante. Grande longueur pour cette splendide bouteille qui évoluera favorablement sur une quinzaine d’années.


  • Tokaji Aszu 6 Puttonyos 2011 Château de Sárospatak (0,50L)

    tok6putt-2011C’est le premier millésime où il est possible de produire un 6 Puttonyos « de concours » depuis 2008.
    A noter que 2009 a donné quelques belles bouteilles, manquant toutefois assez nettement d’acidité. Je rappelle que 2009 a été une année vraiment chaude dans toute l’Europe ou presque.
    2010 a donné des quantités de vin aszu minimes, mais avec des équilibres extraordinaires pour les meilleures.
    Je vous renvoie à ce sujet à notre Tokaji Aszu 5 Puttonyos Château de Sárospatak 2010.

    Le millésime 2011 marque le retour aux grandes années traditionnelles où la maturité se fait lentement et permet une belle production des fameux grains aszu.
    A noter que nous avons décidé pour ce vin d’utiliser uniquement les productions issues du cépage Furmint. C’est donc un aszu 100% Furmint, ce qui est assez rare.

    Comme je l’ai déjà signalé par le passé pour la région de Rust (Burgenland – Autriche), le réchauffement climatique entraîne souvent également dans cette région une maturité du raisin hyper précoce, favorable à la production de vins blancs secs mais rendant beaucoup plus difficile l’élaboration des liquoreux traditionnels. Je citerais dans ces années précoces 2000 – 2003 – 2007 et 2009 et dans les années traditionnelles 2002 – 2005 – 2006 – 2008 et 2011.

    Nous sommes par conséquent avec 2011 dans les années traditionnelles comme nous les aimons.

    Splendide robe or clair, limpide et brillante.
    Le nez est fruité et particulièrement délicat.
    La bouche est d’une grande richesse aromatique, sans aucune lourdeur malgré ses 159 g de sucre résiduels.
    Tout y est : une palette d’agrumes frais, une petite touche d’abricot sec et d’épices. La minéralité se laisse déjà deviner mais il va falloir attendre…
    La persistance aromatique est celle d’une grande année, avec cette belle acidité rafraîchissante qui nous enchante toujours avec les grands Tokaji.

    Ce vin est à entrer impérativement en cave et à laisser mûrir quelques années.

    Éléments analytiques :
    Sucres résiduels : 155 g/L
    Alcool : 12,5 % / vol.
    Acidité : 9,2 ‰


  • Malvasia Delle Lipari DOC Passito 2011 Azienda Fenech (0,50L) – Ile de Salina – Sicile

    Posté dans par admin

    Les conditions de la vendange ont été excellentes et se déroulées vers le 25 Septembre 2011.

    Les raisins d’un état sanitaire parfait ont été exposés au soleil de ce début d’automne durant deux semaines. A l’issue de ce processus de concentration, les raisins ont subi une cryo-macération (macération à froid) de 24 heures, afin d’extraire encore plus d’arômes.

    Afin de ne pas en altérer la pureté, le moût une fois pressuré, a fermenté en cuve inox et a été élevé durant quelques mois, pour partie en foudre de chêne, le reste en cuve inox. Les deux cuvées sont assemblées au final pour la mise en bouteille. Ce fût un choix délibéré, car l’élevage aurait très bien pu s’effectuer en barriques de chêne pour une durée de deux années, comme le font certains producteurs. Les arômes auraient pris alors un tour beaucoup plus « oxydatifs », ce qui aurait signifié un style très différent, gommant un peu, à notre avis, la grande délicatesse de la Malvoisie.

    La quantité totale produite a été de 35,20 hectolitres.

    Les éléments analytiques sont les suivants :
    •  Alcool acquis : 13,39 %/vol
    •  Sucres résiduels : 112,4 g/l
    •  Extraits Secs : 42,5 g/L
    •  Acidité totale :7,4 ‰

    Le vin présente une robe claire à reflets verts, brillante, particulièrement engageante…
    Le nez est floral, complexe, avec beaucoup de fraîcheur. En bouche, l’ensemble est savoureux, très fruité, avec dominante de fruits exotiques.
    C’est la confirmation du nez, sans aucune évolution, avec une très belle acidité, qui étonne pour une région aussi méridionale. Remarquable équilibre acidité/alcool/sucres résiduels. Ce vin est entièrement construit sur la subtilité de ses arômes et la finesse de sa structure. Grande persistance en bouche.
    Vin vraiment magnifique, grand vin de méditation.

    Ce vin progresse doucement vers la maturité, qu’il atteindra vers 2016. Il évoluera ensuite positivement sur une quinzaine années et procurera de grandes satisfactions à l’œnophile patient.


  • News : 25 février 2014

    Orliénas, le 25 février 2014,

    Moscato d'Asti DOCG "San Grod" 2009Le Moscato d’Asti 2013 de chez notre ami Torelli (culture bio) est disponible chez Dionis depuis peu et offre par sa jeunesse éclatante de très belles satisfactions gustatives. Je ne peux que vous le recommander chaudement. C’est une vraie gourmandise.

    Toute une série de très beaux vins siciliens de la région sud-est de l’ile entrent également dans nos entrepôts en ce début d’année 2014. Ce sont les vins du domaine Rudini qui s’affirment chaque année passant, d’un niveau qualitatif croissant remarquable :

    Rudini Chardonnay "Espressionne" IGT 2009Chardonnay IGT « Espressione » 2013

    Sitare IGP 2012 (assemblage Nero d’Avola/Cabernet-Sauvignon/Merlot/Syrah)

    Scaramazzo Moscato Passito di Noto naturellement doux 2013

    Nous vous donnerons ultérieurement plus d’informations à leur sujet.

     

     

    Nous sommes à l’issue de cet hiver ou plutôt absence d’hiver 2013-2014 et il signifie chez Dionis la reprise intense des déplacements : visite des clients de prestiges du sud de la France au début du mois de mars, occasion de féliciter les nouveaux promus du guide Michelin 2014. A ce sujet, nous avons appris avec grand plaisir que la Villa Madie de Cassis (13) venait de gagner une seconde étoile Michelin, ce qui la place dans le cercle envié des 100 plus grande tables hexagonales. Les vins de Dionis y sont servis depuis l’ouverture de cette belle maison en 2006.

    Début avril, ce sera le premier tour d’Europe de l’année, dont une part majeure consacrée à l‘Italie, le reste à l’Autriche et à la Hongrie.

    Oenophilement votre,
    Jean-François Ragot


  • Nectar de Samos 2015 (0.75L)

    Image non disponibleVin mythologique de l’île grecque de Samos.

    Dans l’ile de Samos, on produit des vins de qualité extrêmement variable et de tous types : vins blancs secs issus du Muscat à petits grains, vins doux naturels de Muscat à petits grains mutés et enfin Nectars naturellement doux (sans aucun mutage ni fortification) élaborés à partir de raisins Muscat à petits grains séchés au soleil.
    Mais il faut bien dire qu’il y a hélas, nectars et nectar… Ce sont des produits complexes à élaborer, demandant une matière première sans défaut, une vinification attentive et soignée suivie d’un élevage apte à magnifier le vin.
    Nos relations locales depuis 2000 nous ont permis de trier sans complaisance parmi les différentes cuvées existantes.
    Celle que nous vous proposons maintenant provient, comme les précédentes d’ailleurs, de la cave de Karlovassi. Il s’agit d’une toute petite cuvée de l’excellent millésime 2015. L’élevage a été conduit selon nos recommandations avec un minimum d’exposition oxydative des vins. Nous pensons que ce type de vin naturellement doux a une capacité à murir tranquillement, une fois mis en bouteille tôt, dans le contexte réductif de la bouteille en verre.

    Éléments analytiques :
    Alcool : environ 14 %/vol
    Sucres résiduels : environ 140 g/L
    Acidité totale : environ 5 ‰
    Acidité volatile : 0,75 ‰
    pH : environ 3,70
    SO2 total : environ 130 mg

    Le Nectar 2015 (0.75L) présente une robe dorée, dense et brillante.
    Le nez est merveilleusement fruité, complexe et élégant. Le bouquet est tellement envoûtant que l’on hésite presque à porter le verre jusqu’à ses lèvres…
    En bouche, c’est un feu d’artifice de saveurs, d’où le « coté variétal » du muscat est presque complètement gommé. La noblesse de ce terroir d’altitude s’impose à l’évidence. On touche avec ce vin un certain absolu dans le genre et je n’ai pour ma part jamais dégusté de muscat à petits grains naturellement doux passerillé qui soit supérieur à celui-ci.
    En dépit du climat méditerranéen de cette île d’Asie Mineure, la bouche à l’attaque riche et voluptueuse, offre une véritable fraîcheur aromatique où dominent tout d’abord les agrumes, puis le miel, le raisin de Corinthe, l’abricot sec, sans oublier une touche de tabac blond de Virginie.
    C’est vraiment un « nectar plaisir » de longue évolution prévisible, mais délicieux à goûter sans retard.

    Plus d’informations sur le Nectar de Samos.


     


  • Le Vin du Mois – Novembre 2012 : Deux Vins de Légende de la Méditerranée

    Pré-annonce

    16ème Portes Ouvertes Dionis

    Noël 2012

     
    Cher(e) ami(e) œnophile, cher(e) client(e),
    Un des deux temps forts de l’année œnologique approche à nouveau chez Dionis : nous aurons le plaisir de vous accueillir les
    jeudi 6, vendredi 7 et samedi 8 décembre 2012
    au caveau médiéval de
    Dionis à 69530 Orliénas,
    sans rendez-vous de 10h à 18h30.

     

     

    Le VIN DU MOIS : Novembre 2012

    Deux Vins de Légende de la Méditerranée :

    Saint Barnabas Commandaria de Chypre

    &

    Terradea Moscato Passito di Pantelleria

     

    Terradea Moscato di Pantelleria Passito DOC (0,75L) – Ile de Pantelleria – Sicile

    (non millésimé – technique de la Solera) (0,75L)

    Vin naturellement doux de raisins de Muscat d’Alexandrie séchés au soleil. (non millésimé – système Solera)

    En provenance de divers vignobles bien exposés de l’île de Pantelleria, d’un âge moyen de 25 à 30 années, positionnés sur des sols volcaniques, les raisins, récoltés vers la fin du mois d’août, passent par un processus de séchage au soleil d’environ 25 jours sur de petites terrasses appelées « stenditoi », elles mêmes, adossées à de grands murs.

    Ce procédé, destiné à concentrer le sucre et les extraits par déshydratation des raisins, est connu depuis la plus haute antiquité. Les romains qui
    étaient de grands buveurs aimaient les breuvages « forts » aptes à mener le consommateur rapidement à l’état d’ivresse désiré…
    De nos jours, ce type de vin est devenu plutôt un « vin de méditation » que l’on sirote volontiers en hiver pour oublier les rigueurs du temps…
    Tout comme le Vinsanto de Santorin , le Nectar de Samos ou la Malvasia di Lipari , il appartient au patrimoine des vins mythologiques qui nous relient au passé.
    Une fois l’ « appassimento » (le séchage) effectué, les grappes à l’état de raisins secs, sont apportées dans le cuvage et délicatement écrasées, plus que pressurées.
    Elles sont alors assemblées à du moût de raisin frais de Zibibbo.
    Commence ensuite une longue phase de macération de plus d’un mois , destinée à extraire les arômes du raisin. Cette phase est suivie d’une
    lente fermentation d’une vingtaine de jours à 18°C, du moût très riche en sucres naturels.
    Natale Peraino a choisi délibérément de ne pas millésimer son vin et de se réserver ainsi l’opportunité d’assembler des cuvées issues de plusieurs années. Il préfère également ne pas élever son vin dans le bois (barriques ou foudres) mais dans des cuves d’acier inox, qui lui donnent une palette aromatique plus fruitée et moins « oxydative ».
    Éléments analytiques:
    Alcool : environ 15% vol.
    Sucres résiduels : 140 gr/litre
    Acidité fixe : 5.50‰
    «La robe du vin est brillante, ambrée, à reflets topaze. Le nez surprend par sa richesse et son intensité aromatique. C’est un feu d’artifice de fruits secs où l’on distingue la figue et le raisin de Corinthe, sans oublier le miel et une riche palette de pains d’épices. En bouche, en dépit de sa concentration, le vin ne présente aucune lourdeur, mais laisse place à beaucoup de finesse, à une consistance soyeuse et à une palette fruitée exquise où l’on retrouve les dattes, l’orange confite, l’abricot, la sauge et la myrte. Il est merveilleusement équilibré, avec une persistance aromatique impressionnante».

    Commandaria Saint Barnabas (non millésimé – technique de la Solera) (0,75L)

     
    C’est avec une joie jubilatoire que je vous annonce le référencement d’un vin dont je recherchais un exemple digne de sa notoriété historique : je veux parler du moelleux le Commandaria.
    Il est le prototype du vin mythique et légendaire. J’avais eu l’occasion de goûter ce vin à plusieurs reprises au cours des 20 dernières années mais n’avais jamais été convaincu par des cuvées lourdes, assez ternes, et beaucoup trop oxydatives. Il a fallu attendre 2011 pour que suite à une information judicieuse, je mette enfin la main sur la cuvée Saint Barnabas.
    Le Commandaria est un vin doux élaboré sur les contreforts du mont Troodos à partir du séchage au soleil des raisins autochtones Xynisteri et Mavro.

    C’est un véritable vin mythologique, probablement le plus ancien du monde produit encore 2800 ans après sa naissance supposée.
    Le nom de Commandaria, quant à lui, remonte à l’époque des croisades (11ème, 12ème et 13ème siècle).
    Il est lié à ce considérable mouvement, militaire d’abord, mais aussi culturel, entre l’Occident et l’Orient. Ces vins étaient exportés vers l’Europe par l’entremise de la république de Venise qui a joué à cette époque, un rôle de plaque tournante dans le commerce du bassin méditerranéen.
    D’après probablement une légende, le roi Philippe Auguste aurait organisé la première « compétition internationale » de vins, connue par un poème d’Henri d’Andeli sou le nom de « la Bataille des Vins ». Cet évènement légendaire se serait déroulé en 1224 et c’est le vin de Chypre Commandaria qui fût considéré comme vainqueur de ce premier« tournoi du vin ».
    Le processus de passerillage, qui est la clé de ce vin mythique et légendaire doit avoir lieu dans la limite des 14 villages désignés par les règles de production bénéficiant aujourd’hui d’une appellation d’origine protégée Commandaria.
    Ce sont les suivants : Agios Georgios , Agios Konstantinos , Agios Mamas , Agios Pavlos , Apsiou , Gerasa , Doros , Zoopigi , Kalo Chorio , Kapilio , Laneia , Louvaras , Monagri et Silikou.
    Les vignobles sont établis sur les versants sud du mont Troodos, dans le district de Limassol à une altitude variant de 500 à 900 mètres, ce qui permet une bonne amplitude des températures jour / nuit, favorisant la conservation des arômes délicats des raisins avant la vendange. Ceci n’est pas sans rappeler les magnifiques vignobles de l’île de Samos, s’étageant jusqu’à 850 mètres.
    Là, réside probablement une des clés de la réussite de ce nectar.
    La quantité minimum de sucre exigée à la vendange est de 212 grammes pour les raisins blancs Xinisteri et 258 grammes pour les raisins noirs Mavro.
    Après un passerillage au soleil d’une dizaine de jours, la quantité totale de sucre potentiel atteint couramment 450 grammes.

    COMMANDARIA SAINT BARNABAS

    Age des vignes : une moyenne de 20 ans
    Densité de plantation : 3000 pieds/ha
    Aucune irrigation
    Élevage : au minimum deux ans en foudres de chêne usagés selon la technique de la Solera.
    Éléments analytiques :
    Alcool : 15% vol
    Sucres résiduels : 100g/l
    Acidité totale : 8,5‰
    SO2 totale : 80mg/l
    Cette somptueuse cuvée de Commandaria Saint Barnabas présente une robe brillante sur une tonalité orangée encore très fraîche. On est frappé par le nez de ce vin, d’une belle pureté offrant des nuances d’amandes amères d’épices, de figues confites et de cacao.
    L’alcool ne ressort nullement et l’ensemble est tout en élégance. La bouche d’une grande précision aromatique est très savoureuse. On y retrouve tous les arômes déclinés dans le bouquet. La longueur est impressionnante et le vin
    fini sur un feu d’artifice d’arômes de dattes, figues, épices douces et fruits confits.

    Aucune lourdeur, une légère amertume rééquilibrant superbement la fraîcheur naturelle de ce nectar.
    A découvrir toutes affaires cessantes !

    Offre promotionnelle disponible sur simple demande à : info-contact@dionis-vins.fr


  • Archives : Le vin du Mois Octobre 2011 : Le Muscat dans tous ses états

    Nous avons le plaisir de vous proposer un Vin du Mois original autour du cépage Muscat, avec neuf références différentes et trois pays. Huit concernent le Muscat à Petits Grains et une le
    Muscat d’Alexandrie (Passito di Pantelleria). Ces neuf vins sont tous naturellement doux (aucun mutage ou fortification), issus de vendanges tardives surmaturées ou sélection de grains nobles botrytisés (Tokaji Muskotaly vendange tardive).


    Ci-dessus : une grappe de Muscat à petit grains (gauche) et une grappe de Muscat d’Alexandrie (Zibibo) à droite.
     
      1- Moscato di Noto « Baroque » Rudini 2009 (0,50L) naturellement doux (Sicile/Italie)
      plus d’information :
      cliquez ici
      2- Moscato Passito di Noto « Scaramazzo » Rudini 2010 (0,50L) naturellement doux (Sicile/Italie)
      plus d’information :
      cliquez ici
      3- Moscato di Siracusa « Solacium » Pupillo 2008 (0,75L) naturellement doux (Sicile/Italie)
      plus d’information :
      cliquez ici et   ici
      4- Moscato di Trani « Dulcis in Fundo » Torrevento 2007 (0,50L) naturellement doux (Italie/Puglia)
      plus d’information :
      cliquez ici
      5- Moscato Passito di Pantelleria « Terradea » Natale Peraino (0,75L)  naturellement doux (ïle de Pantelleria/Italie)
      plus d’information :
      cliquez ici et ici
      6- Tokaji Muskotaly vendanges tardives 2009 Château de Sarospatak (0,75L) naturellement doux (Tokajhegyalja/Hongrie)
      plus d’information :
      cliquez ici
      7- Constantia W.O. « 1769 » Buitenverwachting 2007 (0,50L) naturellement doux (Cap de Bonne Espérance/Afrique du Sud)
      plus d’information :
      cliquez ici
      8- Moscato di Cagliari « Donna Jolanda » Meloni 2008 (0,50L) naturellement doux (Sardaigne/Italie)
      plus d’information :
      cliquez ici
      9- Klein Constantia « Vin de Constance » 2005 (0,50L) naturellement doux (Cap de Bonne Espérance/Afrique du Sud)
      plus d’information :
      cliquez ici et ici
    OFFRE COMMUNIQUEE SUR SIMPLE DEMANDE E-MAIL A : info-contact@dionis-vins.fr