• Archives pour l'Étiquette Moelleux
  • Buitenverwachting 2014 « 1769 » Noble Late Harvest (W.O Constantia) (0.50L)

    Trois domaines formant le terroir historique de Constantia au Cap de Bonne Espérance, peuvent actuellement revendiquer la continuité historique du cru depuis la fin du XVIIème siècle. Il n’est pas impossible, qu’un jour prochain, le domaine Steenberg, appartenant au domaine d’origine de 1685, produise lui aussi ce vin mythique et légendaire.

    Le domaine de Klein Constantia a été le premier à ressusciter le mythique et légendaire vin des XVIIIème et XIXème siècle et ceci à partir de 1987 avec le « Vin de Constance » (marque déposée).

    Il a été suivi en 2005 par le domaine de Groot Constantia, source originelle du Constantia moelleux à partir de la première moitié du 18ème siècle. On parle alors de « Grand Constance ». Ce vin est réapparu au domaine avec le millésime 2005.

    Le troisième domaine Buitenverwachting, contigu à Klein Constantia a, quant à lui, par les soins de l’œnologue Hermann Kirchbaum et de son propriétaire Lars Maack, procédé à la « résurrection » du mythique Constantia Moelleux avec le millésime 2007, sous le nom de « 1769 », évoquant ainsi la création du domaine.

    Après un premier essai avec le millésime 2006 (en très petite quantité), le millésime 2007 signe le véritable acte de naissance de ce Constantia moelleux qui présente toutes les caractéristiques hors-normes de ce terroir mythique et légendaire.

    Nous avons distribué les millésimes 2007, 2010 et 2013 qui ont eu un grand succès sur le marché français.

    Pour les amateurs de Vin de Constantia, c’est une vraie surprise de découvrir ce nectar à la robe dorée, aux senteurs complexes de thym et de lavande, à la bouche puissante et raffinée, marquée par l’abricot sec et l’amande, riche de nuances empyreumatiques et terpéniques nobles.
    Ce millésime 2014 est une splendide réussite. La quantité disponible est hélas réduite. Le vin offre actuellement un excellent rapport qualité/prix. Ce n’est pas certain que ça dure encore très longtemps… Profitez-en !

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13,10 %/vol
    Sucres résiduels : 140 g/L
    Extraits secs : 56,90 g/L
    Acidité totale : 8,1 g/L
    pH : 3,20


  • Hallgartener Jungfer Riesling Auslese 2015 (0.75L) Winzer Hallgarten (vin de vendanges tardives, moelleux)

    Je suis particulièrement content de ce splendide Riesling moelleux de vendanges tardives. Ce type de vin devient de plus en plus rare avec le réchauffement climatique, les raisins étant moins sensibles à la pénétration du botrytis cinéréa ou pourriture noble.
    En 2015, nous avons fait « des pieds et des mains » pour que le domaine attende la production d’un potentiel vin moelleux. La quantité produite, vendangée le 4 novembre 2015 a été très faible, de l’ordre de 450 litres.

    Nous avons fait notre ce vin qui a été embouteillé spécifiquement pour nous pour un quantité de 600 grandes bouteilles de 0,75L. Ce n’est certes pas beaucoup, mais quelle magnifique qualité !
    Depuis 2005, c’est le cinquième vin produit de ce type, soit une fois tous les trois ans.

    Cette belle vendange tardive de Riesling provient de l’excellent cru Jungfer (Jungfer est un diminutif de Jungfrau, signifiant la Madone).

    Ce cru est situé en plein cœur du Rheingau (voir carte ci-dessous).

    Le vin présente une robe jaune citron très brillante, du volume en bouche avec un délicat fruité laissant déjà percer la minéralité. Jolie finale sur les agrumes frais.

    Évolution prévisible favorable sur une dizaine d’années.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 11 %/vol
    Sucres résiduels :60,7 g/L
    Acidité totale : 8,2 ‰

    Le vignoble du cru Jungfer à Hallgarten (Rheingau/Allemagne), le 2 novembre 2015. Vue des raisins Riesling destinés à élaborer une vendange tardive de niveau Auslese, deux jours avant la vendange.
    Le vignoble du cru Jungfer à Hallgarten (Rheingau/Allemagne), le 2 novembre 2015. Vue des raisins Riesling destinés à élaborer une vendange tardive de niveau Auslese, deux jours avant la vendange.
    Le vignoble du cru Jungfer à Hallgarten (Rheingau/Allemagne), le 2 novembre 2015. Vue des raisins Riesling destinés à élaborer une vendange tardive de niveau Auslese, deux jours avant la vendange.
    Le vignoble du cru Jungfer à Hallgarten (Rheingau/Allemagne), le 2 novembre 2015. Vue des raisins Riesling destinés à élaborer une vendange tardive de niveau Auslese, deux jours avant la vendange.

  • ÉPUISÉ – Buitenverwachting 2013 « 1769 » Noble Late Harvest (W.O Constantia) (0.50L)

    Posté dans par admin

    buiten1769-2013Trois domaines formant le terroir historique de Constantia au Cap de Bonne Espérance, peuvent actuellement revendiquer la continuité historique du cru depuis la fin du XVIIème siècle. Il n’est pas impossible, qu’un jour prochain, le domaine Steenberg, appartenant au domaine d’origine de 1685, produise lui aussi ce vin mythique et légendaire.

    Le domaine de Klein Constantia a été le premier à ressusciter le mythique et légendaire vin des XVIIIème et XIXème siècle et ceci à partir de 1987 avec le « Vin de Constance » (marque déposée).

    Il a été suivi en 2005 par le domaine de Groot Constantia, source originelle du Constantia moelleux à partir de la première moitié du 18ème siècle. On parle alors de « Grand Constance ». Ce vin est réapparu au domaine avec le millésime 2005.

    Le troisième domaine Buitenverwachting, contigu à Klein Constantia a, quant à lui, par les soins de l’oenologue Hermann Kirchbaum et de son propriétaire Lars Maack, procédé à la « résurrection » du mythique Constantia Moelleux avec le millésime 2007, sous le nom de « 1769 », évoquant ainsi la création du domaine.

    Après un premier essai avec le millésime 2006 (en très petite quantité), le millésime 2007 signe le véritable acte de naissance de ce Constantia moelleux qui présente toutes les caractéristiques hors-normes de ce terroir mythique et légendaire.

    Nous avons distribué les millésimes 2007 et 2010 qui ont eu un grand succès sur le marché français. Après deux années d’interruption, dûe à quelques soucis œnologiques sur les millésimes 2011 et 2012, la bonne nouvelle est la reprise de la relation ce mois de juin 2015 avec le millésime 2013, dont les raisins ont été vendangés à la fin du mois de mars.

    Pour les amateurs de Vin de Constantia, c’est une vraie surprise de découvrir ce nectar à la robe dorée, aux senteurs complexes de thym et de lavande, à la bouche puissante et raffinée, marquée par l’abricot sec et l’amande, riche de nuances empyreumatiques et terpéniques nobles.
    Ce millésime 2013 est une splendide réussite. La quantité disponible est hélas réduite. Le vin offre actuellement un excellent rapport qualité/prix. Ce n’est pas certain que ça dure encore très longtemps… Profitez-en !

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13,06 %/vol
    Sucres résiduels : 133,6 g/L
    Extraits secs : 43,5 g/L
    Acidité fixe : 5,3 g/L
    pH : 3,61


  • News : 21 mai 2015 : Retour d’Afrique du Sud

    Posté dans par admin

    C’est avec plaisir que je vous livre quelques photos de mon dernier voyage en Afrique du sud (du 9 au 19 mai). Il m’a permis de prendre de nouveaux contacts très fructueux et d’en ré-activer d’anciens.

    Il se passe pas mal de choses dans l’appellation Constantia, avec une incroyable inflation des prix au domaine de Klein Constantia… J’en ai personnellement à peine cru mes yeux au cours de ma rapide visite du 15 mai 2015. Pour information, le prix du Vin de Constance 2009 à la propriété est de 55 €. Le prix des vieux millésimes disponibles atteint des sommets stratosphériques avec 750 € la bouteille pour le millésime 1996 !!!

    Heureusement, il y a l’alternative des délicieux Constantia historiques « 1769 » 2013 du domaine Buitenverwachting et du vin de « Grand Constance » du domaine Groot Constantia, qui peuvent revendiquer  tous les deux la continuité historique du cru depuis la fin du XVIIème siècle.

    Le manoir (Cape Dutch) fin XVIIIème de Buitenverwachting, le 11 mai 2015. Vous observerez en fond, les traces sinistres du grand incendie d'origine criminelle de la mi-février 2015. Le feu s'est approché jusqu'à 200m du manoir et Lars, le propriétaire, a bien cru durant quelques minutes qu'il allait tout perdre. Il y a eu 5000 hectares de forêt, 4 hectares de vignes et une quinzaine de maisons détruites.
    Le manoir (Cape Dutch) fin XVIIIème de Buitenverwachting, le 11 mai 2015.
    Vous observerez en fond, les traces sinistres du grand incendie d’origine criminelle de la mi-février 2015. Le feu s’est approché jusqu’à 200m du manoir et Lars, le propriétaire, a bien cru durant quelques minutes qu’il allait tout perdre. Il y a eu 5000 hectares de forêt, 4 hectares de vignes et une quinzaine de maisons détruites.
    Lars Mack, propriétaire du domaine historique de Buitenverwachting (la porte à côté de Klein Constantia) et Jean-François Ragot, le 11 mai 2015. La bonne nouvelle est la reprise de la relation après quelques soucis œnologiques sur les millésimes 2011 et 2012. Le brillant Constantia moelleux "1769" 2013 sera disponible en principe à partir de nos Portes Ouvertes d'été de juin 2015 (11, 12 et 13).
    Lars Mack, propriétaire du domaine historique de Buitenverwachting (la porte à côté de Klein Constantia) et Jean-François Ragot, le 11 mai 2015.
    La bonne nouvelle est la reprise de la relation après quelques soucis œnologiques sur les millésimes 2011 et 2012.
    Le brillant Constantia moelleux « 1769 » 2013 sera disponible en principe à partir de nos Portes Ouvertes d’été de juin 2015 (11, 12 et 13).
    Vin de Constantia moelleux "1769" du domaine Buitenverwachting, millésime 2013. Les raisins ont été vendangés à la fin du mois de mars 2013. Analyse : Alcool : 13,06 %/vol Sucres résiduels : 133,6 g/L Extraits secs : 43,5 g/L Acidité fixe : 5,3 g/L pH : 3,61
    Vin de Constantia moelleux « 1769 » du domaine Buitenverwachting, millésime 2013. Les raisins ont été vendangés à la fin du mois de mars 2013.
    Analyse :
    Alcool : 13,06 %/vol
    Sucres résiduels : 133,6 g/L
    Extraits secs : 43,5 g/L
    Acidité fixe : 5,3 g/L
    pH : 3,61

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le magnifique chais historique de 1790 du domaine de Groot Constantia, le 11 mai 2015. Il ne fait plus office de chais pour les vins du domaine et a été transformé depuis des lustres en musée.
    Le magnifique chais historique de 1790 du domaine de Groot Constantia, le 11 mai 2015.
    Il ne fait plus office de chais pour les vins du domaine et a été transformé depuis des lustres en musée.
    Jean-François Ragot et Jean Naudé, directeur général du domaine historique de Groot Constantia, le 11 mai 2015, en pleine négociation pour la distribution du vin de "Grand Constance".
    Jean-François Ragot et Jean Naudé, directeur général du domaine historique de Groot Constantia, le 11 mai 2015, en pleine négociation pour la distribution du vin de « Grand Constance ».
    Élément historique sur le vin de "Grand Constance" Relancé en 2005 par le domaine, il représente avec le Constantia moelleux "1769" de Buitenverwachting, relancé en 2007 et le "Vin de Constance" du domaine Klein Constantia en 1986, les trois icônes de ce nectar mythique et légendaire, pouvant légitimement revendiquer la continuité historique du cru.
    Élément historique sur le vin de « Grand Constance »
    Relancé en 2005 par le domaine, il représente avec le Constantia moelleux « 1769 » de Buitenverwachting, relancé en 2007 et le « Vin de Constance » du domaine Klein Constantia en 1986, les trois icônes de ce nectar mythique et légendaire, pouvant légitimement revendiquer la continuité historique du cru.
    Superbe présentation du vin historique mythique et légendaire "Grand Constance". Le millésime 2005 a marqué son retour. Les quantités produites sont toujours extrêmement limitées et l'année en cours est 2012. Ce vin est élaboré pour 2/3 avec du Muscat blanc à petits grains ou Muscat de Frontignan et pour 1/3 d'une variété mutante rouge de Muscat.
    Superbe présentation du vin historique mythique et légendaire « Grand Constance ». Le millésime 2005 a marqué son retour. Les quantités produites sont toujours extrêmement limitées et l’année en cours est 2012.
    Ce vin est élaboré pour 2/3 avec du Muscat blanc à petits grains ou Muscat de Frontignan et pour 1/3 d’une variété mutante rouge de Muscat.
    Le personnel du  Jonkerhuis, restaurant historique du domaine Groot Constantia, le 15 mai 2015.
    Le personnel du Jonkerhuis, restaurant historique du domaine Groot Constantia, le 15 mai 2015.
    Marguerite Abergel et Jean-François Ragot en dégustation chez le partenaire historique de Dionis, Hamilton Russell, le 12 mai 2015. Nous avons dégusté une intéressante verticale de Pinot Noir, 2011, 2012, 2013 et 2014 ainsi que les Chardonnay 2011 et 2014. Ce dernier qui est le millésime en cours se présente avec un nez aérien, floral et plus sur le fruit que sur l'élevage. C'est une intéressante évolution commencée depuis déjà plusieurs années et qui met en valeur plus nettement la finesse du vin, sa minéralité, signe d'un grand terroir.
    Marguerite Abergel et Jean-François Ragot en dégustation chez le partenaire historique de Dionis, Hamilton Russell, le 12 mai 2015.
    Nous avons dégusté une intéressante verticale de Pinot Noir, 2011, 2012, 2013 et 2014 ainsi que les Chardonnay 2011 et 2014. Ce dernier qui est le millésime en cours se présente avec un nez aérien, floral et plus sur le fruit que sur l’élevage. C’est une intéressante évolution commencée depuis déjà plusieurs années et qui met en valeur plus nettement la finesse du vin, sa minéralité, signe d’un grand terroir.
    Marguerite Abergel et Adam Mason, l'exceptionnel "winemaker" du domaine de Klein Constantia jusqu'en 2011, le 13 mai 2015. Il a révolutionné la vinification des vins moelleux de Constantia en utilisant une méthode proche de celle de l'élaboration des Tokaj Aszu. La vente du domaine de Klein Constantia en 2011 a entrainé le départ de pratiquement toute l'équipe. Il est maintenant responsable de la vinification des vins du domaine Mulderbosch (Stellenbosch).
    Marguerite Abergel et Adam Mason, l’exceptionnel « winemaker » du domaine de Klein Constantia jusqu’en 2011, le 13 mai 2015.
    Il a révolutionné la vinification des vins moelleux de Constantia en utilisant une méthode proche de celle de l’élaboration des Tokaj Aszu. La vente du domaine de Klein Constantia en 2011 a entrainé le départ de pratiquement toute l’équipe.
    Il est maintenant responsable de la vinification des vins du domaine Mulderbosch (Stellenbosch).
    Jean-François Ragot, Nora Sperling et Holder, le "winemaker" de Delheim, le 13 mai 2015. Dégustation au chais du millésime 2014.
    Jean-François Ragot, Nora Sperling et Reg Holder, le « winemaker » de Delheim, le 13 mai 2015. Dégustation au chais du millésime 2014. Delheim est un ancien partenaire avec qui nous avons travaillé du début des années 90 jusqu’à la fin de la décade. Nous reprenons la collaboration avec un brillant vin blanc issu du Chardonnay non boisé en millésime 2013 et un somptueux liquoreux de Grains Nobles, l’Edelspatz, issu à 100% du cépage Riesling. C’est un des plus beaux exemples que je connaisse en l’espèce.
    Domaine Delheim (stellenbosch), le 13 mai 2015. Vue d'une grappe de Riesling en état de passerillage plus un peu de botrytis cinéréa. Ces raisins demeurés très tardivement sur pieds sont destinés à élaborer l'extraordinaire Grain Noble de pur Riesling, appelé "Edelspatz".
    Domaine Delheim (Stellenbosch), le 13 mai 2015. Vue d’une grappe de Riesling en état de passerillage plus un peu de botrytis cinéréa. Ces raisins demeurés très tardivement sur pieds cette année, sont destinés à élaborer l’extraordinaire Grain Noble de pur Riesling, appelé « Edelspatz ».
    De droite à gauche, Maureen, Jean-François Ragot et Tumi du domaine Simonsig, le 15 mai 2015. Nous avons dégusté quelques vins remarquables dont une cuvée royale effervescente Kaapse Vonkel 100% Chardonnay, qui pourrait "tordre le bras" à beaucoup de Champagnes... A noter aussi, un excellent Gewürztraminer Special Late Harvest 2015 et un Vin de Paille (straw wine) issu à 100% du Muscat Ottonel. Simonsig est un partenaire historique de Dionis (depuis 1991). nous recommandons particulièrement leur Chenin Blanc sec et leur cuvée prestige de rouge Tiara.
    De droite à gauche, Maureen, Jean-François Ragot et Tumi du domaine Simonsig, le 15 mai 2015.
    Nous avons dégusté quelques vins remarquables dont une cuvée royale effervescente Kaapse Vonkel 100% Chardonnay, qui pourrait « tordre le bras » à beaucoup de Champagnes…
    A noter aussi, un excellent Gewürztraminer Special Late Harvest 2015 et un Vin de Paille (straw wine) issu à 100% du Muscat Ottonel.
    Simonsig est un partenaire historique de Dionis (depuis 1991). nous recommandons particulièrement leur Chenin Blanc sec et leur cuvée prestige de rouge Tiara.
    Trois vins hors normes au domaine Blaauwklippen (Stellenbosch), le 16 mai 2015. Il s'agit de deux vins rouges, Malbec et Zinfandel vinifiés en grains nobles naturellement doux. Absolue rareté ! Le troisième est un Viognier vinifié en grains nobles, hélas manquant quelque peu d'équilibre.
    Trois vins hors normes au domaine Blaauwklippen (Stellenbosch), le 16 mai 2015.
    Il s’agit de deux vins rouges, Malbec et Zinfandel Noble Late Harvest (vinifiés en grains nobles naturellement doux). Absolue rareté !
    Le troisième est un Viognier Noble Late Harvest (vinifié en grains nobles), hélas manquant quelque peu d’équilibre.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce sera tout pour ce soir,
    Cordialement,
    Jean-François Ragot

     


  • Hallgartener Jungfer Riesling Auslese 2011 (0.75L) Winzer Hallgarten (vin de vendanges tardives, moelleux)

    Très belle vendange tardive en provenance de l’excellent cru Jungfer (Jungfrau signifie la Madone) situé en plein cœur du Rheingau.

    La robe jaune citron est brillante. Du volume en bouche avec un délicat fruité laissant percer la minéralité. Jolie finale sur les agrumes frais et une minéralité marquée. Vin particulièrement fin.
    Évolution prévisible favorable sur une dizaine d’années.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 10,1 %/vol
    Sucres résiduels :64 g/L
    Acidité totale : 9,2 ‰


  • News 2 décembre 2013 : Portes Ouvertes de Noël Dionis

    Orliénas, le 2 décembre 2013,

    portesouvertes-hiver2013web

    C’est avec plaisir que je vous confirme la tenue de nos portes ouvertes de Noël au caveau de Dionis à 69530 Orliénas. (plan ci-dessous) les

    jeudi 12, vendredi 13 et samedi 14 décembre 2013
    de 10h à 18h30
    .

    Réservez un moment pour venir nous rendre visite.

    Entrée sur invitation uniquement à demander à : info-contact@dionis-vins.fr

    A cette occasion, vous pourrez déguster une prestigieuse sélection de vins blancs secs, rouges et moelleux de la gamme des vins mythiques et légendaires.
    Tout particulièrement, notre dernier Tokaji Aszu 5 Puttonyos 2010 château Sarospatak et notre Constantia moelleux, Vin de Constance 2007, sans oublier nos derniers Eiswein (vins de glace) 2009 de Bruno Landauer et de chez Trossen (Moselle centrale).

    Les Portes Ouvertes dionis sont une opportunité d’acquérir nos vins à conditions préférentielles. Elles sont également l’occasion de fructueux échanges entre oenophiles. N’hésitez pas à nous demander notre listing et conditions de vente. Les actions promotionnelles se dérouleront jusqu’au samedi 14 décembre 2013 inclus.

    Cordialement,
    Jean-François Ragot
    Plan d'accès Dionis
    Plan d’accès Dionis

  • ÉPUISÉ – Buitenverwachting 2010 « 1769 » (W.O Constantia) (0.50L)

    Tous les domaines issus du terroir historique de Constantia peuvent prétendre élaborer ce type de vin.

    Le vin est identifié par le chiffre 1769 qui est celui de l’année de création du domaine.

    Après un premier essai avec le millésime 2006 (en très petite quantité), c’est le véritable acte de naissance de ce Constantia moelleux qui présente toutes les caractéristiques de ce terroir magique.

    Ce domaine qui vinifie tout comme Klein Constantia de superbes vins blancs et rouges classiques depuis 1990, ne pouvait faire l’impasse sur le vin « historique » issu du cépage Muscat à Petits Grains .

    L’excellent Hermann Kirchbaum, vinificateur du domaine depuis 1990 a trouvé là un « travail de niche » comme il les aime.

    Pour les amateurs de Vin de Constantia, c’est une vraie surprise de découvrir ce nectar à la robe dorée, aux senteurs complexes de thym et de lavande, à la bouche extrêmement puissante, marquée par l’abricot sec et l’amande, riche de nuances empyreumatiques et terpéniques nobles. Ce millésime 2010 est une réussite totale.
    La quantité disponible est très réduite. Le vin offre actuellement un remarquable rapport qualité/prix. Ce n’est pas certain que ça dure très longtemps… Profitez-en !


    Éléments analytiques :
    – Date de vendanges : 17 mars 2010
    – Alcool : 9 %/vol
    – Acidité totale : 8,3 ‰
    – pH : 3,29
    – Sucres résiduels : 250 g/L

     


  • ÉPUISÉ – Hallgartener Jungfer Riesling Auslese 2009 (0.75L) Winzer Hallgarten (vin de vendanges tardives, moelleux)

    Très belle vendange tardive en provenance de l’excellent cru Jungfer (Jungfrau signifie la Madone) situé en plein cœur du Rheingau.

    La robe jaune citron est très brillante. Du volume en bouche avec un délicat fruité laissant percer la minéralité. Jolie finale sur les agrumes frais et une minéralité marquée.
    Évolution prévisible favorable sur une dizaine d’années.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 11 %/vol
    Sucres résiduels :63 g/L
    Acidité totale : 9,1 ‰


  • News 7 Février 2012

    Je peux vous confirmer que le grand hiver est finalement arrivé sur toute l’Europe et sur la France en particulier. Je parlais en début de semaine au téléphone avec mon ami Bruno Landauer (Rust – Burgenland – Autriche) qui se désolait de cette arrivée bien trop tardive du froid pour élaborer un eiswein… Ce qui est rageant, c’est que nous avions laissé plusieurs tonnes de  raisins dans l’espoir d’une gelée un peu plus précoce (en général, entre le 20 novembre et la première semaine de janvier). Ces raisins ont été finalement dévorés par les oiseaux du parc naturel de Neusiedeln.
    Par conséquent, il n’y a ni eiswein 2010, ni 2011. Cela signifie qu’il faut profiter des dernières bouteilles du délicieux Ruster Eiswein Blaufränkisch 2009.

    Je suis enfin arrivé à finaliser mes achats de vins sur l’Afrique du Sud. Nous allons recevoir dans les semaines qui viennent :

    • Hamilton Russell Chardonnay 2011
    • Hamilton Russell Pinot Noir 2010
    • Buitenverwachting Constantia moelleux « 1769 » 2010 (millésime d’une exceptionnelle concentration, la plus grande réussite du domaine depuis son premier millésime 2006)

    Vous serez bien entendu tenus informés de la date de disponibilité.

    Cordialement,

    Jean-François


  • Commandaria Saint Barnabas (non millésimé – technique de la Solera) (0,75L)

    C’est avec une joie jubilatoire que je vous annonce le référencement d’un vin dont je recherchais un exemple digne de sa notoriété historique : je veux parler du moelleux le Commandaria.

    Il est le prototype du vin mythique et légendaire. J’avais eu l’occasion de goûter ce vin à plusieurs reprises au cours des 20 dernières années mais n’avais jamais été convaincu par des cuvées lourdes, assez ternes, et beaucoup trop oxydatives. Il a fallu attendre 2011 pour que suite à une information judicieuse, je mette enfin la main sur la cuvée Saint Barnabas.

    Le Commandaria est un vin doux élaboré sur les contreforts du mont Troodos à partir du séchage au soleil des raisins autochtones Xynisteri et Mavro . C’est un véritable vin mythologique, probablement le plus ancien du monde produit encore 2800 ans après sa naissance supposée.

    Le nom de Commandaria, quant à lui, remonte à l’époque des croisades (11ème, 12ème et 13ème siècle).

    Il est lié à ce considérable mouvement, militaire d’abord, mais aussi culturel, entre l’Occident et l’Orient. Ces vins étaient exportés vers l’Europe par l’entremise de la république de Venise qui a joué à cette époque, un rôle de plaque tournante dans le commerce du bassin méditerranéen.

    D’après probablement une légende, le roi Philippe Auguste aurait organisé la première « compétition internationale » de vins, connue par un poème d’Henri d’Andeli sou le nom de « la Bataille des Vins ». Cet évènement légendaire se serait déroulé en 1224 et c’est le vin de Chypre Commandaria qui fût considéré comme vainqueur de ce premier« tournoi du vin ».

    Le processus de passerillage, qui est la clé de ce vin mythique et légendaire doit avoir lieu dans la limite des 14 villages désignés par les règles de production bénéficiant aujourd’hui d’une appellation d’origine protégée Commandaria. Ce sont les suivants : Agios Georgios , Agios Konstantinos , Agios Mamas , Agios Pavlos , Apsiou , Gerasa , Doros , Zoopigi , Kalo Chorio , Kapilio , Laneia , Louvaras , Monagri et Silikou.

    Les vignobles sont établis sur les versants sud du mont Troodos, dans le district de Limassol à une altitude variant de 500 à 900 mètres, ce qui permet une bonne amplitude des températures jour / nuit, favorisant la conservation des arômes délicats des raisins avant la vendange. Ceci n’est pas sans rappeler les magnifiques vignobles de l’île de Samos, s’étageant jusqu’à 850 mètres. Là, réside probablement une des clés de la réussite de ce nectar.

    La quantité minimum de sucre exigée à la vendange est de 212 grammes pour les raisins blancs Xinisteri et 258 grammes pour les raisins noirs Mavro.

    Après un passerillage au soleil d’une dizaine de jours, la quantité totale de sucre potentiel atteint couramment 450 grammes.

    COMMANDARIA SAINT BARNABAS

    Age des vignes : une moyenne de 20 ans
    Densité de plantation : 3000 pieds/ha
    Aucune irrigation
    Élevage : au minimum deux ans en foudres de chêne usagés selon la technique de la Solera.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 15% vol
    Sucres résiduels : 100g/l
    Acidité totale : 8,5‰
    SO2 totale : 80mg/l

    Cette somptueuse cuvée de Commandaria Saint Barnabas présente une robe brillante sur une tonalité orangée encore très fraîche. On est frappé par le nez de ce vin, d’une belle pureté offrant des nuances d’amandes amères d’épices, de figues confites et de cacao.
    L’alcool ne ressort nullement et l’ensemble est tout en élégance. La bouche d’une grande précision aromatique est très savoureuse. On y retrouve tous les arômes déclinés dans le bouquet. La longueur est impressionnante et le vin fini sur un feu d’artifice d’arômes de dattes, figues, épices douces et fruits confits.
    Aucune lourdeur, une légère amertume rééquilibrant superbement la fraicheur naturelle de ce nectar.

    A découvrir toutes affaires cessantes !


  • Le vin du mois « Le bouquet sicilien » (Italie)

    Vin du mois : Juillet 2010

    « Le bouquet sicilien »

    « Espressione » Chardonnay IGT 2009 – Domaine Rudini
    vin blanc sec

    Grillo IGT 2009 – Domaine Zabu
    vin blanc sec

    Nero d’Avola-Merlot IGT 2008 – Domaine Zabu
    vin rouge

    Eloro Pachino DOC Nero d’Avola 2007 – Domaine Rudini
    vin rouge

    Scaramazzo Moscato Passito di Noto DOC 2009 – Domaine Rudini
    vin blanc moelleux naturellement doux

    Solacium Moscato di Siracusa 2008 – Domaine Pupillo
    vin blanc mythologique moelleux naturellement doux

    « Espressione » Chardonnay IGT 2009 – Domaine Rudini
    vin blanc sec

    Produit dans la région de Pachino, Noto et Rossolini, ce vin porte très bien son nom. Il démontre que le cépage Chardonnay est fort bien adapté au climat sicilien.
    C’est une véritable surprise que la dégustation de ce blanc structuré, tendu, délicat et très fruité, inattendu dans cette région de l’extrême sud de l’Europe.
    Vin découverte par excellence.
    Vous situez très bien, grâce à cette carte, la région de Noto/Pachino à l’extrême sud-est de l’ile.

    Grillo IGT 2009 – Domaine Zabu
    vin blanc sec

    On doit à cet intéressant cépage autochtone sicilien un célèbre vin historique tombé hélas un peu dans l’oubli, le Marsala.
    Ce vin bien structuré et même très légèrement tannique est élaboré à basse température afin d’exalter ses arômes floraux et de fruits exotiques. Il est étonnant par sa fraicheur aromatique, un peu inattendue pour un vin de l’extrême sud de l’Europe.
    A découvrir cet été à l’apéritif.
    Ce vin est produit dans la région d’Agrigento que vous pouvez situer grâce à la carte ci-dessous.

    Nero d’Avola-Merlot IGT 2008 – Domaine Zabu
    vin rouge

    Ce vignoble avant-gardiste est situé à Sambuca Di Sicilia dans la province occidentale d’Agrigento. Cette cuvée élaborée à 30 000 bouteilles est le fruit de la collaboration entre Michele Villa et Filippo Baccalaro (associé et oenologue du groupe Farnese).

    Ce vin est issu de 60% de Nero d’Avola et 40% de Merlot.

    De robe grenat, il offre un ample bouquet de baies sauvages, violettes et poivre noir.
    Un élevage de six mois en barriques a affiné la structure généreuse du vin. En dépit de sa puissance, il présente en bouche, une belle fraîcheur aromatique, des tanins présents mais souples et une longue finale où l’on retrouve la mûre et l’olive noire bien mure.

    Eloro Pachino DOC Nero d’Avola 2007 – Domaine Rudini
    vin rouge

    Petite appellation d’origine contrôlée, située à l’extrême sud-est de la Sicile.
    La zone de production couvre les communes de Pachino, Rossolini et Noto.

    Le cépage unique utilisé est le Nero d’ Avola, qui est le plus remarquable cépage autochtone rouge de l’ile.
    Les caractéristiques organoleptiques de ce cépage vont d’un rouge plutôt ordinaire (ceci est très souvent fonction du rendement) à de grands vins concentrés, complexes et de bonne garde.

    Ce vin présente une robe rubis particulièrement profonde et un nez élégant de fruits rouges et noirs bien mûrs, sans caractère de surmaturité.

    La bouche particulièrement savoureuse, présente une structure avec des tanins fins et une bonne longueur.
    Ce vin conserve, ce qui est fondamental pour des vins du sud de l’Europe, une bonne fraîcheur aromatique.
    L’élevage est très bien conduit, laissant toute sa pureté au vin.

     

    Scaramazzo Moscato Passito di Noto DOC 2009 – Domaine Rudini
    vin blanc moelleux naturellement doux

    Zone de production : Rossolini, Noto et Pachino.
    Cépage : Muscat à Petits Grains 100%

    Les raisins ont été vendangés fin septembre 2009 à une maturité optimale leur permettant de conserver une bonne acidité.
    Par rapport au Baroque Moscato di Noto, les raisins ont subi un passerillage complémentaire d’une huitaine de jours puis une macération péliculaire d’environ huit heures avant d’être pressurés et fermentés à une température de 16°C en cuve inox.
    Cette dernière a été interrompue naturellement par un passage au froid et un léger sulfitage lorsque l’on a atteint 9,5 % d’alcool /vol.
    Le vin a poursuivi son élevage en cuve et a été mis en bouteilles au mois de février 2010.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 9.5% /vol
    Acidité totale : 6.5‰
    Sucres résiduels : 160g/L

    Ce vin présente une robe or clair dense et brillante.
    Le bouquet frappe immédiatement par une grande fraicheur aromatique où domine des arômes d’écorce d’oranges, de pistache, de rose, de nèfle, de confiture d’agrumes et d’abricots secs.
    En bouche, on est surpris à la fois par l’équilibre entre l’acidité et la grande douceur naturelle du vin. On ne ressent en aucun cas une saturation apportée par sa richesse naturelle en sucres. La finale est longue sur des arômes d’agrumes frais et de fleur d’orange.

    Par rapport au Baroque Moscato di Noto, son usage est plutôt destiné au dessert qu’à l’apéritif, bien que ceci ne soit qu’une question de goût.

    Solacium Moscato di Siracusa 2008 – Domaine Pupillo
    vin blanc mythologique moelleux naturellement doux

    C’est à une vraie surprise que doit s’attendre le dégustateur de ce vin même, si il est expérimenté. En effet, les caractéristiques de ce liquoreux de légende ne ressemblent en aucune manière à celles que l’on trouve dans d’autres muscats à petits grains naturellement doux, à Samos, en Sardaigne ou bien même au Cap de Bonne Espérance par exemple.

    La robe de ce vin est très claire, confinant à la pâleur avec des reflets chatoyants. Au nez, nous percevons de fins arômes d’agrumes, comme le citron et le pamplemousse, ainsi qu’un côté floral qui rappelle la fleur de magnolia et surtout la fleur d’oranger. En bouche, c’est la complexité qui domine dans ce nectar. Il nous offre des nuances de miel, d’écorces d’orange et de citron confit.
    Ce qui est peut-être le plus frappant, c’est sa grande fraîcheur aromatique, sa minéralité intense et sa subtile acidité, qui en font un des vins les plus digestes que j’ai rencontrés dans ma carrière (déjà un peu longue…) d’œnophile.
    Tout cela s’appelle « L’équilibre ». En bouche, il frise la perfection et la longueur est remarquable.

    Ce vin est vraiment délicieux à boire tout de suite, mais vu son potentiel, il gagnera énormément à un long développement en bouteille.
    Je pense sans trop me tromper que ce vin pourra vivre quelques dizaines d’années.

    Éléments analytiques :
    – Alcool : 14.5%
    – Sucres résiduels : 90 g/L
    – Acidité fixe : 5.5 ‰

    PLUS d’ INFOS sur le Moscato di Siracusa
    (cliquez ici)

    Une belle grappe de Nero d'Avola.

  • Le Vin du Mois : Klein Constantia Vin de Constance 2005 & Buitenverwachting Constantia 1769 mœlleux 2007

    Vin du mois : Mars 2010

    « Le vin du mois mythique et légendaire »

     

     

    KLEIN CONSTANTIA Vin de Constance 2005 (0,50L)
    Afrique du Sud – Cap de Bonne Espérance

    Je ne vous présente plus le Vin de Constance qui a repris toutes ses lettres de noblesse depuis maintenant près de vingt ans.

    L’histoire de Dionis est intimement liée à la résurection de ce vin mythique dont nous avons assuré la promotion sur le marché français et celui de la Suisse romande depuis 1991. C’est la date du lancement du premier millésime de la nouvelle génération, le 1987.

    Aujourd’hui, entre dans nos chais le millésime 2005, le deuxième vinifié par l’excellent Adam Mason.

    La bonne nouvelle, est une baisse de son prix de vente de 10%, suite à la crise économique et à la dévalorisation de la monnaie sud-africaine, le Rand.
    Ceci est tout bénéfice pour nos clients.

    Cliquez sur les liens suivants pour plus d’informations sur le Vin de Constance.

    lien n°1 : le Vin de Constance

    lien n° 2 : diaporama sur la vendange 2009

    lien n °3 : interview Adam Mason du 27 mai 2009

    Le 2005 se présente comme un liquoreux naturellement doux de haute volée, avec une subtilité splendide, une complexité sans égale et une longueur extraordinaire.

    Éléments analytiques :
    – Alcool : 12%/vol
    – Acidité totale : 7,52‰
    – Sucres résiduels : environ 155g/L

    BUITENVERWACHTING Constantia 1769 moelleux 2007 (0,50L)
    Afrique du Sud – Cap de Bonne Espérance

    Nous étions depuis le début de la décade 2000 sur la piste des différents Constantia élaborés selon la tradition des XVIIIème et XIXème siècles.
    Tous les domaines issus du terroir historique de Constantia peuvent prétendre élaborer ce type de vin.

    Nous avons réussi à finaliser en mai 2009, un accord de distribution avec le domaine Buitenverwachting . Le vin est identifié par le chiffre 1769 qui est celui de l’année de création du domaine.

    Après un premier essai avec le millésime 2006 (en très petite quantité), c’est le véritable acte de naissance de ce Constantia moelleux qui présente toutes les caractéristiques de ce terroir magique.

    Ce domaine qui vinifie tout comme Klein Constantia de superbes vins blancs et rouges classiques depuis 1990, ne pouvait faire l’impasse sur le vin « historique » issu du cépage Muscat à Petits Grains.

    L’excellent Hermann Kirchbaum, vinificateur du domaine depuis 1990 a trouvé là un « travail de niche » comme il les aime.

    Pour les amateurs de Vin de Constance, c’est une vraie surprise de découvrir ce nectar à la robe dorée, aux senteurs complexes de thym et de lavande, à la bouche puissante, marquée par l’abricot sec et l’amande, riche de nuances empyreumatiques et terpéniques nobles. Très belle longueur, grande réussite, bravo !

    Éléments analytiques :
    – Date de vendanges : 19 mars 2007.
    – Mise en bouteilles : août 2008
    – Alcool : 13,23 %/vol
    – Acidité totale : 7,7‰
    – pH : 3,07
    – Sucres résiduels : 133g/L

    Le vin offre actuellement un remarquable rapport qualité/prix. Ce n’est pas certain que ça dure très longtemps… Profitez-en !


  • EPUISE – Buitenverwachting 2007 « 1769 » (W.O Constantia) (0.50L)

    BUITENVERWACHTING 2007 "1769"Tous les domaines issus du terroir historique de Constantia peuvent prétendre élaborer ce type de vin.

    Le vin est identifié par le chiffre 1769 qui est celui de l’année de création du domaine.

    Après un premier essai avec le millésime 2006 (en très petite quantité), c’est le véritable acte de naissance de ce Constantia moelleux qui présente toutes les caractéristiques de ce terroir magique.

    Ce domaine qui vinifie tout comme Klein Constantia de superbes vins blancs et rouges classiques depuis 1990, ne pouvait faire l’impasse sur le vin « historique » issu du cépage Muscat à Petits Grains .

    L’excellent Hermann Kirchbaum, vinificateur du domaine depuis 1990 a trouvé là un « travail de niche » comme il les aime.

    Pour les amateurs de Vin de Constantia, c’est une vraie surprise de découvrir ce nectar à la robe dorée, aux senteurs complexes de thym et de lavande, à la bouche puissante, marquée par l’abricot sec et l’amande, riche de nuances empyreumatiques et terpéniques nobles. Très belle longueur, grande réussite, bravo !

    Éléments analytiques :
    – Date de vendanges : 19 mars 2007
    – Mise en bouteilles : août 2008
    – Alcool : 13,23 %/vol
    – Acidité totale : 7,7‰
    – pH : 3,07
    – Sucres résiduels : 133g/L

    Le vin offre actuellement un remarquable rapport qualité/prix. Ce n’est pas certain que ça dure très longtemps… Profitez-en !


  • EPUISE – Winninger Brückstück Auslese Riesling 2010 (0.75L) Weingut Hess-Hautt (riesling de vendanges tardives moelleux issu du grand millésime 2010)

    Le prototype même de la vendange tardive mosellane. Ce vin provient du nord de la zone viticole, juste au sud de la ville de Coblence dans la zone appelée « les terrasses ».
    Le millésime 2010 est considéré comme un très grand millésime dans cette région.

    Ici, c’est plus que de la finesse dont il faut parler, c’est un véritable « vin de dentelle », d’une incroyable subtilité aromatique, où dominent les agrumes frais et la minéralité.
    Ce vin est à boire pour lui-même.
    Évolution prévisible de plus de dix ans.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 10,87%/vol
    sucres résiduels : 74,2 g/L
    Extraits secs : 37,1 g/L
    Acidité totale : 10,5‰


  • EPUISE – Hallgartener Jungfer Riesling Auslese 2005 (0.75L) Winzergenossenschaft Hallgarten (vin de vendanges tardives, moelleux)

    HALLGARTENER JUNGFER RIESLING AUSLESE 2005Très belle vendange tardive en provenance de l’excellent cru Jungfer (Jungfrau : la Madone). La robe jaune citron est très brillante. Du volume en bouche avec un délicat fruité laissant percer la minéralité. Longue finale sur les agrumes frais.
    Évolution prévisible favorable sur une bonne quinzaine d’années.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 9.04 %/vol
    Sucres résiduels : 78.8 g/L
    Acidité totale :7.70 ‰