• Archives pour l'Étiquette Marguerite Abergel
  • News : 26 juin 2018 : voyage dans les vignobles d’Afrique du Sud au mois de mai 2018.

    Le chais de 1791 de GROOT CONSTANTIA, le 18 mai 2018.
    Jean Naudé (directeur du domaine GROOT CONSTANTIA) et Jean-François Ragot, le 18 mai 2018.
    Un des rarissimes et très bon Zinfandel de la région du Cap.
    Domaine BLAAUWKLIPPEN (Stellenbosch), le 21 mai 2018.
    Domaine HAMILTON-RUSSELL, le 22 mai 2018. Dégustation de groupe en compagnie d’Anthony Hamilton-Russell.
    Jean-François Ragot et Marguerite Abergel en dégustation au domaine HAMILTON-RUSSELL, le 22 mai 2018.
    Jacques Jordaan (responsable marketing) et Jean-François Ragot au domaine SIMONSIG, le 23 mai 2018.
    Jean-François Ragot et Lars Maack en dégustation au domaine historique de Constantia : BUITENVERWACHTING, le 24 mai 2018.
    Domaine THELEMA (Stellenbosch)
    Les vignobles au début de l’hiver austral, le 29 mai 2018.
    Domaine THELEMA (Stellenbosch).
    Les vignobles au début de l’hiver austral, le 29 mai 2018.

  • News : 21 mai 2015 : Retour d’Afrique du Sud

    Posté dans par admin

    C’est avec plaisir que je vous livre quelques photos de mon dernier voyage en Afrique du sud (du 9 au 19 mai). Il m’a permis de prendre de nouveaux contacts très fructueux et d’en ré-activer d’anciens.

    Il se passe pas mal de choses dans l’appellation Constantia, avec une incroyable inflation des prix au domaine de Klein Constantia… J’en ai personnellement à peine cru mes yeux au cours de ma rapide visite du 15 mai 2015. Pour information, le prix du Vin de Constance 2009 à la propriété est de 55 €. Le prix des vieux millésimes disponibles atteint des sommets stratosphériques avec 750 € la bouteille pour le millésime 1996 !!!

    Heureusement, il y a l’alternative des délicieux Constantia historiques « 1769 » 2013 du domaine Buitenverwachting et du vin de « Grand Constance » du domaine Groot Constantia, qui peuvent revendiquer  tous les deux la continuité historique du cru depuis la fin du XVIIème siècle.

    Le manoir (Cape Dutch) fin XVIIIème de Buitenverwachting, le 11 mai 2015. Vous observerez en fond, les traces sinistres du grand incendie d'origine criminelle de la mi-février 2015. Le feu s'est approché jusqu'à 200m du manoir et Lars, le propriétaire, a bien cru durant quelques minutes qu'il allait tout perdre. Il y a eu 5000 hectares de forêt, 4 hectares de vignes et une quinzaine de maisons détruites.
    Le manoir (Cape Dutch) fin XVIIIème de Buitenverwachting, le 11 mai 2015.
    Vous observerez en fond, les traces sinistres du grand incendie d’origine criminelle de la mi-février 2015. Le feu s’est approché jusqu’à 200m du manoir et Lars, le propriétaire, a bien cru durant quelques minutes qu’il allait tout perdre. Il y a eu 5000 hectares de forêt, 4 hectares de vignes et une quinzaine de maisons détruites.
    Lars Mack, propriétaire du domaine historique de Buitenverwachting (la porte à côté de Klein Constantia) et Jean-François Ragot, le 11 mai 2015. La bonne nouvelle est la reprise de la relation après quelques soucis œnologiques sur les millésimes 2011 et 2012. Le brillant Constantia moelleux "1769" 2013 sera disponible en principe à partir de nos Portes Ouvertes d'été de juin 2015 (11, 12 et 13).
    Lars Mack, propriétaire du domaine historique de Buitenverwachting (la porte à côté de Klein Constantia) et Jean-François Ragot, le 11 mai 2015.
    La bonne nouvelle est la reprise de la relation après quelques soucis œnologiques sur les millésimes 2011 et 2012.
    Le brillant Constantia moelleux « 1769 » 2013 sera disponible en principe à partir de nos Portes Ouvertes d’été de juin 2015 (11, 12 et 13).
    Vin de Constantia moelleux "1769" du domaine Buitenverwachting, millésime 2013. Les raisins ont été vendangés à la fin du mois de mars 2013. Analyse : Alcool : 13,06 %/vol Sucres résiduels : 133,6 g/L Extraits secs : 43,5 g/L Acidité fixe : 5,3 g/L pH : 3,61
    Vin de Constantia moelleux « 1769 » du domaine Buitenverwachting, millésime 2013. Les raisins ont été vendangés à la fin du mois de mars 2013.
    Analyse :
    Alcool : 13,06 %/vol
    Sucres résiduels : 133,6 g/L
    Extraits secs : 43,5 g/L
    Acidité fixe : 5,3 g/L
    pH : 3,61

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le magnifique chais historique de 1790 du domaine de Groot Constantia, le 11 mai 2015. Il ne fait plus office de chais pour les vins du domaine et a été transformé depuis des lustres en musée.
    Le magnifique chais historique de 1790 du domaine de Groot Constantia, le 11 mai 2015.
    Il ne fait plus office de chais pour les vins du domaine et a été transformé depuis des lustres en musée.
    Jean-François Ragot et Jean Naudé, directeur général du domaine historique de Groot Constantia, le 11 mai 2015, en pleine négociation pour la distribution du vin de "Grand Constance".
    Jean-François Ragot et Jean Naudé, directeur général du domaine historique de Groot Constantia, le 11 mai 2015, en pleine négociation pour la distribution du vin de « Grand Constance ».
    Élément historique sur le vin de "Grand Constance" Relancé en 2005 par le domaine, il représente avec le Constantia moelleux "1769" de Buitenverwachting, relancé en 2007 et le "Vin de Constance" du domaine Klein Constantia en 1986, les trois icônes de ce nectar mythique et légendaire, pouvant légitimement revendiquer la continuité historique du cru.
    Élément historique sur le vin de « Grand Constance »
    Relancé en 2005 par le domaine, il représente avec le Constantia moelleux « 1769 » de Buitenverwachting, relancé en 2007 et le « Vin de Constance » du domaine Klein Constantia en 1986, les trois icônes de ce nectar mythique et légendaire, pouvant légitimement revendiquer la continuité historique du cru.
    Superbe présentation du vin historique mythique et légendaire "Grand Constance". Le millésime 2005 a marqué son retour. Les quantités produites sont toujours extrêmement limitées et l'année en cours est 2012. Ce vin est élaboré pour 2/3 avec du Muscat blanc à petits grains ou Muscat de Frontignan et pour 1/3 d'une variété mutante rouge de Muscat.
    Superbe présentation du vin historique mythique et légendaire « Grand Constance ». Le millésime 2005 a marqué son retour. Les quantités produites sont toujours extrêmement limitées et l’année en cours est 2012.
    Ce vin est élaboré pour 2/3 avec du Muscat blanc à petits grains ou Muscat de Frontignan et pour 1/3 d’une variété mutante rouge de Muscat.
    Le personnel du  Jonkerhuis, restaurant historique du domaine Groot Constantia, le 15 mai 2015.
    Le personnel du Jonkerhuis, restaurant historique du domaine Groot Constantia, le 15 mai 2015.
    Marguerite Abergel et Jean-François Ragot en dégustation chez le partenaire historique de Dionis, Hamilton Russell, le 12 mai 2015. Nous avons dégusté une intéressante verticale de Pinot Noir, 2011, 2012, 2013 et 2014 ainsi que les Chardonnay 2011 et 2014. Ce dernier qui est le millésime en cours se présente avec un nez aérien, floral et plus sur le fruit que sur l'élevage. C'est une intéressante évolution commencée depuis déjà plusieurs années et qui met en valeur plus nettement la finesse du vin, sa minéralité, signe d'un grand terroir.
    Marguerite Abergel et Jean-François Ragot en dégustation chez le partenaire historique de Dionis, Hamilton Russell, le 12 mai 2015.
    Nous avons dégusté une intéressante verticale de Pinot Noir, 2011, 2012, 2013 et 2014 ainsi que les Chardonnay 2011 et 2014. Ce dernier qui est le millésime en cours se présente avec un nez aérien, floral et plus sur le fruit que sur l’élevage. C’est une intéressante évolution commencée depuis déjà plusieurs années et qui met en valeur plus nettement la finesse du vin, sa minéralité, signe d’un grand terroir.
    Marguerite Abergel et Adam Mason, l'exceptionnel "winemaker" du domaine de Klein Constantia jusqu'en 2011, le 13 mai 2015. Il a révolutionné la vinification des vins moelleux de Constantia en utilisant une méthode proche de celle de l'élaboration des Tokaj Aszu. La vente du domaine de Klein Constantia en 2011 a entrainé le départ de pratiquement toute l'équipe. Il est maintenant responsable de la vinification des vins du domaine Mulderbosch (Stellenbosch).
    Marguerite Abergel et Adam Mason, l’exceptionnel « winemaker » du domaine de Klein Constantia jusqu’en 2011, le 13 mai 2015.
    Il a révolutionné la vinification des vins moelleux de Constantia en utilisant une méthode proche de celle de l’élaboration des Tokaj Aszu. La vente du domaine de Klein Constantia en 2011 a entrainé le départ de pratiquement toute l’équipe.
    Il est maintenant responsable de la vinification des vins du domaine Mulderbosch (Stellenbosch).
    Jean-François Ragot, Nora Sperling et Holder, le "winemaker" de Delheim, le 13 mai 2015. Dégustation au chais du millésime 2014.
    Jean-François Ragot, Nora Sperling et Reg Holder, le « winemaker » de Delheim, le 13 mai 2015. Dégustation au chais du millésime 2014. Delheim est un ancien partenaire avec qui nous avons travaillé du début des années 90 jusqu’à la fin de la décade. Nous reprenons la collaboration avec un brillant vin blanc issu du Chardonnay non boisé en millésime 2013 et un somptueux liquoreux de Grains Nobles, l’Edelspatz, issu à 100% du cépage Riesling. C’est un des plus beaux exemples que je connaisse en l’espèce.
    Domaine Delheim (stellenbosch), le 13 mai 2015. Vue d'une grappe de Riesling en état de passerillage plus un peu de botrytis cinéréa. Ces raisins demeurés très tardivement sur pieds sont destinés à élaborer l'extraordinaire Grain Noble de pur Riesling, appelé "Edelspatz".
    Domaine Delheim (Stellenbosch), le 13 mai 2015. Vue d’une grappe de Riesling en état de passerillage plus un peu de botrytis cinéréa. Ces raisins demeurés très tardivement sur pieds cette année, sont destinés à élaborer l’extraordinaire Grain Noble de pur Riesling, appelé « Edelspatz ».
    De droite à gauche, Maureen, Jean-François Ragot et Tumi du domaine Simonsig, le 15 mai 2015. Nous avons dégusté quelques vins remarquables dont une cuvée royale effervescente Kaapse Vonkel 100% Chardonnay, qui pourrait "tordre le bras" à beaucoup de Champagnes... A noter aussi, un excellent Gewürztraminer Special Late Harvest 2015 et un Vin de Paille (straw wine) issu à 100% du Muscat Ottonel. Simonsig est un partenaire historique de Dionis (depuis 1991). nous recommandons particulièrement leur Chenin Blanc sec et leur cuvée prestige de rouge Tiara.
    De droite à gauche, Maureen, Jean-François Ragot et Tumi du domaine Simonsig, le 15 mai 2015.
    Nous avons dégusté quelques vins remarquables dont une cuvée royale effervescente Kaapse Vonkel 100% Chardonnay, qui pourrait « tordre le bras » à beaucoup de Champagnes…
    A noter aussi, un excellent Gewürztraminer Special Late Harvest 2015 et un Vin de Paille (straw wine) issu à 100% du Muscat Ottonel.
    Simonsig est un partenaire historique de Dionis (depuis 1991). nous recommandons particulièrement leur Chenin Blanc sec et leur cuvée prestige de rouge Tiara.
    Trois vins hors normes au domaine Blaauwklippen (Stellenbosch), le 16 mai 2015. Il s'agit de deux vins rouges, Malbec et Zinfandel vinifiés en grains nobles naturellement doux. Absolue rareté ! Le troisième est un Viognier vinifié en grains nobles, hélas manquant quelque peu d'équilibre.
    Trois vins hors normes au domaine Blaauwklippen (Stellenbosch), le 16 mai 2015.
    Il s’agit de deux vins rouges, Malbec et Zinfandel Noble Late Harvest (vinifiés en grains nobles naturellement doux). Absolue rareté !
    Le troisième est un Viognier Noble Late Harvest (vinifié en grains nobles), hélas manquant quelque peu d’équilibre.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce sera tout pour ce soir,
    Cordialement,
    Jean-François Ragot

     


  • News : 15 avril 2015 : Vinitaly 2015

    Orliénas, le 15 avril 2015

    Le samedi 21 mars, c »est le départ pour un tour d’Europe de 17 jours. Le premier point fort est bien entendu le traditionnel salon international du vin VINITALY qui se tient à Vérone cette année du 22 au 25 mars 2015.
    Je vous rappelle les chiffres de la plus grande manifestation mondiale liée au vin.

    89 000 m2 de surface totale nette occupée (quasiment 9 Ha)
    4 200 exposants et environ 150 000 visiteurs en provenance de 120 pays

    Cette année, il a régné du samedi 21 mars au mercredi soir 25 mars une ambiance extraordinaire, qui a même pris une dimension que j’estime excessive, des stands du vin et la musique électronique ayant pour la première fois envahis le centre historique.

    Comme chaque année, je me rends à la Bottega del Vino (la « Boutique du Vin »), véritable temple dédié à Bacchus et à la gastronomie véronaise. J’ai voulu pour débuter ce petit compte rendu, vous offrir quelques images de cet établissement fréquenté durant ces 5 jours par tout le gratin mondial du commerce du vin.

    La Bottega del Vino de Vérone, le 21 mars 2015. Probablement le plus beau bar à vin d'Italie.
    La Bottega del Vino de Vérone, le 21 mars 2015.
    Probablement le plus beau bar à vin d’Italie.
    La Bottega del Vino de Vérone, le 21 mars 2015. Probablement le plus beau bar à vin d'Italie.
    La Bottega del Vino de Vérone, le 21 mars 2015.
    Probablement le plus beau bar à vin d’Italie.
    La Bottega del Vino de Vérone, le 21 mars 2015. Probablement le plus beau bar à vin d'Italie.
    La Bottega del Vino de Vérone, le 21 mars 2015.
    Probablement le plus beau bar à vin d’Italie.
    Un petit coup d’œil sur "l'ardoise" des vins au verre de la Bottega del Vino de Vérone, le 21 mars 2015.
    Un petit coup d’œil sur « l’ardoise » des vins au verre de la Bottega del Vino de Vérone, le 21 mars 2015.
    Deux brillants vinificateurs piémontais, adeptes de l'agriculture bio : à gauche, Enrico Rovero et à droite Gianfranco Torelli, le 23 mars 2015 à Vérone.
    Deux brillants vinificateurs piémontais, adeptes de l’agriculture bio :
    à gauche, Enrico Rovero et à droite Gianfranco Torelli,
    le 23 mars 2015 à Vérone.
    Remarquable vin rouge piémontais appellation Monferrato Rosso DOC vinifié par Gianfranco Torelli. Ce vin est issu de l'agriculture bio et sans souffre ajouté.
    Remarquable vin rouge piémontais appellation Monferrato Rosso DOC
    vinifié par Gianfranco Torelli.
    Ce vin est issu de l’agriculture bio et sans souffre ajouté.
    Un autre remarquable vinificateur : Graziano Maule du domaine Montecrocetta en compagnie de Jean-François Ragot et de Marguerite Abergel, le 24 mars 2015.
    Un autre remarquable vinificateur : Graziano Maule du domaine Montecrocetta
    en compagnie de Jean-François Ragot et de Marguerite Abergel, le 24 mars 2015.
    Le fameux Don Rosario di Pietro, propriétaire du domaine Rudini à Pachino (Sicile) en compagnie de Jean-François Ragot et de Marguerite Abergel, le 24 mars 2015.
    Le fameux Don Rosario di Pietro, propriétaire du domaine Rudini à Pachino (Sicile)
    en compagnie de Jean-François Ragot et de Marguerite Abergel, le 24 mars 2015.

     


  • News : 17 mars 2015 : voyages de printemps

    Orliénas, le 17 mars 2015,

    Je constate avec plaisir que nous sommes sortis de l’hiver. Le printemps signifie pour moi le retour des voyages pour la sélection de nos vins.
    Je commencerai par un tour d’Europe à travers l’Italie, l’Autriche et la Hongrie à partir du 21 mars. Ce sera comme chaque année l’opportunité de participer à la plus grande manifestation sur le vin italien, le salon Vinitaly, qui se tient cette année du 22 au 25 mars à Vérone. Ma première participation à cet évènement mémorable remonte à 1986… L’eau a coulé depuis sous les ponts de l’Adige…

    Ce mois d’avril 2015, Dionis aura 30 ans d’existence

    Au mois de mai prochain, je retournerai en Afrique du sud, faire un point de collaboration avec mes partenaires historiques et probablement initier de nouveaux contacts.

    1MG_1377
    Dennis Verdecchia, Jean-François Ragot, Filippo Baccalaro et Marguerite Abergel le 8 avril 2013 à Verona.

    A très bientôt.

    Jean-François Ragot


  • Vendanges 2008 à Tokaj.

    Je voudrais revenir avec un peu de recul sur le grand millésime 2008 dans la région de Tokaj. Ce sont des documents particulièrement intéressants que nous mettons à la disposition de nos amis oenophiles.
    Au cours du tour d’Europe que nous avions effectué, Marguerite Abergel et moi-même, en octobre/novembre 2008, nous avions passé quelques jours dans la Tokajhegyalja où les vendanges battaient leur plein. En 2008, elles avaient débuté classiquement à la mi-septembre pour se terminer à la mi-novembre. Le moral était très bas dans la région, au commencement de la vendange des vins blancs secs vers le 15 septembre. Le temps était froid et pluvieux. Le miracle, assez classique dans cette région, s’est finalement produit à la mi-octobre, les conditions climatiques ayant radicalement changé avec un chaud soleil d’automne et des températures au dessus de 20°C. Elles se sont poursuivies jusqu’à la fin de la vendange, vers le 15 novembre.
    A travers ce dossier, je voudrais retracer grâce à des photos et un dossier vidéo exceptionnel, ce que sont les conditions optimales de production de ce grand vin liquoreux historique et mythique  qu’est le Tokay Impérial.

    J’ai demandé leur avis aux principaux opérateurs de la région, alors que la vendange des grains aszu battait encore son plein.

    Je vous invite à consulter la galerie de photos ci-dessous, puis les six vidéos suivantes.

    • vend2008_tokaj-3262
      vend2008_tokaj-3266
      vend2008_tokaj-3269
    • vend2008_tokaj-3271
      vend2008_tokaj-3279
      vend2008_tokaj-3287
    • vend2008_tokaj-3294
      vend2008_tokaj-3302
      vend2008_tokaj-3304
    • vend2008_tokaj-3316
      vend2008_tokaj-3323
      vend2008_tokaj-3327
    • vend2008_tokaj-3331
      vend2008_tokaj-3337


    * Interview d’un petit producteur de « haut de gamme » français Samuel Tinon le 6 novembre 2008.


    * Interview de Nicolas Godebski œnologue consultant le 6 novembre 2008.


    * Interview de Meszaros Laszlo directeur du domaine Disznoko le 6 novembre 2008.


    * Interview de Kalocsai Laszlo directeur du domaine Dereszla le 7 novembre 2008.


    * Interview de Kovacs Tibor directeur du domaine Hetszolo le 8 novembre 2008.


    * La meilleure trieuse de grains aszu de la Tokajhegyalja en plein travail le 8 novembre 2008 (elle peut aller jusqu’à 40 Kg de grains Aszu/jour)

     

    Aujourd’hui, fin 2013, nous pouvons constater que le millésime a tenu parole. Bien entendu, « la maison de commerce de Tokaj » (ex-combinat de la ferme d’état) n’a pas produit comme à son habitude beaucoup de vins de qualité très élevée, mais une moyenne convenable. Comme c’est elle qui vend la très grande majorité des Tokaji dans le commerce hongrois, l’image du millésime ne sera pas dévalorisée.
    Sous notre marque Château Sarospatak, a été produite une petite quantité de Tokay Impérial 6 Puttonyos d’un niveau suprême. Le vin est hélas épuisé. Toutefois, il nous reste pour découvrir ce grand millésime, un peu de Tokaji Muskotaly vendanges tardives hors-normes (le meilleur produit à ce jour) et un excellent Tokaji Aszu 3 Puttonyos 2008 à l’équilibre remarquable.

    Jean-François Ragot


  • News : 23 avril 2013 : Petit tour d’Europe d’avril 2013 (1ère partie)

    Orliénas, le 23 avril 2013,

    Je ne reviendrais pas sur la partie hongroise du voyage que j’ai déjà évoquée dans mes news du 17 avril 2013 et je consacrerai celle-ci à l’Italie et à Rust en Autriche.

    Comme chaque année, revient le grand salon international de Vérone, le VINITALY. Cette année 2013, il s’est déroulé du 7 au 10 avril et a connu un succès encore plus extraordinaire que pour toutes les éditions passées. 148 000 visiteurs ont été comptabilisés par les services officiels. C’est un chiffre qui est incomparable avec toutes les grandes manifestations sur le vin, comme Vinexpo à Bordeaux ou Prowein à Dusseldorf, qui en a affiché trois fois moins.
    Il est vrai que l’on peut comptabiliser 4 200 exposants. C’est tout bonnement considérable. Comme je l’ai déjà dit de nombreuses fois, c’est le moment incontournable pour rencontrer en quelques jours l’ensemble de nos fournisseurs.
    Si l’Italie ne se porte pas particulièrement bien actuellement, son vignoble, en revanche, est florissant, avec une innovation permanente et un niveau qualitatif qui tutoie les sommets.

    C’est par quelques images et quelques notes de dégustation que je veux vous résumer cet événement.

    1MG_1377
    Dennis Verdecchia, Jean-François Ragot,, Filippo Baccalaro et Marguerite Abergel le 8 avril 2013 à Verona.

    Commençons par le groupe Farnese où le niveau qualitatif de l’ensemble des produits est au top :

    bMG_1380
    Vesevo Greco di Tufo 2012.

    Pour ce qui touche les blancs secs, le Pecorino Terre di Chieti IGT 2012 est délicieux, fruité, structuré, présentant une belle acidité et une petite pointe tannique.
    Le Vesevo Greco di Tufo DOCG 2012 nous offre une belle longueur en bouche et une finale fort savoureuse.
    Le Vesevo Fiano di Avellino 2012 est une vraie splendeur de finesse et d’équilibre, le meilleur probablement jamais produit. Le Grillo 2012 du domaine Zabu  (Sicile) est lui aussi le plus brillant de sa génération, avec de la matière, de la fraîcheur aromatique et une palette fruitée et complexe.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour les rouges, le Montepulciano d’Abruzzo 2012 de base est un vin à la belle robe grenat qui présente une concentration sur le fruit frais à faire pâlir beaucoup de rouges « pré-fabriqués » et « maquillés » à la barrique coutants 3, 4 fois plus cher.

    La cuvée Don Camillo 2012 IGT, assemblage de Montepulciano et de 10% de Cabernet-Sauvignon est la meilleure que j’ai goûtée depuis le millésime 1997. La robe  est éclatante, grenat profond, le nez sur un fruit noir intense et des épices douces, la bouche est « complète »… Que dire de plus…

    Dans les nouveautés, le nouvel œnologue adjoint de la maison, Dennis Verdecchia a vinifié un Aglianico del Vulture 2011 (Basilicate) sans so2 ajouté, autrement dit sans souffre,  qui a été baptisé « zero« . La quantité vinifié est très modeste et nous nous sommes immédiatement positionnés pour les quelques caisses qui n’avaient pas été encore emportées par nos amis importateurs américains.

    Il présente une robe superbe, grenat violacé, un nez de grande intensité et d’élégance et une bouche concentrée, tannique, qui exprime au mieux le caractère minéral de ce terroir volcanique d’exception, le tout dans une main de velours. Vin à découvrir absolument. Il est déjà disponible chez Dionis.
    Toujours dans les nouveautés, le Zabu Il Passo IGT 2012, dont la première édition en 2011 était à base de 100% de Nerello Mascalese a été « construit » avec ce nouveau millésime par un assemblage de 60% de Nerello Mascalese et 40% de Nero d’Avola. Bouteille de grande originalité, où s’expriment à merveille le mariage de ces deux cépages rouges majeurs de la Sicile.

    Notre partenaire San Marzano a produit la gamme habituelle sans aucun reproche. Dans les nouveautés, à signaler la Cuvée du Cinquantenaire dont les vins sont issus du millésime 2009 et qui provient d’un assemblage des très vieilles vignes de Negroamaro de la cuvée « F » et du Primitivo di Manduria de la Cuvée Sessantani.
    Ce vin a une bouche extraordinaire de fruité, de complexité et de longueur. C’est un grand moment de la dégustation.

    Au domaine Rudini (Pachino/Sicile) le Moscato di Noto Baroque 2012 est explosif de fraîcheur aromatique et de fruits. A signaler qu’aucun Moscato Passito di Noto n’a été produit depuis le millésime 2010. Ce dernier reste l’unique vin de ce style produit par le domaine. Il ne nous reste que quelques cartons de ce nectar 2010. Rosario di Pietro m’a promis d’en vinifier un autre en 2013.

    1MG_1398
    Jean-François Ragot et Rosario di Pietro (Rudini/Sicile) le 8 avril 2013.
    bMG_1397
    Cuvée du Cinquantenaire de chez San Marzano.

     

     

    bMG_1393
    Cuvée sans souffre baptisée « Zero » Aglianico del Vulture 2011.

     

    Ce sera tout pour ce jour.
    Cordialement,
    Jean François.


  • News 24 Septembre 2012 : quelques photos de mon voyage en Europe Centrale et centro-orientale d’août 2012

    Orliénas, le 24 septembre 2012,

    Se rattachant à notre news du 5 septembre 2012, quelques photos de mon voyage en Europe Centrale et centro-orientale d’août 2012.

    Marguerite et Jean-François Ragot dans leur cave labyrinthe de Tolcsva (Tokajhegyalja / Hongrie) le 20 août 2012.

     

     

     

    La famille Landauer (Bruno, Marta et leur fils Stefan) en compagnie de Jean-François Ragot le 30 août 2012 à Rust.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vue des crus Burgberg et Setzberg à Spitz (Wachau / Autriche) depuis le domaine Gritsch le 31 août 2012.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • News 12 juin 2012 : Compte-rendu du voyage en afrique du Sud (mai 2012)

    Posté dans par admin

    Orliénas, le 12 juin 2012,

    Comme évoqué la semaine dernière, un bref compte-rendu de mon voyage en Afrique du sud du 14 au 28 mai, agrémenté de photos.

    De droite à gauche : Lars Maack, un de ses collaborateur et Jean-François Ragot au domaine Buitenverwachting, le 14 mai 2012.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cuvée Tiara 2009 particulièrement brillante.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Délicieuse cuvée de gewürztraminer 2011 délicatement moelleux.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dégustation au domaine Simonsig avec Peter Malan le 17 mai 2012.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le 15 mai 2012, au domaine Hamilton Russell avec Talita Engelbrecht, Roland Chatagnier et Marguerite Abergel.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le 16 mai 2012 au domaine Klein Constantia. De gauche à droite : Hans Aström le nouveau directeur général, Roland Chatagnier et Jean-François Ragot.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cette première semaine consacrée aux vignobles du Cap a semblé bien courte, mais elle a été bien remplie. Elle a permis de sélectionner de nouveaux vins pour l’année à venir et également de conforter la relation avec nos partenaires. Il est étonnant de noter la grande stabilité des relations commerciales qui nous lient depuis 1991. Leurs vins n’ont jamais été aussi bons, que ce soit les blancs secs, les rouges ou les liquoreux. Seul le domaine Buitenverwachting est un nouveau partenaire, depuis 2009.

    Un grand changement est intervenu au domaine de Klein Constantia. La famille Jooste a cédé le domaine à des investisseurs européens fin 2011. C’est le très compétent Hans Aström qui a pris la direction exécutive du domaine. Il connait très bien tout ce qui compte en Europe dans le monde du vin.

    Autre changement important, en passe de se réaliser : le très sympathique responsable commercial et copropriétaire du domaine Simonsig, Peter Malan va  vendre ses participations dans le domaine et mettre un terme à une association familiale de toute une vie. J’espère que cette situation n’aura pas d’incidence négative sur la relation Simonsig/Dionis.

    Pour ce qui concerne Buitenverwachting, nous en avons profité pour déguster quelques cuvées de Sauvignon 2012 encore en cuves bien entendu. Nous avons bien sûr pu déguster le Constantia moelleux « 1769 » 2011, absolument remarquable. La quantité produite est hélas très réduite, de l’ordre de 1100 litres. Ça représente à peine un peu plus de 2000 bouteilles pour la totalité.

    Enfin, chez Hamilton Russell, c’est l’optimisme qui règne avec des Chardonnay et des Pinot noir qui gagnent chaque année un peu plus en précision. Les quantités disponibles demeurent toutefois très faibles.

    Cordialement,

    Jean-François Ragot


  • News 23 Avril 2012

    Orliénas, le 23 avril 2012,

    Suite de mon voyage en Italie/Europe Centrale de mars-avril 2012.

    De l’Italie du Nord, nous nous sommes dirigés vers l’Autriche où une réunion de dégustation avait été organisée par Bruno Landauer, le vendredi 30 mars. Les blancs secs 2011 sont très bien réussis avec un « plus » particulier pour le Welschriesling et le Pinot Blanc. Il y a de la fraîcheur, de la minéralité et de la puissance. Chardonnay et Sauvignon 2011 sont un ton en dessous, un peu déséquilibrés par un taux d’alcool (naturel) trop élevé. Les temps ont bien changé en trente années et même dans des zones comme celle de l’Europe Centrale, beaucoup de millésimes nous donnent un taux de sucre un peu trop élevé à la vendange…
    Pour ce qui concerne les moelleux, nouvelle grande réussite avec le Gewürztraminer Spätlese 2011 (vendanges tardives) vendangé le 5 octobre. Ses paramètres analytiques sont : 11,1% alcool/vol, 72g/L de sucres résiduels et 5,9‰ d’acidité fixe.
    Bruno a également récolté le 9 décembre, un Ruster Auslese 2011, moelleux issu des cépages Furmint, Pinot Blanc et Welschriesling. Bien qu’un petit peu gêné par le SO2 à ce stade de la  dégustation, il semble tout à fait intéressant et sera à redéguster dans l’été prochain pour confirmation.

    Sympathique réunion d'après dégustation, le vendredi 30 mars 2012 à Rust.De gauche à droite : Peter Schandl, Robert Wenzel ("le Roi des Ruster Ausbruch" qui va fêter cette année ses 80 ans), Bruno Landauer, Marguerite Abergel, Jean-François Ragot et Marta Landauer.

    Le samedi 31 mars, nous avons rendu visite à notre ami et partenaire Georg Lunzer pour déguster les vins de la récolte 2011.
    Comme vous le savez tous, c’est avec lui que nous avons créé en 1997 le fameux Golser Strohwein-Vin de Paille issu à 100% d’un petit vignoble de Cabernet-Sauvignon. Le dernier millésime qui a été produit est le 2008. Nous avons évoqué la possibilité d’en refaire un cette année. Mais ce n’est pas gagné, car c’est un ouvrage particulièrement laborieux, risqué et coûteux.
    Pour ceux qui s’intéressent à ce produit magique, voir également les liens suivants :
    vidéo passerillage des raisins cabernet sauvignon
    news du 6 juin 2007

    Nous avons donc dégusté chez Georg ce 31 mars 2012, un bon Pinot Blanc 2011, fruité, présentant une belle acidité et une touche de minéralité. Georg est reconnu également pour ses Saint Laurent (rouge proche en équilibre du Pinot Noir) ainsi que pour ses Pinots Noirs. Son Saint Laurent 2011 nous offre un nez très fruité, une bouche délicate, précise et d’assez bonne longueur. Le Pinot Noir 2011 quant à lui est tout en finesse, aromatique, harmonieux et marqué par des notes de petits fruits rouges.

    Notre route nous a conduit ensuite vers la région de Tokaj (Hongrie de l’extrême Nord-Est). Durant un séjour d’une semaine, j’ai procédé aux dégustations des vins 2011, 2010, 2009 et 2008. Le prochain millésime de 6 Puttonyos Château Sarospatak est le 2008. Il sera disponible vers la fin de 2012. En matière de Tokaji Muscat vendanges tardives, le millésime 2011 nous a permis de produire 430 litres de vin, issu de raisins vendangés pour une part mi-septembre (vin de base de Muscat) et pour le reste, de grappes aszu récoltées début octobre.
    Le millésime 2011 a été très précoce. Il y a également de belles cuvées d’aszu issues du Furmint. On peut d’ores et déjà dire que ce sera une bonne année, mais avec des quantités réduites.

    Le retour vers l’ouest le week-end de Pâques ne présente pas particulièrement d’intérêt et j’en resterai là pour ce soir.

    Cordialement,
    Jean-François


  • Les vins de Constantia

    Le grand domaine de Constantia a été créé en 1685 par le premier gouverneur du Cap, Simon Van der Steel. On évalue alors la surface mise en valeur de ce domaine à 763 Ha.

    Dans sa «Topographie de tous les vignobles connus» de 1866, André Julien écrit :

    « Le petit vignoble de Constantia planté sur la partie basse de la Montagne de la Table, exposée à l’est, à 8 km du Cap, produit des vins renommés. On les recueille dans deux clos contigus, l’un appelé le haut et l’autre le bas constance ; ils sont peuplés du cépage que l’on nomme haenapop. Chacun des propriétaires de ces clos prétend à la supériorité sur l’autre ; mais c’est leur rendre justice à tous deux que de mettre les vins qu’ils fournissent au nombre des meilleurs vins de liqueur du globe, immédiatement après celui de Tokay : ils ont, comme ce dernier, une douceur agréable, beaucoup de finesse, du spiritueux et un bouquet des plus suaves. La récolte du Vin de Constance n’est évaluée qu’à 900 hectolitres dans les années abondantes, et son produit est toujours retenu d’avance ».
    Les premiers vins de ce vignoble furent distribués sur le marché européen à partir de 1761.
    Napoléon 1er, dont on connaît le goût pour le Chambertin était un passionné des Vins de Constantia et particulièrement du « Grand Constance ». Le déclin de ce vignoble commence vers 1880 et il faudra attendre les années 70, soit presque un siècle plus tard, pour assister à sa renaissance.

    Trois domaines, appartenant à la propriété originelle de Simon Van der Steel, produisent actuellement le vin historique qui fit la célébrité du cru dans la Vieille Europe des XVIIIème et XIXème siècles.

    Le domaine historique de Groot Constantia, le plus ancien domaine de toute l’Afrique du Sud, après une vie crépusculaire depuis la fin du XIXème siècle a commencé à produire à nouveau des vins classiques rouges et blancs secs vers la fin des années 60. Il faudra toutefois attendre 2005 pour voir apparaitre le premier Constantia dans le style historique du domaine. Ce vin retrouve alors son nom originel de « Grand Constance« .

    Le domaine de Klein Constantia quant à lui, a été réhabilité à grands frais par Duggy Jooste et replanté en 1981. On lui doit d’avoir ressuscité le fameux Constantia historique sous le nom de Vin de Constance (marque déposée).
    Le premier millésime appelé à une production commerciale fût le 1987. Nous en sommes, en juin 2015, au millésime 2009. Les quantités produites ont progressivement augmenté, ainsi que le prix des vins…
    Après une exploitation très réussie durant 25 ans, principalement sous la direction Lowell Jooste, le domaine a hélas été revendu début 2011 à des investisseurs. C’est une partie de l’âme de la propriété qui s’en est allée…

    Le troisième domaine, Buitenverwachting, contigu à Klein Constantia a, quant à lui, par les soins de l’œnologue Hermann Kirchbaum et de son propriétaire Lars Maack, procédé à la « résurrection » du mythique Constantia Moelleux avec le millésime 2007, sous le nom de « 1769 », évoquant ainsi la création du domaine.

    Après un premier essai avec le millésime 2006 (en très petite quantité), le millésime 2007 signe le véritable acte de naissance de ce Constantia moelleux qui présente toutes les caractéristiques hors-normes de ce terroir mythique et légendaire.

    Les vins des trois domaines sont vinifiés à partir du cépage Muscat à petits grains vendangés très tard (vers le mois de mars). Le domaine de Groot Constantia, utilise quant à lui une petite partie d’une variété rouge du Muscat à petits grains (variété produite par mutation du cépage).

    Ces raisins sont passerillés sur pied, selon une tradition qui n’est pas sans rappeler les grands Vins de Paille de l’Ermitage, d’autrefois. La vinification, quant à elle,  est proche de celle des Tokaji Aszu de Hongrie.
    Le résultat est un somptueux liquoreux à la robe dorée et dense, au nez marqué par des arômes de pin et de fumée, d’une impressionnante longueur.

    Duggie Jooste, Jean-François Ragot et Lowel Jooste dans le vignoble du domaine de Klein Constantia le 28 avril 2003.
    Les derniers cèpes de Muscat à petits grains destinés à l’élaboration du Vin de Constance 2004 (10 mai 2004)
    Le 10 mai 2004 dans le vignoble de Klein Constantia : de gauche à droite Marguerite Abergel, Adam Mason (le nouveau et talentueux « winemaker »), Duggie Jooste et son fils Lowel Jooste actuel responsable du domaine.

    • KleinC01
      KleinC02
      KleinC03
    • KleinC04
      KleinC05
      Vineyard Photograph through trees.Constantia Mountain in cloud in backround.
    • from the top of KC vineyards.False bay in the bckgrd
      Vineyard view looking South-East over False Bay
      KleinC09
    • KleinC10
      KLEIN CONSTANTIA.WESTERN CAPE .SOUTH AFRICAautumn vineyards.
      KleinC12
    • KLEIN CONSTANTIA.WESTERN CAPE .SOUTH AFRICA.The homestead.
      KleinC14
      KleinC15
    • KleinC16
      KleinC17
      KLEIN CONSTANTIA.WESTERN CAPE .SOUTH AFRICA.VIEW FROM THE VISITOR ENTRANCE
    • KleinC19
      KleinC20
      KleinC21
    • KLEIN CONSTANTIA.WESTERN CAPE .SOUTH AFRICA.HARVESTING CABERNET SAUVIGNON
      KleinC23
      KleinC24
    • KleinC25
      KLEIN CONSTANTIA.WESTERN CAPE .SOUTH AFRICA.MODERN PRODUCTION CELLAR
      KleinC27
    • KleinC28
      KleinC29
      KleinC30
    • 1791 vin de constance.KLEIN CONSTANTIA.WESTERN CAPE .SOUTH AFRICA
      KleinC32
      KleinC33
    • KleinC34
      KleinC35
      KleinC36

    Vendanges du Vin de Constance 2007
    entre le 3 et le 21 mars 2007

    • vend_afrsud_2007-01
      vend_afrsud_2007-02
      vend_afrsud_2007-03
    • vend_afrsud_2007-04
      vend_afrsud_2007-05
      vend_afrsud_2007-06
    • vend_afrsud_2007-07
      vend_afrsud_2007-08
      vend_afrsud_2007-09
    • vend_afrsud_2007-10
      vend_afrsud_2007-11

    Ci-dessous, je vous propose également deux petites vidéos de la dégustation du Vin de Constance 2007 avec les commentaires de l’œnologue du domaine, Adam Mason.