• Archives pour l'Étiquette Malbec
  • ÉPUISÉ – Zema Cluny 1999 (Coonawarra) (Assemblage Cabernet Sauvignon, Merlot , Cabernet Franc et Malbec) (0.75L)

    ZEMA CLUNY 1999Élaborée pour la première fois en 1993, elle est composée de 65% de Cabernet Sauvignon, 25% de Merlot et 10% de cabernet Franc et Malbec.

    Élevage en barriques françaises et américaines mais dans le respect du fruit.

    Robe grenat et profonde.
    Le nez est d’une grande complexité, liée à un assemblage particulièrement judicieux de raisins très mûrs.
    La bouche est marquée par des arômes de cassis, de menthe douce et d’un bouquet de fruits noirs. Belle qualité de tannins.

    Le terroir caractéristique de la Terra Rossa de la Coonawarra s’exprime ici particulièrement bien.

    En décembre 2016, il nous reste une quarantaine de bouteilles de cet exemple passionnant d’un domaine australien à dimension humaine. La dernière dégustation remonte à décembre 2015 et je peux garantir l’excellente conservation de ce vin à pleine maturité susceptibled’évoluer encore 3 ou 4 années.

     


  • SIMONSIG Tiara 2012 (W.O. Stellenbosch) (0,75L) cuvée prestige du domaine

    La première cuvée Tiara a été élaborée en 1990 et mise sur le marché en 1992. En 1997, le vinificateur a décidé de rajouter le cépage Petit Verdot à l’assemblage. A partir du millésime 2009 , il est souvent inclus une proportion de Malbec.
    Ce vin est le porte-drapeau du domaine Simonsig et témoigne indiscutablement de la grande qualité du millésime 2012. Très peu de précipitations, le millésime le plus sec depuis 1976.

    Cuvée ambitieuse de
    75 % Cabernet-sauvignon
    17 % Merlot
    4 % Cabernet franc
    3% Malbec
    1 % Petit verdot.

    Le 2012 apparaît comme un millésime au rendement un peu plus faible que le millésime 2011, ceci étant dû probablement au phénomène de sécheresse.

    Élevage habile préservant bien le fruité naturel du vin.
    18 mois en barriques (100 % de bois français).

    Barriques neuves 97 %, barriques de deuxième année 3 %.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 14,44 % /vol
    Acidité totale: 6,00 g/l
    pH : 3,50

    De robe très profonde, le nez, laisse apparaitre un bouquet intense et délicat où percent des arômes de fruits noirs, de cerises et même une touche de boite à cigares.
    La bouche concentrée domine l’élevage en barrique, ce qui est la règle élémentaire,  mais ce qui est loin d’être le cas hélas pour beaucoup de vins sud-africains et d’ailleurs …

    Belle longueur avec des tannins soyeux et bien fondus. Ce très beau vin peut commencer à se boire mais évoluera favorablement. Il se conservera de nombreuses années. Je lui attribue personnellement une garde de  quinze à vingt ans.


  • Southern Right Pinotage 2016 (Hemel-en-Aarde Valley) (0.75L)

    Le domaine Southern Right a été fondé  en 1994 par Anthony Hamilton Russell, propriétaire du domaine éponyme. Le but était la production d’un pinotage de classe internationale, bien marqué par sa typicité sud-africaine. De par la précocité du cépage et les conditions climatiques maritimes fraîches de cette zone, on obtiendrait un vin présentant une complexité aromatique plus élevée que la moyenne des vins produits dans le pays,  mais aussi de beaux tanins fins.
    Le résultat a été à la hauteur des attentes.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13,60 %/vol
    Acidité totale : 5,50 ‰ (mesurée en acide tartrique)
    pH : 3,55
    Sucres résiduels : 1,56 g/L

    Rendement : 4,21 tonnes/ha / 28,53 hl/ha

    Il est intéressant de noter que ce vin n’a pas été élaboré avec 100% de pinotage. Sa composition est la suivante :
    94% Pinotage, 2% Cabernet Sauvignon, 2% Cabernet Franc, 1% Malbec, 1% Syrah.

    Le millésime 2016 est un excellant millésime pour les vins rouges, donnant des vins avec beaucoup de matière et une superbe profondeur de fruit.

    L’élevage s’est déroulé à 100% en barriques françaises de 228 litres durant 9,5 mois.


  • Don David Malbec Reserve 2016 (cuvée prestige) Bodega El Esteco (0,75L)

    DonDavid-malbec-reserve-2013Le domaine El Esteco, anciennement Michel Torino, est situé dans le nord-ouest de l’Argentine, dans la vallée de la Cafayate. Ces vignobles présentent la caractéristique d’être situés à 1700 m d’altitude au cœur du massif des Andes.

    Le Malbec est une véritable spécialité argentine. Il  s’exprime merveilleusement bien sous ces conditions climatiques.

    La cuvée Don David Reserve du domaine El Esteco est la cuvée prestige de la maison, rassemblant les raisins de la plus haute qualité provenant plus spécifiquement de la zone de Calchaqui.

    La robe de ce millésime 2016 (100% Malbec), est couleur grenat, profonde, brillante avec quelques reflets violacés.
    Le nez complexe reflète des arômes aristocratiques de fruits noirs et de prunes.
    En bouche, le vin est puissant, mais sans écarter la finesse et l’élégance. Il conserve sa fraîcheur aromatique sur des notes de prunes et de tabac blond avec des tanins bien fondus.
    Beau vin avec beaucoup de droiture.

    dondavid-malbec-reserve2013Élevage : 12 mois en barriques de plusieurs vins.

    Alcool : 14 %/vol


  • News : 21 mai 2015 : Retour d’Afrique du Sud

    Posté dans par admin

    C’est avec plaisir que je vous livre quelques photos de mon dernier voyage en Afrique du sud (du 9 au 19 mai). Il m’a permis de prendre de nouveaux contacts très fructueux et d’en ré-activer d’anciens.

    Il se passe pas mal de choses dans l’appellation Constantia, avec une incroyable inflation des prix au domaine de Klein Constantia… J’en ai personnellement à peine cru mes yeux au cours de ma rapide visite du 15 mai 2015. Pour information, le prix du Vin de Constance 2009 à la propriété est de 55 €. Le prix des vieux millésimes disponibles atteint des sommets stratosphériques avec 750 € la bouteille pour le millésime 1996 !!!

    Heureusement, il y a l’alternative des délicieux Constantia historiques « 1769 » 2013 du domaine Buitenverwachting et du vin de « Grand Constance » du domaine Groot Constantia, qui peuvent revendiquer  tous les deux la continuité historique du cru depuis la fin du XVIIème siècle.

    Le manoir (Cape Dutch) fin XVIIIème de Buitenverwachting, le 11 mai 2015. Vous observerez en fond, les traces sinistres du grand incendie d'origine criminelle de la mi-février 2015. Le feu s'est approché jusqu'à 200m du manoir et Lars, le propriétaire, a bien cru durant quelques minutes qu'il allait tout perdre. Il y a eu 5000 hectares de forêt, 4 hectares de vignes et une quinzaine de maisons détruites.
    Le manoir (Cape Dutch) fin XVIIIème de Buitenverwachting, le 11 mai 2015.
    Vous observerez en fond, les traces sinistres du grand incendie d’origine criminelle de la mi-février 2015. Le feu s’est approché jusqu’à 200m du manoir et Lars, le propriétaire, a bien cru durant quelques minutes qu’il allait tout perdre. Il y a eu 5000 hectares de forêt, 4 hectares de vignes et une quinzaine de maisons détruites.
    Lars Mack, propriétaire du domaine historique de Buitenverwachting (la porte à côté de Klein Constantia) et Jean-François Ragot, le 11 mai 2015. La bonne nouvelle est la reprise de la relation après quelques soucis œnologiques sur les millésimes 2011 et 2012. Le brillant Constantia moelleux "1769" 2013 sera disponible en principe à partir de nos Portes Ouvertes d'été de juin 2015 (11, 12 et 13).
    Lars Mack, propriétaire du domaine historique de Buitenverwachting (la porte à côté de Klein Constantia) et Jean-François Ragot, le 11 mai 2015.
    La bonne nouvelle est la reprise de la relation après quelques soucis œnologiques sur les millésimes 2011 et 2012.
    Le brillant Constantia moelleux « 1769 » 2013 sera disponible en principe à partir de nos Portes Ouvertes d’été de juin 2015 (11, 12 et 13).
    Vin de Constantia moelleux "1769" du domaine Buitenverwachting, millésime 2013. Les raisins ont été vendangés à la fin du mois de mars 2013. Analyse : Alcool : 13,06 %/vol Sucres résiduels : 133,6 g/L Extraits secs : 43,5 g/L Acidité fixe : 5,3 g/L pH : 3,61
    Vin de Constantia moelleux « 1769 » du domaine Buitenverwachting, millésime 2013. Les raisins ont été vendangés à la fin du mois de mars 2013.
    Analyse :
    Alcool : 13,06 %/vol
    Sucres résiduels : 133,6 g/L
    Extraits secs : 43,5 g/L
    Acidité fixe : 5,3 g/L
    pH : 3,61

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le magnifique chais historique de 1790 du domaine de Groot Constantia, le 11 mai 2015. Il ne fait plus office de chais pour les vins du domaine et a été transformé depuis des lustres en musée.
    Le magnifique chais historique de 1790 du domaine de Groot Constantia, le 11 mai 2015.
    Il ne fait plus office de chais pour les vins du domaine et a été transformé depuis des lustres en musée.
    Jean-François Ragot et Jean Naudé, directeur général du domaine historique de Groot Constantia, le 11 mai 2015, en pleine négociation pour la distribution du vin de "Grand Constance".
    Jean-François Ragot et Jean Naudé, directeur général du domaine historique de Groot Constantia, le 11 mai 2015, en pleine négociation pour la distribution du vin de « Grand Constance ».
    Élément historique sur le vin de "Grand Constance" Relancé en 2005 par le domaine, il représente avec le Constantia moelleux "1769" de Buitenverwachting, relancé en 2007 et le "Vin de Constance" du domaine Klein Constantia en 1986, les trois icônes de ce nectar mythique et légendaire, pouvant légitimement revendiquer la continuité historique du cru.
    Élément historique sur le vin de « Grand Constance »
    Relancé en 2005 par le domaine, il représente avec le Constantia moelleux « 1769 » de Buitenverwachting, relancé en 2007 et le « Vin de Constance » du domaine Klein Constantia en 1986, les trois icônes de ce nectar mythique et légendaire, pouvant légitimement revendiquer la continuité historique du cru.
    Superbe présentation du vin historique mythique et légendaire "Grand Constance". Le millésime 2005 a marqué son retour. Les quantités produites sont toujours extrêmement limitées et l'année en cours est 2012. Ce vin est élaboré pour 2/3 avec du Muscat blanc à petits grains ou Muscat de Frontignan et pour 1/3 d'une variété mutante rouge de Muscat.
    Superbe présentation du vin historique mythique et légendaire « Grand Constance ». Le millésime 2005 a marqué son retour. Les quantités produites sont toujours extrêmement limitées et l’année en cours est 2012.
    Ce vin est élaboré pour 2/3 avec du Muscat blanc à petits grains ou Muscat de Frontignan et pour 1/3 d’une variété mutante rouge de Muscat.
    Le personnel du  Jonkerhuis, restaurant historique du domaine Groot Constantia, le 15 mai 2015.
    Le personnel du Jonkerhuis, restaurant historique du domaine Groot Constantia, le 15 mai 2015.
    Marguerite Abergel et Jean-François Ragot en dégustation chez le partenaire historique de Dionis, Hamilton Russell, le 12 mai 2015. Nous avons dégusté une intéressante verticale de Pinot Noir, 2011, 2012, 2013 et 2014 ainsi que les Chardonnay 2011 et 2014. Ce dernier qui est le millésime en cours se présente avec un nez aérien, floral et plus sur le fruit que sur l'élevage. C'est une intéressante évolution commencée depuis déjà plusieurs années et qui met en valeur plus nettement la finesse du vin, sa minéralité, signe d'un grand terroir.
    Marguerite Abergel et Jean-François Ragot en dégustation chez le partenaire historique de Dionis, Hamilton Russell, le 12 mai 2015.
    Nous avons dégusté une intéressante verticale de Pinot Noir, 2011, 2012, 2013 et 2014 ainsi que les Chardonnay 2011 et 2014. Ce dernier qui est le millésime en cours se présente avec un nez aérien, floral et plus sur le fruit que sur l’élevage. C’est une intéressante évolution commencée depuis déjà plusieurs années et qui met en valeur plus nettement la finesse du vin, sa minéralité, signe d’un grand terroir.
    Marguerite Abergel et Adam Mason, l'exceptionnel "winemaker" du domaine de Klein Constantia jusqu'en 2011, le 13 mai 2015. Il a révolutionné la vinification des vins moelleux de Constantia en utilisant une méthode proche de celle de l'élaboration des Tokaj Aszu. La vente du domaine de Klein Constantia en 2011 a entrainé le départ de pratiquement toute l'équipe. Il est maintenant responsable de la vinification des vins du domaine Mulderbosch (Stellenbosch).
    Marguerite Abergel et Adam Mason, l’exceptionnel « winemaker » du domaine de Klein Constantia jusqu’en 2011, le 13 mai 2015.
    Il a révolutionné la vinification des vins moelleux de Constantia en utilisant une méthode proche de celle de l’élaboration des Tokaj Aszu. La vente du domaine de Klein Constantia en 2011 a entrainé le départ de pratiquement toute l’équipe.
    Il est maintenant responsable de la vinification des vins du domaine Mulderbosch (Stellenbosch).
    Jean-François Ragot, Nora Sperling et Holder, le "winemaker" de Delheim, le 13 mai 2015. Dégustation au chais du millésime 2014.
    Jean-François Ragot, Nora Sperling et Reg Holder, le « winemaker » de Delheim, le 13 mai 2015. Dégustation au chais du millésime 2014. Delheim est un ancien partenaire avec qui nous avons travaillé du début des années 90 jusqu’à la fin de la décade. Nous reprenons la collaboration avec un brillant vin blanc issu du Chardonnay non boisé en millésime 2013 et un somptueux liquoreux de Grains Nobles, l’Edelspatz, issu à 100% du cépage Riesling. C’est un des plus beaux exemples que je connaisse en l’espèce.
    Domaine Delheim (stellenbosch), le 13 mai 2015. Vue d'une grappe de Riesling en état de passerillage plus un peu de botrytis cinéréa. Ces raisins demeurés très tardivement sur pieds sont destinés à élaborer l'extraordinaire Grain Noble de pur Riesling, appelé "Edelspatz".
    Domaine Delheim (Stellenbosch), le 13 mai 2015. Vue d’une grappe de Riesling en état de passerillage plus un peu de botrytis cinéréa. Ces raisins demeurés très tardivement sur pieds cette année, sont destinés à élaborer l’extraordinaire Grain Noble de pur Riesling, appelé « Edelspatz ».
    De droite à gauche, Maureen, Jean-François Ragot et Tumi du domaine Simonsig, le 15 mai 2015. Nous avons dégusté quelques vins remarquables dont une cuvée royale effervescente Kaapse Vonkel 100% Chardonnay, qui pourrait "tordre le bras" à beaucoup de Champagnes... A noter aussi, un excellent Gewürztraminer Special Late Harvest 2015 et un Vin de Paille (straw wine) issu à 100% du Muscat Ottonel. Simonsig est un partenaire historique de Dionis (depuis 1991). nous recommandons particulièrement leur Chenin Blanc sec et leur cuvée prestige de rouge Tiara.
    De droite à gauche, Maureen, Jean-François Ragot et Tumi du domaine Simonsig, le 15 mai 2015.
    Nous avons dégusté quelques vins remarquables dont une cuvée royale effervescente Kaapse Vonkel 100% Chardonnay, qui pourrait « tordre le bras » à beaucoup de Champagnes…
    A noter aussi, un excellent Gewürztraminer Special Late Harvest 2015 et un Vin de Paille (straw wine) issu à 100% du Muscat Ottonel.
    Simonsig est un partenaire historique de Dionis (depuis 1991). nous recommandons particulièrement leur Chenin Blanc sec et leur cuvée prestige de rouge Tiara.
    Trois vins hors normes au domaine Blaauwklippen (Stellenbosch), le 16 mai 2015. Il s'agit de deux vins rouges, Malbec et Zinfandel vinifiés en grains nobles naturellement doux. Absolue rareté ! Le troisième est un Viognier vinifié en grains nobles, hélas manquant quelque peu d'équilibre.
    Trois vins hors normes au domaine Blaauwklippen (Stellenbosch), le 16 mai 2015.
    Il s’agit de deux vins rouges, Malbec et Zinfandel Noble Late Harvest (vinifiés en grains nobles naturellement doux). Absolue rareté !
    Le troisième est un Viognier Noble Late Harvest (vinifié en grains nobles), hélas manquant quelque peu d’équilibre.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce sera tout pour ce soir,
    Cordialement,
    Jean-François Ragot

     


  • ÉPUISÉ – SIMONSIG Tiara 2011 (W.O. Stellenbosch) (0,75L) cuvée prestige du domaine

    Ce vin est le porte-drapeau du domaine Simonsig et témoigne indiscutablement de la grande qualité du millésime 2011. La première cuvée Tiara a été élaborée en 1990 et mise sur le marché en 1992. En 1997, le vinificateur a décidé de rajouter le cépage Petit Verdot à l’assemblage. A partir du millésime 2009 , il est inclus une proportion de Malbec.

    Cuvée ambitieuse de
    66 % Cabernet-sauvignon
    21 % Merlot
    4 % Cabernet franc
    9 % Petit verdot.

    Le 2011 apparaît comme un millésime au rendement « normal », ni trop ni trop peu.

    Élevage habile préservant bien le fruité naturel du vin.
    16 mois en barriques (96 % de bois français et 4 % de chêne américain).
    Barriques neuves 60 %, barriques de deuxième année 27 %,  barriques de troisième année 4 % et quatrième année 9%.

    Éléments analytiques
    :
    Alcool : 14,56 % /vol
    Acidité totale: 6,29 g/l
    pH : 3,48
    De robe très profonde, le nez, laisse apparaitre un bouquet intense et délicat où percent des arômes de fruits noirs, de cerises et même une touche de boite à cigares.
    La bouche concentrée domine l’élevage en barrique, ce qui est la règle élémentaire,  mais ce qui est loin d’être le cas hélas pour beaucoup de vins sud-africains et d’ailleurs …

    Belle longueur avec des tannins soyeux et bien fondus. Ce très beau vin peut commencer à se boire mais évoluera favorablement. Il se conservera de nombreuses années. Je lui attribue personnellement une garde de  quinze à vingt ans.

  • ÉPUISÉ – Klein Constantia Marlbrook 2008 (W.O Constantia) (0,75L)

    (cuvée prestige de rouge du domaine, issue d’un assemblage « bordelais »)

    Un millésime rendu compliqué dans la région par la météo. Le domaine a vendangé des grappes dans un excellent état sanitaire.
    Le vin est puissant, concentré avec des tannins bien mûrs.

    Ce vin est issu d’un assemblage des plus belles grappes de 58% Cabernet Sauvignon, 16% Malbec, 13% Merlot , 7% Petit Verdot, 6% Cabernet Franc.

    Élevage de 22 mois en barriques françaises
    Embouteillage en janvier 2010.

    Ce vin présente une robe grenat profonde, des arômes de tabac du Transvaal, de sous-bois et de moka, ainsi que de fruits noirs bien mûrs. La bouche est structurée par les tannins très mûrs du cabernet-sauvignon que contrebalancent un fruité délicat et une belle longueur. Ce vin devrait s’affiner jusqu’en 2016, moment où il atteindra son équilibre.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 15,11 %/vol
    Sucres résiduels : 3,8 g/L
    pH : 3.74
    Acidité totale 5,8 ‰


  • News Novembre 2005

    Cher(e) ami(e) œnophile, cher(e) client(e),

    A la veille de mon départ pour les vendanges à Tokaj, je profite d’un moment de calme pour vous parler de l’arrivée d’un tout nouveau vin dans la collection de Dionis, fruit d’un rapide voyage en Galice (Nord ouest de l’Espagne).
    Notre excellent partenaire Terras Gauda , dont certains parmi vous se sont régalés de son magnifique vin blanc sec de cépage Albariño, souhaitait nous présenter des vins d’une propriété qu’il a crée en 2000 dans la zone d’appellation Bierzo. Nous n’avons pas été déçus du voyage…

    APPELLATION BIERZO

     

    La DO (denominacion de origen) Bierzo est située au nord ouest de l’Espagne (entre Galice et Leon), région tempérée et assez arrosée :
    • Température moyenne annuelle : 12°.3,
    • Précipitations moyennes : 721 mm par an,
    • Ensoleillement : 2200 heures par an.

    La surface plantée de l’appellation est de 4065 Ha et la densité moyenne de plantation de 3800 ceps à l’hectare.
    On y produit des vins blancs et des vins rouges.
    L’altitude moyenne des vignobles est de 500 m.
    Le terroir est constitué d’un mélange relativement acide d’ardoise et de quartz

    Le cépage roi de cette région est le MENCIA, qui doit figurer pour au moins 75% dans les assemblages de vins rouges. Ce cépage d’excellente qualité tend à céder le pas au Grenache et à l’Alicante-bouschet moins fins. Un vin 100% Mencia est rare. D’aucuns l’apparentent au Cabernet-Franc, mais rien n’est démontré en la matière.

    Ce qui est certain, c’est que bien vinifié, il donne des vins délicats, typés et aromatiques.

    VINEDOS Y BODEGAS PITTACUM

     

    Domaine crée en 2000 à partir d’investissements du domaine Terras Gauda (Rias Baixas)
    La valeur du domaine repose sur ses 10ha, en plusieurs parcelles, de très vieilles vignes de Mencia, taillées en gobelet, avec une densité de plantation de 5000 pieds à l’hectare.

    Le domaine emprunte son nom à l’ancienne jarre d’argile de l’époque romaine, qui était utilisée comme unité de mesure. Il possède une unité de vinification ultra moderne et un chai de 145 barriques.

    PITTACUM 2003

    Cette cuvée a été élaborée à partir d’une sélection de très vieilles vignes de Mencia (100%) âgées de 50 à 80 ans, provenant des meilleures parcelles du domaine.
    15 jours de macération à 28°C maximum avant le pressurage des raisins partiellement égrappés.
    Court élevage en barrique de quelques mois permettant de « dompter » et d’affiner une matière première riche et concentrée.

    Note de dégustation :

    La robe du vin est presque noire, opaque et brillante.
    Le nez est intense, complexe, marqué par des arômes de fruits noirs très mûrs et de fruits rouges frais. On note également un léger coté « toasté », ainsi qu’une minéralité bien marquée.
    La bouche est à la fois concentrée, dense, fruitée, minérale, complexe, présentant des tannins souples de haute maturité. Grâce à une acidité bien présente, ce vin plaisir ne montre aucune lourdeur et se boit hélas un peu trop aisément… (à consommer toutefois avec modération…).

    NOUVELLES D’ AMÉRIQUE LATINE
    (Argentine et Chili).

     

    Les fluctuations du marché en Amérique latine et certaines variations qualitatives sur les vins nous ont amenés à reconsidérer nos sélections. Nous renonçons provisoirement au Casa Donoso et au Santa Julia et poursuivons l’aventure avec Michel Torino (Cafayate-Argentine) et confirmons également l’essai avec le Domaine De Martino ( Maipo-Chili).


    DOMAINE DE MARTINO
    (Isla de Maipo- Chili)

    Le domaine De Martino a été crée au début des années trente par un jeune émigré italien : Pietro De Martino Pascualone. Sa recherche des terroirs l’amena à une cinquantaine de Km de Santiago dans la vallée de Maipo. Le lieu-dit Isla de Maipo est idéalement situé à égale distance des Andes et du Pacifique.
    Le domaine s’est progressivement étendu, a gagné en réputation qualitative, jusqu’à devenir une des étoiles du vignoble chilien.
    La caractéristique des vins de De Martino réside tout particulièrement dans leur délicate expression fruitée.
    La vinification est confiée à Marcelo Retamale, consacré « winemaker » de l’année 2004 au Chili.
    Il travaille avec talent tous les cépages internationaux, avec une mention particulière pour la Syrah et la fameuse Carmenere.

     

    LA CARMENERE

    Ce cépage joua un rôle important dans le Médoc, jusqu’à la fin de la première moitié du XIXème siècle.

    L’arrivée de l’Oïdium et du Phylloxéra entraîna son abandon. Ceci fut éminemment regrettable car la Carmenere produit un vin riche, moelleux, très coloré, avec une belle capacité d’évolution. L’inconvénient pour le vigneron est que la Carmenere est peu productive et sensible à la coulure…

    Notons toutefois que la réputation des grands vins de Médoc au XVIII et XIXème siècle a certainement beaucoup profité de l’excellence de ce cépage.

    Nous, amateurs de grands vins, savons très bien que rendement et qualité ne font pas bon ménage…
    Le Chili a une longue tradition de culture de cépages d’origine bordelaise.
    Dans les années 1990, il devint évident qu’il y avait quelque chose d’étrange dans les rangs de Merlot. Des analyses ADN ont confirmé ce que beaucoup de producteurs chiliens pensaient : ces « Merlots » étaient en fait des Carmenere, probablement importés au cours du XIXème siècle.

    Les raisins se ressemblent beaucoup, mais leur goût est indubitablement différent.

    Rapidement, les vignerons chiliens ont réalisé que l’histoire les avait mis en possession de quelque chose de rare et même d’unique. Pour beaucoup de domaine, la Carmenere est devenu le cépage vedette, véritable signature de la production chilienne.
    Quelque peu jaloux de cette situation, les Nord-Américains ont commencé à planter de la Carmenere depuis 1999.

    La Carmenere est devenue essentielle aux assemblages avec le Cabernet Sauvignon et le Cabernet Franc. Elle apporte de belles notes de fruits noirs et des nuances fumées.

    DE MARTINO LEGADO CARMENERE RESERVA 2003

    La ligne des vins Legado exprime les legs, l’héritage, la tradition, au sens de ce que le Domaine peut nous apporter de meilleur.

    Le millésime 2003 est issu de 90% de Carmenere et 10% de Cabernet Sauvignon, tous deux produits sur le Cru Santa Ines.

    Le terroir est formé de sols alluviaux, mélange de sable, d’argile et de gravier, ayant permis un enracinement très profond des ceps.

    Les vendanges sont manuelles, la fermentation s’effectue en cuve inox et l’élevage en barrique française de 12 mois.

    Note de dégustation :

    Le vin présente une robe grenat très profonde, aux reflets violacés.

    Ce qui frappe immédiatement au nez, c’est la grande maturité, la complexité et l’élégance. On trouve des arômes de fruits rouges biens mûrs, d’épices et une harmonieuse touche vanillée.

    La bouche est riche, dense mais parfaitement équilibrée avec des tannins soyeux de haute maturité.

    Très bonne maîtrise de l’élevage préservant bien le fruit. Longue finale.

     

     

    DE MARTINO LEGADO SYRAH 2003
    LIMITED EDITION

    Le terroir de l’appellation Cochalgua Valley est argileux et granitique.

    La vendange manuelle des raisins (94% syrah et 6% Cabernet Sauvignon) s’est déroulée à la mi-avril 2003, à pleine maturité phénolique.

    Les fermentations s’effectuent à température contrôlée modérée, afin de préserver les arômes.

    L’élevage est conduit durant une année en barrique française (90%) et américaine (10%).

    Note de dégustation :

    Le vin présente une robe presque noire avec des reflets violacés.

    Le bouquet est intense, typé, élégant et reflète bien l’excellente maturité de la vendange.

    Le dégustateur est charmé par les arômes de cerise, de chocolat, de cassis et même de violette.

    En bouche, c’est l’équilibre et la concentration qui dominent, avec des tannins fins et nobles.

    Rétro olfaction sur des arômes de cerises noires. L’élevage bien conduit, confère au vin complexité et profondeur sans oublier une finale longue et fruitée.

     

     

     

    BODEGAS LA ROSA-MICHEL TORINO
    (Vallée de Cafayate-Argentine)

    Fondé en 1892 par les frères David et Salvador Michel, dans la Vallée de Cafayate (Province de Salta), le domaine a trouvé son nom définitif à la suite du mariage de David Michel avec Gabriella Torino. Depuis cette époque, le Domaine est resté dans la famille.
    Situé à 1700 mètres d’altitude au niveau du Tropique du Capricorne, les conditions pédagogiques et climatiques sont particulièrement favorables à la réalisation de vins équilibrés et fins.
    La production de Cafayate est confidentielle en regard de la production totale argentine (principalement située à Mendoza). On y cultive les cépages Torrontes, Chardonnay, Sauvignon et Chenin pour les vins blancs, Cabernet sauvignon, Malbec, Tannat, Merlot et Syrah pour les vins rouges.

    L’élevage des vins est conduit dans des barriques françaises de 225 litres.

    MICHEL TORINO DON DAVID
    CABERNET SAUVIGNON 2000

    Tout à fait dans la lignée du millésime 1999, avec plus de fraîcheur toutefois.

    Note de dégustation :

    Le vin nous offre une très belle robe grenat foncé, sans évolution notable.
    Le nez est aromatique, complexe, concentré, sur le fruit noir très mûr que l’on retrouve dans une bouche épanouie, particulièrement savoureuse, dense et équilibrée.

     

     

     

     

    MICHEL TORINO DON DAVID MALBEC 2003

     

    Le Malbec est une véritable spécialité argentine. Il est vrai que ce cépage s’y exprime merveilleusement bien.

    Note de dégustation :

    La robe de ce millésime 2003 (100% Malbec), est couleur grenat, profonde, brillante avec quelques reflets violacés.
    Le nez complexe reflète des arômes de fruits rouges.
    En bouche, le vin est de grande puissance, mais sans écarter la finesse et l’élégance. Il conserve sa fraîcheur aromatique sur des notes finement vanillées, de prunes et de tabac blond.

     

     

     

     

    Voila pour les nouveautés de ce mois de novembre.

    A ce propos, afin de profiter des possibilités que nous offre l’outil Internet, nous soumettons à votre approbation une nouvelle formule de communication :

     

    LE VIN DU MOIS !

    Il s’agit de vous informer le plus complètement possible sur un vin, une zone d’appellation, un cépage, un domaine et vous faire profiter de conditions promotionnelles privilégiées. Cette formule ne peut s’adresser qu’aux internautes pour des raisons évidentes de coût et d’interactivité de l’outil informatique. A cet effet nous vous invitons à nous communiquer votre e-mail soit directement à partir du site : www.dionis-vins.fr ou à notre e-mail : info-contact@dionis-vins.fr .

    Pour le démarrage de cette opération, nous serons bien évidemment indulgents sur les délais de retour de vos ordres sur l’offre spéciale «VIN DU MOIS » concernant le PITTACUM 2003.

    Sincères salutations oenophiles,

    Jean François Ragot


  • News 1er Mars 2004

    Posté dans par admin

    Orliénas, le 1er Mars 2004,

    Cher(e) ami(e) œnophile, Cher (e) Client(e),

    Nouveautés d’Afrique du sud

    Avec un peu de retard, nous avons le plaisir de vous proposer quelques nouveaux vins sélectionnés au printemps 2003 et arrivés en France à la fin de l’année.

     

    MIDDELVLEI SHIRAZ 2001 ( W.O Stellenbosch)

    Grand Domaine de 130 ha appartenant à la famille Momberg, sa production de Shiraz (Syrah) est particulièrement estimable. Le millésime 2001 a permis d’élaborer un vin puissant mais pas trop alcoolisé (13,1%). D’une belle robe grenat, il offre une palette d’arômes de fruits noirs et d’épices particulièrement savoureuse, avec un boisé d’élevage bien intégré.

    Il plaira tout particulièrement aux amateurs de Côtes du Rhône nord qui retrouveront une expression originale de leur cépage favori.

     

    BRADGATE Cabernet- Sauvignon Merlot 2000 Domaine Jordan (W.O Stellenbosch)

    Rouge harmonieux et dense doté d’une robe grenat profond, il est aromatique et très peu boisé. Il présente une certaine complexité, de la fraîcheur et une bonne longueur en bouche. Il est caractéristique de la nouvelle génération des vins de Stellenbosch.

     

    BEYERSKLOOF PINOTAGE 2000 (W.O Stellenbosch)

    Élaboré dans son propre Domaine par l’oenologue Beyers Truter (également vinificateur du Domaine Kanonkop) ce vin, grand succès commercial, offrira à l’amateur tout ce qu’il peut attendre d’un pinotage d’accès facile, velouté et fruité.

    C’est un excellent produit d’initiation à cet étonnant cépage sud africain issu d’un croisement génétique entre le pinot noir et le cinsault.

     

    LA MOTTE (cuvée Millénium) Carbernet-Sauvignon Merlot Malbec 1998

    Provenant des étonnants vignobles de la zone viticole de franschoek la cuvée millénium, est un assemblage des trois cépages précités. Seul, le Malbec provient d’une zone viticole différente, le Swartland.

    La robe est rubis profond, presque grenat, avec de légère trace d’évolution. Le vin est maintenant à parfaite maturité avec des arômes de torréfaction et de la finesse. Il devrait continuer à évoluer favorablement durant quelques années.

     

    Italie

     

    Délices Toscans

    Pour compléter votre information sur les origines du Vinsanto de Toscane, on parle généralement de pressurage ou d’embouteillage effectué à l’occasion d’une fête religieuse marquante : la Toussaint, Noël et la Semaine Sainte. Les raisins utilisés sont principalement le Trebbiano et un peu de Malvoisie.

    Un des éléments fondamentaux entrant dans l’élaboration d’un Vinsanto est le processus de passerillage des raisins. Il faut signaler que des vignerons peu scrupuleux utilisent des ventilateurs qui brassent de l’air chaud (+ de 60°C) dans des pièces closes. Ce procédé n’est pas formellement prohibé. Il est également utilisé dans le Jura Français pour des vins de paille de bas de gamme. Il va sans dire que le Vinsanto San Antimo Il Poggione ne fait pas partie de cette catégorie.

     

    En effet, les raisins sont séchés dans des greniers ouverts aux quatre vents, permettant une circulation optimale de l’air. En fonction du but recherché (plus ou moins grande richesse en sucres résiduels), le passerillage peut aller de 2 à 6 mois. Une fois le pressurage effectué, le moût est décanté et soutiré dans de petites barriques de chêne ou de châtaignier appelées caratelli. Pour éviter un boisé trop prononcé, on n’utilise pas de barriques neuves.

     

    Le secret du Vinsanto est de laisser faire la nature en abandonnant ce précieux nectar pendant plusieurs années dans ces caratelli hermétiquement clos.

    Le Vinsanto San Antimo 1997 est un produit extrêmement typé et puissant avec 38 grammes de sucres résiduels, 16.44% d’alcool/Vol et 7,5‰ d’acidité totale (en tartrique). La richesse aromatique de ce joyaux comblera l’amateur de vins rares et originaux.

    La production totale de la cuvée est de 1750 litres.

     

    Œnophilement votre,
    Jean-François RAGOT