• Archives pour l'Étiquette Klein Constantia
  • News 12 Juin 2007

    Orlienas, le 12 juin 2007

    Cher(e) ami(e) œnophile,

    Nous allons continuer un petit peu sur l’Afrique du Sud où je suis arrivé le jeudi de l’Ascension 17 mai à midi. A peine débarqué de l’avion, à l’aéroport international du Cap, je me suis dirigé vers le domaine de Klein Constantia où nous étions attendus mes accompagnants et moi-même pour un « lunch-dégustation ». Nous sommes reçus par le propriétaire Lowell Jooste et l’ œnologue, le sympathique et très compétent Adam Mason. Ce fût l’occasion de déguster le Sauvignon 2007, tout frais tiré de la cuve, puisqu’il a été vendangé au mois de février. Il est bien entendu délicieux avec une belle fraîcheur aromatique et la minéralité caractéristique du terroir. Nous passons ensuite au Chardonnay 2005 qui présente une palette d’arômes classiques du cépage, enveloppés par un boisé raisonnable et agréable. Un autre vin un peu plus surprenant, « Madame Marlbrook » blanc : Il s’agit d’un assemblage de Sémillon, de Sauvignon et de Muscat à petits grains. Ce vin est intéressant et complexe, aromatique, pas trop boisé et de belle longueur. Essai intéressant ! Nous passons ensuite au Marlbrook 2005 (assemblage de 60% de Cabernet-Sauvignon, 30% de Merlot et 10% de Cabernet franc). Il s’agit de la cuvée de prestige rouge du domaine à la robe grenat, à la texture de bonne densité et à la palette aromatique plutôt complexe.
    Nous dégustons enfin le Vin de constance 2002 qui présente toutes les caractéristiques du grand vin de Constance comme je vous le décris depuis bientôt vingt ans.
    A signaler que le vin de Constance 2003 ne sera jamais mis en circulation. En effet, suite à une fermentation des moûts par trop impétueuse, le vin est monté à 17%/vol d’alcool et à un taux de sucres résiduels de seulement 50 grammes… Bien que les arômes soient tout à fait convenables, vous imaginez bien que le vin est complètement déséquilibré. Mis à part le millésime 1988 lui aussi, mais à un degré moindre, déséquilibré par l’alcool, c’est Dieu merci le seul cas que l’on puisse citer depuis le lancement commercial du vin avec le millésime 1987.
    Je vous invite à bien vouloir jeter un petit coup d’œil à la vidéo que j’ai faite lors d’une promenade en 4×4 dans ce grand domaine. C’est une bonne vision des vignobles à l’orée de l’hiver austral en ce mois de mai 2007.

    Je terminerai ces brèves « news » par un nouveau rappel de nos trois journées portes ouvertes.

    PORTES OUVERTES D’ ÉTÉ

    JEUDI 21, VENDREDI 22 ET SAMEDI 23 JUIN 2007

    DE 10H00 A 18H00


    Nous en sommes à nos cinquièmes Portes Ouvertes, les premières s’étant tenues pour les 20 ans de Dionis au mois de juin 2005.

    Ce rendez-vous d’avant vacances est un moment idéal pour se rencontrer et déguster toutes les nouveautés dans le cadre historique et rafraichissant du caveau de Dionis.

    Un grand nombre de vins de notre collection sera en libre dégustation, dont le nouvel arrivant d’Afrique du Sud, le Vin de Constance 2002. Ce sera également l’occasion de déguster de très beaux vins blancs secs de Campanie (Italie du Sud), des liquoreux naturellement doux de vendanges tardives sardes, le mythologique Moscato di Siracusa sicilien, etc.

    A ne manquer vraiment sous aucun prétexte, car vous aurez la possibilité si vous le souhaitez d’acquérir ces flacons aux « Conditions exceptionnelles Portes Ouvertes ».

    Informations détaillées sur simple demande par mail : info-contact@dionis-vins.fr

    Sincères salutations œnophiles,
    Jean-François RAGOT


  • News 6 Juin 2007

    Posté dans par admin

    Orlienas, le 6 juin 2007

    Cher(e) ami(e) œnophile,

    A peine revenu d’Afrique du Sud, je ne sais plus où donner de la tête ! Des nouvelles importantes cette fois-ci :
    Et d’abord puisque nous parlons de l’Afrique du Sud, à tout seigneur, tout honneur !

    Klein Constantia – VIN DE CONSTANCE 2002 (0.50l)

    La politique de lancement des millésimes a lentement évoluée au domaine de Klein Constantia, ce qui entraine un « retard » dans leur mise à disposition.
    Rassurez-vous, le millésime 2002 est arrivé en ce début du mois de juin et nous attendons vos commandes ! Dans l’attente d’une augmentation des prix annoncée par le domaine à partir de l’automne, nous avons pu maintenir un prix inchangé depuis six ans.

    Éléments analytiques :
    Avec 158 grammes de sucre résiduel, 13 % d’alcool et 6.70 ‰, ce seizième millésime particulièrement équilibré et savoureux réjouira les amateurs et les collectionneurs.

    Le Vin de Constance 2002 vous est proposé ce mois de juin en VIN du MOIS.

    Revenons à l’Europe, pour signaler la disponibilité du

    AUTRICHE-BURGENLAND
    GOLSER STROHWEIN (VIN DE PAILLE)
    CABERNET SAUVIGNON 2006 (0.50L)
    GEORG LUNZER

    Ce type de vin nous a vraiment donné beaucoup de soucis et il devient probablement le produit le plus « complexe » de notre gamme… Après le remarquable millésime 2003, il y a eu le calamiteux 2004 qui n’a pu être mis en circulation. En 2005, il n’a pas été possible d’élaborer ce vin. C’est donc avec grande impatience que nous attendions le 2006.
    Il est enfin prêt ! Vous pouvez voir une vidéo montrant les raisins de cabernet-sauvignon en train de passeriller dans le grenier de Georg Lunzer le 30 octobre 2006.
    Les raisins ont été vendangés le 28 septembre 2006 pour une quantité de 2500 kgs.
    Sachez qu’il a fallu éliminer au mois de novembre environ 30 % des raisins qui s’étaient détériorés suite à un mois d’octobre très chaud.
    La suite du processus de séchage s’est bien déroulée durant presque six mois, jusqu’au 18 Mars 2007, date à laquelle les raisins ont été pressurés et vinifiés.

    Pressurage du Cabernet-Sauvignon Vin de Paille le 18 mars 2007
    Pressurage du Cabernet-Sauvignon Vin de Paille le 18 mars 2007

    Pressurage du Cabernet-Sauvignon Vin de Paille le 18 mars 2007
    Pressurage du Cabernet-Sauvignon Vin de Paille le 18 mars 2007

    Pressurage du Cabernet-Sauvignon Vin de Paille le 18 mars 2007
    Pressurage du Cabernet-Sauvignon Vin de Paille le 18 mars 2007

    Pressurage du Cabernet-Sauvignon Vin de Paille le 18 mars 2007
    Pressurage du Cabernet-Sauvignon Vin de Paille le 18 mars 2007

    Pressurage du Cabernet-Sauvignon Vin de Paille le 18 mars 2007
    Pressurage du Cabernet-Sauvignon Vin de Paille le 18 mars 2007

    Doté d’une robe grenat profonde, ce rarissime, pour ne pas dire unique, vin de paille offre une délicieuse et délicate palette aromatique de petits fruits rouges (fraise, framboise, groseille…).
    Une bonne acidité lui confère fraicheur, équilibre et longueur.

    Paramètres analytiques :
    Quantité produite: 380 litres .
    Alcool: 10.5% vol.
    Sucres résiduels: 202 gr/l.
    Acidité totale: 9.1 ‰.

    Il faut considérer ce produit comme une création qui démontre, si besoin était, que rien n’est figé dans notre monde du vin.
    Je souris toujours quand on me parle de rareté en évoquant le Château d’Yquem. Pour en être excellent, ce vin n’en est pas moins produit pratiquement chaque année à la quantité d’environ 90 000 bouteilles…
    Pour notre vin de paille rouge de cabernet sauvignon, on peut parler de 750 bouteilles de 0.50l…

    Sincères salutations œnophiles,
    Jean-François RAGOT


  • News 28 Novembre 2006

    Orlienas, le 28 novembre 2006

    Je vous ai promis au mois d’octobre de vous donner des éléments plus détaillés sur la qualité de la vendange en Europe centrale. Je suis parti de Lyon le dimanche 29 octobre avec une première étape à Vienne où j’ai pu déguster les vins blancs encore troubles que l’on appelle « Staubiger ». Ce ne sont bien entendu pas de très grands vins, mais ils sont d’une fraîcheur et d’une impétuosité remarquable. L’atmosphère qui règne dans ces « Heuriger » de la banlieue viticole viennoise est quelque chose d’absolument unique. En vingt ans, la qualité des vins viennois (un vignoble de 700 hectares) a considérablement progressé. Le mieux est bien entendu de déguster les vins sur place.
    Bien qu’il existe de plus en plus de vins rouges, les meilleurs d’entre eux sont certainement les blancs et plus particulièrement les vins issus du Riesling, du Pinot blanc et du Grüner-veltliner. Ce sont des vins à prix relativement élevé, ceci en raison de la soif inextinguible des buveurs viennois et des touristes de passage…

    Le 30 octobre, je me suis rendu à Gols chez notre ami Georg Lunzer pour faire un petit tour de sa cave.

    Les vignobles de Gols par une belle journée d’automne (30 octobre 2006).

    La très bonne nouvelle est la vendange le 28 septembre de son petit vignoble complanté en Cabernet Sauvignon et que nous destinons à la production d’un vin de paille (le futur Strohwein Cabernet sauvignon 2006).
    Le dernier en date fût le 2003, épuisé depuis longtemps. Le 2004 n’a malheureusement pas pu être mis à la vente pour cause d’une évolution défavorable durant l’élevage. C’est une perte sèche sévère et nous n’avons malheureusement pas été en mesure de comprendre les causes de ce « désastre »…
    Pour l’instant 2 500 Kg ont été vendangés à 18.5 KMW (18.5% de sucres en masse volumique). Les raisins à la vendange étaient particulièrement sains, avec des peaux épaisses. Ils ont immédiatement été étendus sur des nattes de paille dans les très vastes greniers de Georg.

    Le « grenier » de Georg le 30 octobre 2006.

    Ci-dessous, un reportage vidéo dans le « grenier » de Georg Lunzer. (30/10/06)