• Archives pour l'Étiquette Allozo
  • Archives : Vino Allozo Tinto Tempranillo 2007 (0.75L) – EPUISE

    VINO ALLOZO TINTO Tempranillo 2007Vin rouge issu du cépage Tempranillo à 100%.
    Très agréable expression du cépage Tempranillo, sans aucun élevage sous bois. (uniquement en cuve inox).
    Ce v
    in est frais et gourmand, sans être dépourvu, ni d’une bonne concentration, ni d’une bonne richesse aromatique.
    Bon rapport qualité prix.

    VINO ALLOZO TINTO Tempranillo 2007 (dos)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Image caractéristiques des vignobles de La Mancha .

     


  • EPUISE – Vino Allozo Tinto Merlot 2005 (0.75L)

    VINO ALLOZO TINTO Merlot 2005Petite cuvée (pour la région) de 30 000 bouteilles du millésime 2005 en provenance du vignoble Finca Loma los Frailes.

    Ce Merlot à la belle robe rubis grenat offre une palette aromatique puissante mais délicate et nuancée, de fruits rouges et noirs avec une rémanence un peu sauvage très caractéristique de cette partie sud de la péninsule ibérique.
    Tout à fait délicieux aujourd’hui, il devrait évoluer favorablement pendant au moins cinq ans.

    VINO ALLOZO TINTO Merlot 2005 (dos)


  • EPUISE – Vino Allozo Tinto Grand Reserva 2002 (0.75L)

    VINO ALLOZO TINTO GRAN RESERVA 2002

    Ce vin est la démonstration éclatante de la capacité à élaborer de grands vins rouges, au grain raffiné, sous un climat rude, aux étés très chauds.

    Ce vin est tout en rondeur et en finesse et rappellerait plutôt un joli Bourgogne qu’un vin élaboré dans le sud de l’Europe.
    Cépage : 100 % Tempranillo

    Image caractéristiques des vignobles de La Mancha .

    VINO ALLOZO TINTO GRAN RESERVA 2002 (dos)


  • News 3 Janvier 2008

    Orlienas, le 3 janvier 2008,

    Cher(e) ami(e) œnophile,

    J’espère que le passage à l’année 2008 s’est déroulé pour vous dans la convivialité, avec de très bonnes bouteilles (consommées avec modération toutefois). Chez Dionis, il n’ y a eu que le jour de l’an pour faire la pause, et dès le 2 janvier, le travail est reparti sur les chapeaux de roues…
    Assez peu de choses à vous dire pour cette rentrée, si ce n’est toutefois l’arrivée imminente du nouveau millésime de Moscato d’Asti San Grod 2007, en provenance de chez notre ami Torelli. Ce vin issu de culture agro-bio, tout en délicatesse, est absolument délicieux à déguster à l’apéritif. Qui plus est, avec 5.5% d’alcool, il ne risque pas de monter à la tête. Également en arrivée, le dernier millésime (2006) du Vino Allozo Tempranillo de la Bodegas Centro Españolas (Castille La Mancha). C’est un excellent vin rouge à prix modéré idéal pour découvrir une des facettes attachante du vignoble ibérique.

    Pour ceux d’entre vous qui habitent notre région, nous vous informons de notre participation au Salon des Vins qui se tiendra à Vienne (38) à la Salle des Fêtes, place Miremont, les samedi 26 janvier et dimanche 27 janvier. Si vous n’avez rien de mieux à faire ce jour là, ne manquez pas de venir nous faire une petite visite entre 10h et 19h.

    Salutations œnophiles.
    Jean-François Ragot


  • News 23 Octobre 2006

    Orlienas, le 23 octobre 2006

    Cher(e) ami(e) œnophile, cher(e) client(e),

    Cette rentrée 2006 a été particulièrement active et notre principal soucis sera d’avoir des vins pour tout le monde. Certaines références sont très recherchées et il s’agit pour nous d’opérer une juste répartition entre la Grande Restauration, nos distributeurs et notre clientèle directe de particuliers.
    Comptez sur nous pour faire au mieux et si vous avez des commandes en perspective, assurez-vous de préférence de la disponibilité des vins avant de nous les transmettre.

    Si vous envisagez des cadeaux d’affaires, n’hésitez pas à nous consulter (tél, mail, fax…). Nous sommes à votre disposition en principe 6 jour sur 7 du lundi au samedi inclus.

    Je vous rappelle aussi que notre caveau est ouvert sur rendez-vous. Le meilleur moment est certainement le samedi, matin ou après-midi mais appelez-moi toujours au préalable, pour ne pas prendre le risque de trouver porte close.

    Ce début d’automne, un certain nombre de nouveaux produits ont fait leur apparition :

    • Le fameux Noble One De Bortoli 2004 (le plus grand vin liquoreux d’Australie)
    • Le Riesling sec Windy Peak De Bortoli 2005 la Yarra Valleys (Australie)
    • Le Vino Allozo Merlot 2005 (Espagne – Castille Mancha) de la Bodegas Centro Españolas
    • Le Moscato Di Noto vendemnia tardiva 2005 (Sicile)

    NOBLE ONE DE BORTOLI 2004

    La famille De Bortoli, installée depuis les années vingt en Nouvelle Galle du Sud, dans la vallée de la Riverina, avait depuis longtemps déjà constaté l’aptitude des raisins de ses vignobles a être affectés par le Botrytis cinerea.

    La création de ce vin liquoreux naturellement doux d’exception fût l’œuvre en 1982 du jeune Darren De Bortoli.
    Le but alors recherché était de démontrer qu’il était possible aux antipodes d’élaborer un vin dans l’esprit des plus grands Sauternes. N’ayons pas peur des mots ! Il devait être comparable au célébrissime Château d’Yquem !
    Après quelques tâtonnements les premières années, ce vin a rapidement trouvé sa vitesse de croisière et s’est imposé, en Australie d’abord, puis au niveau international ensuite, comme un des plus grands vin liquoreux mondiaux.

    Conditions d’élaboration de la vendange du millésime 2004.

    Un début janvier très chaud a été suivi jusqu’à la mi-février par des températures plus modérées. Ensuite, ce furent deux semaine torrides avec des maximum au dessus de 35°C et des minimum nocturnes avoisinants les 25°C.
    Cette situation provoqua bien entendu un blocage de maturité qui ralenti fortement le mûrissement des raisins.
    Le temps demeura sec jusqu’au début du mois d’avril, interrompu seulement par un peu de pluie à la fin du mois février.
    Le début de l’automne austral fût marqué par d’intenses brouillards, conditions idéales pour le développement du Botrytis. Il n’a pas replu jusqu’à la fin du mois de mai : un peu de rosée et de petits coups de froid apportèrent au raisin les conditions suffisantes au complet développement de la pourriture noble.

    60 à 70% de la vendange fût affecté par le Botrytis noble. Elle débuta le 18 mai et se termina le 2 juin.
    (Ramenée à l’automne de l’hémisphère Nord, ce serait approximativement entre le 18 novembre et le 2 décembre.)

    Une évaluation de la maturité de chaque parcelle a été mise en œuvre pour déterminer le moment optimal de la vendange, fonction du degré maximum de botrytisation recherché.
    Chaque parcelle a été vendangée, vinifiée et élevée séparément, afin de pouvoir optimiser l’assemblage final, qui formera la cuvée définitive. Les fermentations durèrent, selon les cuvées, de 3 semaines à 3 mois.

    Élevage :
    46% du lot final a été élevé en barriques françaises neuves.
    17% en barriques d’une année.
    16% en barriques de deux ans.
    21% en cuve inox.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 10,5% /vol
    Acidité totale : 10 ‰
    Ph : 3,42
    Sucres résiduels : 190 g/L

    Le vin présente une robe dorée éclatante. Le bouquet, déjà ample, nous conduit de l’abricot et de la nectarine bien mûre, aux délicates fragrances d’agrumes, mêlées à de subtiles nuances d’amandes et de vanille.

    La bouche offre une gamme complexe d’arômes liés à la pourriture noble : pêche, nectarine et cédrat. On retrouve, tout comme au nez, les nuances de fruits secs et un vanillé délicat.
    Particulièrement opulent, avec une grande persistance aromatique, soutenue par une excellente acidité, celle-ci l’exempte de toute lourdeur.

    Évolution prévisible favorable de ce vin : 10 à 15 ans.

    NB : quelques cuvées de Noble One sont présentées en 1/2 bouteille sur le marché international. Elles sont à éviter, car elles n’offrent pas à notre avis, toutes les garanties d’une longue évolution.
    Achèterait-on en effet un Château d’Yquem en demie bouteille?

    Belle illustration des vignobles de Bortoli.

    RIESLING SEC WINDY PEAK DE BORTOLI 2005

    Le grand intérêt du Riesling, appelé aussi Rheinriesling, cépage germanique par excellence, que nos compatriotes connaissent souvent uniquement à travers les vins alsaciens (il en existe d’ailleurs d’excellents) est d’offrir lorsqu’il est bien né, de remarquables aptitudes à la garde.
    Un grand Riesling sec peut évoluer admirablement jusqu’ à 20 ans et plus. J’ai regouté récemment un Riesling du Rheingau (Allemagne) du millésime 1990, que nous avions commercialisé il y a une douzaine d’années.
    Ce vin provenait de la commune de Hochheim et du cru Kirchenstück. Il était encore éclatant, avec un fruité intact et une persistance aromatique « minérale » sans fin…

    Lorsque j’ai commencé à parcourir les vignobles australiens il y a une dizaine d’années, j’ai été souvent surpris par la grande qualité de certains Rieslings, qui présentaient les qualités justement recherchées par l’amateur de ce style de vin :
    fraîcheur, minéralité, palette aromatique sur les agrumes frais et potentiel d’optimisation par la garde.

    J’ai toujours personnellement aimé les Rieslings plus que tout autres vins, mais j’ai souvent dû déchanter, car d’un point de vue commercial sur le marché français, il est, excepté en Alsace, le mal-aimé des vins blancs secs. C’est probablement culturel mais regrettable.

    Pour les amateurs de ce type de vin, il en existe Dieu merci quelques uns, j’ai sélectionné au cours de mes pérégrinations, ce Riesling 2005, de l’état de Victoria et plus spécifiquement de l’assemblage de vins en provenance de deux vignobles, le premier de la Yarra Valley, l’autre de la King Valley.

    Ce vin présente une robe couleur paille avec reflets verts. Le bouquet est fin, floral avec des nuances d’agrumes verts. En bouche, c’est la délicatesse, plus que la puissance qui domine. La fraîcheur et la minéralité qui commence à poindre, font de ce vin un blanc particulièrement destiné à l’apéritif.
    Il devrait être à son optimum dans une ou deux années.

    Vino Allozo Merlot 2005 D.O. La Mancha

    C’est un véritable océan de vignes (195 000 Ha) qui rythme le paysage de cette partie sud de l’Espagne, rendue célèbre par Don Quichotte et ses fameux moulins…
    Les conditions climatiques sont extrêmement sévères et les températures peuvent varier de -15°C en hiver à +45°C au cœur de l’été.
    Les précipitations moyennes sont faibles et varient entre 300 et 400mm à l’année.
    Il y a 3 000 heures de soleil en moyenne par an.

    Le terroir est composite avec une dominante sédimentaire. Les sols sont très pauvres en matière organique, ce qui est bien entendu un facteur qualitatif pour le vin, dont les rendements sont très limités.
    On trouve absolument de tout et une grande quantité de vins de qualité très médiocre, particulièrement les vins blancs issus des cépages Airén et Viura.
    Pour les vins rouges, le cépage Tempranillo est le plus répandu et peut atteindre un niveau qualitatif élevé. On trouve également des Grenache, Moravia et les cépages internationaux Cabernet-Sauvignon et Merlot.

    C’est un vin d’une très belle qualité que nous avons le plaisir de vous présenter en provenance d’une bodegas récente fondée en 1991 : La Bodegas Centro Españolas. Avec 243 Ha de vignes et des installations de vinification et d’élevage ultra-modernes, cette cave offre un des sommets qualitatifs de la région.

    Petite cuvée (pour la zone) de 30 000 bouteilles du millésime 2005 en provenance du vignoble Finca Loma los Frailes.

    Ce Merlot à la belle robe rubis grenat offre une palette aromatique puissante mais délicate et nuancée, de fruits rouges et noirs avec une rémanence un peu sauvage très caractéristique de cette partie sud de la péninsule ibérique. Tout à fait délicieux aujourd’hui, il devrait évoluer favorablement pendant au moins cinq ans.

    Image caractéristiques des vignobles de La Mancha .

    BAROQUE MOSCATO DI NOTO DOC 2005 (0,50L) ITALIE – Sicile

    Vin naturellement doux – Domaine Rudini

    Une très belle grappe de Muscat à Petits Grains

    Située à l’extrême sud de la Sicile en dessous de Syracuse, l’appellation MOSCATO DI NOTO couvre les zones de Noto, Avola et Pachino.

    D’origine ancestrale, la culture du Muscat à Petits Grains donne ici d’excellents résultats. La DOC (Appellation d’origine contrôlée) a été créée en 1974. Durant une vingtaine d’années, elle a gardé un caractère quasi confidentiel avec une vingtaine d’hectares cultivés par la Cave Expérimentale de Noto.
    Depuis quelques années, quelques producteurs conscients du potentiel exceptionnel de cette appellation ont replanté le territoire, mais on ne dépasse toujours pas quelques dizaines d’hectares. Le succès aidant, on peut s’attendre à une certaine extension de cette appellation.

    Le vin peut être produit en Muscat naturellement doux, allant du demi-sec au très liquoreux, fonction du millésime et de la date de la vendange, en passant par le « Spumante » (effervescent) jusqu’au « Liquoroso » qui lui est fortifié et peut atteindre 16 ou 17% d’alcool.
    A notre avis et ce ne sera pas une surprise pour vous, le plus intéressant est le Naturellement doux liquoreux, qui exprime au mieux l’âme du terroir et du cépage.

    Ce terroir est principalement composé d’argile, de sable et de sédiments apportant un caractère particulier au vin.

    Zone de production : Rosolini (province de Syracuse), près de Pachino.

    Cépage : Muscat à Petits Grains 100%

    Les raisins ont été vendangés vers la fin du mois d’août 2005 à une maturité optimale leur permettant de conserver une bonne acidité.
    Les raisins ont ensuite subi une macération péliculaire d’environ huit heures, puis ont été pressurés et ont fermenté à une température d’environ 16°C en cuve inox. La fermentation a été interrompue naturellement par un passage au froid et un léger sulfitage lorsque l’on a atteint environ 9% d’alcool /vol, ceci afin de conserver une quantité de sucres résiduels suffisante.
    Le vin a poursuivi son élevage en cuve et a été mis en bouteilles au mois de novembre 2005.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 8.5% /vol
    Acidité totale : 6.8‰
    Sucres résiduels : 147g/L

    Ce vin présente une robe or clair dense et brillante.
    Le bouquet frappe immédiatement par une grande fraicheur aromatique où domine des arômes d’écorce d’oranges, de pistache, de rose, de nèfle, de confiture d’agrumes et d’abricots secs.
    En bouche, on est surpris par l’équilibre entre l’acidité et la douceur naturelle du vin. On ne ressent en aucun cas une saturation apportée par sa richesse naturelle en sucres. La finale est longue sur des arômes d’agrumes frais et de fleur d’orange.

    Pour finir, quelques photos de la splendide ville baroque de Noto classée au Patrimoine de l’humanité.

    Vue d'ensemble du centre historique baroque de Noto.
    Cathédrale baroque de Noto.
    Détail d'un balcon d'un des multiples palais baroques de la ville de Noto.

    Très sincères salutations œnophiles,

    Jean-François RAGOT