• Archives de la Catégorie Afrique du Sud
  • Pays » Afrique du Sud
  • Buitenverwachting 2014 « 1769 » Noble Late Harvest (W.O Constantia) (0.50L)

    Trois domaines formant le terroir historique de Constantia au Cap de Bonne Espérance, peuvent actuellement revendiquer la continuité historique du cru depuis la fin du XVIIème siècle. Il n’est pas impossible, qu’un jour prochain, le domaine Steenberg, appartenant au domaine d’origine de 1685, produise lui aussi ce vin mythique et légendaire.

    Le domaine de Klein Constantia a été le premier à ressusciter le mythique et légendaire vin des XVIIIème et XIXème siècle et ceci à partir de 1987 avec le « Vin de Constance » (marque déposée).

    Il a été suivi en 2005 par le domaine de Groot Constantia, source originelle du Constantia moelleux à partir de la première moitié du 18ème siècle. On parle alors de « Grand Constance ». Ce vin est réapparu au domaine avec le millésime 2005.

    Le troisième domaine Buitenverwachting, contigu à Klein Constantia a, quant à lui, par les soins de l’œnologue Hermann Kirchbaum et de son propriétaire Lars Maack, procédé à la « résurrection » du mythique Constantia Moelleux avec le millésime 2007, sous le nom de « 1769 », évoquant ainsi la création du domaine.

    Après un premier essai avec le millésime 2006 (en très petite quantité), le millésime 2007 signe le véritable acte de naissance de ce Constantia moelleux qui présente toutes les caractéristiques hors-normes de ce terroir mythique et légendaire.

    Nous avons distribué les millésimes 2007, 2010 et 2013 qui ont eu un grand succès sur le marché français.

    Pour les amateurs de Vin de Constantia, c’est une vraie surprise de découvrir ce nectar à la robe dorée, aux senteurs complexes de thym et de lavande, à la bouche puissante et raffinée, marquée par l’abricot sec et l’amande, riche de nuances empyreumatiques et terpéniques nobles.
    Ce millésime 2014 est une splendide réussite. La quantité disponible est hélas réduite. Le vin offre actuellement un excellent rapport qualité/prix. Ce n’est pas certain que ça dure encore très longtemps… Profitez-en !

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13,10 %/vol
    Sucres résiduels : 140 g/L
    Extraits secs : 56,90 g/L
    Acidité totale : 8,1 g/L
    pH : 3,20


  • Vin de Constance 2013 Domaine Klein Constantia (W.O Constantia) (0.50L)

    La saison hivernale a été plus longue qu’à l’accoutumée, suivie par un printemps frais. Le débourrage de la vigne a été retardé d’environ deux semaines. Des conditions idéales ont ensuite prévalues avec une chaleur raisonnable et des nuits assez fraîches. Ces conditions ont amené une maturité parfaite du cépage Muscat à Petits Grains et d’excellentes conditions de passerillage des grains.

    Informations sur la vinification
    Après la vendange de grappes passerillées, les raisins sont laissés à macérer sur leur peau pour plusieurs jours afin de les ramollir et de favoriser par conséquence l’obtention du jus au pressage. Le nectar ainsi récupéré est mis en fermentation dans des cuves inox et dans des tonneaux de 500 L.
    La durée d’élevage avant mise en bouteille fût de 3 années pour le millésime 2013, le vin restant sur ses lies grosses.
    60% en tonneaux de chêne français et le reste se partageant entre tonneaux de chêne hongrois et d’acacia français.

    Éléments analytiques :
    – Alcool : 13,7 %/vol
    – Acidité totale : 6,6 ‰
    – Sucres résiduels : environ 172 g/L
    – pH : 3,7

    Robe dorée, profonde avec nuances ambrées. Au premier nez, des notes d’ananas frais avec une touche vanillée et d’amandes grillées. On peut rajouter des senteurs capiteuses où se mêlent la mandarine, la citronnelle et la mangue.
    La bouche est élégante, structurée, avec des saveurs de mangue et d’ananas très mûrs. Sa grande richesse en sucres résiduels allie la complexité à la puissance.

    Vin disponible en petite quantité sur demande.

    Plus d’infos sur les Vins historiques de Constantia.

    Dionis possède un vrai trésor œnologique avec une collection de vieux millésimes de 1987 à 2007.


  • Simonsig Chenin Blanc 2016 (W.O. Stellenbosch) (0.75L)

    cheninblanc2013Une des meilleures versions du Chenin blanc des vignobles sud-africains. Ce vin très fruité présente une bonne consistance, une palette aromatique sur les fruits à pépins et un excellent équilibre général. Il est mon vin d’apéritif préféré quand je suis en Afrique du Sud dans la région du Cap. Bien qu’il est préférable de le boire jeune, il évoluera harmonieusement pendant deux ou trois années.

    C’est le premier vin qui a été mis en bouteille par le domaine. C’était en 1968…
    Grâce à son élevage exclusivement en cuve inox, ce vin nous offre une palette aromatique intense, où se mêlent les arômes d’abricots, poire sans oublier le kiwi et l’ananas.

    Alcool : 13,5% /vol



  • Vin de Constance 1990

    KleinC-1990Domaine Klein Constantia (W.O Constantia) (0.50L)

    Plus d’infos sur les Vins historiques de Constantia.

    Ce quatrième millésime de Vin de constance se dirige vers des équilibres plus classiques avec moins d’alcool et plus de sucrosité.

    Alcool : 14,17 %/vol
    Acidité fixe : 7,5 ‰
    Sucres résiduels : 132 g/L

    Quantité produite : 98 Hl

    Dionis possède un vrai trésor oenologique avec une collection de vieux millésimes de 1987 à 2007.


  • Vin de Constance 1991

    KleinC-1991Domaine Klein Constantia (W.O Constantia) (0.50L)

    Plus d’infos sur les Vins historiques de Constantia.

    Ce fut dans la région du Cap, un millésime presque parfait, avec des vins rouges remarquables d’équilibre et de concentration.
    Le Constantia moelleux « Vin de Constance » a été élaboré à partir d’une vendange presque idéale.
    Les paramètres analytiques de ce vin en témoignent :

    Alcool : 13,92 %/vol
    Acidité fixe : 8,3 ‰
    Sucres résiduels : 156 g/L

    Quantité produite : 98 Hl

    Je suis très attaché à ce millésime, car c’est cette année là, que j’ai effectué mon premier voyage en Afrique du Sud dans la région du Cap.

    Dionis possède un vrai trésor oenologique avec une collection de vieux millésimes de 1987 à 2007.


  • Vin de Constance 1992

    KleinC-1992Domaine Klein Constantia (W.O Constantia) (0.50L)

    Plus d’infos sur les Vins historiques de Constantia.

    Millésime sur un équilibre où domine la puissance : 15 %/vol en alcool.

    Quantité produite : 98 Hl

    Dionis possède un vrai trésor oenologique avec une collection de vieux millésimes de 1987 à 2007.


  • Vin de Constance 2003 Domaine Klein Constantia. La triste histoire d’un vin qui n’existe pas…

    KleinCDomaine Klein Constantia (W.O Constantia) (0.50L)

    Je vais vous livrer maintenant un secret :

    L’histoire du Vin de Constance 2003 est originale et triste et on ne saura jamais le fin mot de l’affaire car, le vinificateur à l’origine de la résurrection du Vin de Constance, Ross Gower nous a quitté en mars 2010 pour un monde que d’aucuns présument meilleur…
    J’ai appris l’histoire malheureuse de ce millésime en 2004 par Adam Mason qui venait de prendre la suite de Ross Gower.
    Lorsque je me suis enquis auprès de lui du millésime 2003, c’était au mois de mai 2004, il m’a répondu qu’il n’y aurait pas de millésime 2003 et il m’a expliqué que lorsqu’il a pris les rênes oenologiques du domaine, il a constaté que les Vins de Constance en cours d’élevage étaient tous « partis en fermentation » et avaient atteint des taux d’alcool de 17 à 18 % et des sucres résiduels misérablement bas… Il était donc perdu en tant que millésime et impossible à embouteiller.
    Que s’était-il passé ? On ne le saura jamais et au mieux, une grave négligeance.
    Ce qui est moins connu, c’est que le vin n’a toutefois pas été complètement perdu. Il a été décidé de l’assembler petit à petit avec la dizaine de millésimes suivants.

    Plus d’infos sur les Vins historiques de Constantia.


  • Vin de Constance 1988

    KleinC-1988Domaine Klein Constantia (W.O Constantia) (0.50L)

    Deuxième millésime produit par le domaine Klein Constantia. Assez différent dans sa structure du millésime 1987. Il présente lui aussi une « bizarrerie » sur l’étiquette. Il n’est plus indiqué Noble Late Harvest et pas encore Natural Sweet Wine.

    Alcool : 14,24% / vol
    Acidité fixe : 10,7‰
    Sucres résiduels : 79 g/L

    Quantité produite : 72 Hl

    C’est bien entendu une extrême rareté dont nous gardons jalousement quelques bouteilles…

    Plus d’infos sur les Vins historiques de Constantia.

    Dionis possède un vrai trésor oenologique avec une collection de vieux millésimes de 1987 à 2007.


  • Vin de Constance 1987

    KleinC-1987Domaine Klein Constantia (W.O Constantia) (0.50L)

    Ce vin est intéressant à plus d’un titre. Il est tout d’abord le premier millésime de la résurection du Constantia historique, après un premier essai très limité de 400/500 bouteilles avec le millésime 1986. J’ai eu l’occasion de déguster une fois le 1986. C’était en mai 1991 au domaine et je dois dire qu’il ne m’a pas laissé de souvenir particulier.
    C’est vraiment 1987 qui marque le lancement de ce vin historique avec une production d’une dizaine de milliers de bouteilles.
    C’est ce vin que nous avons été les premiers à lancer sur le marché européen au mois de novembre 1991.
    Produit à partir de 100% du cépage Muscat à Petits Grains, ce fût avec beaucoup d’émotion que nous le découvîmes également au mois de mai 1991 au domaine.
    C’est une bouteille extrêmement rare, dont l’étiquette porte la mention « provisoire » Noble Late Harvest. C’est une bizarrerie dûe au fait qu’il sortait de la législation sud-africaine habituelle. A partir du millésime 1989, il entrera dans la catégorie « Natural Sweet Wine » mieux adaptée.

    Quantité produite : 45 Hl

    Alcool : 13,85 %/vol
    Sucres résiduels :125 g/L
    Ph : 3,48
    Acidité fixe : 9,37‰

    Plus d’infos sur les Vins historiques de Constantia.

    Dionis possède un vrai trésor oenologique avec une collection de vieux millésimes de 1987 à 2007.


  • Hamilton Russell Chardonnay 2014 (Afrique du Sud)

    HAMILTON-RUSSELL CHARDONNAY 2008Situé dans la fraîche vallée « Hemel-en-Aarde » à 100 km au sud est de la ville du Cap, ce vignoble de 52 ha consacré au Chardonnay et au Pinot noir, produit un des meilleurs blancs de type bourguignon de tout l’hémisphère sud.
    Crée en 1975 par Tim Hamilton Russell, ce vignoble passionnant ne cesse de nous étonner d’années en années avec un vin d’un classicisme époustouflant.
    L’année 2014 a été une année assez complexe à gérer. Le mois de janvier a été inhabituellement arrosé, avec 1/5 des précipitations annuelles sur trois jours mais en dehors de cette période : sec. Le mois de février a été marqué par la chaleur et de la bruine en provenance du Sud-Est. Ce sont des conditions délicates et favorables au botrytis. Avec de la vigilance, tout s’est très bien passé, avec un haut degré de maturité physiologique des raisins, mais un taux d’alcool modéré, donnant au vin beaucoup de profondeur et un agréable équilibre sur la fraîcheur. 2014 a été une année moins chaude que 2009, 2012 ou encore 2013.

     Ce millésime 2014 a été fermenté pour 86% en barriques, 6% en foudres et 8% en cuves inox. L’élevage s’est poursuivi durant 8 mois et demi en barriques de chêne français avant la mise en bouteille (26% de barriques neuves, 42% de barriques de deux vins et 32% de barriques de trois vins).

    Rendement : 3,84 T / Ha soit 26,12 Hl / Ha

     Ce vin à l’attaque fraîche et « vibrante » offre une délicieuse palette aromatique « briochée » et toastée, tout en laissant percer la minéralité, gage d’un beau terroir. Ce millésime est particulièrement marqué par des arômes de poire et de citron vert. Belle longueur sur les agrumes frais.

    Nous évaluons la garde du millésime 2014 à une dizaine d’années dans une bonne cave.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13,15 %/vol
    Acidité fixe : 6,09 ‰
    pH: 3,07


  • ÉPUISÉ – Pinot Noir 2015 Domaine Hamilton Russell (Hemel-en-Aarde Valley) (0.75L) Afrique du Sud

    Tout comme la famille Hamilton Russell a voulu produire un des meilleurs blancs au monde de type bourguignon avec son Chardonnay, elle a réussi à vinifier un rouge considéré par les médias professionnels internationaux, comme étant du niveau d’un excellent premier cru de la côte de Beaune ou de la Côte de Nuit.
    Vendangé bien entendu à la main et par parcelles, ces dernières sont vinifiées séparément. Tout commence par une longue macération pré-fermentaire à froid destinée à extraire le maximum d’arômes. La fermentation est effectuée ensuite en cuves inox à partir de levures indigènes, avec plusieurs remontages.
    Rendement : 18,76Hl/Ha
    Élevage : 100% en barriques de chêne français de 228 L durant 10 mois. 42% sont des barriques neuves, 43% de deux vins et 15% de trois vins.
    L’année 2015 a été une année extraordinaire avec des vendanges précoces et une superbe qualité sanitaire des raisins.

    Présentant une robe d’un très joli rubis, ce vin exprime au mieux la grandeur d’un terroir repéré il y a plus de trente ans par un amoureux de la Bourgogne, Tim Hamilton Russell : finesse, profondeur, élégance et complexité.
    Assurément un grand vin !

    Éléments analytiques :
    Alcool : 14,11  %/vol
    pH : 3,54
    Acidité totale :  6 ‰


  • Delheim Edelspatz Noble Late Harvest 2014 (0,375 L)

    delheim-edelspatz2014Ce domaine a connu un développement remarquable avec l’arrivée en 1951 en provenance d’Allemagne de Michael Sperling surnommé “Spatz”. Spatz a pris sa retraite depuis une douzaine d’années et c’est sa fille Nora qui assure la direction de ce domaine remarquable.

    Lorsque nous avons débuté nos relations d’affaires avec l’Afrique du Sud en 1991, Delheim a été le premier domaine avec lequel nous avons lié une collaboration. Elle a duré plusieurs années avant une mise en sommeil qui s’est achevée ce mois de mai 2015.

    L’Edelspatz est en quelque sorte l’icône du domaine, Spatz Sperling ayant cherché a créer en Afrique du Sud un grand vin liquoreux issu de la pourriture noble ou botrytis cinerea, comme il en existe de magnifiques exemples dans son pays natal, l’Allemagne.

    Longtemps, ce vin a été élaboré majoritairement avec le cépage Chenin, qui donnait d’ailleurs de bons résultats. Nous avons par le passé importé d’excellents « Edelspatz » du millésime 1991. Mais la volonté du domaine était d’utiliser peut-être le plus noble de tous les cépages pour élaborer des grands vins liquoreux naturellement doux, je veux dire le Riesling.
    Un vignoble de pur Riesling a été planté en 1986. Il produit actuellement un nectar digne des grands vins de la Moselle et du Rhin.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 10,67 % / vol
    Sucres résiduels : 190 g/L
    Acidité totale : 9,2 g/L
    pH : 3,47

    Superbe nez, minéral sur des arômes d’abricot et d’agrume frais. En bouche, le vin développe une palette aromatique étourdissante d’abricots secs, de coings et de kumquats. La sucrosité naturelle de cette « sélection de grains nobles » est admirablement contrebalancée par une acidité naturelle vibrante. Grande longueur pour cette splendide bouteille qui évoluera favorablement sur une quinzaine d’années.


  • Delheim Chardonnay Unwooded (non boisé) 2013 (0,75 L)

    delheim-chardon2013Ce domaine a connu un développement remarquable avec l’arrivée en 1951 en provenance d’Allemagne de Michael Sperling surnommé “Spatz”. Spatz a pris sa retraite depuis une quinzaine d’années et c’est sa fille Nora qui assure la direction de ce domaine remarquable.

    Ce vin est élaboré à partir d’un vignoble situé au pied des Simonsberg, dans le district de Stellenbosch. Les vignes d’une quinzaine d’années sont plantées sur les pentes les plus fraîches faisant face au sud, ce qui est la recherche permanente dans ces régions d’Afrique australe où la durée d’ensoleillement annuel atteint 3200 heures.
    La vinification est des plus classique pour un vin blanc sec. En revanche, l’élevage de ce vin se déroule en cuve inox avec un séjour sur ses lies de 13 semaines.

    Ce vin non boisé, ce qui est devenu très rare, nous permet d’apprécier ses arômes vibrants de citron frais et de fruits tropicaux, sans oublier ceux des fruits à pépins.
    C’est un vin qui donne envie de se servir un deuxième verre… (A consommer bien entendu toutefois avec modération).

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13,5% / vol
    Sucres résiduels : 2,32 g/L
    Acidité totale : 6,28 g/L
    pH : 3,58


  • Buitenverwachting 2013 « 1769 » Noble Late Harvest (W.O Constantia) (0.50L)

    Posté dans par admin

    buiten1769-2013Trois domaines formant le terroir historique de Constantia au Cap de Bonne Espérance, peuvent actuellement revendiquer la continuité historique du cru depuis la fin du XVIIème siècle. Il n’est pas impossible, qu’un jour prochain, le domaine Steenberg, appartenant au domaine d’origine de 1685, produise lui aussi ce vin mythique et légendaire.

    Le domaine de Klein Constantia a été le premier à ressusciter le mythique et légendaire vin des XVIIIème et XIXème siècle et ceci à partir de 1987 avec le « Vin de Constance » (marque déposée).

    Il a été suivi en 2005 par le domaine de Groot Constantia, source originelle du Constantia moelleux à partir de la première moitié du 18ème siècle. On parle alors de « Grand Constance ». Ce vin est réapparu au domaine avec le millésime 2005.

    Le troisième domaine Buitenverwachting, contigu à Klein Constantia a, quant à lui, par les soins de l’oenologue Hermann Kirchbaum et de son propriétaire Lars Maack, procédé à la « résurrection » du mythique Constantia Moelleux avec le millésime 2007, sous le nom de « 1769 », évoquant ainsi la création du domaine.

    Après un premier essai avec le millésime 2006 (en très petite quantité), le millésime 2007 signe le véritable acte de naissance de ce Constantia moelleux qui présente toutes les caractéristiques hors-normes de ce terroir mythique et légendaire.

    Nous avons distribué les millésimes 2007 et 2010 qui ont eu un grand succès sur le marché français. Après deux années d’interruption, dûe à quelques soucis œnologiques sur les millésimes 2011 et 2012, la bonne nouvelle est la reprise de la relation ce mois de juin 2015 avec le millésime 2013, dont les raisins ont été vendangés à la fin du mois de mars.

    Pour les amateurs de Vin de Constantia, c’est une vraie surprise de découvrir ce nectar à la robe dorée, aux senteurs complexes de thym et de lavande, à la bouche puissante et raffinée, marquée par l’abricot sec et l’amande, riche de nuances empyreumatiques et terpéniques nobles.
    Ce millésime 2013 est une splendide réussite. La quantité disponible est hélas réduite. Le vin offre actuellement un excellent rapport qualité/prix. Ce n’est pas certain que ça dure encore très longtemps… Profitez-en !

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13,06 %/vol
    Sucres résiduels : 133,6 g/L
    Extraits secs : 43,5 g/L
    Acidité fixe : 5,3 g/L
    pH : 3,61


  • Simonsig Gewürztraminer Special Late Harvest 2014 (0,75L)

    simonsig_gewurzt2012Un des musts de Simonsig, qui a été le premier domaine a mettre en bouteille un gewürztraminer en Afrique du sud. Il y a en tout et pour tout 122 Ha plantés en Afrique du Sud, ce qui est très faible.
    Ce gewürztraminer vendanges tardives 2014 est un assemblage de 85% de gewürztraminer et de 15% du cépage Morio muscat.

    Ce millésime 2014 laissera le souvenir d’une année très chaude en février avec des précipitations importantes au mois de mars. Ces conditions ont permis d’obtenir une matière première d’excellente qualité, concentrée et fruitée. Il a été vendangé le 5 mars 2014.

    Superbe robe dorée, parfum intense de litchi, de pétale de rose avec une touche épicée. La douceur veloutée est équilibrée par une acidité naturelle et une finale sur les zestes d’agrumes.
    Ce vin évoluera favorablement sur environ six années et se conservera ensuite tout autant.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 12,19 %/vol
    Sucres résiduels : 28,16 g/L
    Acidité totale : 6,0 ‰
    pH : 3,51