• Archives de la Catégorie _Millésime
  • 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 1983 | 1988 | 1987 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016
  • Tokaji Aszu 6 Puttonyos 2002 (0,50L)

    hon_tkj6putt02Les premières cuvées du millésime 2002 ont été mises sur le marché au cours de l’été 2008 et ont été vendues jusqu’à épuisement. Nous avions gardé un petit lot que nous avons décidé de remettre en vente en 2016.

    Il présente une robe ambrée et brillante, un nez intense, empyromatique, avec des nuances d’encens et de figue.
    Il est puissant et gras en bouche avec une longue persistance aromatique où l’on distingue l’abricot sec, l’amande grillée et  plus encore l’écorce d’agrumes confits.
    La minéralité est maintenant bien présente quatorze ans après la vendange.
    C’est le meilleur millésime depuis 1999. Nous le pensons apte à une très longue maturité dans de bonnes conditions de conservation.

    Il fait partie des incontournables, avec 1993, 1997, 1999, 2005, 2008 et 2011.

    Éléments analytiques :
    Sucres résiduels : 176 g/L
    Alcool : 12.49% / vol.
    Acidité : 11 ‰


  • Montecrocetta – Roncaiolo Appassite Cabernet Veneto IGT 2013 (0,75L) (Veneto/Italie)

    IMG_3751Une des dernières production de notre ami Graziano Maule, le Roncaiolo Appassite 2013. Remarquable vin rouge (75% Cabernet franc et 25% Cabernet Sauvignon) vinifié après un séchage de quatre semaines. Ce vin est dans l’esprit d’un « Ripasso » de la Valpolicella. Disponible dès ce mois de mai 2016.

    Alcool : 13,7 %/vol

    Doté d’une robe grenat profonde, ce vin est à la fois plein de délicatesse, avec de beaux arômes de fruits rouges et noirs bien mûrs, mais également d’une redoutable puissance.
    C’est le type de vin de style « haute couture » à forte identité.
    Idéal pour accompagner du gibier.

    IMG_3748
    Notre partenaire de la région Veneto, Graziano Maule de Montecrocetta, en dégustation avec Jean-François Ragot le 12 avril 2016.


  • Brachetto Piemonte DOCG 2015 Domaine Rovero (0,75L) – PIEMONT

    Posté dans par admin

    Ce vin est élaboré en agriculture biologique à partir de 100% du cépage rouge Brachetto d’Acqui.

    Ce cépage serait un autochtone qui a donné bien des maux de tête aux ampélographes… d’aucun ont cherché à le rapprocher du Bracquet originaire du comté de Nice. Il semble qu’il n’y ait pas de parenté démontrée entre les deux cépages.
    Le Brachetto piémontais donne des vins rouges à la couleur rubis assez légère.

    Il est idéal pour la consommation l’été en apéritif. Sa fraîcheur aromatique et son taux d’alcool très limité en font une boisson plus conforme aux règles actuelles de la conduite automobile…

    Grâce à une méthode de vinification proche de celle du Moscato d’Asti, on produit un vin rouge pétillant doux aux délicats arômes de rose. L‘excellente acidité naturelle du cépage donne à ce vin beaucoup de vivacité.

    Aussitôt les raisins vendangés avec soin au mois de septembre, ils sont mis à macérer à basse température durant 7 jours. Les raisins sont ensuite doucement pressurés, le moût est décanté et filtré immédiatement. Le moût ainsi obtenu est introduit pour la fermentation en cuves inox fermées (autoclave) à la température contrôlée d’environ 15°C et ensemencé en levures. Lorsque le taux d’alcool désiré est atteint (environ 6,5%) on refroidit pour arrêter les fermentations et conserver ainsi la quantité de sucre naturel souhaitée, ainsi que le gaz carbonique produit par la fermentation.

    Le millésime 2015, mis en bouteille à la fin de l’année a bénéficié d’excellentes conditions climatolologiques avec des conditions sanitaires parfaites. Une année que l’on aimerait voir se reproduire régulièrement.

    Une grappe de Brachetto d'Acqui.
    Une grappe de Brachetto d’Acqui.

    BrachettoÉléments analytiques :
    Alcool acquis :   %/vol
    Sucres résiduels : environ 125 g/L
    Acidité totale :   ‰
    Extraits secs :   g/L
    SO2 total :   mg/L
    Pression interne CO2 : 1,8 bar

    rovero
    Enrico Rovero et Jean-François Ragot, au domaine, le 21 mai 2016.


  • Casina Bric – Gianluca Viberti – Barolo cru Bricco delle Viole 2011 (Italie/Piemont) 0,75 L

    Posté dans par admin

    casinabric_briccodelleviole2011Des circonstances liées à une brouille familiale ont entrainé l’éclatement du domaine Viberti. L’âme de ce domaine, Gianluca Viberti, à l’origine de sa modernisation et des brillantes cuvées produites à partir de 1989 est parti…

    Après quelques années de galère, il a créé une nouvelle structure : Casina Bric, devenue complètement opérationnelle à compter du millésime 2010.

    Le dernier millésime que nous avions référencé avant la douloureuse séparation familiale, fut le 2003 et nous repartons avec le millésime 2011.

    Gianluca a récupéré une bonne partie des vignes familales du cru Bricco delle Viole, dont il possède dorénavant 4,5 Ha. Lui et moi avons toujours eu un faible pour ce vignoble produisant des vins à la fois très fins et redoutablement puissants. Un des grands intérêts de ce cru est son altitude, (jusqu’à 500 m) atout dans les années chaudes qui deviennent majoritaires depuis vingt ans.

    2011 est un très grand millésime qui inaugure magnifiquement la deuxième décade du 21ème siècle. Il est comparable aux mythiques millésimes 1990/1997/2001/2010.

    Ce Barolo présente une robe dense, rubis profond.
    Au nez, de bonne intensité, dominent le goudron, la violette, les nuances balsamiques, le tout dans un ensemble très complexe.
    En bouche, l’attaque est puissante mais ne manque pas de fraîcheur aromatique, signe des grands millésimes. L’ensemble est très équilibré.
    Le vin s’épanouit après quelques minutes d’aération. La qualité des tanins, fins et bien fondus, est remarquable. Le vin est persistant, savoureux, élégant et complexe avec une dominante sur la finesse.
    En conclusion, un grand rouge dans la haute tradition européenne, qui devrait atteindre sa pleine maturité vers 2020 et évoluer sur plus de vingt ans.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 14.5 %/vol

    IMG_3741
    Gianluca Viberti et Jean-François Ragot en avril 2016.

    casinabric_briccodelleviole2011back

    Un des aspects des vignobles de Barolo le 21 mai 2016.


  • Bardolino Rouge DOC Classico Vigne Alte 2015 ZENI (Veneto/Italie) 0,75 L

    Posté dans par admin

    bardolino-classico-vignealte_2015Vineyard location / Bardolino Classico zone
    (eastern shore of Lake Garda)

    Soil / hilly soils of morainic origin

    Grape varieties / Corvina 60%
    Rondinella 30% – Molinara 10%

    Vine yield per hectare / 100 ql./ha

    Grape harvest / hand selection of the grape bunches
    that have reached optimum ripeness

    Vinification techniques / traditional skin fermentation
    followed by 4-6 days maceration

    Ageing / in stainless steel vats

    Wine analysis /
    Alcohol content 12.6% vol.,
    Residual sugar 4 g/l, Dry extract 24 g/l,
    Total acidity 5.80 g/l, pH 3.40

    IMG_3755
    La charmante Federica Zeni.

    Carte_Veneto-Zeni


  • Merlot Spätlese 2015 (0,75 L) Vin Rouge Moelleux de Vendanges Tardives – Bruno Landauer

    Posté dans par admin

    MerlotSpätlese2015En cette automne 2015, avec une maturité exceptionnelle à Rust dans le Burgenland, Bruno Landauer a pu vendanger des vins rouges en vendanges tardives et en grains nobles.

    Ce vin rouge de vendanges tardives, issu du Merlot, présente une robe rubis intense et brillante, un parfum très pur de fruits rouges et noirs et une bouche dense et aromatique.

    Ce vin tout à fait délicieux accompagnera fort bien les desserts aux fruits rouges.

    Eléments analytiques :
    Alcool : 9,9%/vol
    Sucres résiduels : 77,5 g/L
    Acidité totale : 5 ‰


  • Domdechant Werner Riesling Kabinett Trocken 2015 (0,75L) (Vin blanc sec) Rheingau

    Posté dans par admin

    DomdechantWerner-RieslingKabinettTrocken2015Excellent domaine historique géré par le très convivial et compétent Dr Michel. Nous nous trouvons ici à l’extrémité orientale du Rheingau pratiquement au confluent avec le Main.
    Le Dr Michel, âgé de 85 ans, est le descendant direct du « Domdechant » (doyen recteur) de la cathédrale de Mayence, propriétaire de ce vignoble à partir de 1780.
    Le domaine Domdechant Werner appartient à la prestigieuse association VDP (Verband Deutscher Prädikatsweingüter) crée en 1910 et qui regroupe les domaines adhérant aux plus hautes normes qualitatives.

    Ce Riesling Kabinett de haute maturité présente toutes les caractéristiques de ce que l’on attend d’un grand vin blanc sec de cette région : fraicheur aromatique, minéralité, acidité fine. Le millésime 2015 a bénéficié de conditions climatiques exceptionnelles et naturellement de rendements modérés.

    Durée de conservation : au moins une dizaine d’années.

    Excellent en apéritif ou pour accompagner un plat de poisson.

    Cliquez sur la carte pour agrandir


  • Ruster Spätlese Gewürztraminer 2015 « Vendange tardive » Domaine Landauer (0.75L)

    Rust-gewurzt-spat2015Éléments analytiques :
    – Richesse du moult à la vendange : 22,5 KMW (22,5 % de sucres en masse volumique)
    – Alcool : 10,8 %/vol
    – Sucres résiduels : 79 g/L
    – Acidité fixe : 4,8 ‰

    Après un millésime 2014,  à la production insignifiante (15% de  récolte normale), ce millésime 2015 a connu à nouveau des conditions climatiques traditionnelles avec un été particulièrement chaud et sec. La quantité produite est normale, ce qui nous a bien rasséréné.

    Il a été vendangé début octobre avec des raisins en sur-maturité de parfaite qualité.
    La régularité qualitative que nous offre Bruno, année après année, est tout à fait remarquable et ce 2015 confirme la règle depuis une quinzaine d’années.

    Le vin présente une belle attaque sur le fruit exotique et la fraîcheur aromatique. On retrouve ici finesse et équilibre.

    C’est tout à fait délicieux avec une application particulière pour l’apéritif.
    Très bon rapport Qualité / Prix.


  • Vin de Constance 1990

    KleinC-1990Domaine Klein Constantia (W.O Constantia) (0.50L)

    Plus d’infos sur les Vins historiques de Constantia.

    Ce quatrième millésime de Vin de constance se dirige vers des équilibres plus classiques avec moins d’alcool et plus de sucrosité.

    Alcool : 14,17 %/vol
    Acidité fixe : 7,5 ‰
    Sucres résiduels : 132 g/L

    Quantité produite : 98 Hl

    Dionis possède un vrai trésor oenologique avec une collection de vieux millésimes de 1987 à 2007.


  • Vin de Constance 1991

    KleinC-1991Domaine Klein Constantia (W.O Constantia) (0.50L)

    Plus d’infos sur les Vins historiques de Constantia.

    Ce fut dans la région du Cap, un millésime presque parfait, avec des vins rouges remarquables d’équilibre et de concentration.
    Le Constantia moelleux « Vin de Constance » a été élaboré à partir d’une vendange presque idéale.
    Les paramètres analytiques de ce vin en témoignent :

    Alcool : 13,92 %/vol
    Acidité fixe : 8,3 ‰
    Sucres résiduels : 156 g/L

    Quantité produite : 98 Hl

    Je suis très attaché à ce millésime, car c’est cette année là, que j’ai effectué mon premier voyage en Afrique du Sud dans la région du Cap.

    Dionis possède un vrai trésor oenologique avec une collection de vieux millésimes de 1987 à 2007.


  • Vin de Constance 1992

    KleinC-1992Domaine Klein Constantia (W.O Constantia) (0.50L)

    Plus d’infos sur les Vins historiques de Constantia.

    Millésime sur un équilibre où domine la puissance : 15 %/vol en alcool.

    Quantité produite : 98 Hl

    Dionis possède un vrai trésor oenologique avec une collection de vieux millésimes de 1987 à 2007.


  • Vin de Constance 2003 Domaine Klein Constantia. La triste histoire d’un vin qui n’existe pas…

    KleinCDomaine Klein Constantia (W.O Constantia) (0.50L)

    Je vais vous livrer maintenant un secret :

    L’histoire du Vin de Constance 2003 est originale et triste et on ne saura jamais le fin mot de l’affaire car, le vinificateur à l’origine de la résurrection du Vin de Constance, Ross Gower nous a quitté en mars 2010 pour un monde que d’aucuns présument meilleur…
    J’ai appris l’histoire malheureuse de ce millésime en 2004 par Adam Mason qui venait de prendre la suite de Ross Gower.
    Lorsque je me suis enquis auprès de lui du millésime 2003, c’était au mois de mai 2004, il m’a répondu qu’il n’y aurait pas de millésime 2003 et il m’a expliqué que lorsqu’il a pris les rênes oenologiques du domaine, il a constaté que les Vins de Constance en cours d’élevage étaient tous « partis en fermentation » et avaient atteint des taux d’alcool de 17 à 18 % et des sucres résiduels misérablement bas… Il était donc perdu en tant que millésime et impossible à embouteiller.
    Que s’était-il passé ? On ne le saura jamais et au mieux, une grave négligeance.
    Ce qui est moins connu, c’est que le vin n’a toutefois pas été complètement perdu. Il a été décidé de l’assembler petit à petit avec la dizaine de millésimes suivants.

    Plus d’infos sur les Vins historiques de Constantia.


  • Vin de Constance 1988

    KleinC-1988Domaine Klein Constantia (W.O Constantia) (0.50L)

    Deuxième millésime produit par le domaine Klein Constantia. Assez différent dans sa structure du millésime 1987. Il présente lui aussi une « bizarrerie » sur l’étiquette. Il n’est plus indiqué Noble Late Harvest et pas encore Natural Sweet Wine.

    Alcool : 14,24% / vol
    Acidité fixe : 10,7‰
    Sucres résiduels : 79 g/L

    Quantité produite : 72 Hl

    C’est bien entendu une extrême rareté dont nous gardons jalousement quelques bouteilles…

    Plus d’infos sur les Vins historiques de Constantia.

    Dionis possède un vrai trésor oenologique avec une collection de vieux millésimes de 1987 à 2007.


  • Vin de Constance 1987

    KleinC-1987Domaine Klein Constantia (W.O Constantia) (0.50L)

    Ce vin est intéressant à plus d’un titre. Il est tout d’abord le premier millésime de la résurection du Constantia historique, après un premier essai très limité de 400/500 bouteilles avec le millésime 1986. J’ai eu l’occasion de déguster une fois le 1986. C’était en mai 1991 au domaine et je dois dire qu’il ne m’a pas laissé de souvenir particulier.
    C’est vraiment 1987 qui marque le lancement de ce vin historique avec une production d’une dizaine de milliers de bouteilles.
    C’est ce vin que nous avons été les premiers à lancer sur le marché européen au mois de novembre 1991.
    Produit à partir de 100% du cépage Muscat à Petits Grains, ce fût avec beaucoup d’émotion que nous le découvîmes également au mois de mai 1991 au domaine.
    C’est une bouteille extrêmement rare, dont l’étiquette porte la mention « provisoire » Noble Late Harvest. C’est une bizarrerie dûe au fait qu’il sortait de la législation sud-africaine habituelle. A partir du millésime 1989, il entrera dans la catégorie « Natural Sweet Wine » mieux adaptée.

    Quantité produite : 45 Hl

    Alcool : 13,85 %/vol
    Sucres résiduels :125 g/L
    Ph : 3,48
    Acidité fixe : 9,37‰

    Plus d’infos sur les Vins historiques de Constantia.

    Dionis possède un vrai trésor oenologique avec une collection de vieux millésimes de 1987 à 2007.


  • Brunello di Montalcino DOCG 2010 Tenuta Il Poggione (0.75L)

    Dans cette partie du sud de la Toscane, le Brunello di Montalcino peut être considéré comme une « invention » récente. On ne peut pas en effet parler de tradition multiséculaire pour ce vin. C’est vers 1870 que le vigneron Ferruccio Biondi-Santi a commencé à planter un clone spécifique du cépage Sangiove Grosso, connu sous le nom de Brunello. Il avait observé qu’il produisait des grains plus petits et qu’il opposait une plus grande résistance au phylloxera qui ravageait alors les vignobles.
    Contrairement aux traditions locales d’alors, cet innovateur décida de laisser vieillir le vin issu de ce cépage quatre années en tonneau de chêne, cet élevage étant lui-même suivi d’un séjour en bouteille.
    Le premier grand millésime officiel de ce vin est le 1888. Il en resterait parait-il encore quelques bouteilles toujours en forme…
    Le fameux baron Luigi Ricasoli, celui-là même qui a posé les règles d’élaboration du Chianti déclarait lors d’une dégustation en 1930 qu’il lui semblait impossible en Toscane d’atteindre une pareille longévité en dehors de cettre zone de Montalcino .

    Le développement de cette appellation est assez récent. Jusqu’à la seconde guerre mondiale, le terme Brunello restait une spécialité exclusive de la famille Biondi-Santi et il faudra attendre les années 70 pour que ce terroir prenne son essor (seulement 65 hectares de vignes plantés à cette époque). La consécration interviendra en 1980 avec la DOCG (Denominazione di Origine Controllata e Garantita).

    Ce vin est produit exclusivement dans le territoire communal de Montalcino sur des collines qui peuvent atteindre au maximum 667 m d’altitude, ce qui est un facteur qualitatif supplémentaire dans cette région très chaude en été.

    Le terroir est composite (marnes argileuses, sable et même tuf d’origine volcanique etc…).

    Il y a actuellement 270 domaines inscrits pour environ 1 350 hectares plantés. La qualité devrait toujours être très élevée eu égard au prix du vin. Ce n’est pas toujours le cas hélas, certains domaines produisant des vins dilués et indignes de leur catégorie. Ce phénomène n’est malheureusement pas une exception à Montalcino…

    Le Domaine IL POGGIONE situé à Sant’ Angelo In Colle a été fondé à la fin du XIXème siècle. Il couvre actuellement une surface de vignes de 125 hectares. Il est la propriété de Leopoldo et de Livia Franceschi.
    Nous avons le plaisir et l’honneur de collaborer avec ce domaine dont la qualité des vins ne nous a jamais déçue, depuis 1990. Loin du clinquant à l’américaine de certains autres domaines de la région, il est géré maintenant par Alessandro Bindocci et sa soeur Francesca. Les vins sont d’une remarquable régularité, y compris le deuxième vin (Rosso Di Montalcino DOC) dont nous distribuons actuellement le millésime 2011.
    Le millésime 2010 est une réussite exceptionnelle dans le sud de la Toscane, avec des vins concentrés, d’un équilibre remarquable.

    Les chais du domaine Il Poggione.

    BRUNELLO DI MONTALCINO 2010

    brunello-ilpogg2010Élevé trois ans en foudre de chêne de l’Allier (de 30 à 50 hectolitres de capacité), il présente une robe grenat sombre et brillante. Au nez, ce sont de subtiles tonalités de fruits noirs (myrtille, cassis) et de cacao. On note aussi quelques nuances de cuir de Cordoue. La bouche est imposante, profonde et complexe. Le vin est marqué par des arômes balsamiques et empyreumatiques. Il évoque également les épices, la fourrure et le tabac du Transvaal. Sa puissante structure tannique ne nuit pas à sa remarquable finesse, mais laisse envisager une assez longue évolution. Je classerai le Brunello di Montalcino millésime 2010 en année exceptionnelle.
    C’est un vin à encaver pour quelques années. Il devrait atteindre sa maturité vers 2020. Il est appelé à une longue garde ultérieure dans de bonnes conditions de stockage.


    Alcool : 14,5%/vol

    Une grappe de Sangiovese Grosso – « Brunello »
    les vignobles du domaine Il Poggione en Toscane au coeur de l’été.