• Category Archives _Millésime
  • Les vins de l’appellation Collio : Picolit DOC Collio 2011 Domaine Draga (0,50L)

    Cette région situé au nord-est de Venise borde les frontières de la Slovénie et de la Croatie.
    Bénéficiant d’un climat contrasté, les vins blancs profitent d’une atmosphère en perpétuel mouvement entre les fraîches influences alpines et celles méditerranéennes de la mer Adriatique. Ces fortes amplitudes thermiques entre le jour et la nuit sont extrêmement favorables à la formation de beaux arômes frais et fruités obtenus grâce à la conservation d’une acidité suffisante.

    Le Picolit est à cette région frontière de l’Italie du Nord-Est, un peu ce qu’est le Tokaji à la Hongrie.  Le Picolit est à la fois un vin et un cépage indigène à très petit rendement (ceci étant dû principalement à une pollinisation insuffisante) possédant de toutes petites baies.
    L’histoire nous apprend qu’au XVIIIème siècle, les surfaces couvertes étaient importantes et le vin servi dans les cours royales et impériales des grands pays européens y compris la Russie.
    Les vicissitudes de l’histoire ont entrainé le dépérissement presque total de ce vin légendaire au coût de production élevé.
    La surface aujourd’hui encépagée couvre à peine plus de 200 hectares.

    Miklus-PicolitLe terroir sur lequel prospèrent les raisins Picolit du domaine Draga est de type marnes de grès.
    La vendange du millésime 2011 s’est effectuée à la fin du mois de septembre avec une première et légère sur-maturation sur la plante. Les raisins ont ensuite subi un phénomène de passerillage dans des locaux où l’air circule librement jusqu’à Noël.
    Les raisins sont ensuite triés pour éliminer une éventuelle mauvaise évolution de quelques grappes. Ils sont ensuite égrappés et subissent une macération à froid sur les peaux pour 24 heures à la température de 7°C. La fermentation s’effectue en barriques à la température de 26 à 28°C. La fermentation malolactique est faites intégralement. Les vins restent sur les lies fines pour au moins 8 mois avant d’être soutirés. L’élevage se poursuit en barriques de plusieurs vins durant 12 mois, puis il est mis en bouteilles.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 11,90 %/vol
    Acidité totale : 6,56‰
    Sucres résiduels : 158g/L

    Ce vin présente une robe claire, or brillant. Le nez est d’un fruité intense, floral et complexe. En bouche, nous retrouvons une palette aromatique sur le fruit à pépins, avec à la fois une douceur cajoleuse et une virilité tranchante. Grande longueur savoureuse. C’est le prototype du vin de méditation.

    Une grappe de Picolit photographiée par Jeremy Parzen.
    Une grappe de Picolit photographiée par Jeremy Parzen.



  • Hamilton Russell Chardonnay 2013 (Afrique du Sud)

    Appellation : Hemel-en-Aarde Valley
    Situé dans la fraîche vallée « Hemel-en-Aarde » à 100 km au sud est de la ville du Cap, ce vignoble de 52 ha consacré au Chardonnay et au Pinot noir, produit un des meilleurs blancs de type bourguignon de tout l’hémisphère sud.
    Crée en 1975 par Tim Hamilton Russell, ce vignoble passionnant ne cesse de nous étonner d’années en années avec un vin d’un classicisme époustouflant.

    Le millésime 2013  apparait comme un millésime particulièrement favorable. Les vins sont généreux avec un fruité vibrant et une belle profondeur.
    Un hiver assez froid (pour la région !) a été suivi par un printemps plutôt humide qui a contribué à une floraison modeste edt par conséquent un rendement très limité. En conclusion, c’est un millésime plus chaud que 2009, 2010 et 2012 mais plus frais que 2011.

     Ce millésime 2013 a été fermenté pour 86% en barrique et 14% en cuves inox. L’élevage s’est poursuivi durant 8 mois avant la mise en bouteille.

     Ce vin à l’attaque fraîche et « vibrante » offre une délicieuse palette aromatique « briochée » et toastée, tout en laissant percer la minéralité, gage d’un beau terroir. Belle longueur sur les agrumes frais.

     Si vous faîtes partie des rares privilégiés à posséder quelques bouteilles de ce délicieux blanc, ne vous empressez pas de les déboucher.
    Nous évaluons la garde du millésime 2013 à plus de dix ans dans une bonne cave.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13%/vol
    Acidité fixe : 7,3 ‰
    pH: 3.12


     A découvrir absolument !



  • Barbaresco DOCG Cru Ovello 2009 Riserva (Produttori del Barbaresco) (0,75L)

    barbaresco-ovelloJ’ai repris contact avec de vieux partenaires de l’appellation Barbaresco (DOCG sœur du Barolo) qui produit des vins issus à 100% du cépage Nebbiolo. En effet, j’ai travaillé dans le passé les grands millésimes 1982 et 1985. Les 2005 Riserva Crus Asili, Rio Sordo et Montestefano ont connu un certain succès mais sont hélas maintenant totalement épuisés.

    Tout comme les Barolos voisins, ces vins se déclinent en crus, vinifiés séparément les grandes années, afin de souligner les caractéristiques exceptionnelles de leurs terroirs.

    Ce sont des nectars de grande gastronomie à la palette aromatique noble, qui arrivent à leur plénitude vers 10 ans d’age, mais qui se conservent allègrement 15 à 20 ans.
    Ils sont d’un usage et d’un esprit comparables aux Barolos.
    J’ai dégusté récemment une bouteille issue de notre vinothèque (Barbaresco Rio Sordo 1985) encore en pleine forme.

    Le 2009 cru Ovello présente une texture délicate presque féminine tout en étant très savoureuse et tannique et finissant en queue de paon. Belle bouteille à boire entre 2017 et 2030.

    appellation_barbaresco
    Cliquez sur la carte pour l’agrandir.



  • Brachetto Piemonte DOCG 2014 Domaine Rovero (0,75L) – PIEMONT

    Ce vin est élaboré en agriculture biologique à partir de 100% du cépage rouge Brachetto d’Acqui.

    Ce cépage serait un autochtone qui a donné bien des maux de tête aux ampélographes… d’aucun ont cherché à le rapprocher du Bracquet originaire du comté de Nice. Il semble qu’il n’y ait pas de parenté démontrée entre les deux cépages.
    Le Brachetto piémontais donne des vins rouges à la couleur rubis assez légère.

    Il est idéal pour la consommation l’été en apéritif. Sa fraîcheur aromatique et son taux d’alcool très limité en font une boisson plus conforme aux règles actuelles de la conduite automobile…

    Grâce à une méthode de vinification proche de celle du Moscato d’Asti, on produit un vin rouge pétillant doux aux délicats arômes de rose. L‘excellente acidité naturelle du cépage donne à ce vin beaucoup de vivacité.

    Aussitôt les raisins vendangés avec soin au mois de septembre, ils sont mis à macérer à basse température durant 7 jours. Les raisins sont ensuite doucement pressurés, le moût est décanté et filtré immédiatement. Le moût ainsi obtenu est introduit pour la fermentation en cuves inox fermées (autoclave) à la température contrôlée d’environ 15°C et ensemencé en levures. Lorsque le taux d’alcool désiré est atteint (environ 6,5%) on refroidit pour arrêter les fermentations et conserver ainsi la quantité de sucre naturel souhaitée, ainsi que le gaz carbonique produit par la fermentation.

    Le millésime 2014, mis en bouteille à partir de la fin novembre a été particulièrement délicat à produire. Les conditions climatologiques de l’été 2014 ont nécessité des tris draconiens et par conséquent une baisse de production importante. La qualité est la hauteur de l’effort consenti.

    Une grappe de Brachetto d'Acqui.
    Une grappe de Brachetto d’Acqui.

    BrachettoÉléments analytiques :
    Alcool acquis : 6,24 %/vol
    Sucres résiduels : 129g/L
    Acidité totale : 7,25 ‰
    Extraits secs : 23 g/L
    SO2 total : 84 mg/L
    Pression interne CO2 : 1,8 bar

     



  • Les vins de l’appellation Collio : Friulano DOC Collio 2013 Domaine Draga (0,75L)

    Cette région situé au nord-est de Venise borde les frontières de la Slovénie et de la Croatie.
    Bénéficiant d’un climat contrasté, les vins blancs profitent d’une atmosphère en perpétuel mouvement entre les fraîches influences alpines et celles méditerranéennes de la mer Adriatique. Ces fortes amplitudes thermiques entre le jour et la nuit sont extrêmement favorables à la formation de beaux arômes frais et fruités obtenus grâce à la conservation d’une acidité suffisante.

    Draga-FriulanoL’histoire du cépage Friulano ressemble un peu à celle du « Tokay d’Alsace », alias Pinot Gris. Comme plus personne ne l’ignore, la mention « Tokay d’Alsace » a été interdite afin de respecter l’appellation Tokay ou Tokaji de Hongrie. C’est ainsi que le « Tokay d’Alsace » est redevenu tout simplement ce qu’il était : un Pinot Gris…

    Le Friulano s’est appelé jusqu’en 2007 Tocai Friulano. Il lui est arrivé la même mésaventure que le « Tokay d’Alsace »  et il a été décidé de conserver finalement la mention Friulano afin de respecter les règles sur les appellations en Europe et ne pas porter ombrage au Tokaji hongrois.

    On peut dire au passage que les organisations viti-vinicoles hongroises ont bien fait leur boulot…

    Le cépage Friulano, comme son nom l’indique est très majoritairement cultivé dans le Frioul où il est vinifié en mono-cépage, mais il est également utilisé comme cépage complémentaire dans une grande partie de la Vénétie.
    Il existe une parenté avec le Sauvignon, notamment un cousin de ce dernier dénommé Sauvignon Vert.

    Le millésime 2013 du domaine Draga est un vin plutôt corpulent et charnu.
    Alcool : 13,4%/vol
    Sa vinification en cuves inox met en valeur son fruité (pomme, poire). Une acidité naturelle suffisante lui apporte une jolie fraîcheur aromatique. Il n’est pas dénué d’une certaine élégance et de complexité.
    C’est un vin plaisir à boire dans les 2 ans.

    friulano



  • Les vins de l’appellation Collio : Ribolla Gialla DOC Collio 2013 Domaine Draga (0,75L)

    Cette région situé au nord-est de Venise borde les frontières de la Slovénie et de la Croatie.
    Bénéficiant d’un climat contrasté, les vins blancs profitent d’une atmosphère en perpétuel mouvement entre les fraîches influences alpines et celles méditerranéennes de la mer Adriatique. Ces fortes amplitudes thermiques entre le jour et la nuit sont extrêmement favorables à la formation de beaux arômes frais et fruités obtenus grâce à la conservation d’une acidité suffisante.

    Draga-Ribolla giallaL’origine du cépage Ribolla Gialla est probablement grecque. Nous savons que ce cépage est connu dans le Frioul, sa terre d’élection, depuis le XIIème siècle. Il est également cultivé en Slovénie.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 12,72%/vol

    Robe de couleur jaune intense à reflets verts. Nez agréablement fruité. En bouche, le vin est structuré et assez puissant, avec une petite touche tannique. La palette aromatique se rapproche de la pomme et de la poire William bien mûre. Ce vin blanc de cépage autochtone est intéressant par son originalité aromatique et sa fraîcheur aromatique grâce à une bonne acidité.

    C’est un vin plaisir à boire dans les 2 ans.

    Une grappe de Robolla Gialla.
    Une grappe de Robolla Gialla.



  • Santo Wines – Santorin Assyrtico 2013 (0.75L)

    assyrtiko2013Ce vin blanc sec d’appellation d’origine est issu à 100% du cépage Assyrtico.

    Il est à la fois vigoureux, « extractif », aromatique, marqué par une belle acidité rafraichissante et doté d’une bonne minéralité issue du terroir volcanique de l’ile.
    Ce sera un délicieux vin d’été à boire en apéritif ou pour accompagner quelques jolis poissons de rivière.

    Ce vin se conserve sans problème 3 ou 4 années en préservant ses qualités.
    Il est tout à fait atypique de l’image que l’on peut se faire des vins blancs grecs du type des « Retsina » bon marché….

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13,9 %/vol
    Acidité totale : 6,12 ‰
    pH : 3,13

    Plus d’informations sur Santorin.



  • Zeni Recioto Della Valpolicella Classico Vigne Alte DOCG 2012 (0,75L) vin rouge naturellement doux

    zenirecioto2010La zone viticole de la Valpolicella, une des plus connue d’Italie s’étend sur les collines situées au nord de la ville historique de Vérone. La zone historique est la zone Classico autour de San Pietro, Fumane et Negrar. Les vignobles sont situées à une altitude variant de 150 à 450 m d’altitude. En 1968, la zone de la Valpolicella a multiplié sa surface par trois en intégrant les zones de la vallée de l’Adige, producteurs de souvent bien tristes « bibines »…
    Le terroir est constitué de terre rouge et brune, des marnes calcaires et de basalte.
    L’encépagement traditionnel est presque exclusivement réalisé à partir des cépages autochtones Corvina, Corvinone, Rondinella et Molinara auxquels s’ajoutent parfois un peu de Sangiovese et de Barbera, eux-mêmes autochtones, mais respectivement de la Toscane et du Piémont.

    Vous savez sans doute que l’Italie s’est fait une spécialité des rouges naturellement doux. C’est une catégorie de vins dont la vinification est délicate, ce qui explique peut-être pourquoi nos vignerons français ne s’y intéressent pas beaucoup…

    Le Recioto della Valpolicella est un véritable vin de paille élaboré à partir du séchage de trois catégories de cépages indigènes principalement : Corvina, Corvinone et Rondinella. Il existe également d’autres cépages secondaires : Croatina,  Molinara et Oseleta

    Lorsqu’on poursuit les fermentations plus avant, on obtient le fameux Amarone della Valpolicella, vin rouge somptueux et sec, mais à la richesse alcoolique redoutable…

    La cuvée Zeni Vigne Alte 2012 a été vinifiée à partir du passerillage durant quatre mois, dans des locaux aérés, des raisins Corvina 70%, Rondinella 20%, Molinara 5% et Oseleta 5%. Les raisins, dans un état sanitaire impeccable, ont été pressurés à la fin du mois de janvier 2013.

    Les éléments analytiques sont les suivants :
    Alcool acquis :   %/vol
    Acidité totale :   ‰
    Sucres résiduels :   g/L
    pH :

     La robe de ce vin est magnifique, d’un beau grenat assez peu évolué. Le nez s’ouvre sur des fruits noirs très murs, avec de belles nuances épicées et de tabac du Transvaal. La bouche est particulièrement veloutée et fruitée, sur la cerise noire et la mure sauvage . Belle longueur, sur des tanins fins.
    Véritable « vin de culture »,  absolument délicieux, à déguster pour lui-même comme « vin de méditation » ou en accompagnement de desserts au chocolat ou aux fruits noirs .
    Il est apte à une assez bonne garde de quelques années.

    Ci-dessous, quelques images de la zone de la Valpolicella Classico, des grappes des principaux raisins autochtones et du mode de passerillage des raisins.

     



  • Zeni Valpolicella Classico Superiore DOC Ripasso Marogne 2012 (0,75L)

    bMG_1411La zone viticole de la Valpolicella, une des plus connue d’Italie s’étend sur les collines situées au nord de la ville historique de Vérone. La zone historique est la zone Classico autour de San Pietro, Fumane et Negrar. Les vignobles sont situées à une altitude variant de 150 à 450 m d’altitude. En 1968, la zone de la Valpolicella a multiplié sa surface par trois en intégrant les zones de la vallée de l’Adige, producteurs de souvent bien tristes « bibines »…
    Le terroir est constitué de terre rouge et brune, des marnes calcaires et de basalte.
    L’encépagement traditionnel est presque exclusivement réalisé à partir des cépages autochtones Corvina, Corvinone, Rondinella et Molinara auxquels s’ajoutent parfois un peu de Sangiovese et de Barbera, eux-mêmes autochtones, mais respectivement de la Toscane et du Piémont.

    Ce vin est élaboré à partir de 60% de Corvina, 30% de Rondinella et 10% de Molinara.

    La technique, dite du RIPASSO est véritablement une spécialité de la Valpolicella véronaise. Cette technique s’est développée dans les années 70 quand les vignerons se sont souvenus d’une ancestrale technique consistant à ajouter du vin de Valpolicella complètement fermenté aux pellicules pressées du Recioto ou de l’Amarone déjà fermenté. Cette technique intéressante provoque une nouvelle fermentation grâce aux sucres et aux levures que l’on peut encore trouver dans les riches marcs du Recioto ou de l’Amarone.

    Cette cuvée de Valpolicella Ripasso provient exclusivement de vignobles en collines de la zone historique Classico.

    Le vin présente une très belle robe rubis profond, au nez aromatique, riche et vineux où dominent les notes de cerises noires et des fruits bien mûrs. La bouche a de la matière, un délicat velouté et une longue persistance aromatique dans laquelle on peut déceler une petite pointe empyreumatique.
    Le millésime 2012 a été particulièrement bien adapté à la production de vins de types Ripasso ou Amarone. En effet,  les conditions du millésime ont permis de récolter des raisins à la fraîcheur aromatique équilibrée. Les rendements limités ont quant à eux, apporté beaucoup de couleur au vin.

    Cette cuvée a été élevée une petite année en foudres de chêne.

    Éléments analytiques :
    Alcool acquis :  %/vol
    Acidité totale :   ‰
    Sucres résiduels :  g/L
    pH :

    Ci-dessous, quelques images de la zone de la Valpolicella Classico, des grappes des principaux raisins autochtones et du mode de passerillage des raisins.

     

     



  • Hochheimer Hölle Riesling Kabinett Trocken 2012 (0.75L) Weingut Domdechant Werner Dr Michel (Vin blanc sec) Rheingau

    Excellent domaine historique géré par le très convivial et compétent Dr Michel. Nous nous trouvons ici à l’extrémité orientale du Rheingau pratiquement au confluent avec le Main.
    Le Dr Michel, âgé de 82 ans, est le descendant direct du « Domdechant » (doyen recteur) de la cathédrale de Mayence, propriétaire de ce vignoble à partir de 1780.
    Le domaine Domdechant Werner appartient à la prestigieuse association VDP (Verband Deutscher Prädikatsweingüter) crée en 1910 et qui regroupe les domaines adhérant aux plus hautes normes qualitatives.

    Ce Riesling Kabinett de haute maturité présente toutes les caractéristiques de ce que l’on attend d’un grand vin blanc sec de cette région : fraicheur aromatique, minéralité, acidité fine. Le millésime 2012 a bénéficié naturellement de rendements modérés.

    Durée de conservation : au moins une dizaine d’années.

    Excellent en apéritif ou pour accompagner un plat de poisson.

    Éléments analytiques :
    Alcool : %/vol
    Extraits secs :  g/L
    Acidité totale :  ‰

    Cliquez sur la carte pour agrandir



  • Barbera d’Alba DOP Cru Pian Romualdo 2011 (0,75L) Domaine Giovani Rocca

    barbera
    Grappe de Barbera

    Le Barbera est un très vieux cépage, probablement originaire du Piémont et connu là-bas depuis au moins huit siècles.
    Ce cépage a été replanté massivement à la fin du XIXème siècle après la crise phylloxérique car présentant une adaptation remarquable aux terroirs et aux climats chauds.

    En dehors de ses terroirs de prédilection piémontais, le Barbera est utilisé en assemblage en Emilie-Romagne et en Lombardie.
    Il a depuis une vingtaine d’années, grâce à son aptitude à supporter les climats chauds, connu un important développement dans le sud de l’Italie. L’ensemble des surface cultivées est de l’ordre de 50 000 Ha.
    Il est à noter que ce cépage a connu également un développement remarquable aux États-Unis et en Amérique du Sud.

    Jusqu’à la fin des années 80, il produisait dans le Piémont des vins de masse au caractère ordinaire, mais jamais dépourvus de couleur et de fruité.
    Il faut attendre le début des années 90 pour voir enfin se développer des modes de culture et des techniques de caves dignes de ce nom.

    On a vu alors apparaitre des vins formidables, denses et aromatiques à partir des deux appellations (DOP) Barbera d’Asti et surtout Barbera d’Alba. La climatologie du Piémont est superbement adaptée grâce à des étés chauds et des hivers rigoureux, à une maturité lente et optimale du cépage.

    appellationbarberadalba
    Cliquez sur la carte pour l’agrandir

    Le Barbera d’Alba DOP (cépage Barbera 100%)

    Le Barbera d’Alba est uniquement produit dans la province de Cuneo (Piémont) sur une surface d’environ 2 600 Ha. Ses terroirs se partagent avec ceux de l’appellation Barolo et Barbaresco.

    Le millésime 2011 en provenance du cru Pian Romualdo nous offre une parfaite synthèse d’un vin à la robe rubis grenat, au bouquet puissant de fruits rouges et noirs bien mûrs et à la bouche veloutée mais à la fraicheur aromatique émoustillante.
    C’est un parfait vin d’accompagnement de viandes rouges et viandes en sauce.
    On peut estimer sa durée de garde totale à au moins 7 ou 8 années.



  • « I Pini » Rosso Dei Colli Della Toscana Cent. IGT 2011 Fattoria di Basciano (0,75L)

    Création très intéressante de Paolo Masi, en assemblant à parts égales les plus belles grappes de cabernet-sauvignon, merlot et syrah de son domaine.

    Après un millésime 2009 exceptionnel et un millésime 2010 aux arômes un peu plus végétaux, nous retrouvons avec le millésime 2011 un vin de haute volée :

    La robe de ce vin hors-normes est grenat, presque noire. Le nez nous entraine dans un univers voluptueux. Beaucoup d’élégance en bouche, de fruité et de concentration.
    Bref : Délicieux !

     



  • Vesevo Beneventano Falanghina 2013 IGT(0,75L) – Campanie

    falanghina2012

    Ce cépage blanc typique de la Campanie appartient à la centaine de variétés autochtones présentes dans cette région de l’Italie méridionale  et pour la plupart d’origine grecque. C’est sous l’empire romain que les vins de cette région acquirent une notoriété exceptionnelle. J’en veux pour preuve le mythique Vin de Falerne.
    Il a été dit que la Falanghina était peut-être une des variétés de raisins entrant dans la composition de ce vin de légende, mais ce n’est pas démontré à ce jour. En tout état de cause, le Falerne a suivi, hélas, de manière inexorable le déclin de l’empire romain.

    On peut situer le renouveau des cépages indigènes et particulièrement de la Falanghina au début des années 80. Cette variété avait bien failli disparaitre dans les années 60 avec une tentative de généralisation de variétés productive comme le Trebbiano. C’est grâce à des viticulteurs « éclairés »,  ramants à contre-courant, que fûrent sauvegardés ces magnifiques cépages autochtones de la Campanie, comme la Falanghina, le Fiano et le Greco, pour ne citer qu’eux. Il faut citer parmi ces « sauveurs » du patrimoine ampélographique de la Campanie, des hommes comme Leonardo Mustilli, mais aussi Angelo Pizzi de la cave de Taburno. On leur doit la renaissance de nouveaux vignobles com-plantés en cépages autochtones dans les zones les plus favorables à la culture de la vigne de la Campanie.

    Ce cépage est utilisé soit seul, soit en assemblage. Il mûrit généralement à partir de la mi-septembre pour être vendangé le plus souvent à pleine maturité début octobre.  Les baies sont généralement petites et dotées d’une peau assez épaisse.

    Des analyses génétiques ont permis de déterminer deux catégories de raisins proches l’une de l’autre : la Falanghina proprement dite et la Falanghina des Champs Phlégréens.

    Le Vesevo Falanghina 2013 est issu d’un assemblage de 95% de vin de cuve inox et 5% de vin élevé 5 mois en barriques.
    Ce Vesevo Falanghina IGT Beneventano 2012 est un vin vibrant, pur, marqué par de beaux arômes de fruits à pépins. C’est élégant et de bonne longueur.
    Alcool : 12,5%

    Une grappe de Falanghina.
    Une grappe de Falanghina.



  • Ruster Eiswein Blaufränkisch 2012 Domaine Landauer (0,50L)

    rustereiswein2012Nous avons été relativement chanceux depuis 2008, car nous avons réussi à produire 3 vins de glace ou Eiswein remarquables.
    Le millésime 2008 n’est plus qu’un souvenir hélas, les bouteilles s’étant arrachées, suite à une « pénurie » de production entre 2003 et 2008. Le millésime 2009 quant à lui est toujours disponible et est appelé à une très longue évolution.
    La « chance climatique » a permis une nouvelle fois d’élaborer un vin de glace/eiswein le 13 décembre 2012 à partir de 100% du cépage Blaufränkisch. La température au moment de la vendange était de -9°c, ce qui a permis une excellente cryo-extraction naturelle au pressurage des raisins.
    Nous sommes très satisfaits d’une production d’environ 14 hectolitres.

    Éléments analytiques :
    Richesse de moût après pressurage : 33 ° KMW (33% de sucres en masse volumique)
    Alcool : 11,5 %/vol
    Sucres résiduels : 191 g/L
    Acidité totale : 7,3‰

    Il est peu fréquent de trouver dans la région des paramètres analytiques aussi parlants.
    Sa dégustation le 12 avril m’a enchanté. Sa fragrance aromatique est probablement une des plus intenses que j’ai observée durant ces 25 dernières années à Rust. Je rappelle pour mémoire que Bruno a élaboré son premier Eiswein en 1986. C’est à partir du second millésime, vinifié en 1988, que nous avons débuté notre amicale et fructueuse collaboration.

    La longueur de ce 2012 est tout à fait comparable aux meilleurs Eiswein allemands de Riesling, qui sont comme vous le savez peut-être, la référence absolue en la matière.
    Ce vin sera disponible à la dégustation et à la vente au cours des portes ouvertes d’été des 12, 13 et 14 juin 2014.

    PLUS D’INFORMATIONS SUR LES VINS DE GLACE/EISWEIN. (cliquez sur le lien)



  • Trabener Würzgarten Trockenbeerenauslese Riesling 2011 (0,375L) Weingut Trossen « Quintessence »

    trockenbeerenaus2011Nous touchons avec ce type de vin un certain absolu, avec des liquoreux d’une concentration extraordinaire. Ce nectar ou plutôt cette quintessence, véritable âme du cépage riesling, a été vendangé le 20 novembre 2011, pour une quantité de 50 litres environ…

    Le Riesling est LE CÉPAGE idéal à tous les niveaux pour produire dans de très rares occasions ce type de vin. Le pays idoine est sans contestation possible l’Allemagne. La région la plus appropriée est avec le Rheingau, la Moselle Centrale. C’est dans ces deux régions d’Allemagne que l’on produit les quintessences de grains nobles les plus exceptionnelles, en quantités ridiculement faibles et une fois ou deux par décade. Ces vins appartiennent à la catégorie des liquoreux les plus onéreux au monde.
    Nous avons réussi par privilège exceptionnel, à obtenir quelques bouteilles de ce divin breuvage.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 6% vol
    Sucres résiduels : 395 g/L
    Acidité fixe : 9,4‰

    La bouche de ce vin, encore très fermé et qui mettra de longues années à s’épanouir, est un véritable feu d’artifice aromatique, allant de l’abricot à l’agrume, soutenu par une remarquable acidité. La rétro-olfaction est impressionnante et la longueur du vin sans fin…
    Sa durée de vie est pratiquement illimitée, à charge pour l’amateur patient de changer le bouchon tous les 25 ans…