• Archives de la Catégorie 2016
  • _Millésime » 2016
  • Azienda Agricola Montecrocetta Santa Marie Gambellara Classico DOC 2016 (0,75L) (Veneto)

    Quelques mots sur le domaine :
    Domaine de 30 Ha regroupant les appellations Soave, Gambellara, Lessini Durello et Vicenza.
    Terroir : vignes en collines d’origine volcanique riches en tuf de basalte.
    vignes au pied des collines :  terroir argileux et limo-argileux.
    Cépages cultivés : Garganega, Trebbiano di Soave, Durella, Pinot Blanc, Pinot Gris, Cabernet franc, Cabernet-Sauvignon et Merlot.
    La conduite des vignobles se fait selon la pergola véronèse.
    Taille Guyot ou Guyot double.
    Densité de plantation : moyenne de 3800 pieds/Ha
    L’age des vignes varie de 8 à 40 ans.

    Ce vin blanc sec provient des collines de tufs basaltiques d’origine volcanique.
    Le vignoble est  âgé d’une trentaine d’années en moyenne.
    Les vendanges sont manuelles avec une sélection très stricte de la maturité des raisins.

    Ce vin est issu à 100% de l’excellent cépage autochtone Garganega, utilisé également à Soave.

    Le millésime 2016 est probablement le plus réussi des dix dernières années. Il présente une robe claire avec une bonne densité. Remarquable de fraîcheur au nez avec des notes florales et fruitées d’amande en particulier.
    La minéralité en bouche est impressionnante. Le vin est fruité et structuré, avec l’acidité naturelle bien mûre caractéristique de ce millésime.

    Ce vin, impeccablement sec présente un taux d’alcool modéré (12,5%/vol) qui en fait un remarquable vin d’été.
    Il évoluera sans problème, dans de bonnes conditions de conservation, trois à quatre années.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 12,5 %/vol
    Acidité : _ ‰

    Le vignoble de Gambellara, le 10 avril 2011
    Jean-François Ragot avec la famille Maule (Graziano, notre brillant vinificateur, sa charmante fille Valentina et la grand-mère de 90 ans en parfaite condition, grâce à un verre de Recioto…) le 14 avril 2017.

  • Moscato d’Asti DOCG « San Grod » 2016 Mario Torelli (0.75L) – PIEMONT

    Le Muscat à petits grains est cultivé dans cette région du Piémont depuis des temps immémoriaux. On considère généralement l’orfèvre milanais, vivant vers la fin du XVIème siècle, Giovanni-Battista Croce comme le «père» du Moscato d’Asti.
    Possesseur d’un petit vignoble dans la région, on lui doit de nombreuses expérimentations destinées à élever la qualité de production des vins aromatiques doux.
    La zone de production se situe dans les Langhe et le Monferrato, au sud-est de Torino.
    Elle comprend les provinces d’Asti, Cuneo et Alessandria.
    Connue longtemps pour ses médiocres Asti « spumante » cette région produit aussi, surtout depuis quelques années, un Muscat doux, légèrement effervescent avec un taux d’alcool de 5,5% et environ 120gr de sucres résiduels. Il bénéficie depuis 1994 de la DOCG (appellation d’origine contrôlée et garantie). Ce type de vin représente 12% seulement de la production totale d’Asti.
    La zone délimitée en 1932 est plantée actuellement d’environ 9000 ha, possédés par 6800 viticulteurs. La quantité produite annuellement avoisine les 550 000 hectolitres.
    Aussitôt les raisins vendangés avec soins et apportés au cuvage, on les égrappe et après un pressurage immédiat, le moût est mis à fermenter en cuves inox fermées, à la température de 15°c. Lorsque le taux d’alcool désiré est atteint (5,5%/vol) on refroidit fortement pour arrêter les fermentations et conserver ainsi la quantité de sucre naturel souhaitée.
    Le domaine Mario Torelli travaille en agriculture biologique. Avec 7 ha de vignobles et 55 000 bouteilles annuelles, il est le prototype du petit domaine ayant misé sur la qualité.
    Ses vins ont été référencés dans quelques uns des meilleurs restaurants au monde.

    Le millésime 2016, mis en bouteille à la fin du mois de novembre est un millésime très équilibré. Les conditions climatologiques de l’été 2016 ont permis de vendanger de superbes raisins, gorgés de sucres et d’arômes. Les vins sont dotés d’une bonne acidité et  présentent une belle fraîcheur aromatique.
    Il  offre un délicat bouquet de fleurs d’acacia, de glycine et d’orange.
    La bouche est fraîche, équilibrée, délicieusement fruitée, avec une finale de fleur de sureau et de bergamote.
    C’est un vin plaisir à consommer jeune et bien frais.

    Alcool : 5,5% vol
    Sucres résiduels : 120 g/L


  • Brachetto Piemonte DOCG 2016 Domaine Rovero (0,75L) – PIEMONT

    Ce vin est élaboré en agriculture biologique à partir de 100% du cépage rouge Brachetto d’Acqui.

    Ce cépage serait un autochtone qui a donné bien des maux de tête aux ampélographes… d’aucun ont cherché à le rapprocher du Bracquet originaire du comté de Nice. Il semble qu’il n’y ait pas de parenté démontrée entre les deux cépages.
    Le Brachetto piémontais donne des vins rouges à la couleur rubis assez légère.

    Il est idéal pour la consommation l’été en apéritif. Sa fraîcheur aromatique et son taux d’alcool très limité en font une boisson plus conforme aux règles actuelles de la conduite automobile…

    Grâce à une méthode de vinification proche de celle du Moscato d’Asti, on produit un vin rouge pétillant doux aux délicats arômes de rose. L’excellente acidité naturelle du cépage donne à ce vin beaucoup de vivacité.

    Aussitôt les raisins vendangés avec soin au mois de septembre, ils sont mis à macérer à basse température durant 7 jours. Les raisins sont ensuite doucement pressurés, le moût est décanté et filtré immédiatement. Le moût ainsi obtenu est introduit pour la fermentation en cuves inox fermées (autoclave) à la température contrôlée d’environ 15°C et ensemencé en levures. Lorsque le taux d’alcool désiré est atteint (environ 6,5%) on refroidit pour arrêter les fermentations et conserver ainsi la quantité de sucre naturel souhaitée, ainsi que le gaz carbonique produit par la fermentation.

    Le millésime 2016, mis en bouteille à la fin de l’année a bénéficié d’excellentes conditions climatologiques avec des conditions sanitaires parfaites. Une année que l’on aimerait voir se reproduire régulièrement.

    Une grappe de Brachetto d'Acqui.
    Une grappe de Brachetto d’Acqui.

    BrachettoÉléments analytiques :
    Alcool acquis : 6,5  %/vol
    Sucres résiduels : environ 125 g/L
    Acidité totale :   ‰
    Extraits secs :   g/L
    SO2 total :   mg/L
    Pression interne CO2 : 1,8 bar

    rovero
    Enrico Rovero et Jean-François Ragot, au domaine, le 21 mai 2016.

  • Gemischter Satz Freistadt Rust 2016 (Vin Blanc sec) (0,75 L) Bruno Landauer – Burgenland/AUTRICHE

    Ce remarquable vin blanc sec « Gemischter Satz » véritable témoin de la culture pannonienne classique (Autriche Hongrie) est issu d’un tout petit « vignoble-jardin », dans lequel Bruno a regroupé les cépages blancs les plus caractéristiques de la culture pannonienne.
    Il est issu d’un assemblage des cépages Furmint, Harslevelu, Ezerjo, Leanyka, auxquels s’ajoutent un soupçon de Muskateler et de Gewürztraminer.

    Les raisins ont été vendangés ensemble à la mi-septembre, pressurés ensemble et vinifiés ensemble, d’où le nom de Gemischter Satz qui signifie à peu près « assemblage de cépages ».

    Le millésime 2016 nous offre une très bonne synthèse de belle maturité et d’une excellente acidité.
    Il est à noter que Rust comme beaucoup de régions de l’Europe centrale (mais pas la région de Tokaj) ont été frappées par des gels de fin de printemps (fin du mois d’avril) qui ont considérablement réduit la production (-40%) mais en revanche potentialisé encore un peu plus la qualité.

    C’est un vin délicieux, complexe, typé, très sec (2,4 g de sucres résiduels par litre) et une splendide acidité de 8,5‰, au taux d’alcool de 12%.

    J’ai eu le plaisir de rapporter moi-même à Bruno, de la région de Tokaj, les 200 pieds de vigne Harslevelu, en avril 2011.


  • Simonsig Chenin Blanc 2016 (W.O. Stellenbosch) (0.75L)

    cheninblanc2013Une des meilleures versions du Chenin blanc des vignobles sud-africains. Ce vin très fruité présente une bonne consistance, une palette aromatique sur les fruits à pépins et un excellent équilibre général. Il est mon vin d’apéritif préféré quand je suis en Afrique du Sud dans la région du Cap. Bien qu’il est préférable de le boire jeune, il évoluera harmonieusement pendant deux ou trois années.

    C’est le premier vin qui a été mis en bouteille par le domaine. C’était en 1968…
    Grâce à son élevage exclusivement en cuve inox, ce vin nous offre une palette aromatique intense, où se mêlent les arômes d’abricots, poire sans oublier le kiwi et l’ananas.

    Alcool : 13,5% /vol



  • Salike Vermentino DOC 2016 Domaine Meloni (vin d’agriculture biologique) (0,75L) – Sardaigne

    salike2014Le cépage vermentino qui produit les meilleurs vins blancs secs de Sardaigne est également présent en Ligurie et dans le sud de la France où il est connu sous le nom de rolle.

    Vignoble : Ferme Campu Pirastu Senorbì (Cagliari)
    Terroir : Zone collinaire sablonneuse d’environ 300 m d’altitude.
    Cépage : Vermentino 100%

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13,5%
    Acidité totale : 5,7‰
    pH : 3,40
    Sucres résiduels : 2 g/L

    Ce vin blanc aromatique, à la robe jaune paille à reflets dorés, nous offre une belle fraîcheur, grâce à une bonne acidité naturelle.
    En bouche, le vin est puissant, avec un côté floral, des arômes de pomme golden, d’agrumes et des fruits tropicaux, relevés par une légère amertume revigorante
    La minéralité du vin est marquée.

    Agréable vin découverte d’accompagnement d’une cuisine méditerranéenne relevé.
    A boire dans les 3 ans.


  • Vesevo Beneventano Falanghina 2016 IGT(0,75L) – Campanie

    falanghina2012

    Ce cépage blanc typique de la Campanie appartient à la centaine de variétés autochtones présentes dans cette région de l’Italie méridionale  et pour la plupart d’origine grecque. C’est sous l’empire romain que les vins de cette région acquirent une notoriété exceptionnelle. J’en veux pour preuve le mythique Vin de Falerne.
    Il a été dit que la Falanghina était peut-être une des variétés de raisins entrant dans la composition de ce vin de légende, mais ce n’est pas démontré à ce jour. En tout état de cause, le Falerne a suivi, hélas, de manière inexorable le déclin de l’empire romain.

    On peut situer le renouveau des cépages indigènes et particulièrement de la Falanghina au début des années 80. Cette variété avait bien failli disparaitre dans les années 60 avec une tentative de généralisation de variétés productive comme le Trebbiano. C’est grâce à des viticulteurs « éclairés »,  ramants à contre-courant, que fûrent sauvegardés ces magnifiques cépages autochtones de la Campanie, comme la Falanghina, le Fiano et le Greco, pour ne citer qu’eux. Il faut citer parmi ces « sauveurs » du patrimoine ampélographique de la Campanie, des hommes comme Leonardo Mustilli, mais aussi Angelo Pizzi de la cave de Taburno. On leur doit la renaissance de nouveaux vignobles com-plantés en cépages autochtones dans les zones les plus favorables à la culture de la vigne de la Campanie.

    Ce cépage est utilisé soit seul, soit en assemblage. Il mûrit généralement à partir de la mi-septembre pour être vendangé le plus souvent à pleine maturité début octobre.  Les baies sont généralement petites et dotées d’une peau assez épaisse.

    Des analyses génétiques ont permis de déterminer deux catégories de raisins proches l’une de l’autre : la Falanghina proprement dite et la Falanghina des Champs Phlégréens.

    Le Vesevo Falanghina 2016 est élevé uniquement en cuve inox.
    Ce Vesevo Falanghina IGT Beneventano 2016 est un vin vibrant, pur, marqué par de beaux arômes de fruits à pépins. C’est élégant et de bonne longueur.
    Alcool : 12,5%

    Une grappe de Falanghina.
    Une grappe de Falanghina.

  • Zabu Grillo IGT 2016 (Sicile) vin blanc sec issu de l’excellent cépage autochtone Grillo

    Le grillo est un cépage blanc de Sicile. En 2008, des études ADN ont démontré qu’il était né du croisement du catarratto avec le moscato d’Alessandria (aussi appelé zibibbo). Le grillo a longtemps été le principal cépage du très populaire Marsala, mais il a petit à petit dû céder sa place au profit de cépages plus productifs comme le catarratto et l’inzolia.

    Ce vin bien structuré et même très légèrement tannique est élaboré à basse température afin d’exalter ses arômes floraux et de fruits exotiques. Il est étonnant par sa fraicheur aromatique, un peu inattendue pour un vin de l’extrême sud de l’Europe.
    Le millésime 2016 présente une grande précision aromatique. Notre œnologue préféré Filippo maitrise de mieux en mieux ce cépage passionnant.
    A découvrir à l’apéritif.

    Une grappe du cépage grillo.

    La photo du cépage et le paragraphe d’introduction proviennent du site www.licata.be