• Archives de la Catégorie 2015
  • _Millésime » 2015
  • Chianti Rufina DOCG 2015 Fattoria di Basciano (0,75L)

    Un petit mot tout d’abord sur le Chianti, vin universellement connu et tellement galvaudé…

    La zone d’appellation Chianti est considérable, la production atteint en moyenne un million d’hectolitres par an pour 16800 hectares en production. (à titre de comparaison, la surface totale du Beaujolais est de 22 000 ha pour une production de 1.2 millions d’hectolitres).

    La zone d’appellation Chianti se situe au cœur de la Toscane, au sud et à l’est de Florence. L’aire DOCG se divise en huit zones géographiques distinctes, qui peuvent accoler leur nom au vin :
    – Chianti Classico (qui possède son propre statut DOCG, délimité à partir de 1716)
    – Chianti Montalbano
    – Chianti Rufina, (rien à voir avec Rufino, qui est une marque commerciale)
    – Chianti Colli Fiorentini
    – Chianti Montespertoli
    – Chianti Colli Senesi
    – Chianti, Colli Aretini
    – Chianti Colline Pisane

    Certains Chiantis peuvent également être étiquetés sans autre information particulière, mais il vaut mieux être prudent…
    Sous la dénomination Chianti, se dissimulent une variété considérable de terroirs, de cépages et par conséquent de vins, qui vont de l’exceptionnel au véritablement infâme…
    Ayant toujours beaucoup fréquenté l’Italie et ceci depuis mon enfance, j’ai le souvenir de « fiascos » de deux litres laissant au malheureux buveur un souvenir impérissable… ce temps est heureusement révolu .
    Le principal cépage est l’excellent Sangiovese, que l’on retrouve un peu partout dans toute l’Italie Centrale. Il peut être utilisé seul, mais le plus souvent en association avec le Canaiolo nero, le Trebbiano toscano et la Malvasia Nera pour ne citer que les principaux. De plus, on peut adjoindre jusqu’à 15% de Merlot ou de Cabernet-sauvignon à l’assemblage final.

    La zone des Chianti Rufina quant à elle, a une tradition de qualité très ancienne et le niveau peut être excellent. Elle s’étend sur des collines à l’Est de Florence. Les vignes peuvent être assez élevées, plantées sur un terroir formé de remarquables marnes calcaires que l’on appelle localement « galestro ».
    Grâce à une bonne acidité, les vins conservent longtemps fraîcheur et finesse.

     

    Composée de 93% de Sangiovese, 5% de Canaiolo et de 2% de Colorino , la vendange a macérée environ 15 jours en cuves ouvertes. Affinage pour une partie des vins, en barrique durant six mois.
    Robe grenat, profonde et dense. Le nez est puissant, avec une grande maturité où l’on distingue fruits noirs et violette.
    En bouche, le vin est dense, avec des tanins souples, une gamme aromatique complexe et une bonne longueur.
    L’année 2015, à la climatologie typiquement solaire, nous a donné un grand vin rouge qui devrait faire date et se conserver une bonne dizaine d’années.

    Ce n’est pas un vin marketing comme tant de Chiantis « bordeaulisés » au Cabernet sauvignon et au Merlot à la mode Parker…
    C’est un produit qui respecte la culture originelle de sa région de production.


  • W-V-Erbach 2015 Erbacher Honigberg Riesling Auslese (Rheingau) (0,375L) Vin blanc moelleux issu de vendanges tardives

    Le Rheingau couvre actuellement 3150 Ha de vignobles.
    Le Rheingau est historiquement le royaume du Riesling (79% des surfaces plantées).

    Le village vigneron d’Erbach est situé au cœur du Rheingau, là où sont produits quelques uns des plus fameux Riesling historiques allemands.

    Mes débuts dans le vin sont très liés à Erbach et au Rheingau. En octobre et novembre 1972, j’ai passé quelques semaines dans le domaine du baron Eberhard Ritter und Edler Von Ötinger. Je me suis initié alors à ces grands vins qui portent le cépage Riesling à un niveau de qualité incomparable. Je garde un souvenir ému de celui qui a été mon initiateur aux grands Riesling allemands.J’ai participé pour la première fois à toutes les activités liées à la vendange et à la vinification du vin. Il m’a également permis de participer au mois de novembre 1972 à la grande vente aux enchères des vins du domaine d’état Eberbach Kloster (Versteigerung des Weinguts Kloster Eberbach). Pour un jeune homme de 23 ans, cette extraordinaire dégustation d’une centaine de grands crus sur un demi-siècle, est demeurée inoubliable. Eberhard nous a quitté en 1995 à l’âge de 79 ans.

    Je connais la cave W-V-Erbach depuis le début des années 80 et j’ai pu suivre avec émerveillement la progression qualitative des vins au cours de ces trente dernières années.
    Les surfaces cultivées sont de 32 Ha sur les communes de Erbach et de Kiedrich.

    Les principaux crus représentés sont les suivants :
    – Erbacher Michelmark
    – Erbacher Steinmorgen
    – Erbacher Honigberg
    – Rauenthaler Steinmächer
    – Kiedricher Klosterberg
    – Kiedricher Sandgrub.

    Il s’agit à 92% de Riesling, auxquels s’ajoutent 5% de Pinot Noir (Spätburgunder), un peu de Pinot Gris, de Pinot Blanc et de Saint Laurent.

    Belle vendange tardive en provenance de l’excellent cru Honigberg. La robe jaune citron est très brillante. Du volume en bouche avec un délicat fruité laissant percer la minéralité. Longue finale sur les agrumes frais.
    Évolution prévisible favorable sur une bonne dizaine d’années.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 9,5 %
    Sucres résiduels : 77,3 g/l
    Acidité totale : 8,8 g/l

    Eberhard Ritter und Edler Von Ötinger.
    Eberhard Ritter und Edler Von Ötinger dans les années 70.

  • W-V-Erbach 2015 Primus Spätburgunder (Pinot Noir) Qualitätswein (Rheingau) (0,75L) Vin Rouge

    Le Rheingau couvre actuellement 3150 Ha de vignobles.
    Le Rheingau est historiquement le royaume du Riesling (79%), mais aussi, ce qui est bien moins connu, celui du Pinot Noir bourguignon, appelé là-bas « Spätburgunder » (Bourguignon tardif). Il représente 12% des plantations, soit environ 380 ha.

    Le village vigneron d’Erbach est situé au cœur du Rheingau, là où sont produits quelques vins rouge excellents issus du cépage Pinot Noir.

    Mes débuts dans le vin sont très liés à Erbach et au Rheingau. En octobre et novembre 1972, j’ai passé quelques semaines dans le domaine du baron Eberhard Ritter und Edler Von Ötinger. Je me suis initié alors à ces grands vins qui portent le cépage Riesling à un niveau de qualité incomparable. Je garde un souvenir ému de celui qui a été mon initiateur aux grands Riesling allemands. J’ai participé pour la première fois à toutes les activités liées à la vendange et à la vinification du vin. Il m’a également permis de participer au mois de novembre 1972 à la grande vente aux enchères des vins du domaine d’état Eberbach Kloster (Versteigerung des Weinguts Kloster Eberbach). Pour un jeune homme de 23 ans, cette extraordinaire dégustation d’une centaine de grands crus sur un demi-siècle, est demeurée inoubliable. Eberhard nous a quitté en 1995 à l’âge de 79 ans.

    Je connais la cave W-V-Erbach depuis le début des années 80 et j’ai pu suivre avec émerveillement la progression qualitative des vins au cours de ces trente dernières années.
    Les surfaces cultivées sont de 32 Ha sur les communes de Erbach et de Kiedrich.

    Les principaux crus représentés sont les suivants :
    – Erbacher Michelmark
    – Erbacher Steinmorgen
    – Erbacher Honigberg
    – Rauenthaler Steinmächer
    – Kiedricher Klosterberg
    – Kiedricher Sandgrub.

    Il s’agit à 92% de Riesling, auxquels s’ajoutent 5% de Pinot Noir (Spätburgunder), un peu de Pinot Gris, de Pinot Blanc et de Saint Laurent.

    On produit dans le Rheingau depuis des lustres un vin rouge issu du Pinot Noir, certainement le plus fin de toute l’Allemagne. Il faut noter que les vins rouges d’outre Rhin ont bénéficié au maximum depuis une trentaine d’années des conséquences (positives pour eux !) du réchauffement climatique…
    Ce Spätburgunder 2015 a bénéficié des remarquables conditions climatiques du millésime, avec une fort belle maturité.

    Robe rubis intense et brillant. Le nez développe de charmants arômes de petits fruits rouges. La bouche est gourmande, fruitée avec une belle finesse. Élevage très soigneusement conduit. Bien réussi !

    Eberhard Ritter und Edler Von Ötinger
    Eberhard Ritter und Edler Von Ötinger dans les années 70.

  • Hallgartener Jungfer Riesling Auslese 2015 (0.75L) Winzer Hallgarten (vin de vendanges tardives, moelleux)

    Je suis particulièrement content de ce splendide Riesling moelleux de vendanges tardives. Ce type de vin devient de plus en plus rare avec le réchauffement climatique, les raisins étant moins sensibles à la pénétration du botrytis cinéréa ou pourriture noble.
    En 2015, nous avons fait « des pieds et des mains » pour que le domaine attende la production d’un potentiel vin moelleux. La quantité produite, vendangée le 4 novembre 2015 a été très faible, de l’ordre de 450 litres.

    Nous avons fait notre ce vin qui a été embouteillé spécifiquement pour nous pour un quantité de 600 grandes bouteilles de 0,75L. Ce n’est certes pas beaucoup, mais quelle magnifique qualité !
    Depuis 2005, c’est le cinquième vin produit de ce type, soit une fois tous les trois ans.

    Cette belle vendange tardive de Riesling provient de l’excellent cru Jungfer (Jungfer est un diminutif de Jungfrau, signifiant la Madone).

    Ce cru est situé en plein cœur du Rheingau (voir carte ci-dessous).

    Le vin présente une robe jaune citron très brillante, du volume en bouche avec un délicat fruité laissant déjà percer la minéralité. Jolie finale sur les agrumes frais.

    Évolution prévisible favorable sur une dizaine d’années.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 11 %/vol
    Sucres résiduels :60,7 g/L
    Acidité totale : 8,2 ‰

    Le vignoble du cru Jungfer à Hallgarten (Rheingau/Allemagne), le 2 novembre 2015. Vue des raisins Riesling destinés à élaborer une vendange tardive de niveau Auslese, deux jours avant la vendange.
    Le vignoble du cru Jungfer à Hallgarten (Rheingau/Allemagne), le 2 novembre 2015. Vue des raisins Riesling destinés à élaborer une vendange tardive de niveau Auslese, deux jours avant la vendange.
    Le vignoble du cru Jungfer à Hallgarten (Rheingau/Allemagne), le 2 novembre 2015. Vue des raisins Riesling destinés à élaborer une vendange tardive de niveau Auslese, deux jours avant la vendange.
    Le vignoble du cru Jungfer à Hallgarten (Rheingau/Allemagne), le 2 novembre 2015. Vue des raisins Riesling destinés à élaborer une vendange tardive de niveau Auslese, deux jours avant la vendange.

  • Chianti DOCG 2015 Renzo Masi (Toscane)

    Ce vin a été vinifié à partir de la remarquable et très qualitative récolte 2015.

    Il est issu à 95% du cépage autochtone Sangiovese Grosso et 5% du cépage Colorino. Les raisins proviennent majoritairement de la zone de Rufina, mais pas uniquement.

    La vinification est très classique à partir des raisins égrappés et d’une macération d’environ dix jours.
    C’est un excellent travail du vinificateur Paolo Masi.

    Le millésime 2015 bénéficie d’une robe grenat particulièrement intense. Le bouquet laisse apparaitre un joli fruit noir avec des nuances florales.
    En bouche, le vin est consistant, bien structuré, avec des tannins souples et harmonieux.

    Vin d’un excellent rapport qualité/prix.


  • W-V-Erbach 2015 Erbacher Michelmark Spätlese Trocken Riesling Qualitätswein mit Prädikat (Rheingau) (0,75L)

    Le village vigneron d’Erbach est situé au cœur du Rheingau, là où sont produits quelques uns des plus fameux Riesling historiques allemands.

    Mes débuts dans le vin sont très liés à Erbach et au Rheingau. En octobre et novembre 1972, j’ai passé quelques semaines dans le domaine du baron Eberhard Ritter und Edler Von Ötinger. Je me suis initié alors à ces grands vins qui portent le cépage Riesling à un niveau de qualité incomparable. Je garde un souvenir ému de celui qui a été mon initiateur aux grands Riesling allemands.J’ai participé pour la première fois à toutes les activités liées à la vendange et à la vinification du vin. Il m’a également permis de participer au mois de novembre 1972 à la grande vente aux enchères des vins du domaine d’état Eberbach Kloster. Pour un jeune homme de 23 ans, cette extraordinaire dégustation d’une centaine de grands crus sur un demi-siècle, est demeurée inoubliable. Eberhard nous a quitté en 1995 à l’âge de 79 ans.

    Je connais la cave W-V-Erbach depuis le début des années 80 et j’ai pu suivre avec émerveillement la progression qualitative des vins au cours de ces trente dernières années.
    Les surfaces cultivées sont de 32 Ha sur les communes de Erbach et de Kiedrich.

    Les principaux crus représentés sont les suivants :
    – Erbacher Michelmark
    – Erbacher Steinmorgen
    – Erbacher Honigberg
    – Rauenthaler Steinmächer
    – Kiedricher Klosterberg
    – Kiedricher Sandgrub.

    Il s’agit à 92% de Riesling, auxquels s’ajoutent 5% de Pinot Noir (Spätburgunder), un peu de Pinot Gris, de Pinot Blanc et de Saint Laurent.

    On devine immédiatement que l’on a affaire à un excellent terroir sur un grand millésime. Dans ces région d’Europe et sur le cépage Riesling, la grande maturité se conjugue presque toujours avec une splendide acidité.

    Au nez, le vin laisse déjà apparaitre de fins arômes terpéniques (écorces d’agrumes). En bouche, il frappe par sa densité, sa fermeté d’acier et une acidité revigorante.
    Ce vin est encore actuellement (mars 2017) dans sa prime jeunesse et il conviendra de l’attendre un peu (deux à trois ans) pour commencer à jouir de toutes ses qualités.
    Il évoluera favorablement sur une dizaine d’années.

     

    Éléments analytiques :
    Sucres résiduels : 7,9 g/l
    Acidité fixe : 7,8 ‰
    Alcool : 12,5 %

    Cliquez pour agrandir

  • W-V-Erbach 2015 Riesling Qualitätswein Erbacher Honigberg Alte Reben (Rheingau) (0,75L)

    Le village vigneron d’Erbach est situé au cœur du Rheingau, là où sont produits quelques uns des plus fameux Riesling historiques allemands.

    Mes débuts dans le vin sont très liés à Erbach et au Rheingau. En octobre et novembre 1972, j’ai passé quelques semaines dans le domaine du baron Eberhard Ritter und Edler Von Ötinger. Je me suis initié alors à ces grands vins qui portent le cépage Riesling à un niveau de qualité incomparable. Je garde un souvenir ému de celui qui a été mon initiateur aux grands Riesling allemands.J’ai participé pour la première fois à toutes les activités liées à la vendange et à la vinification du vin. Il m’a également permis de participer au mois de novembre 1972 à la grande vente aux enchères des vins du domaine d’état Eberbach Kloster. Pour un jeune homme de 23 ans, cette extraordinaire dégustation d’une centaine de grands crus sur un demi-siècle, est demeurée inoubliable. Eberhard nous a quitté en 1995 à l’âge de 79 ans.

    Je connais la cave W-V-Erbach depuis le début des années 80 et j’ai pu suivre avec émerveillement la progression qualitative des vins au cours de ces trente dernières années.
    Les surfaces cultivées sont de 32 Ha sur les communes de Erbach et de Kiedrich.

    Les principaux crus représentés sont les suivants :
    – Erbacher Michelmark
    – Erbacher Steinmorgen
    – Erbacher Honigberg
    – Rauenthaler Steinmächer
    – Kiedricher Klosterberg
    – Kiedricher Sandgrub.

    Il s’agit à 92% de Riesling, auxquels s’ajoutent 5% de Pinot Noir (Spätburgunder), un peu de Pinot Gris, de Pinot Blanc et de Saint Laurent.

    On devine immédiatement que l’on a affaire à un excellent terroir sur un grand millésime. Dans ces région d’Europe et sur le cépage Riesling, la grande maturité se conjugue presque toujours avec une splendide acidité.

    La classification Alte Reben (vieilles vignes) concerne des vins, qui comme la classification « Prädikats Weine » sont des vins sans aucune chaptalisation.

    La robe du vin est jaune paille à reflets verdâtres.
    Le premier nez se partage entre la minéralité et les arômes de fruits blancs. On devine au premier coup d’œil, un vin dense et concentré.
    En bouche, richesse, belle acidité et complexité sont les marques dominantes de cette cuvée remarquable.
    Le vin se termine en queue de paon.
    Jolie bouteille à laisser mûrir deux ou trois années.

    Éléments analytiques :
    Sucres résiduels : 4,5 g/l
    Acidité fixe : 7,6 ‰
    Alcool : 14%

    Cliquez pour agrandir.

  • R. MASI Alido Valdichiana Toscana DOC Bianco Vergine 2015 (0,75 L)

    Vin blanc sec élaboré par Renzo Masi à partir de 65% deTrebbiano Toscano, 5% de Malvasia del Chianti et 30% de Chardonnay.
    Après une macération péliculaire à froid suit une fermentation en cuve inox à la température contrôlée de 20°C.

    Le vin présente une robe paille très claire.  On remarque un côté assez complexe avec des arômes de fruits à pépins (pomme, poire…) mais aussi de fruits tropicaux. C’est plus structuré et plus subtil que le Bianco Toscano Poggerissi.
    Comme ce dernier, c’est un vin bien adapté à une longue saison d’été.

    Alcool : 12,5%/vol


  • Ruster Beerenauslese Zweigelt/Pinot Noir/Merlot 2015 Très rare cuvée de « grains nobles » issus de raisins rouges – Domaine Landauer (0,50 L)

    Ce sont des circonstances climatiques rares qui nous ont permis à nouveau l’élaboration de ce grand liquoreux atypique, à la robe rosé corail et aux délicieux arômes de fruits rouges (fraises, framboises, groseilles…). Belle acidité qui équilibre remarquablement la douceur naturelle du vin.
    Il accompagnera remarquablement  vos desserts aux fruits rouges et noirs, ainsi que le foie gras frais.

    Le précédent millésime vinifié de ce type de vin remonte à 2010. Il est complètement épuisé.

    Ce vin extrêmement original, provient d’une « sélection de grains nobles » des raisins  Zweigelt (pour plus de 90%), le reste se partageant entre le Merlot et le Pinot Noir.
    Ces raisins ont été vendangés le 8 novembre 2015. (80% issus de la pourriture noble ou botrytis cinerea et 20% issus de la surmaturité)

    La richesse du mout à la vendange, a atteint 28,5 Kmw (28,5% de sucre en masse volumique).

    Éléments analytiques :
    Alcool : 12,6 % Vol
    Sucres résiduels : 113 g/L
    Acidité totale : 6 ‰

    Mise en bouteille : juin 2016.
    Quantité produite : 3500 bouteilles


  • Grüner Veltliner Federspiel cru Setzberg 2015 Domaine Gritsch (0,75L)


    Les vignobles de Spitz dans la Wachau (Vallée du Danube)

     Ce Grüner Veltliner 2015 Federspiel cru Setzberg provient des excellents vignobles de la Wachau dans la vallée du Danube où sont généralement produits les vins blancs secs parmi les plus remarquables des vignobles autrichiens (environ 1500 Ha pour les vignobles de la Wachau).
    Les vins sont classés en fonction de la richesse de moût à la vendange en trois catégories :

    Steinfeder pour les plus légers d’entre eux (environ 11%/vol d’alcool)
    Federspiel (environ 12,5%/vol d’alcool)
    Smaragd (à partir de 13%/vol d’alcool)

    Les vins appartenant à ces trois catégories sont bien entendu garantis natures, sans aucune chaptalisation.

    Ce Grüner Veltliner Federspiel Setzberg 2015 présente un taux d’alcool de 12,5%/vol, une robe claire et brillante, un nez floral et minéral. Bonne matière en bouche, superbe acidité. Arômes de fleurs blanches et de fruits blancs (pêches, poires, litchis).


  • Merlot Spätlese 2015 (0,75 L) Vin Rouge Moelleux de Vendanges Tardives – Bruno Landauer

    Posté dans par admin

    MerlotSpätlese2015En cette automne 2015, avec une maturité exceptionnelle à Rust dans le Burgenland, Bruno Landauer a pu vendanger des vins rouges en vendanges tardives et en grains nobles.

    Ce vin rouge de vendanges tardives, issu du Merlot, présente une robe rubis intense et brillante, un parfum très pur de fruits rouges et noirs et une bouche dense et aromatique.

    Ce vin tout à fait délicieux accompagnera fort bien les desserts aux fruits rouges.

    Eléments analytiques :
    Alcool : 9,9%/vol
    Sucres résiduels : 77,5 g/L
    Acidité totale : 5 ‰


  • Domdechant Werner Riesling Kabinett Trocken 2015 (0,75L) (Vin blanc sec) Rheingau

    Posté dans par admin

    DomdechantWerner-RieslingKabinettTrocken2015Excellent domaine historique géré par le très convivial et compétent Dr Michel. Nous nous trouvons ici à l’extrémité orientale du Rheingau pratiquement au confluent avec le Main.
    Le Dr Michel, âgé de 85 ans, est le descendant direct du « Domdechant » (doyen recteur) de la cathédrale de Mayence, propriétaire de ce vignoble à partir de 1780.
    Le domaine Domdechant Werner appartient à la prestigieuse association VDP (Verband Deutscher Prädikatsweingüter) crée en 1910 et qui regroupe les domaines adhérant aux plus hautes normes qualitatives.

    Ce Riesling Kabinett de haute maturité présente toutes les caractéristiques de ce que l’on attend d’un grand vin blanc sec de cette région : fraicheur aromatique, minéralité, acidité fine. Le millésime 2015 a bénéficié de conditions climatiques exceptionnelles et naturellement de rendements modérés.

    Durée de conservation : au moins une dizaine d’années.

    Excellent en apéritif ou pour accompagner un plat de poisson.

    Cliquez sur la carte pour agrandir


  • Vesevo Greco di Tufo DOCG 2015 (0.75L) – Campanie

    (un vin blanc sec historique d’exception)

    Provenant de l’antique cépage noble d’origine grecque, appelé Greco, cultivé sur les sols volcaniques de la zone de production Tufo et Torrioni, le domaine d’une surface de 10 hectares produit un vin vigoureux, minéral, au fruité intense et à la longue persistance aromatique.
    Il est une bonne illustration du renouveau des grands vins blancs de l’Italie méridionale, dynamiques et rafraichissants, à l’opposé des clichés que l’on pouvait avoir des vins méridionaux lourds et pâteux des années 60 et 70.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 12,5 %/vol
    Acidité totale : – ‰
    Sucres résiduels : – g/L
    Extraits secs : – g/L


  • Hamilton Russell Chardonnay 2015 (Afrique du Sud)

    Posté dans par admin
    Appellation : Hemel-en-Aarde Valley
    Situé dans la fraîche vallée « Hemel-en-Aarde » à 100 km au sud est de la ville du Cap, ce vignoble de 52 ha consacré au Chardonnay et au Pinot noir, produit un des meilleurs blancs de type bourguignon de tout l’hémisphère sud.
    Crée en 1975 par Tim Hamilton Russell, ce vignoble passionnant ne cesse de nous étonner d’années en années avec un vin d’un classicisme époustouflant.

    Le millésime 2015  apparait comme un millésime vraiment exceptionnel d’abord par la date des vendanges, deux semaines plus tôt qu’à l’habitude, puis par ses vins généreux au fruité vibrant et à la grande profondeur.
    Le rendement a été particulièrement réduit, avec 22,9hl/ha.

     Ce millésime 2015 a été fermenté pour 84% en barriques, 7% en foudres et 9% en cuves inox. L’élevage s’est poursuivi durant 9 mois avant la mise en bouteille.
    Elevage en barriques et foudres de chêne français : 33% neuf, 27% de deux ans et 40% de trois ans.

     Ce vin à l’attaque fraîche et « vibrante » offre une délicieuse palette aromatique « briochée » et toastée, tout en laissant percer la minéralité, gage d’un beau terroir. Belle longueur sur les agrumes frais.

     Si vous faîtes partie des rares privilégiés à posséder quelques bouteilles de ce délicieux blanc, ne vous empressez pas de les déboucher.
    Nous évaluons la garde du millésime 2015 à une quinzaine d’années dans une bonne cave.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13,7 %/vol
    Acidité fixe : 6,8 ‰
    pH: 3.25
    Sucres résiduels : 2,60 g/L

     

     A découvrir absolument !


  • Nectar de Samos 2015 (0.75L)

    Image non disponibleVin mythologique de l’île grecque de Samos.

    Dans l’ile de Samos, on produit des vins de qualité extrêmement variable et de tous types : vins blancs secs issus du Muscat à petits grains, vins doux naturels de Muscat à petits grains mutés et enfin Nectars naturellement doux (sans aucun mutage ni fortification) élaborés à partir de raisins Muscat à petits grains séchés au soleil.
    Mais il faut bien dire qu’il y a hélas, nectars et nectar… Ce sont des produits complexes à élaborer, demandant une matière première sans défaut, une vinification attentive et soignée suivie d’un élevage apte à magnifier le vin.
    Nos relations locales depuis 2000 nous ont permis de trier sans complaisance parmi les différentes cuvées existantes.
    Celle que nous vous proposons maintenant provient, comme les précédentes d’ailleurs, de la cave de Karlovassi. Il s’agit d’une toute petite cuvée de l’excellent millésime 2015. L’élevage a été conduit selon nos recommandations avec un minimum d’exposition oxydative des vins. Nous pensons que ce type de vin naturellement doux a une capacité à murir tranquillement, une fois mis en bouteille tôt, dans le contexte réductif de la bouteille en verre.

    Éléments analytiques :
    Alcool : environ 14 %/vol
    Sucres résiduels : environ 140 g/L
    Acidité totale : environ 5 ‰
    Acidité volatile : 0,75 ‰
    pH : environ 3,70
    SO2 total : environ 130 mg

    Le Nectar 2015 (0.75L) présente une robe dorée, dense et brillante.
    Le nez est merveilleusement fruité, complexe et élégant. Le bouquet est tellement envoûtant que l’on hésite presque à porter le verre jusqu’à ses lèvres…
    En bouche, c’est un feu d’artifice de saveurs, d’où le « coté variétal » du muscat est presque complètement gommé. La noblesse de ce terroir d’altitude s’impose à l’évidence. On touche avec ce vin un certain absolu dans le genre et je n’ai pour ma part jamais dégusté de muscat à petits grains naturellement doux passerillé qui soit supérieur à celui-ci.
    En dépit du climat méditerranéen de cette île d’Asie Mineure, la bouche à l’attaque riche et voluptueuse, offre une véritable fraîcheur aromatique où dominent tout d’abord les agrumes, puis le miel, le raisin de Corinthe, l’abricot sec, sans oublier une touche de tabac blond de Virginie.
    C’est vraiment un « nectar plaisir » de longue évolution prévisible, mais délicieux à goûter sans retard.

    Plus d’informations sur le Nectar de Samos.