• Archives de la Catégorie 2014
  • _Millésime » 2014
  • Noble One 2014 Sémillon Domaine de Bortoli (Nlles Galles du sud) (0,375L)

    * Leplus grand liquoreux botrytisé d’Australie depuis 30 ans appelé « L’Yquem d’Australie »

    Région de production : Riverina (nouvelles Galles du Sud)

    Conditions d’élaboration de la vendange du millésime 2014.

    Après un été chaud et sec, l’année 2014 a débuté par des averses en février et des températures fraîches permettant au botrytis cinéréa de s’installer. Les averses qui suivirent au mois de mars favorisèrent le développement du botrytis.
    Les raisins furent vendangés pendant 2 semaines au mois d’avril.

    Une évaluation de la maturité de chaque parcelle a été mise en œuvre pour déterminer le moment optimal de la vendange, fonction du degré maximum de botrytisation recherché.
    Chaque parcelle a été vendangée, vinifiée et élevée séparément, afin de pouvoir optimiser l’assemblage final, qui formera la cuvée définitive. Les fermentations durèrent, selon les cuvées, de 3 semaines à 3 mois.

    Élevage :
    46% du lot final a été élevé en barriques françaises neuves.
    17% en barriques d’une année.
    16% en barriques de deux ans.
    21% en cuve inox.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 10 % /vol
    Acidité totale : 9,9 ‰
    pH : 3,62

    Le vin présente une robe dorée éclatante. Le bouquet, déjà ample, nous conduit de l’abricot et de la nectarine bien mûre, aux délicates fragrances d’agrumes, mêlées à de subtiles nuances d’amandes et de vanille.

    La bouche offre une gamme complexe d’arômes liés à la pourriture noble : pêche, nectarine et cédrat. On retrouve, tout comme au nez, les nuances de fruits secs et un vanillé délicat.
    Particulièrement opulent, avec une grande persistance aromatique, soutenue par une excellente acidité, celle-ci l’exempte de toute lourdeur.

    Évolution prévisible favorable de ce vin : 10 à 15 ans.

    Accord mets/vins : accord classique foie gras, à déguster avec une crème brûlée. Ce vin peut également accompagner un plateau de fromages bleus et des figues séchées à la fin d’un repas.


  • Buitenverwachting 2014 « 1769 » Noble Late Harvest (W.O Constantia) (0.50L)

    Trois domaines formant le terroir historique de Constantia au Cap de Bonne Espérance, peuvent actuellement revendiquer la continuité historique du cru depuis la fin du XVIIème siècle. Il n’est pas impossible, qu’un jour prochain, le domaine Steenberg, appartenant au domaine d’origine de 1685, produise lui aussi ce vin mythique et légendaire.

    Le domaine de Klein Constantia a été le premier à ressusciter le mythique et légendaire vin des XVIIIème et XIXème siècle et ceci à partir de 1987 avec le « Vin de Constance » (marque déposée).

    Il a été suivi en 2005 par le domaine de Groot Constantia, source originelle du Constantia moelleux à partir de la première moitié du 18ème siècle. On parle alors de « Grand Constance ». Ce vin est réapparu au domaine avec le millésime 2005.

    Le troisième domaine Buitenverwachting, contigu à Klein Constantia a, quant à lui, par les soins de l’œnologue Hermann Kirchbaum et de son propriétaire Lars Maack, procédé à la « résurrection » du mythique Constantia Moelleux avec le millésime 2007, sous le nom de « 1769 », évoquant ainsi la création du domaine.

    Après un premier essai avec le millésime 2006 (en très petite quantité), le millésime 2007 signe le véritable acte de naissance de ce Constantia moelleux qui présente toutes les caractéristiques hors-normes de ce terroir mythique et légendaire.

    Nous avons distribué les millésimes 2007, 2010 et 2013 qui ont eu un grand succès sur le marché français.

    Pour les amateurs de Vin de Constantia, c’est une vraie surprise de découvrir ce nectar à la robe dorée, aux senteurs complexes de thym et de lavande, à la bouche puissante et raffinée, marquée par l’abricot sec et l’amande, riche de nuances empyreumatiques et terpéniques nobles.
    Ce millésime 2014 est une splendide réussite. La quantité disponible est hélas réduite. Le vin offre actuellement un excellent rapport qualité/prix. Ce n’est pas certain que ça dure encore très longtemps… Profitez-en !

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13,10 %/vol
    Sucres résiduels : 140 g/L
    Extraits secs : 56,90 g/L
    Acidité totale : 8,1 g/L
    pH : 3,20


  • Dulcis Fundo Moscato di Trani DOC 2014 (naturellement doux) (0,50L) – Domaine Torrevento – Puglia

    J’ai enfin concrétisé en 2010 mes recherches d’un très bon Moscato di Trani naturellement doux.
    Trani se trouve dans la partie centrale des Pouilles au bord de la mer Adriatique, dans un cadre merveilleux. La fabuleuse cathédrale médiévale toute blanche, intégrée au cadre maritime de la ville, vaut le voyage à elle seule.

    Le Moscato di Trani Dolce Naturale, est un superbe exemple de ce que peut donner un Muscat en sur-maturité naturelle sur pied, sans aucun rajout d’alcool.
    Ce vin se positionne comme un complément aux délicieux muscats siciliens naturellement doux de Noto et de Syracuse.

    Au domaine Torrevento, le millésime 2014 avec 13% d’alcool et environ 90g/L de sucres résiduels nous dévoile un style floral, « digeste », sans la moindre lourdeur. L’équilibre et la palette aromatique riche en arômes de citron et de cédrat, sont exceptionnels.


  • ÉPUISÉ – Delheim Edelspatz Noble Late Harvest 2014 (0,375 L)

    delheim-edelspatz2014Ce domaine a connu un développement remarquable avec l’arrivée en 1951 en provenance d’Allemagne de Michael Sperling surnommé “Spatz”. Spatz a pris sa retraite depuis une douzaine d’années et c’est sa fille Nora qui assure la direction de ce domaine remarquable.

    Lorsque nous avons débuté nos relations d’affaires avec l’Afrique du Sud en 1991, Delheim a été le premier domaine avec lequel nous avons lié une collaboration. Elle a duré plusieurs années avant une mise en sommeil qui s’est achevée ce mois de mai 2015.

    L’Edelspatz est en quelque sorte l’icône du domaine, Spatz Sperling ayant cherché a créer en Afrique du Sud un grand vin liquoreux issu de la pourriture noble ou botrytis cinerea, comme il en existe de magnifiques exemples dans son pays natal, l’Allemagne.

    Longtemps, ce vin a été élaboré majoritairement avec le cépage Chenin, qui donnait d’ailleurs de bons résultats. Nous avons par le passé importé d’excellents « Edelspatz » du millésime 1991. Mais la volonté du domaine était d’utiliser peut-être le plus noble de tous les cépages pour élaborer des grands vins liquoreux naturellement doux, je veux dire le Riesling.
    Un vignoble de pur Riesling a été planté en 1986. Il produit actuellement un nectar digne des grands vins de la Moselle et du Rhin.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 10,67 % / vol
    Sucres résiduels : 190 g/L
    Acidité totale : 9,2 g/L
    pH : 3,47

    Superbe nez, minéral sur des arômes d’abricot et d’agrume frais. En bouche, le vin développe une palette aromatique étourdissante d’abricots secs, de coings et de kumquats. La sucrosité naturelle de cette « sélection de grains nobles » est admirablement contrebalancée par une acidité naturelle vibrante. Grande longueur pour cette splendide bouteille qui évoluera favorablement sur une quinzaine d’années.


  • ÉPUISÉ – Simonsig Gewürztraminer Special Late Harvest 2014 (0,75L)

    simonsig_gewurzt2012Un des musts de Simonsig, qui a été le premier domaine a mettre en bouteille un gewürztraminer en Afrique du sud. Il y a en tout et pour tout 122 Ha plantés en Afrique du Sud, ce qui est très faible.
    Ce gewürztraminer vendanges tardives 2014 est un assemblage de 85% de gewürztraminer et de 15% du cépage Morio muscat.

    Ce millésime 2014 laissera le souvenir d’une année très chaude en février avec des précipitations importantes au mois de mars. Ces conditions ont permis d’obtenir une matière première d’excellente qualité, concentrée et fruitée. Il a été vendangé le 5 mars 2014.

    Superbe robe dorée, parfum intense de litchi, de pétale de rose avec une touche épicée. La douceur veloutée est équilibrée par une acidité naturelle et une finale sur les zestes d’agrumes.
    Ce vin évoluera favorablement sur environ six années et se conservera ensuite tout autant.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 12,19 %/vol
    Sucres résiduels : 28,16 g/L
    Acidité totale : 6,0 ‰
    pH : 3,51