• Archives de la Catégorie 2013
  • _Millésime » 2013
  • Vin de Constance 2013 Domaine Klein Constantia (W.O Constantia) (0.50L)

    La saison hivernale a été plus longue qu’à l’accoutumée, suivie par un printemps frais. Le débourrage de la vigne a été retardé d’environ deux semaines. Des conditions idéales ont ensuite prévalues avec une chaleur raisonnable et des nuits assez fraîches. Ces conditions ont amené une maturité parfaite du cépage Muscat à Petits Grains et d’excellentes conditions de passerillage des grains.

    Informations sur la vinification
    Après la vendange de grappes passerillées, les raisins sont laissés à macérer sur leur peau pour plusieurs jours afin de les ramollir et de favoriser par conséquence l’obtention du jus au pressage. Le nectar ainsi récupéré est mis en fermentation dans des cuves inox et dans des tonneaux de 500 L.
    La durée d’élevage avant mise en bouteille fût de 3 années pour le millésime 2013, le vin restant sur ses lies grosses.
    60% en tonneaux de chêne français et le reste se partageant entre tonneaux de chêne hongrois et d’acacia français.

    Éléments analytiques :
    – Alcool : 13,7 %/vol
    – Acidité totale : 6,6 ‰
    – Sucres résiduels : environ 172 g/L
    – pH : 3,7

    Robe dorée, profonde avec nuances ambrées. Au premier nez, des notes d’ananas frais avec une touche vanillée et d’amandes grillées. On peut rajouter des senteurs capiteuses où se mêlent la mandarine, la citronnelle et la mangue.
    La bouche est élégante, structurée, avec des saveurs de mangue et d’ananas très mûrs. Sa grande richesse en sucres résiduels allie la complexité à la puissance.

    Vin disponible en petite quantité sur demande.

    Plus d’infos sur les Vins historiques de Constantia.

    Dionis possède un vrai trésor œnologique avec une collection de vieux millésimes de 1987 à 2007.


  • Hallgartener Hendelberg Riesling Auslese 2013 (0.75L) Winzer Hallgarten (vin de vendanges tardives, moelleux)

    Posté dans par admin

    Belle vendange tardive en provenance du cru Hendelberg,  situé au Nord du village d’Hallgarten, près de l’ancienne abbaye cistercienne de Kloster Eberbach, au cœur du Rheingau.
    La cave a produit sur le millésime 2013 une vendange tardive à partir du cru Hendelberg, ce qui est rare, mais la remarquable qualité des raisins justifiait ce choix.
    Le millésime 2013, de maturité particulièrement tardive dans toute l’Europe, a permis d’élaborer des vins dotés d’une belle fraîcheur aromatique.

    La robe or clair est brillante. Une délicate matière en bouche laisse deviner le développement progressif de la minéralité du vin, gage d’un excellent terroir. Le niveau de douceur,  (Feinherb) avec 30 G de sucres résiduels le situe plus du côté des « demi-doux » que des liquoreux. La longueur du vin est tout à fait remarquable.

    Belle bouteille d’évolution prévisible, favorable, sur une dizaine d’années.
    Vin à boire pour lui-même.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 12 %/vol
    Sucres résiduels : 30,4 g/L
    Acidité totale : 8,2 ‰


  • ZENI Amarone Della Valpolicella Classico DOCG 2013 (0,75L)

    La zone viticole de la Valpolicella, une des plus connue d’Italie s’étend sur les collines situées au nord de la ville historique de Vérone. La zone historique est la zone Classico autour de San Pietro, Fumane et Negrar. Les vignobles sont situées à une altitude variant de 150 à 450 m d’altitude. En 1968, la zone de la Valpolicella a multiplié sa surface par trois en intégrant les zones de la vallée de l’Adige, producteurs de souvent bien tristes « bibines »…
    Le terroir est constitué de terre rouge et brune, des marnes calcaires et de basalte.
    L’encépagement traditionnel est presque exclusivement réalisé à partir des cépages autochtones Corvina, Corvinone, Rondinella et Molinara auxquels s’ajoutent parfois un peu de Sangiovese et de Barbera, eux-mêmes autochtones, mais respectivement de la Toscane et du Piémont.

    Technique de l’Amarone

    Le secret de ce vin hors normes réside dans le passerillage (séchage sur lits de paille ou claies) des raisins autochtones de la région.

    La grappe parfaitement saine et mûre à la récolte ne doit souffrir d’aucun défaut. La moindre détérioration au cours du passerillage entraîne son élimination. La durée du processus est d’au moins trois mois avec une perte de volume de 50% à 75%. Il est à noter que des Amarone à « petits prix » sont élaborés grâce à un séchage des raisins en 3 jours dans des étuves munies de ventilateurs…(No comment !)
    Au cours du processus de passerillage, on obtient, bien sûr, une concentration des extraits secs, des sucres et de l’acidité.

    Les raisins (Corvina 60% – Rondinella 30% – Molinara 10%) ont été récoltés manuellement à pleine maturité à la fin du mois de septembre 2013.
    Après une durée de passerillage d’environ trois mois dans des caissettes de bois fruitiers à claire-voie, les raisins ont été pressurés au mois de décembre 2013.
    Macération de 3 à 4 semaines avec fermentation alcoolique des moûts en cuves inox.
    Fermentation malolactique en foudres.
    Élevage de 2 ans en foudres de 50 hectos.
    Date d’embouteillage : mars 2016.

    Durée de conservation prévisible  : 20 ans minimum.

    Le vin présente une robe rubis profond avec une petite trace d’évolution. Au nez, c’est ce que j’appelle le « grand bouquet classique » de l’Amarone : c’est à la fois une synthèse entre une fraîcheur aromatique évoquant les fruits noirs très mûrs et un côté floral, sur la rose , les épices douces, le tabac blond, avec une petite nuance balsamique.

    En dépit de sa puissance alcoolique élevée, ce vin développe une palette aromatique toute en séduction, sans aucune violence, ce qui pourrait le rendre redoutable entre des mains inexpérimentées…

    Le millésime 2013 est un millésime ayant plutôt bénéficié de conditions climatiques relativement fraiche. Ceci est intéressant pour ce type de vin de grande puissance.

    Éléments analytiques :
    Alcool acquis :   %/vol
    Acidité totale :   ‰
    Sucres résiduels :   g/L
    pH :
    Acidité volatile :   ‰

    Ci-dessous, quelques images de la zone de la Valpolicella Classico, des grappes des principaux raisins autochtones et du mode de passerillage des raisins.


  • Montecrocetta – Roncaiolo Appassite Cabernet Veneto IGT 2013 (0,75L) (Veneto/Italie)

    IMG_3751Une des dernières production de notre ami Graziano Maule, le Roncaiolo Appassite 2013. Remarquable vin rouge (75% Cabernet franc et 25% Cabernet Sauvignon) vinifié après un séchage de quatre semaines. Ce vin est dans l’esprit d’un « Ripasso » de la Valpolicella. Disponible dès ce mois de mai 2016.

    Alcool : 13,7 %/vol

    Doté d’une robe grenat profonde, ce vin est à la fois plein de délicatesse, avec de beaux arômes de fruits rouges et noirs bien mûrs, mais également d’une redoutable puissance.
    C’est le type de vin de style « haute couture » à forte identité.
    Idéal pour accompagner du gibier.

    IMG_3748
    Notre partenaire de la région Veneto, Graziano Maule de Montecrocetta, en dégustation avec Jean-François Ragot le 12 avril 2016.


  • Delheim Chardonnay Unwooded (non boisé) 2013 (0,75 L)

    delheim-chardon2013Ce domaine a connu un développement remarquable avec l’arrivée en 1951 en provenance d’Allemagne de Michael Sperling surnommé “Spatz”. Spatz a pris sa retraite depuis une quinzaine d’années et c’est sa fille Nora qui assure la direction de ce domaine remarquable.

    Ce vin est élaboré à partir d’un vignoble situé au pied des Simonsberg, dans le district de Stellenbosch. Les vignes d’une quinzaine d’années sont plantées sur les pentes les plus fraîches faisant face au sud, ce qui est la recherche permanente dans ces régions d’Afrique australe où la durée d’ensoleillement annuel atteint 3200 heures.
    La vinification est des plus classique pour un vin blanc sec. En revanche, l’élevage de ce vin se déroule en cuve inox avec un séjour sur ses lies de 13 semaines.

    Ce vin non boisé, ce qui est devenu très rare, nous permet d’apprécier ses arômes vibrants de citron frais et de fruits tropicaux, sans oublier ceux des fruits à pépins.
    C’est un vin qui donne envie de se servir un deuxième verre… (A consommer bien entendu toutefois avec modération).

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13,5% / vol
    Sucres résiduels : 2,32 g/L
    Acidité totale : 6,28 g/L
    pH : 3,58


  • Ruster Spätlese Pinot Blanc 2013 « Vendanges Tardives » (0,75 L) Domaine Bruno Landauer

    Image non disponibleIssu de vieilles vignes, ce vin moelleux de vendanges tardives est concentré, fruité avec de délicats arômes de pamplemousse; il est minéral, élégant et bien équilibré. Sa finale est fraiche avec une agréable amertume rafraichissante rappelant l’amande.

    Éléments analytiques :
    alcool : -%
    acidité : -‰

    Comme j’ai eu l’occasion de vous le dire de nombreuses fois, le Pinot Blanc peut être remarquable dans cette région de l’Europe où ses qualités dépassent même souvent celles du Chardonnay dont il est un cousin.


  • Buitenverwachting 2013 « 1769 » Noble Late Harvest (W.O Constantia) (0.50L)

    Posté dans par admin

    buiten1769-2013Trois domaines formant le terroir historique de Constantia au Cap de Bonne Espérance, peuvent actuellement revendiquer la continuité historique du cru depuis la fin du XVIIème siècle. Il n’est pas impossible, qu’un jour prochain, le domaine Steenberg, appartenant au domaine d’origine de 1685, produise lui aussi ce vin mythique et légendaire.

    Le domaine de Klein Constantia a été le premier à ressusciter le mythique et légendaire vin des XVIIIème et XIXème siècle et ceci à partir de 1987 avec le « Vin de Constance » (marque déposée).

    Il a été suivi en 2005 par le domaine de Groot Constantia, source originelle du Constantia moelleux à partir de la première moitié du 18ème siècle. On parle alors de « Grand Constance ». Ce vin est réapparu au domaine avec le millésime 2005.

    Le troisième domaine Buitenverwachting, contigu à Klein Constantia a, quant à lui, par les soins de l’oenologue Hermann Kirchbaum et de son propriétaire Lars Maack, procédé à la « résurrection » du mythique Constantia Moelleux avec le millésime 2007, sous le nom de « 1769 », évoquant ainsi la création du domaine.

    Après un premier essai avec le millésime 2006 (en très petite quantité), le millésime 2007 signe le véritable acte de naissance de ce Constantia moelleux qui présente toutes les caractéristiques hors-normes de ce terroir mythique et légendaire.

    Nous avons distribué les millésimes 2007 et 2010 qui ont eu un grand succès sur le marché français. Après deux années d’interruption, dûe à quelques soucis œnologiques sur les millésimes 2011 et 2012, la bonne nouvelle est la reprise de la relation ce mois de juin 2015 avec le millésime 2013, dont les raisins ont été vendangés à la fin du mois de mars.

    Pour les amateurs de Vin de Constantia, c’est une vraie surprise de découvrir ce nectar à la robe dorée, aux senteurs complexes de thym et de lavande, à la bouche puissante et raffinée, marquée par l’abricot sec et l’amande, riche de nuances empyreumatiques et terpéniques nobles.
    Ce millésime 2013 est une splendide réussite. La quantité disponible est hélas réduite. Le vin offre actuellement un excellent rapport qualité/prix. Ce n’est pas certain que ça dure encore très longtemps… Profitez-en !

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13,06 %/vol
    Sucres résiduels : 133,6 g/L
    Extraits secs : 43,5 g/L
    Acidité fixe : 5,3 g/L
    pH : 3,61


  • Les vins de l’appellation Collio : Friulano DOC Collio 2013 Domaine Draga (0,75L)

    Posté dans par admin

    Cette région situé au nord-est de Venise borde les frontières de la Slovénie et de la Croatie.
    Bénéficiant d’un climat contrasté, les vins blancs profitent d’une atmosphère en perpétuel mouvement entre les fraîches influences alpines et celles méditerranéennes de la mer Adriatique. Ces fortes amplitudes thermiques entre le jour et la nuit sont extrêmement favorables à la formation de beaux arômes frais et fruités obtenus grâce à la conservation d’une acidité suffisante.

    Draga-FriulanoL’histoire du cépage Friulano ressemble un peu à celle du « Tokay d’Alsace », alias Pinot Gris. Comme plus personne ne l’ignore, la mention « Tokay d’Alsace » a été interdite afin de respecter l’appellation Tokay ou Tokaji de Hongrie. C’est ainsi que le « Tokay d’Alsace » est redevenu tout simplement ce qu’il était : un Pinot Gris…

    Le Friulano s’est appelé jusqu’en 2007 Tocai Friulano. Il lui est arrivé la même mésaventure que le « Tokay d’Alsace »  et il a été décidé de conserver finalement la mention Friulano afin de respecter les règles sur les appellations en Europe et ne pas porter ombrage au Tokaji hongrois.

    On peut dire au passage que les organisations viti-vinicoles hongroises ont bien fait leur boulot…

    Le cépage Friulano, comme son nom l’indique est très majoritairement cultivé dans le Frioul où il est vinifié en mono-cépage, mais il est également utilisé comme cépage complémentaire dans une grande partie de la Vénétie.
    Il existe une parenté avec le Sauvignon, notamment un cousin de ce dernier dénommé Sauvignon Vert.

    Le millésime 2013 du domaine Draga est un vin plutôt corpulent et charnu.
    Alcool : 13,4%/vol
    Sa vinification en cuves inox met en valeur son fruité (pomme, poire). Une acidité naturelle suffisante lui apporte une jolie fraîcheur aromatique. Il n’est pas dénué d’une certaine élégance et de complexité.
    C’est un vin plaisir à boire dans les 2 ans.

    friulano


  • Les vins de l’appellation Collio : Ribolla Gialla DOC Collio 2013 Domaine Draga (0,75L)

    Posté dans par admin

    Cette région situé au nord-est de Venise borde les frontières de la Slovénie et de la Croatie.
    Bénéficiant d’un climat contrasté, les vins blancs profitent d’une atmosphère en perpétuel mouvement entre les fraîches influences alpines et celles méditerranéennes de la mer Adriatique. Ces fortes amplitudes thermiques entre le jour et la nuit sont extrêmement favorables à la formation de beaux arômes frais et fruités obtenus grâce à la conservation d’une acidité suffisante.

    Draga-Ribolla giallaL’origine du cépage Ribolla Gialla est probablement grecque. Nous savons que ce cépage est connu dans le Frioul, sa terre d’élection, depuis le XIIème siècle. Il est également cultivé en Slovénie.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 12,72%/vol

    Robe de couleur jaune intense à reflets verts. Nez agréablement fruité. En bouche, le vin est structuré et assez puissant, avec une petite touche tannique. La palette aromatique se rapproche de la pomme et de la poire William bien mûre. Ce vin blanc de cépage autochtone est intéressant par son originalité aromatique et sa fraîcheur aromatique grâce à une bonne acidité.

    C’est un vin plaisir à boire dans les 2 ans.

    Une grappe de Robolla Gialla.
    Une grappe de Robolla Gialla.


  • ÉPUISÉ – Santo Wines – Santorin Assyrtico 2013 (0.75L)

    assyrtiko2013Ce vin blanc sec d’appellation d’origine est issu à 100% du cépage Assyrtico.

    Il est à la fois vigoureux, « extractif », aromatique, marqué par une belle acidité rafraichissante et doté d’une bonne minéralité issue du terroir volcanique de l’ile.
    Ce sera un délicieux vin d’été à boire en apéritif ou pour accompagner quelques jolis poissons de rivière.

    Ce vin se conserve sans problème 3 ou 4 années en préservant ses qualités.
    Il est tout à fait atypique de l’image que l’on peut se faire des vins blancs grecs du type des « Retsina » bon marché….

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13,9 %/vol
    Acidité totale : 6,12 ‰
    pH : 3,13

    Plus d’informations sur Santorin

     


  • Zeni Recioto Della Valpolicella Classico Vigne Alte DOCG 2013 (0,75L) vin rouge naturellement doux

    zenirecioto2010La zone viticole de la Valpolicella, une des plus connue d’Italie s’étend sur les collines situées au nord de la ville historique de Vérone. La zone historique est la zone Classico autour de San Pietro, Fumane et Negrar. Les vignobles sont situées à une altitude variant de 150 à 450 m d’altitude. En 1968, la zone de la Valpolicella a multiplié sa surface par trois en intégrant les zones de la vallée de l’Adige, producteurs de souvent bien tristes « bibines »…
    Le terroir est constitué de terre rouge et brune, des marnes calcaires et de basalte.
    L’encépagement traditionnel est presque exclusivement réalisé à partir des cépages autochtones Corvina, Corvinone, Rondinella et Molinara auxquels s’ajoutent parfois un peu de Sangiovese et de Barbera, eux-mêmes autochtones, mais respectivement de la Toscane et du Piémont.

    Vous savez sans doute que l’Italie s’est fait une spécialité des rouges naturellement doux. C’est une catégorie de vins dont la vinification est délicate, ce qui explique peut-être pourquoi nos vignerons français ne s’y intéressent pas beaucoup…

    Le Recioto della Valpolicella est un véritable vin de paille élaboré à partir du séchage de trois catégories de cépages indigènes principalement : Corvina, Corvinone et Rondinella. Il existe également d’autres cépages secondaires : Croatina,  Molinara et Oseleta

    Lorsqu’on poursuit les fermentations plus avant, on obtient le fameux Amarone della Valpolicella, vin rouge somptueux et sec, mais à la richesse alcoolique redoutable…

    La cuvée Zeni Vigne Alte 2013 a été vinifiée à partir du passerillage durant quatre mois, dans des locaux aérés, des raisins Corvina 70%, Rondinella 20%, Molinara 5% et Oseleta 5%. Les raisins, dans un état sanitaire impeccable, ont été pressurés à la fin du mois de janvier 2014.

    Les éléments analytiques sont les suivants :
    Alcool acquis :   %/vol
    Acidité totale :   ‰
    Sucres résiduels :   g/L
    pH :

     La robe de ce vin est magnifique, d’un beau grenat assez peu évolué. Le nez s’ouvre sur des fruits noirs très murs, avec de belles nuances épicées et de tabac du Transvaal. La bouche est particulièrement veloutée et fruitée, sur la cerise noire et la mure sauvage . Belle longueur, sur des tanins fins.
    Véritable « vin de culture »,  absolument délicieux, à déguster pour lui-même comme « vin de méditation » ou en accompagnement de desserts au chocolat ou aux fruits noirs .
    Il est apte à une assez bonne garde de quelques années.

    Ci-dessous, quelques images de la zone de la Valpolicella Classico, des grappes des principaux raisins autochtones et du mode de passerillage des raisins.

     


  • Zeni Valpolicella Classico Superiore DOC Ripasso Marogne 2013 (0,75L)

    bMG_1411La zone viticole de la Valpolicella, une des plus connue d’Italie s’étend sur les collines situées au nord de la ville historique de Vérone. La zone historique est la zone Classico autour de San Pietro, Fumane et Negrar. Les vignobles sont situées à une altitude variant de 150 à 450 m d’altitude. En 1968, la zone de la Valpolicella a multiplié sa surface par trois en intégrant les zones de la vallée de l’Adige, producteurs de souvent bien tristes « bibines »…
    Le terroir est constitué de terre rouge et brune, des marnes calcaires et de basalte.
    L’encépagement traditionnel est presque exclusivement réalisé à partir des cépages autochtones Corvina, Corvinone, Rondinella et Molinara auxquels s’ajoutent parfois un peu de Sangiovese et de Barbera, eux-mêmes autochtones, mais respectivement de la Toscane et du Piémont.

    Ce vin est élaboré à partir de 60% de Corvina, 30% de Rondinella et 10% de Molinara.

    La technique, dite du RIPASSO est véritablement une spécialité de la Valpolicella véronaise. Cette technique s’est développée dans les années 70 quand les vignerons se sont souvenus d’une ancestrale technique consistant à ajouter du vin de Valpolicella complètement fermenté aux pellicules pressées du Recioto ou de l’Amarone déjà fermenté. Cette technique intéressante provoque une nouvelle fermentation grâce aux sucres et aux levures que l’on peut encore trouver dans les riches marcs du Recioto ou de l’Amarone.

    Cette cuvée de Valpolicella Ripasso provient exclusivement de vignobles en collines de la zone historique Classico.

    Le vin présente une très belle robe rubis profond, au nez aromatique, riche et vineux où dominent les notes de cerises noires et des fruits bien mûrs. La bouche a de la matière, un délicat velouté et une longue persistance aromatique dans laquelle on peut déceler une petite pointe empyreumatique.
    Le millésime 2013 a été particulièrement bien adapté à la production de vins de types Ripasso ou Amarone. En effet,  les conditions du millésime ont permis de récolter des raisins à la fraîcheur aromatique équilibrée. Les rendements limités ont quant à eux, apporté beaucoup de couleur au vin.

    Cette cuvée a été élevée une petite année en foudres de chêne.

    Éléments analytiques :
    Alcool acquis :  %/vol
    Acidité totale :   ‰
    Sucres résiduels :  g/L
    pH :

    Ci-dessous, quelques images de la zone de la Valpolicella Classico, des grappes des principaux raisins autochtones et du mode de passerillage des raisins.

     

     


  • Rosso Salento I Tratturi « Feudi di San Marzano » IGT 2013 (0,75L) – Assemblage de Sangiovese, Aglianico et Malvoisie Noire

    Image non disponibleCe vin appartient à la catégorie des IGT (Indication Géographique Typique)
    Cette cuvée remarquable est élaborée à partir d’un tiers de Sangiovese, un tiers de Malvoisie Noire et un tiers d’Aglianico.
    Les vignes de la zone de San Marzano dans la zone du Salento (talon de la botte italienne) sont plantées sur un sol principalement argileux dont la profondeur atteint un mètre.
    Le climat est naturellement chaud et la pluviométrie très faible durant la période végétative.
    Les raisins sont vendangés dans la troisième décade de septembre.
    Ce vin nous offre une belle robe grenat particulièrement profonde. En bouche, une bonne concentration, de la structure avec des tannins fondus, une fruité éclatant, des arômes de fruits rouges légèrement sur-maturés.
    Vin délicieux et original grâce à un assemblage de cépages inhabituel.


  • Scaramazzo Moscato Passito di Noto DOC 2013 Rudini (0,50L) – Sicile (vin naturellement doux)

    Ce vin a été produit trois fois, en 2010, 2013 et 2015.
    Le même que le Moscato di Noto Dolce Naturale en quelque sorte, si ce n’est qu’il a subi un passerillage complémentaire d’une huitaine de jours.
    La palette aromatique est proche du Baroque.

    En bouche, avec le même taux d’alcool de 9,5%/vol, il présente une densité plus importante que le précédent, due à un taux de sucres résiduels atteignant 170g/L. Ce qui rend ce vin très surprenant, c’est sa complexité aromatique qui le projette carrément dans une autre dimension. En dépit de sa richesse, il conserve une remarquable fraîcheur aromatique.
    Très intéressant produit, plus particulièrement destiné à un usage de vin de dessert.


    D’autres infos sur le Moscato di Noto en cliquant ici
    .


  • Rudini Chardonnay « Espressione » IGT 2013 (0,75L)

    Produit dans la région de Pachino, Noto et Rossolini, ce vin porte très bien son nom. Il démontre que le cépage Chardonnay peut être bien adapté au climat sicilien.

    C’est une véritable surprise que la dégustation de ce blanc structuré, tendu, délicat et très fruité, inattendu dans cette région de l’extrême sud de l’Europe.
    Ce vin est apte à une conservation sans problèmes de 3 ou 4 années.
    Vin découverte par excellence.