• Archives de la Catégorie 2012
  • _Millésime » 2012
  • Bodegas Pittacum 2012 (Leon) Bierzo denominacion de Origen (0,75L)

    Cette cuvée a été élaborée à partir d’une sélection de très vieilles vignes de Mencia (100%) âgées de 50 à 80 ans, provenant des meilleures parcelles du domaine.
    15 jours de macération à 28°C maximum avant le pressurage des raisins partiellement égrappés.
    Élevage en barrique de 8 mois permettant de « dompter » et d’affiner une matière première riche et concentrée puis vieillissement de 2 ans en bouteille.

    La robe du vin est presque noire, opaque et brillante.
    Le nez est intense, complexe, marqué par des arômes de fruits noirs très mûrs et de fruits rouges frais. On note également un léger coté « toasté », ainsi qu’une minéralité bien marquée.

    La bouche est à la fois concentrée, dense, fruitée, minérale, complexe, présentant des tannins souples de haute maturité. Grâce à une acidité bien présente, ce vin plaisir ne montre aucune lourdeur.

    Température de service : 18°C
    Alcool : 14,5%/vol
    Accord mets/vins : viandes grillées ou mijotées, fromages

     

     

    Plus d’informations sur Appellation Bierzo / Vinedos Y Bodegas Pittacum

     


  • SIMONSIG Tiara 2012 (W.O. Stellenbosch) (0,75L) cuvée prestige du domaine

    La première cuvée Tiara a été élaborée en 1990 et mise sur le marché en 1992. En 1997, le vinificateur a décidé de rajouter le cépage Petit Verdot à l’assemblage. A partir du millésime 2009 , il est souvent inclus une proportion de Malbec.
    Ce vin est le porte-drapeau du domaine Simonsig et témoigne indiscutablement de la grande qualité du millésime 2012. Très peu de précipitations, le millésime le plus sec depuis 1976.

    Cuvée ambitieuse de
    75 % Cabernet-sauvignon
    17 % Merlot
    4 % Cabernet franc
    3% Malbec
    1 % Petit verdot.

    Le 2012 apparaît comme un millésime au rendement un peu plus faible que le millésime 2011, ceci étant dû probablement au phénomène de sécheresse.

    Élevage habile préservant bien le fruité naturel du vin.
    18 mois en barriques (100 % de bois français).

    Barriques neuves 97 %, barriques de deuxième année 3 %.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 14,44 % /vol
    Acidité totale: 6,00 g/l
    pH : 3,50

    De robe très profonde, le nez, laisse apparaitre un bouquet intense et délicat où percent des arômes de fruits noirs, de cerises et même une touche de boite à cigares.
    La bouche concentrée domine l’élevage en barrique, ce qui est la règle élémentaire,  mais ce qui est loin d’être le cas hélas pour beaucoup de vins sud-africains et d’ailleurs …

    Belle longueur avec des tannins soyeux et bien fondus. Ce très beau vin peut commencer à se boire mais évoluera favorablement. Il se conservera de nombreuses années. Je lui attribue personnellement une garde de  quinze à vingt ans.


  • Tokaji Sarga Muskotaly 2012 Château de Sárospatak (0.75L)

    (Exceptionnelle vendange tardive de Muscat à petits grains)

    tokajisargamuskotaly2012Nous sommes maintenant au neuvième millésime de cette micro cuvée élaborée à partir d’un petit vignoble du sud de l’appellation, dans les environs de Tarcal.
    Le «Sarga Muskotaly» est tout simplement le muscat à petits grains, qui compte pour environ 5% de la zone d’appellation Tokaji. Il peut être vinifié en vin sec, peu intéressant et plus rarement en vin liquoreux lorsque les conditions le permettent. Si on sait choisir son moment, on peut peu ou prou en élaborer un peu chaque année. C’est le miracle de la région de Tokaj, pour ce type de vin. Toutefois, sauf dans certains millésimes prolifiques, il ne s’agit que de quantités « artisanales »…

    Cette cuvée a été vinifiée pour partie comme un «Aszu» et pour partie comme un Szamorodni doux .
    Deux «tris» de raisins ont été effectués, le premier la première quinzaine d’octobre 2012  avec un exceptionnel choix de grains secs (Aszu de pur muscat), ramassés grains par grains et le second début novembre, avec une sélection de grappes entières de muscat toujours, très « botrytisées », presque complètement «aszutées».

    Le premier tri de grains aszu a fait l’objet d’une macération traditionnelle dans du moût en fermentation composé de Muscat, Furmint et Harslevelu, puis pressuré immédiatement après.
    Le second tri a été pressuré avec un petit pressoir, puis assemblé au moût du premier tri.
    L’assemblage ainsi constitué a continué paisiblement ses fermentations et a poursuivi son élevage en cuve inox durant huit mois.
    Le vin a été mis en bouteille fin juin 2013.

    La robe du vin est claire, couleur paille avec reflets verdâtres. Le nez est tout en finesse. L’attaque du vin montre une belle fraîcheur et beaucoup de subtilité. Belle longueur savoureuse. Excellente intégration des sucres résiduels grâce à une bonne acidité.
    Ce vin atteindra son optimum à quatre ans d’âge.

    Éléments analytiques :
    Quantité produite : 392 L
    Alcool : 12,52 %/vol
    Sucres résiduels : 103,2  g/L
    Acidité totale : 5,9 ‰
    Extraits secs réduits : 36 g/L
    pH : 3,70

     


  • Ruster Eiswein Blaufränkisch 2012 Domaine Landauer (0,75L)

    rustereiswein2012Nous avons embouteillé 240 bouteilles de cet Eiswein en grandes bouteilles de 0,75 L, plus particulièrement destiné au service au verre de nos amis sommeliers. Il s’agit bien entendu exactement du même vin que celui embouteillé en 0,50 L.

    Nous avons été relativement chanceux depuis 2008, car nous avons réussi à produire 3 vins de glace ou Eiswein remarquables.
    Le millésime 2008 n’est plus qu’un souvenir hélas, les bouteilles s’étant arrachées, suite à une « pénurie » de production entre 2003 et 2008. Le millésime 2009 quant à lui est toujours disponible et est appelé à une très longue évolution.
    La « chance climatique » a permis une nouvelle fois d’élaborer un vin de glace/eiswein le 13 décembre 2012 à partir de 100% du cépage Blaufränkisch. La température au moment de la vendange était de -9°c, ce qui a permis une excellente cryo-extraction naturelle au pressurage des raisins.
    Nous sommes très satisfaits d’une production d’environ 14 hectolitres.

    Éléments analytiques :
    Richesse de moût après pressurage : 33 ° KMW (33% de sucres en masse volumique)
    Alcool : 11,5 %/vol
    Sucres résiduels : 191 g/L
    Acidité totale : 7,3‰

    Il est peu fréquent de trouver dans la région des paramètres analytiques aussi parlants.
    Sa dégustation le 12 avril m’a enchanté. Sa fragrance aromatique est probablement une des plus intenses que j’ai observée durant ces 25 dernières années à Rust. Je rappelle pour mémoire que Bruno a élaboré son premier Eiswein en 1986. C’est à partir du second millésime, vinifié en 1988, que nous avons débuté notre amicale et fructueuse collaboration.

    La longueur de ce 2012 est tout à fait comparable aux meilleurs Eiswein allemands de Riesling, qui sont comme vous le savez peut-être, la référence absolue en la matière.
    Ce vin sera disponible à la dégustation et à la vente au cours des portes ouvertes d’été des 12, 13 et 14 juin 2014.

    PLUS D’INFORMATIONS SUR LES VINS DE GLACE/EISWEIN. (cliquez sur le lien)


  • Sitaré IGP (assemblage Nero d’Avola/Cabernet Sauvignon/Merlot/Syrah) 2012 Domaine Rudini (0,75L)

    Posté dans par admin

    sitare2012sitare2012Encore une superbe cuvée de vin rouge vinifiée par le domaine Rudini à Pachino en Sicile.

    Dorénavant, ce vin est élaboré à partir d’un assemblage de quatre cépages :  Nero d’Avola, Cabernet Sauvignon, Syrah et Merlot. Ce mariage entre le cépage autochtone Nero d’Avola et les trois cépages internationaux fût une riche idée. Il a complètement transformé l’image de ce vin, à l’origine aromatiquement assez simple.

    Doté d’une robe grenat, profonde et brillante, le nez du vin nous offre des arômes complexes de baies noires bien mures. La bouche est puissante, tannique, d’une belle complexité aromatique dû à cet assemblage particulièrement judicieux et bien adapté, à la fois au terroir et au climat chaud du sud de la Sicile.


  • Ruster Eiswein Blaufränkisch 2012 Domaine Landauer (0,50L)

    rustereiswein2012Nous avons été relativement chanceux depuis 2008, car nous avons réussi à produire 3 vins de glace ou Eiswein remarquables.
    Le millésime 2008 n’est plus qu’un souvenir hélas, les bouteilles s’étant arrachées, suite à une « pénurie » de production entre 2003 et 2008. Le millésime 2009 quant à lui est toujours disponible et est appelé à une très longue évolution.
    La « chance climatique » a permis une nouvelle fois d’élaborer un vin de glace/eiswein le 13 décembre 2012 à partir de 100% du cépage Blaufränkisch. La température au moment de la vendange était de -9°c, ce qui a permis une excellente cryo-extraction naturelle au pressurage des raisins.
    Nous sommes très satisfaits d’une production d’environ 14 hectolitres.

    Éléments analytiques :
    Richesse de moût après pressurage : 33 ° KMW (33% de sucres en masse volumique)
    Alcool : 11,5 %/vol
    Sucres résiduels : 191 g/L
    Acidité totale : 7,3‰

    Il est peu fréquent de trouver dans la région des paramètres analytiques aussi parlants.
    Sa dégustation le 12 avril m’a enchanté. Sa fragrance aromatique est probablement une des plus intenses que j’ai observée durant ces 25 dernières années à Rust. Je rappelle pour mémoire que Bruno a élaboré son premier Eiswein en 1986. C’est à partir du second millésime, vinifié en 1988, que nous avons débuté notre amicale et fructueuse collaboration.

    La longueur de ce 2012 est tout à fait comparable aux meilleurs Eiswein allemands de Riesling, qui sont comme vous le savez peut-être, la référence absolue en la matière.
    Ce vin sera disponible à la dégustation et à la vente au cours des portes ouvertes d’été des 12, 13 et 14 juin 2014.

    PLUS D’INFORMATIONS SUR LES VINS DE GLACE/EISWEIN. (cliquez sur le lien)


  • ÉPUISÉ – Pinot Noir 2012 Domaine Hamilton Russell (Hemel-en-Aarde Valley) (0.75L) Afrique du Sud

    PINOT NOIR 2012
    Domaine Hamilton RUSSELL (Afrique du Sud)
    Appellation : Hemel-en-Aarde Valley
    Tout comme la famille Hamilton Russell a voulu produire un des meilleurs blancs au monde de type bourguignon avec son Chardonnay, elle a réussi à vinifier un rouge considéré par les médias professionnels internationaux, comme étant du niveau d’un excellent premier cru de la côte de Beaune ou de la Côte de Nuit.
    Vendangé bien entendu à la main et par parcelles, ces dernières sont vinifiées séparément. Tout commence par une longue macération pré-fermentaire à froid destinée à extraire le maximum d’arômes. La fermentation est effectuée ensuite en cuves inox à partir de levures indigènes, avec plusieurs remontages.
    L’élevage, d’une durée de dix mois se déroule en barriques de chêne français de 228 Litres.
    Rendement : 2 Tonnes/Ha, soit 14 Hl/Ha. (extrêmement bas)

    Présentant une robe d’un très joli rubis, ce vin exprime au mieux la grandeur d’un terroir repéré il y a plus de trente ans par un amoureux de la Bourgogne, Tim Hamilton Russell : finesse, profondeur, élégance et complexité.
    Assurément un grand vin !

    Éléments analytiques :
    Alcool : 14,09 %/vol
    pH : 3,42
    Acidité totale : 6,01‰

    La vendange
    La vendange a été en général plus fraîche que 2011, similaire à 2009. La température moyenne maximum pour décembre 2011, janvier, février et mars 2012 a été de 25°C. c’est idéal pour assurer une maturité régulière.