• Archives de la Catégorie 2009
  • _Millésime » 2009
  • Barbaresco DOCG Cru Ovello 2009 Riserva (Produttori del Barbaresco) (0,75L)

    Posté dans par admin

    barbaresco-ovelloLes Produttori del Barbaresco sont des partenaires historiques de Dionis avec qui nous avons commencé une collaboration en 1990. Ils produisent des grands vins de l’appellation Barbresco à 100% du cépage Nébiolo. Nous avons des souvenirs émus des grands millésimes 1982 et 1985.
    Plus récemment, l
    es 2005 Riserva Crus Asili, Rio Sordo et Montestefano ont connu un joli succès mais sont hélas maintenant totalement épuisés.

    Tout comme les Barolos voisins, ces vins se déclinent en crus, vinifiés séparément les grandes années, afin de souligner les caractéristiques exceptionnelles de leurs terroirs.

    Ce sont des nectars de grande gastronomie à la palette aromatique noble, qui arrivent à leur plénitude vers 10 ans d’age, mais qui se conservent allègrement 15 à 20 ans.
    Ils sont d’un usage et d’un esprit comparables aux Barolos, avec un côté plus féminin..
    J’ai dégusté récemment une bouteille issue de notre vinothèque (Barbaresco Rio Sordo 1985) encore en pleine forme.

    Issu d’un millésime exceptionnel, de grande concentration, le 2009 cru Ovello présente une texture délicate presque féminine tout en étant très savoureuse et tannique et finissant en queue de paon.

    C’est typiquement un vin d’accompagnement destiné à la table.
    Belle bouteille à boire entre 2017 et 2030.
    appellation_barbaresco
    Cliquez sur la carte pour l’agrandir.
    Barbaresco_mai2016
    Aspect du vignoble de Barbaresco, le 21 mai 2016.


  • Ruster Eiswein Blaufränkisch 2009 (vendangé le 18 décembre 2009) Domaine Landauer (0,50L)

    rustereiswein2009Avec 2008, nous avons inauguré un nouveau cycle météo plus froid nous permettant d’élaborer des Eiswein. Le 18 décembre 2009, les conditions étaient idoines à Rust pour vendanger des raisins bien gelés à cœur dans un parfait état sanitaire.
    Eu égard aux résultats excellents produits par le cépage rouge Blaufränkisch en 2008, nous avions en accord avec Bruno laissé une quantité convenable non-vendangée de ce cépage dans l’espoir de reproduire un nouvel Eiswein. Cette fois-ci, nous partions à partir de 100% Blaufränkisch.
    C’est par conséquent 3250 kg qui ont été ramassés très tôt le 18 décembre par -10°C. Le pressurage a donné une quantité de 1200 litres de vin.

    Il est très intéressant de noter la robe chatoyante du vin présentant une couleur très légèrement corail.
    Le nez est très fruité avec des touches végétales et de bonbon anglais ainsi que de surprenants arômes de pâte de coing.
    La bouche est très pure, ciselée et d’excellente longueur.
    C’est un vin très précis qui devrait évoluer lentement et positivement sur une bonne quinzaine d’années.

    A ne pas manquer !

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13 %/vol
    Sucres résiduels : 134 g/L
    Acidité fixe : 6,3 ‰
    Extraits secs : 37,7  g/L


  • Noble One 2009 Sémillon Domaine de Bortoli (Nlles Galles du sud) (0.75L)

    * Le plus grand liquoreux botrytisé d’Australie appelé « L’Yquem d’Australie »

    NobleOne2009

    Région de production : Riverina (nouvelles Galles du Sud)

    Conditions d’élaboration de la vendange du millésime 2009.

    L’année 2009 a commencé avec des conditions très chaudes jusqu’à la mi-février,  période à laquelle le vignoble reçut quelques précipitations nocturnes. Le mois de mars fût marqué par des averses fréquentes, qui permirent au botrytis cinéréa de s’installer. Les quelques précipitations du mois d’avril et la rosée du matin permirent la généralisation du champignon magique. Les raisins furent vendangés durant cinq jours, la troisième semaine du mois de mai.

    Une évaluation de la maturité de chaque parcelle a été mise en œuvre pour déterminer le moment optimal de la vendange, fonction du degré maximum de botrytisation recherché.
    Chaque parcelle a été vendangée, vinifiée et élevée séparément, afin de pouvoir optimiser l’assemblage final, qui formera la cuvée définitive. Les fermentations durèrent, selon les cuvées, de 3 semaines à 3 mois.

    Élevage :
    46% du lot final a été élevé en barriques françaises neuves.
    17% en barriques d’une année.
    16% en barriques de deux ans.
    21% en cuve inox.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 10,50 % /vol
    Acidité totale : 10,1 ‰
    pH : 3,47
    Sucres résiduels : 185 g/L

    Le vin présente une robe dorée éclatante. Le bouquet, déjà ample, nous conduit de l’abricot et de la nectarine bien mûre, aux délicates fragrances d’agrumes, mêlées à de subtiles nuances d’amandes et de vanille.

    La bouche offre une gamme complexe d’arômes liés à la pourriture noble : pêche, nectarine et cédrat. On retrouve, tout comme au nez, les nuances de fruits secs et un vanillé délicat.
    Particulièrement opulent, avec une grande persistance aromatique, soutenue par une excellente acidité, celle-ci l’exempte de toute lourdeur.

    Évolution prévisible favorable de ce vin : 10 à 15 ans.


  • Vesevo Taurasi DOCG 2009 (0.75L) Immense concentration et grande garde.

    Une grappe caractéristique du cépage aglianico.

    L’Aglianico, le grand Cépage du sud, à l’égal du Nebbiolo Piemontais et du Sangiove Toscan est susceptible de donner des vins d’une profondeur inégalable. Le Taurasi est une appellation DOCG de Campanie. Le vin est produit en altitude, sur des sols d’origine volcanique au nord est d’Avelino à une centaine de kilomètres à l’est de Naples.

    La cuvée qui vous est proposée provient de vieilles vignes d’une trentaine d’années de la « Terra di Venticano », 100% Aglianico. Le rendement très limité est d’environ 35 hectolitres à l’hectare. L’élevage est de 12 mois en barriques de chêne français et 12 autres mois en foudres de chêne de Slavonie.

    « Le vin présente une robe grenat, pourpre, presque noire, sans trace d’évolution. Le nez offre un bouquet intense de cerises confites, de tabac blond légèrement mentholé. La bouche est d’une très grande ampleur. C’est complexe avec des notes de café, cacao, de fruits rouges macérés. Les tanins sont bien présents sans agressivité.
    Bien que les conditions climatiques de la Campanie aient tendance à lisser l’effet millésime, certaines années offrent toutefois des conditions d’équilibre et de maturation des raisins bien supérieures à d’autres. 2009 fait partie de ces excellents millésimes qui mettent particulièrement en lumière la minéralité du cépage aglianico, ici dans son terroir de prédilection.

    Un grand vin pour des occasions exceptionnelles qui évoluera favorablement pendant une vingtaine d’années. »

  • Botrugno – Brindisi Puglia « Botrus » Malvasia Nera Dolce Naturale IGT Salento 2009 (0,50L) – Pouilles

    Posté dans par admin

    Vin Rouge Naturellement doux

    Le port de Brindisi au XIXème siècle.

    Ce vin est un rare exemple d’une malvoisie noire 100% récoltée surmaturée sur pied.

    Cépage : malvoisie noire de Brindisi 100%

    Age des vignes : 20 ans

    Densité des vignes  : 4000 pieds/Ha

    Époque de vendange : deuxième décade d’octobre. Une première vendange est effectuée courant septembre et ce sont les plus belles grappes qui sont laissées sur pied jusqu’à la mi-octobre.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 14 %/vol
    Sucres résiduels : 45 g/L

    Le vin se présente avec une belle robe grenat profonde. Le bouquet du vin est marqué par des arômes de fruits rouges et noirs un peu « compotés » agrémentés d’une touche épicée. La bouche est savoureuse, structurée, assez tannique et de bonne longueur. Aucune lourdeur dans ce vin rouge naturellement doux à la sucrosité modérée.
    C’est un vin de méditation, à boire pour lui-même.

    Grappe de Malvoisie noire


  • Trabener Kräuterhaus Riesling Eiswein (liquoreux) 2009 (0,375L) Weingut Trossen

    Posté dans par admin

    Vendangé par -14° C le 20 décembre 2009.

    En début 2017, aucun Eiswein n’a pu être vendangé depuis 2009. Les rares bouteilles qui restent sont de vraies raretés.

    Présentant une robe or vert, brillante et intense, il explose littéralement en bouche, une superbe acidité naturelle contrebalançant la richesse en sucres naturels.
    Le potentiel d’évolution est immense et il donnera d’intenses satisfactions dans les vingt ou trente années à venir.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 9,5 %/Vol
    Acidité fixe : 8,2 ‰
    Sucres résiduels : 169,8 g/L

    Les grands eiswein de Riesling de la Moselle sont très certainement les plus précieux du genre.

    Prix communiqué sur demande pour une bouteille maximum.


  • Ruster Eiswein Blaufränkisch 2009 (vendangé le 18 décembre 2009) Domaine Landauer (0,75L)

    Avec 2008, nous avons inauguré un nouveau cycle météo plus froid nous permettant d’élaborer des Eiswein. Le 18 décembre 2009, les conditions étaient idoines à Rust pour vendanger des raisins bien gelés à cœur dans un parfait état sanitaire.
    Eu égard aux résultats excellents produits par le cépage rouge Blaufränkisch en 2008, nous avions en accord avec Bruno laissé une quantité convenable non-vendangée de ce cépage dans l’espoir de reproduire un nouvel Eiswein. Cette fois-ci, nous partions à partir de 100% Blaufränkisch.
    C’est par conséquent 3250 kg qui ont été ramassés très tôt le 18 décembre par -10°C. Le pressurage a donné une quantité de 1200 litres de vin.

    Il est très intéressant de noter la robe chatoyante du vin présentant une couleur très légèrement corail.
    Le nez est très fruité avec des touches végétales et de bonbon anglais ainsi que de surprenants arômes de pâte de coing.
    La bouche est très pure, ciselée et d’excellente longueur.
    C’est un vin très précis qui devrait évoluer lentement et positivement sur une bonne quinzaine d’années.

    A ne pas manquer !

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13 %/vol
    Sucres résiduels : 134 g/L
    Acidité fixe : 6,3 ‰
    Extraits secs : 37,7  g/L


  • ÉPUISÉ – Moscato di Siracusa « Solacium » 2009 (0.75L) (mythique et historique Muscat naturellement doux vendangé tardivement) de la région de Syracuse – Sicile

    MOSCATO DI SIRACUSA "SOLACIUM" 2007C’est à une vraie surprise que doit s’attendre le dégustateur de ce vin même, si il est expérimenté. En effet, les caractéristiques de ce liquoreux de légende ne ressemblent en aucune manière à celles que l’on trouve dans d’autres muscats à petits grains naturellement doux, à Samos, en Sardaigne ou bien même au Cap de Bonne Espérance par exemple.

    La robe de ce vin est très claire, confinant à la pâleur avec des reflets chatoyants.
    Au nez, nous percevons de fins arômes d’agrumes, comme le citron et le pamplemousse, ainsi qu’un côté floral qui rappelle la fleur de magnolia et surtout la fleur d’oranger.
    En bouche, c’est la complexité qui domine dans ce nectar. Il nous offre des nuances de miel, d’écorces d’orange et de citron confit.
    Ce qui est peut-être le plus frappant, c’est sa grande fraîcheur aromatique, sa minéralité intense et sa subtile acidité, qui en font un des vins les plus digestes que j’ai rencontrés dans ma carrière (déjà un peu longue…) d’ œnophile.
    Tout cela s’appelle « L’équilibre ». En bouche, il frise la perfection et la longueur est remarquable.

    Ce vin est vraiment délicieux à boire tout de suite, mais il a tout le potentiel pour un long développement en bouteille.

    Éléments analytiques :
    – Alcool : 14.5%
    – Sucres résiduels : 90 g/L
    – Acidité fixe : 5.5 ‰

    Plus d’infos sur le Solacium : cliquez ici

    Plus d’infos sur le domaine Pupillo : cliquez ici