• Archives de la Catégorie Le Vin du Mois
  • Offres promotionnelles occasionnelles des vins mythiques et légendaires.

  • Le Vin du Mois – Novembre 2012 : Deux Vins de Légende de la Méditerranée

    Pré-annonce

    16ème Portes Ouvertes Dionis

    Noël 2012

     
    Cher(e) ami(e) œnophile, cher(e) client(e),
    Un des deux temps forts de l’année œnologique approche à nouveau chez Dionis : nous aurons le plaisir de vous accueillir les
    jeudi 6, vendredi 7 et samedi 8 décembre 2012
    au caveau médiéval de
    Dionis à 69530 Orliénas,
    sans rendez-vous de 10h à 18h30.

     

     

    Le VIN DU MOIS : Novembre 2012

    Deux Vins de Légende de la Méditerranée :

    Saint Barnabas Commandaria de Chypre

    &

    Terradea Moscato Passito di Pantelleria

     

    Terradea Moscato di Pantelleria Passito DOC (0,75L) – Ile de Pantelleria – Sicile

    (non millésimé – technique de la Solera) (0,75L)

    Vin naturellement doux de raisins de Muscat d’Alexandrie séchés au soleil. (non millésimé – système Solera)

    En provenance de divers vignobles bien exposés de l’île de Pantelleria, d’un âge moyen de 25 à 30 années, positionnés sur des sols volcaniques, les raisins, récoltés vers la fin du mois d’août, passent par un processus de séchage au soleil d’environ 25 jours sur de petites terrasses appelées « stenditoi », elles mêmes, adossées à de grands murs.

    Ce procédé, destiné à concentrer le sucre et les extraits par déshydratation des raisins, est connu depuis la plus haute antiquité. Les romains qui
    étaient de grands buveurs aimaient les breuvages « forts » aptes à mener le consommateur rapidement à l’état d’ivresse désiré…
    De nos jours, ce type de vin est devenu plutôt un « vin de méditation » que l’on sirote volontiers en hiver pour oublier les rigueurs du temps…
    Tout comme le Vinsanto de Santorin , le Nectar de Samos ou la Malvasia di Lipari , il appartient au patrimoine des vins mythologiques qui nous relient au passé.
    Une fois l’ « appassimento » (le séchage) effectué, les grappes à l’état de raisins secs, sont apportées dans le cuvage et délicatement écrasées, plus que pressurées.
    Elles sont alors assemblées à du moût de raisin frais de Zibibbo.
    Commence ensuite une longue phase de macération de plus d’un mois , destinée à extraire les arômes du raisin. Cette phase est suivie d’une
    lente fermentation d’une vingtaine de jours à 18°C, du moût très riche en sucres naturels.
    Natale Peraino a choisi délibérément de ne pas millésimer son vin et de se réserver ainsi l’opportunité d’assembler des cuvées issues de plusieurs années. Il préfère également ne pas élever son vin dans le bois (barriques ou foudres) mais dans des cuves d’acier inox, qui lui donnent une palette aromatique plus fruitée et moins « oxydative ».
    Éléments analytiques:
    Alcool : environ 15% vol.
    Sucres résiduels : 140 gr/litre
    Acidité fixe : 5.50‰
    «La robe du vin est brillante, ambrée, à reflets topaze. Le nez surprend par sa richesse et son intensité aromatique. C’est un feu d’artifice de fruits secs où l’on distingue la figue et le raisin de Corinthe, sans oublier le miel et une riche palette de pains d’épices. En bouche, en dépit de sa concentration, le vin ne présente aucune lourdeur, mais laisse place à beaucoup de finesse, à une consistance soyeuse et à une palette fruitée exquise où l’on retrouve les dattes, l’orange confite, l’abricot, la sauge et la myrte. Il est merveilleusement équilibré, avec une persistance aromatique impressionnante».

    Commandaria Saint Barnabas (non millésimé – technique de la Solera) (0,75L)

     
    C’est avec une joie jubilatoire que je vous annonce le référencement d’un vin dont je recherchais un exemple digne de sa notoriété historique : je veux parler du moelleux le Commandaria.
    Il est le prototype du vin mythique et légendaire. J’avais eu l’occasion de goûter ce vin à plusieurs reprises au cours des 20 dernières années mais n’avais jamais été convaincu par des cuvées lourdes, assez ternes, et beaucoup trop oxydatives. Il a fallu attendre 2011 pour que suite à une information judicieuse, je mette enfin la main sur la cuvée Saint Barnabas.
    Le Commandaria est un vin doux élaboré sur les contreforts du mont Troodos à partir du séchage au soleil des raisins autochtones Xynisteri et Mavro.

    C’est un véritable vin mythologique, probablement le plus ancien du monde produit encore 2800 ans après sa naissance supposée.
    Le nom de Commandaria, quant à lui, remonte à l’époque des croisades (11ème, 12ème et 13ème siècle).
    Il est lié à ce considérable mouvement, militaire d’abord, mais aussi culturel, entre l’Occident et l’Orient. Ces vins étaient exportés vers l’Europe par l’entremise de la république de Venise qui a joué à cette époque, un rôle de plaque tournante dans le commerce du bassin méditerranéen.
    D’après probablement une légende, le roi Philippe Auguste aurait organisé la première « compétition internationale » de vins, connue par un poème d’Henri d’Andeli sou le nom de « la Bataille des Vins ». Cet évènement légendaire se serait déroulé en 1224 et c’est le vin de Chypre Commandaria qui fût considéré comme vainqueur de ce premier« tournoi du vin ».
    Le processus de passerillage, qui est la clé de ce vin mythique et légendaire doit avoir lieu dans la limite des 14 villages désignés par les règles de production bénéficiant aujourd’hui d’une appellation d’origine protégée Commandaria.
    Ce sont les suivants : Agios Georgios , Agios Konstantinos , Agios Mamas , Agios Pavlos , Apsiou , Gerasa , Doros , Zoopigi , Kalo Chorio , Kapilio , Laneia , Louvaras , Monagri et Silikou.
    Les vignobles sont établis sur les versants sud du mont Troodos, dans le district de Limassol à une altitude variant de 500 à 900 mètres, ce qui permet une bonne amplitude des températures jour / nuit, favorisant la conservation des arômes délicats des raisins avant la vendange. Ceci n’est pas sans rappeler les magnifiques vignobles de l’île de Samos, s’étageant jusqu’à 850 mètres.
    Là, réside probablement une des clés de la réussite de ce nectar.
    La quantité minimum de sucre exigée à la vendange est de 212 grammes pour les raisins blancs Xinisteri et 258 grammes pour les raisins noirs Mavro.
    Après un passerillage au soleil d’une dizaine de jours, la quantité totale de sucre potentiel atteint couramment 450 grammes.

    COMMANDARIA SAINT BARNABAS

    Age des vignes : une moyenne de 20 ans
    Densité de plantation : 3000 pieds/ha
    Aucune irrigation
    Élevage : au minimum deux ans en foudres de chêne usagés selon la technique de la Solera.
    Éléments analytiques :
    Alcool : 15% vol
    Sucres résiduels : 100g/l
    Acidité totale : 8,5‰
    SO2 totale : 80mg/l
    Cette somptueuse cuvée de Commandaria Saint Barnabas présente une robe brillante sur une tonalité orangée encore très fraîche. On est frappé par le nez de ce vin, d’une belle pureté offrant des nuances d’amandes amères d’épices, de figues confites et de cacao.
    L’alcool ne ressort nullement et l’ensemble est tout en élégance. La bouche d’une grande précision aromatique est très savoureuse. On y retrouve tous les arômes déclinés dans le bouquet. La longueur est impressionnante et le vin
    fini sur un feu d’artifice d’arômes de dattes, figues, épices douces et fruits confits.

    Aucune lourdeur, une légère amertume rééquilibrant superbement la fraîcheur naturelle de ce nectar.
    A découvrir toutes affaires cessantes !

    Offre promotionnelle disponible sur simple demande à : info-contact@dionis-vins.fr


  • Le Vin du Mois – Octobre 2012 : Un Prestigieux domaine autrichien : Le domaine Bruno Landauer à Rust

     

    Le VIN DU MOIS – Octobre 2012
    Un Prestigieux domaine autrichien :
    Le domaine Bruno Landauer à Rust

     

    Depuis 1990, Bruno Landauer est notre partenaire principal en Autriche. Il n’est plus à présenter à nombre d’entre vous qui se régalent depuis plus de vingt ans de la grande variété de ses vins, passant par de remarquables blancs secs, de délicieuses vendanges tardives, sans oublier les « sélections de grains nobles » (Auslese, Beerenauslese et Ausbruch) et bien entendu de voluptueux Eiswein (vin de glace).
    Ne se contentant pas de cette production déjà très variée, il a créé une cuvée de prestige en rouge (URBARIAL) qui démontre si besoin était encore, que les conditions offertes par les crus historiques de Rust (350 ans de tradition) sont absolument hors normes.
    La qualité des terroirs et les conditions climatiques (le point le plus chaud de l’Europe Centrale) nous offrent en ce début du XXIème siècle une gamme unique de grands nectars de la tradition européenne.

    En ce mois d’octobre 2012, j’ai décidé de vous proposer une sélection de six grands vins cultes de chez Bruno à des conditions préférentielles.

    JF Ragot

    Ruster Spätlese Gewürztraminer vendanges tardives 2011 (0,75L)

    Ce vin « créé » au début des années 2000 est rapidement devenu la plus grosse vente (toutes catégories confondues) de Dionis. Il est considéré par nos amis sommeliers français comme un modèle du genre. Son succès est tel qu’il nous est difficile de faire une année entière avec un millésime.

    Éléments analytiques :
    – Richesse du moult à la vendange : 22°KMW
    (22% de sucres en masse volumique)
    – Alcool : 11,1 %/vol
    – Sucres résiduels : 72 g/L
    – Acidité fixe : 5,9 ‰.

    Ce millésime 2011 a connu des conditions climatiques assez régulières avec un printemps et un été plutôt chauds et secs. Il a été vendangé le 5 octobre avec des raisins en sur-maturité de parfaite qualité.
    La régularité qualitative que nous offre Bruno, année après année, est tout à fait remarquable et ce 2011 confirme la règle.
    Le vin présente une belle attaque sur le fruit exotique et la fraîcheur aromatique. On retrouve ici finesse et équilibre, grâce à une acidité suffisante. Aujourd’hui, on parlerait dans le jargon œnologique de la dégustation de tension !

    C’est tout à fait délicieux avec une application particulière pour l’apéritif.
    Très bon rapport Qualité / Prix.

     

    Ruster Auslese 2009 (0,75L)

    Vendangé le 6 octobre 2009, à partir de raisins touchés par la pourriture noble (cépage Pinot blanc, Furmint et un peu de Welschriesling).
    Le moût présentait à la vendange une richesse de 26,5 ° KMW (26,5% de sucre en masse volumique).

    Éléments analytiques :
    Alcool : 12,9% (vol),
    Sucres résiduels : 95 g/L
    Acidité totale de 7,9 ‰.

    La robe est d’un très bel or vert très clair. Le nez et la bouche nous offrent de délicieux arômes d’agrumes frais et d’ananas. Belle puissance, très équilibré et de grande longueur. Liquoreux naturellement doux vraiment digeste.
    Un vin de référence tout comme le millésime 2005, qui vous est proposé en grande bouteille de 0,75L.

     

    Ruster Beerenauslese Furmint/Welschriesling 2007 (0,50L)

    Ce vin d’une richesse de 28 KMW (28% de sucres en masse volumique à la vendange) aurait pu s’appeler Ruster Ausbruch, mais pour des raisons commerciales, nous l’avons déclaré à l’échelon Ruster Beerenauslese.
    Doté d’une robe or clair et brillante , ce vin éclatant de fruité et d’équilibre a été vendangé en première partie d’octobre 2007 à partir de raisins sur-maturés et botrytisés. C’est l’exemple type de ce que l’on peut faire de mieux dans cette région quand on est capable de récolter la matière première à son niveau optimal et si on a le talent d’alchimiste pour transformer le raisin en or liquide…
    Ce vin est issu de la récolte moitié-moitié du cépage Furmint (encore rare dans la région du Burgenland autrichien) et du cépage Welschriesling .

    Éléments analytiques :
    Alcool : 12,7 %/vol
    Acidité fixe : 6,5 ‰
    Sucres résiduels : 109 g/L

    Ce vin est parti pour une longue vie .

     

    Ruster Beerenauslese Pinot noir / Zweigelt 2005 (0,50L)

    (Rarissime cuvée de Pinot Noir et de Zweigelt, issue de la pourriture noble)

    Ce sont des circonstances climatiques fortuites (se reproduisant tous les 10 à 15 ans) qui ont permis l’élaboration de ce grand liquoreux atypique, à la robe rubis grenat évoluée et au délicieux arôme de fruits rouges compotés (fraises, framboises, groseilles…)
    Il accompagnera remarquablement tous vos desserts aux fruits rouges et noirs. Il est également à boire pour lui-même en leur lieu et place.

    Ce vin extrêmement original, provient d’une « sélection de grains nobles » des raisins Pinot noir (25%) et Zweigelt (75%).
    Ces raisins ont été vendangés , « botrytisés » noblement à 70 % les 20 et 21 octobre 2005.
    La richesse du mout à la vendange était de 26.5 Kmw (26.5% de sucre en masse volumique)

    Éléments analytiques :
    Alcool : 11.9 % Vol
    Sucres résiduels : 81g/L
    Acidité totale : 9.5‰
    Quantité produite : 20 Hectolitres
    Mise en bouteille : juin 2006.

     

    Ruster Eiswein 2009 (vendangé le 18 décembre 2009) (0,75L)

    Avec 2008, nous avons inauguré un nouveau cycle météo plus froid nous permettant d’élaborer des Eiswein. Le 18 décembre 2009, les conditions étaient idoines à Rust pour vendanger des raisins bien gelés à cœur dans un parfait état sanitaire.
    Eu égard aux résultats excellents produits par le cépage rouge Blaufränkisch en 2008, nous avions en accord avec Bruno laissé une quantité convenable non-vendangée de ce cépage dans l’espoir de reproduire un nouvel Eiswein. Cette fois-ci, nous partions à partir de 100% Blaufränkisch.
    C’est par conséquent 3250 kg qui ont été ramassés très tôt le 18 décembre par -10°C. Le pressurage a donné une quantité de 1200 litres de vin.
    Il est très intéressant de noter la robe chatoyante du vin présentant une couleur très légèrement corail.
    Le nez est très fruité avec des touches végétales et de bonbon anglais ainsi que de surprenants arômes de pâte de coing.
    La bouche est très pure, ciselée et d’excellente longueur.
    C’est un vin très précis qui devrait évoluer lentement et positivement sur une bonne quinzaine d’années.
    A ne pas manquer ! Éléments analytiques :
    Alcool : 13 %/vol
    Sucres résiduels : 134 g/L
    Acidité fixe : 6,3 ‰
    Extraits secs : 37,7 g/L

    Cliquez ici pour plus d’informations historiques et oenologique sur les
    Eiswein ou Vin de Glace

     

     

    Ruster Ausbruch Welschriesling 1993 (0.75L)

    C’est un double privilège qui vous est offert avec ce flacon. Tout d’abord, il s’agit d’un millésime historique avec une maturité de près de vingt ans. Aujourd’hui hélas, tous les vins sont dégustés beaucoup trop tôt, avant de développer tous leurs arômes délicats de complexité. De plus, il est en grande bouteille de 0,75 L, ce qui est totalement introuvable sur le marché de l’Ausbruch.
    L’année 1993 a été très favorable à Rust et Bruno a produit environ 800 litres de cette cuvée du cépage autochtone Welschriesling.
    Nous avons toujours su stocker les grandes bouteilles à très long potentiel de conservation. Bien sûr, c’est coûteux mais quel délice d’aborder aujourd’hui ce nectar magique à la robe vieil or, au nez fin, aromatique et complexe où l’on distingue encore un « bouquet » de fruits confits, de poire, d’abricot, d’ananas et d’agrumes.

    En bouche, c’est magique, le vin se « dépouillant » lentement au fil des ans pour nous offrir la quintessence d’un grand liquoreux naturellement doux arrivant maintenant à maturité.
    Le vin est encore gras, généreux avec une belle vivacité. Remarquable persistance aromatique.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 12,1 % Vol
    Sucres résiduels : 90 g/L
    Acidité totale : 7.5‰

     

    Cliquez ici pour plus d’informations historiques et oenologique sur le
    RUSTER AUSBRUCH

     

     

     

    Ruster « Urbarial » 2009 (assemblage Zweigelt / Pinot Noir / Merlot) (0,75L)

    Bruno Landauer a choisi de produire dans les grands millésimes, particulièrement 2003, 2004, 2006, 2007 et 2009 une cuvée prestige de vin rouge issue d’un assemblage judicieux des trois cépages suivants :
    Zweigelt : 50%
    Pinot noir : 15 %
    Merlot : 35 %

    La robe est grenat profond.
    Le nez est puissant sur les fruits rouges très mûrs avec des nuances empyreumatiques.
    La bouche est ample, complexe, fruitée et veloutée avec un boisé fin
    , mais la structure du vin est telle que nous devrions obtenir un fondu remarquable d’ici deux ans.
    Ce vin présente toutes les caractéristiques d’un grand terroir avec notamment une subtilité et une minéralité marquée, relevée par une bonne fraîcheur aromatique. Nous voyons ici les bienfaits de l’amplitude thermique dont bénéficie l’Europe Centrale, avec des journées très chaudes et des nuits nettement plus fraîches qu’en Europe de l’Ouest.
    Vin très original, alliant les cépages indigènes d’Europe centrale aux cépages internationaux d’Europe de l’Ouest.

     

    OFFRE PROMOTIONNELLE
    COMMUNIQUÉE SUR SIMPLE DEMANDE A :
    info-contact@dionis-vins.fr
    Valide jusqu’au 31 octobre 2012.


  • Le vin du Mois – Septembre 2012 : Klein Constantia

     

    SPECIAL


    Afrique du Sud / Cap de Bonne Espérance

     

    En cette rentrée 2012, suite au grand intérêt que vous manifestez de manière récurrente pour les vins du domaine de Klein Constantia, nous avons le plaisir de vous les proposer en offre promotionnelle.
    Alors, lisez attentivement ce qui suit.

    Cordialement,
    JF Ragot

    Klein Constantia Chardonnay 2009 (W.O. Constantia) (0,75L)

    L’ultime millésime de vin blanc sec vinifié par le domaine.
    L’année 2009 a bénéficié de conditions fraîches précédant la vendange et une période de maturation chaude et sèche. En quelques sortes, l’idéal pour produire un grand vin.

    Le vin présente au nez une minéralité marquée, des arômes de fruits à noyau et une légère touche boisée. Le vin est consistant en bouche et avec beaucoup de franchise, de la minéralité, des arômes de melon et de pêche. Équilibré par une bonne acidité.

    Vinification :
    50% fermenté en cuves inox
    50% en foudres de chêne français usagés de 500 L

    Fermentation malolactique partielle.

    Le vin est resté sur ses lies jusqu’à la mise en bouteille en décembre 2009.
    Embouteillage au mois de février 2010.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 14.02 %
    Sucres résiduels : 2.4 g/l
    pH : 3.34
    Acidité totale : 5.6 ‰

    Évolution favorable de ce vin sur une dizaine d’année à partir de la récolte .

     

    Klein Constantia Cabernet-Sauvignon 2007 (W.O Constantia) (0,75L)

    Conditions générales de production :
    Une année relativement fraîche avec quelques pluies au début du mois de mars. Les rouges ont eu besoin d’une semaine de plus pour arriver à la maturité physiologique. Il en résulte des vins bien structurés avec du corps.

    Cabernet-Sauvignon 100%

    Les raisins ont été vendangés au courant du mois de mars 2007 dans de bonnes conditions climatiques.
    Fermentation des moûts entre 26 et 30°C en cuves auto-rotatives assurant une extraction optimale de la couleur et des tanins fins.
    Une fois les fermentations malolactiques effectuées, le vin est élevé en barriques françaises neuves de 225 litres durant 24 mois.

    Éléments analytiques :
    Alcool : 15.19%/vol
    Sucres résiduels : 2.2 g/l
    pH : 3.74
    Acidité totale : 5.2 g/l

    Vin précis et net, marqué par une légère touche mentholée et des arômes de fruits noirs bien mûrs, équilibrés par une jolie qualité de tanins. Élevage soigné dans l’esprit des grands crus médocains. Longue finale.
    Ce vin évoluera favorablement sur une dizaine d’années.

     

    Klein Constantia Marlbrook 2007 (W.O Constantia) (0,75L)

    (cuvée prestige de rouge du domaine, issue d’un assemblage « bordelais »)

    Un millésime relativement frais ponctué par quelques pluies au début du mois de mars a entraîné une vendange un peu plus tardive que d’habitude. Mais, ne jamais se presser pour vendanger est la clef du succès. En effet, ce vin est puissant, concentré avec des tannins bien mûrs.

    Ce vin est issu d’un assemblage des plus belles grappes de 80% de Cabernet-Sauvignon, 10% de Merlot et 10% de Cabernet franc.

    Élevage de deux ans en barriques françaises
    Embouteillage en janvier 2009.

    Ce vin présente une robe grenat profonde, des arômes de tabac du Transvaal, de sous-bois et de moka, ainsi que de fruits noirs bien mûrs . La bouche est structurée par les tannins très mûrs du cabernet-sauvignon que contrebalancent un fruité délicat et une belle longueur. Ce vin devrait s’affiner jusqu’en 2016, moment où il atteindra son équilibre .

    Éléments analytiques :
    Alcool : 15.02%/vol
    Sucres résiduels : 2.4 g/L
    pH : 3.74
    Acidité totale 5.1‰

     

    Vin de Constance 2006 Domaine Klein Constantia (W.O Constantia) (0.50L)

    Troisième millésime vendangé et vinifié par Adam Mason, le 2006 se présente comme un liquoreux naturellement doux de haute volée, avec une subtilité splendide, une complexité sans égale et une longueur extraordinaire . Il est peut-être encore plus précis que les précédents millésimes 2004 et 2005.

    L’été 2006 a été long et sec, conditions idéales pour obtenir un passerillage sur pied des grappes de Muscat à petits grains.

    Informations sur la vinification
    Après la vendange de grappes passerillées, les raisins sont laissés à macérer sur leur peau pour plusieurs jours afin de les ramollir et de favoriser par conséquence l’obtention du jus au pressage. Le nectar ainsi récupéré est mis en fermentation dans des cuves inox et dans des foudres de 500 L.
    La durée d’élevage avant mise en bouteille fût de 4 années pour le millésime 2006.

    Éléments analytiques :
    – Alcool : 13,14 %/vol
    – Acidité totale : 7,3 ‰
    – Sucres résiduels : environ 170 g/L
    – pH : 3,55

    Robe dorée, profonde avec nuances ambrées. Au premier nez, des notes d’ananas frais avec une touche vanillée et d’amandes grillées. On peut rajouter des senteurs capiteuses où se mêlent la mandarine, la citronnelle et la mangue.
    La bouche est élégante, structurée, avec des saveurs de mangue et d’ananas très mûrs. Sa grande richesse en sucres résiduels allie la complexité à la puissance.

     

    OFFRE PROMOTIONNELLE
    COMMUNIQUÉE SUR SIMPLE DEMANDE A :
    info-contact@dionis-vins.fr
    Valide jusqu’au 29 septembre 2012.


  • Le vin du Mois Mars 2012 : Hamilton Russell Chardonnay 2011 et Pinot Noir 2010 (Afrique du Sud)

    CHARDONNAY 2011
    Domaine Hamilton RUSSELL (Afrique du Sud)
    Appellation : Hemel-en-Aarde Valley
    Situé dans la fraîche vallée « Hemel-en-Aarde » à 100 km au sud est de la ville du Cap, ce vignoble de 52 ha consacré au Chardonnay et au Pinot noir, produit un des meilleurs blancs de type bourguignon de tout l’hémisphère sud.
    Crée en 1975 par Tim Hamilton Russell, ce vignoble passionnant ne cesse de nous étonner d’années en années avec un vin d’un classicisme époustouflant.
    Le millésime 2011 a bénéficié d’excellentes conditions de maturation.
    Le rendement a été particulièrement bas (environ 28 Hl/Ha), ce qui explique la faiblesse des quantités allouées.
    Fermenté intégralement et élevé 6 mois en barriques françaises, ce vin à l’attaque fraîche et « vibrante » offre une délicieuse palette aromatique « briochée » et toastée, tout en laissant percer la minéralité, gage d’un beau terroir. Belle longueur sur les agrumes frais.
    La quantité disponible pour notre marché est seulement de 600 bouteilles…
    Le premier millésime que nous avons importé en France fût le 1991. Une récente dégustation d’une bouteille de cette année là a révélée un vin ayant préservé toute sa jeunesse et sa fraîcheur aromatique avec une robe restée très claire. Ceci est assez rare pour un vin blanc classique de Chardonnay. Ayant renouvelé l’expérience avec le millésime 1995, nous avons eu la joie de découvrir également un vin demeuré opulent et encore vibrant de jeunesse. Un délice !
    Si vous faîtes partie des rares privilégiés à posséder quelques bouteilles de ce délicieux blanc, ne vous empressez pas de les déboucher.
    Nous évaluons la garde du millésime 2011 à une quinzaine d’années dans une bonne cave, peut-être même plus.
    Éléments analytiques :
    Alcool : 13,23 °/vol
    Acidité fixe : 7.1 ‰
    pH: 3.16
    A découvrir absolument !
    PINOT NOIR 2010
    Domaine Hamilton RUSSELL (Afrique du Sud)
    Appellation : Hemel-en-Aarde Valley
    Tout comme la famille Hamilton Russell a voulu produire un des meilleurs blancs au monde de type bourguignon avec son Chardonnay, elle a réussi à vinifier un rouge considéré par les médias professionnels internationaux, comme étant du niveau d’un excellent premier cru de la côte de Beaune ou de la Côte de Nuit.
    Vendangé bien entendu à la main et par parcelles, ces dernières sont vinifiées séparément. Tout commence par une longue macération pré-fermentaire à froid destinée à extraire le maximum d’arômes. La fermentation est effectuée ensuite en cuves inox à partir de levures indigènes, avec plusieurs remontages.
    L’élevage, d’une durée de dix mois se déroule en barriques de chêne français de 228 Litres.
    Rendement : 4,68 Tonnes/Ha, soit 31,8 Hl/Ha.

    Présentant une robe d’un très joli rubis, ce vin exprime au mieux la grandeur d’un terroir repéré il y a plus de trente ans par un amoureux de la Bourgogne, Tim Hamilton Russell : finesse, profondeur, élégance et complexité.
    Assurément un grand vin !

    Éléments analytiques :
    Alcool : 13,7 %/vol
    pH : 3,4

    OFFRE PROMOTIONNELLE COMMUNIQUÉE SUR SIMPLE DEMANDE A : info-contact@dionis-vins.fr
    jusqu’au 31 mars 2012.


  • Archives : Le vin du Mois Octobre 2011 : Le Muscat dans tous ses états

    Nous avons le plaisir de vous proposer un Vin du Mois original autour du cépage Muscat, avec neuf références différentes et trois pays. Huit concernent le Muscat à Petits Grains et une le
    Muscat d’Alexandrie (Passito di Pantelleria). Ces neuf vins sont tous naturellement doux (aucun mutage ou fortification), issus de vendanges tardives surmaturées ou sélection de grains nobles botrytisés (Tokaji Muskotaly vendange tardive).


    Ci-dessus : une grappe de Muscat à petit grains (gauche) et une grappe de Muscat d’Alexandrie (Zibibo) à droite.
     
      1- Moscato di Noto « Baroque » Rudini 2009 (0,50L) naturellement doux (Sicile/Italie)
      plus d’information :
      cliquez ici
      2- Moscato Passito di Noto « Scaramazzo » Rudini 2010 (0,50L) naturellement doux (Sicile/Italie)
      plus d’information :
      cliquez ici
      3- Moscato di Siracusa « Solacium » Pupillo 2008 (0,75L) naturellement doux (Sicile/Italie)
      plus d’information :
      cliquez ici et   ici
      4- Moscato di Trani « Dulcis in Fundo » Torrevento 2007 (0,50L) naturellement doux (Italie/Puglia)
      plus d’information :
      cliquez ici
      5- Moscato Passito di Pantelleria « Terradea » Natale Peraino (0,75L)  naturellement doux (ïle de Pantelleria/Italie)
      plus d’information :
      cliquez ici et ici
      6- Tokaji Muskotaly vendanges tardives 2009 Château de Sarospatak (0,75L) naturellement doux (Tokajhegyalja/Hongrie)
      plus d’information :
      cliquez ici
      7- Constantia W.O. « 1769 » Buitenverwachting 2007 (0,50L) naturellement doux (Cap de Bonne Espérance/Afrique du Sud)
      plus d’information :
      cliquez ici
      8- Moscato di Cagliari « Donna Jolanda » Meloni 2008 (0,50L) naturellement doux (Sardaigne/Italie)
      plus d’information :
      cliquez ici
      9- Klein Constantia « Vin de Constance » 2005 (0,50L) naturellement doux (Cap de Bonne Espérance/Afrique du Sud)
      plus d’information :
      cliquez ici et ici
    OFFRE COMMUNIQUEE SUR SIMPLE DEMANDE E-MAIL A : info-contact@dionis-vins.fr