Cantina di San Marzano Vini – Primitivo di Manduria DOC Dolce Naturale « 11 Filari » 2016 Vin rouge naturellement doux (0,50L)

Le Primitivo di Manduria est une appellation située dans le sud des Pouilles, à l’est de la ville de Taranto et au sud-ouest de Brindisi.  Le climat de type méditerranéen voit l’ensemble des précipitations se dérouler en hiver (entre 500 et 600 mm). Les étés sont très chauds avec des moyennes de 25°C en juillet et août. La proximité de la mer influence favorablement les conditions de production des raisins.

Ces vins sont produits à 100% à partir de l’unique et remarquable cépage Primitivo. La plus grande majorité des vins est vinifiée en rouge classique. Une petite quantité des plus beaux raisins est abandonnée dans les vignes pour deux à trois semaines de plus afin de laisser le raisin surmaturer naturellement sur la plante.

Concernant plus particulièrement la cuvée 11 Filari, les raisins ont été sélectionnés dans les plus vieilles vignes du domaine, sur les communes de San Marzano et de Sava. La densité de plantation de ces vignes en gobelets est de 5000 pieds/ha. Le terroir est le fameux sol rouge, dont la couleur caractéristique est due à la présence d’oxyde de fer.
Le millésime 2015 a été vendangé début octobre.

Grappe de Primitivo passerillée

Le processus de vinification débute par une égrappage des raisins, puis par une macération à température assez fraîche de 10 jours. Les fermentations prennent le relais à  température de 24-26°C.
Les fermentations se poursuivent jusqu’à un équilibre d’environ 13,5% d’alcool et 4,5% en sucres résiduels.

Le vin présente une robe grenat, un bouquet de fruits rouges d’une grande fraicheur. Avant de le déguster, on a vraiment l’impression d’avoir à faire à un vin rouge classique. Seule la douceur qui envahit progressivement le palais rappelle que nous sommes en présence d’un vin de vendanges tardives. L’acidité naturelle du cépage nous préserve de toute lourdeur. C’est bien équilibré et d’une grande « bévibilité » (néologisme que j’ai créé à partir du mot italien bevibilita désignant un vin qui se boit avec aisance et plaisir).
Ce vin s’accordera très bien avec un dessert au chocolat noir amer ou un foie gras frais aux figues.

Éléments analytiques :
Alcool : 13,80 %/vol
Sucres résiduels : 80 g/L
Acidité totale : 7,8‰
SO2 total : 148 mg/L

Domaine Meloni – Terreforru Cannonau di Sardegna DOC 2013 (vin d’agriculture biologique – Sardaigne) (0,75L)

Le Cannonau n’est autre que le grenache noir, cépage d’origine aragonaise (Espagne). Ce cépage est apparu probablement en Sardaigne au Moyen-Age, mais ce n’est qu’à partir des années 1500 que sa trace est démontrée.
Il va se développer au cours du XVIIIème siècle  et devenir aujourd’hui le producteur le plus emblématique des grands vins rouges sardes.
Le Terreforru est produit dans la province de Cagliari dans la zone de Decimomannu.
Le terroir est caractérisé par des alluvions et également des parties entièrement sablonneuses.

Ce vin présente une robe rubis profond. La bouche nous offre des tanins bien fondus, un fruité agréable. C’est un vin de « corps moyen » sur les fruits rouges et noirs. Ce vin est adapté à la cuisine méditerranéenne car il est sans aucune lourdeur et très coulant.

Domaine Meloni – Nasco di Cagliari DOC 2008 Sardaigne – vin naturellement doux (vendangé tardivement) (vin d’agriculture biologique) (0.50L)

Vin issu de l’agriculture biologique.

Rarissime cépage autochtone de la Sardaigne dont l’origine se perd dans la nuit des temps. Il est à l’origine de ce vin naturellement doux de vendanges tardives dont la rareté le dispute à l’originalité.

Présentant une robe or vert superbe, le nez nous offre une véritable symphonie d’arômes végétaux tous plus originaux les uns que les autres. En bouche, palette d’herbes aromatiques très savoureuse, sans aucune lourdeur et de belle longueur.

A découvrir absolument, ce témoignage émouvant d’une culture ancestrale.

Éléments analytiques :
Alcool : 14,2 %/vol
Acidité totale : 5,2 ‰
ph : 3,33
Sucres résiduels : 93,5 g/L

Domaine Meloni – Moscato di Cagliari DOC 2008 Sardaigne – vin naturellement doux (vendangé tardivement) (vin d’agriculture biologique) (0.50L)

Vin issu de l’agriculture biologique.

Autre manière de décliner le Muscat à petits grains liquoreux naturellement doux, ce vin est issu de terroirs collinaires argilo-calcaires pauvres, situés à l’est de la ville de Cagliari.
Les raisins sont récoltés dans un état de sur-maturité élevé au cours du mois d’octobre d’où une grande richesse en sucres naturels.

Doté d’une belle robe dorée, ce vin présente des arômes d’une grande suavité. En bouche, la richesse est remarquable, donnant l’impression de croquer dans une grappe de raisins frais. Très velouté, on relève en finale une légère note d’amertume noble.

Éléments analytiques :
Alcool : 14,2 %/vol
Sucres résiduels : 144 g/L
Acidité totale ; 4,5 ‰
pH : 3,29

Rudini – Baroque Moscato di Noto DOC 2016 Sicile (vin naturellement doux) (0.50L)

Située à l’extrême sud de la Sicile en dessous de Syracuse, l’appellation MOSCATO DI NOTO couvre les zones de Noto, Avola et Pachino.

Une très belle grappe de Muscat à Petits Grains

D’origine ancestrale, la culture du Muscat à Petits Grains donne ici d’excellents résultats. La DOC (Appellation d’origine contrôlée) a été créée en 1974. Durant une vingtaine d’années,elle a gardé un caractère quasi confidentiel avec une vingtaine d’hectares cultivés par la Cave Expérimentale de Noto.
Depuis quelques années, quelques producteurs conscients du potentiel exceptionnel de cette appellation ont replanté le territoire, mais on ne dépasse toujours pas quelques dizaines d’hectares. Le succès aidant, on peut s’attendre à une certaine extension de cette appellation.

Le vin peut être produit en Muscat naturellement doux, allant du demi-sec au très liquoreux, fonction du millésime et de la date de la vendange, en passant par le « Spumante » (effervescent) jusqu’au « Liquoroso » qui lui est fortifié et peut atteindre 16 ou 17% d’alcool.
A notre avis et ce ne sera pas une surprise pour vous, le plus intéressant est le Naturellement doux liquoreux, qui exprime au mieux l’âme du terroir et du cépage.

Ce terroir est principalement composé d’argile, de sable et de sédiments apportant un caractère particulier au vin.

 

BAROQUE MOSCATO DI NOTO DOC 2016 (0,50L)
ITALIE – Sicile
Vin naturellement doux
– Domaine Rudini

BAROQUE MOSCATO DI NOTO 2008 DOC

Zone de production : Rosolini (province de Syracuse), près de Pachino.

Cépage : Muscat à Petits Grains 100%

Les raisins ont été vendangés à une maturité optimale leur permettant de conserver une bonne acidité.
Les raisins ont ensuite subi une macération pelliculaire d’environ huit heures, puis ont été pressurés et ont fermenté à une température d’environ 16°C en cuve inox. La fermentation a été interrompue naturellement par un passage au froid et un léger sulfitage lorsque l’on a atteint environ 9,5 % d’alcool /vol, ceci afin de conserver une quantité de sucres résiduels suffisante.
Le vin a poursuivi son élevage en cuve et a été mis en bouteilles au mois de janvier 2017.

Éléments analytiques :
Alcool : 9,5% /vol
Acidité totale : 6,5‰
Sucres résiduels : 130g/L

Ce vin présente une robe or clair dense et brillante.
Le bouquet frappe immédiatement par une superbe fraicheur aromatique où domine des arômes d’écorce d’oranges, de pistache, de rose, de nèfle, de confiture d’agrumes et d’abricots secs.
En bouche, on est surpris par l’équilibre entre l’acidité et la douceur naturelle du vin. On ne ressent en aucun cas une saturation apportée par sa richesse naturelle en sucres. La finale est longue sur des arômes d’agrumes frais et de fleur d’orange.

Vraiment formidable dans son style !

Don Rosario di Pietro et Jean-François en Mars 2012.
Don Rosario di Pietro, président de Feudo Rudini et Jean-François Ragot en Mars 2012.

Pour finir, quelques photos de la splendide ville baroque de Noto classée au Patrimoine de l’humanité.

Vue d’ensemble du centre historique baroque de Noto.

 

Cathédrale baroque de Noto.

 

Détail d’un balcon d’un des multiples palais baroques de la ville de Noto.

Rudini – Scaramazzo Moscato Passito di Noto DOC 2015 Sicile (vin naturellement doux) (0,50L)

Ce vin a été produit trois fois, en 2010, 2013 et 2015.
Le même que le Moscato di Noto Dolce Naturale en quelque sorte, si ce n’est qu’il a subi un passerillage complémentaire d’une huitaine de jours.
La palette aromatique est proche du Baroque.

En bouche, avec un taux d’alcool de 12%/vol, il présente une densité plus importante que le précédent et un taux de sucres résiduels atteignant 150 g/L. Ce qui rend ce vin très surprenant, c’est sa complexité aromatique qui le projette carrément dans une autre dimension. En dépit de sa richesse, il conserve une remarquable fraîcheur aromatique.
Très intéressant produit, plus particulièrement destiné à un usage de vin de dessert.

Domaine Meloni – Malvasia di Cagliari DOC 2008 Sardaigne – vin naturellement doux (vendangé tardivement) (vin d’agriculture biologique) (0.50L)

Vin issu de l’agriculture biologique.

MALVASIA DI CAGLIARI DOC 2005

Ce vin présente une robe or brillante, au nez beaucoup de fraîcheur sans traces d’évolution et des notes de fruits exotiques. L’ensemble est fruité, tonique, subtil et savoureux avec une bonne acidité. La Malvoisie est vraiment un cépage qui se décline au mieux en vin liquoreux naturellement doux. Bonne persistance aromatique. Très bon vin de dégustation. Il devrait évoluer favorablement quelques années encore.
Récolte : mi-octobre.

Éléments analytiques :
Alcool : 14 %/vol
Sucres résiduels : 80 g/L

Ile de Pantelleria (Natale Peraino) – Terradea Moscato di Pantelleria Passito DOC Sicile (0,75L)

TERRADEA MOSCATO DI PANTELLERIA PASSITO DOC NATALE PERAINO

Vin naturellement doux de raisins de Muscat d’Alexandrie séchés au soleil. (non millésimé – système Solera)

En provenance de divers vignobles bien exposés de l’île de Pantelleria, d’un âge moyen de 25 à 30 années, positionnés sur des sols volcaniques, les raisins, récoltés vers la fin du mois d’août, passent par un processus de séchage au soleil d’environ 25 jours sur de petites terrasses appelées « stenditoi », elles mêmes, adossées à de grands murs.
Ce procédé, destiné à concentrer le sucre et les extraits par déshydratation des raisins, est connu depuis la plus haute antiquité. Les romains qui étaient de grands buveurs aimaient les breuvages « forts » aptes à mener le consommateur rapidement à l’état d’ivresse désiré…
De nos jours, ce type de vin est devenu plutôt un « vin de méditation » que l’on sirote volontiers en hiver pour oublier les rigueurs du temps…
Tout comme le Vinsanto de Santorin , le Nectar de Samos ou la Malvasia di Lipari , il appartient au patrimoine des vins mythologiques qui nous relient au passé.
Une fois l’ « appassimento » (le séchage) effectué, les grappes à l’état de raisins secs, sont apportées dans le cuvage et délicatement écrasées, plus que pressurées. Elles sont alors assemblées à du moût de raisin frais de Zibibbo . Commence ensuite une longue phase de macération de plus d’un mois , destinée à extraire les arômes du raisin. Cette phase est suivie d’une lente fermentation d’une vingtaine de jours à 18°C, du moût très riche en sucres naturels.
Natale Peraino a choisi délibérément de ne pas millésimer son vin et de se réserver ainsi l’opportunité d’assembler des cuvées issues de plusieurs années. Il préfère également ne pas élever son vin dans le bois (barriques ou foudres) mais dans des cuves d’acier inox, qui lui donnent une palette aromatique plus fruitée et moins « oxydative ».

Éléments analytiques :
Alcool : environ 15% vol.
Sucres résiduels : 140 gr/litre
Acidité fixe : 5.50‰

« La robe du vin est brillante, ambrée, à reflets topaze. Le nez surprend par sa richesse et son intensité aromatique. C’est un feu d’artifice de fruits secs où l’on distingue la figue et le raisin de Corinthe, sans oublier le miel et une riche palette de pains d’épices. En bouche, en dépit de sa concentration, le vin ne présente aucune lourdeur, mais laisse place à beaucoup de finesse, à une consistance soyeuse et à une palette fruitée exquise où l’on retrouve les dattes, l’orange confite, l’abricot, la sauge et la myrte. Il est merveilleusement équilibré, avec une persistance aromatique impressionnante ».

Azienda Agricola Fenech – Malvasia Delle Lipari DOC Passito 2005 Ile de Salina – Sicile (0,50L)

Les conditions de la vendange ont été excellentes et se déroulées vers la fin Septembre 2005.

Les raisins d’un état sanitaire parfait ont été exposés au soleil de fin d’été durant deux semaines. A l’issue de ce processus de concentration, les raisins ont subi une cryo-macération (macération à froid) de 24 heures, afin d’extraire encore plus d’arômes.

Afin de ne pas en altérer la pureté, le moût une fois pressuré, a fermenté en cuve inox et a été élevé durant quelques mois, pour partie en foudre de chêne, le reste en cuve inox. Les deux cuvées sont assemblées au final pour la mise en bouteille. Ce fût un choix délibéré, car l’élevage aurait très bien pu s’effectuer en barriques de chêne pour une durée de deux années, comme le font certains producteurs. Les arômes auraient pris alors un tour beaucoup plus « oxydatifs », ce qui aurait signifié un style très différent, gommant un peu, à notre avis, la grande délicatesse de la Malvoisie.
La quantité totale produite a été d’une quarantaine d’hectolitres.

Les éléments analytiques sont les suivants :
•  Alcool acquis : 12.5% vol
•  Sucres résiduels : 120 g/l
•  Acidité totale : 5.3‰

Le vin présente une robe claire à reflets verts, brillante, particulièrement engageante…
Le nez est floral, complexe, avec beaucoup de fraîcheur. En bouche, l’ensemble est savoureux, très fruité, avec dominante de fruits exotiques. C’est la confirmation du nez, avec encore assez peu d’évolution et un remarquable équilibre acidité/sucres résiduels pour un liquoreux du sud de l’Europe. Ce vin est entièrement construit sur la subtilité de ses arômes et la finesse de sa structure. Grande persistance en bouche.

Ce vin qui arrive doucement à sa maturité en 2012 évoluera encore positivement quelques années. Il devrait donner de grandes émotions œnologiques aux amateurs patients.

Fantini – « Rosso Edizione » (vino da tavola) (cuvée prestige des 5 cépages autochtones : Sangiovese, Primitivo, Negroamaro, Malvasia nera, Montepulciano) (0,75L)

Farnèse "ROSSO Edizione" (vino da tavola)Ce vin est une véritable «construction œnologique et intellectuelle» de notre œnologue préféré Filippo Baccalaro, qui a décidé de « marier » le centre de la péninsule au grand sud. Les deux grands cépages de l’Italie Centrale, le Sangiovese et le Montepulciano ont été « associés » à trois grands cépages indigènes du Sud, le Primitivo , le Negroamaro et la Malvasia Rossa.
Les meilleurs raisins provenant de vignobles à petits rendements des communes de Colonnella et Ortona pour le Centre ont été vinifiés séparément et assemblés à leurs homologues du sud en provenance des communes de Sava et San Marzano, récoltés et vinifiés avec des exigences qualitatives identiques.
Pour cette raison, ce vin est non-millésimé mais a au minimum 4 ans d’âge (2015). Fantini en est à « la 17ème édition ».

C’est un vin de très grande couleur, à la robe grenat foncée, presque noire. Ce qui frappe au premier abord, c’est la complexité aromatique de ce vin inhabituel, où dominent des fragrances de cerise noire très mure, de prune, de groseille, mais aussi de cannelle, clous de girofle, cacao et réglisse.

La bouche est d’une structure imposante, avec des tanins qui restent fins et veloutés. Elle est très persistante avec une longue finale toastée et chocolatée.

« Vin de Méditation », sera parfait avec des viandes rouges, du gibier et des sauces relevées.
Température de service : 18°C
Alcool : 14%/vol
Quantité produite : 24 000 bouteilles.