Ile de Pantelleria (Natale Peraino) – Grappa du cépage Zibibbo (alcool : 45% / vol) (0,50 L)

grappaCet alcool est obtenu à partir de la distillation d’un marc de raisins Zibibbo passerillés (Muscat d’Alexandrie), destinés à la production d’un Moscato Passito de Pantelleria.
Avec un taux d’alcool de 45%/vol, ce marc est particulièrement aromatique et destiné à une consommation bien entendu, très modérée…

distillation
Marc de Muscat d’Alexandrie. Image empruntée au site www.poligrappa.com

Azienda Agricola Fenech – Malvasia Delle Lipari DOC Passito 2011 Ile de Salina – Sicile (0,50L)

Les conditions de la vendange ont été excellentes et se déroulées vers le 25 Septembre 2011.

Les raisins d’un état sanitaire parfait ont été exposés au soleil de ce début d’automne durant deux semaines. A l’issue de ce processus de concentration, les raisins ont subi une cryo-macération (macération à froid) de 24 heures, afin d’extraire encore plus d’arômes.

Afin de ne pas en altérer la pureté, le moût une fois pressuré, a fermenté en cuve inox et a été élevé durant quelques mois, pour partie en foudre de chêne, le reste en cuve inox. Les deux cuvées sont assemblées au final pour la mise en bouteille. Ce fût un choix délibéré, car l’élevage aurait très bien pu s’effectuer en barriques de chêne pour une durée de deux années, comme le font certains producteurs. Les arômes auraient pris alors un tour beaucoup plus « oxydatifs », ce qui aurait signifié un style très différent, gommant un peu, à notre avis, la grande délicatesse de la Malvoisie.

La quantité totale produite a été de 35,20 hectolitres.

Les éléments analytiques sont les suivants :
•  Alcool acquis : 13,39 %/vol
•  Sucres résiduels : 112,4 g/l
•  Extraits Secs : 42,5 g/L
•  Acidité totale :7,4 ‰

Le vin présente une robe claire à reflets verts, brillante, particulièrement engageante…
Le nez est floral, complexe, avec beaucoup de fraîcheur. En bouche, l’ensemble est savoureux, très fruité, avec dominante de fruits exotiques.
C’est la confirmation du nez, sans aucune évolution, avec une très belle acidité, qui étonne pour une région aussi méridionale. Remarquable équilibre acidité/alcool/sucres résiduels. Ce vin est entièrement construit sur la subtilité de ses arômes et la finesse de sa structure. Grande persistance en bouche.
Vin vraiment magnifique, grand vin de méditation.

Ce vin progresse doucement vers la maturité, qu’il atteindra vers 2016. Il évoluera ensuite positivement sur une quinzaine années et procurera de grandes satisfactions à l’œnophile patient.

Rudini – Baroque Moscato di Noto DOC 2016 Sicile (vin naturellement doux) (0.50L)

Située à l’extrême sud de la Sicile en dessous de Syracuse, l’appellation MOSCATO DI NOTO couvre les zones de Noto, Avola et Pachino.

Une très belle grappe de Muscat à Petits Grains

D’origine ancestrale, la culture du Muscat à Petits Grains donne ici d’excellents résultats. La DOC (Appellation d’origine contrôlée) a été créée en 1974. Durant une vingtaine d’années,elle a gardé un caractère quasi confidentiel avec une vingtaine d’hectares cultivés par la Cave Expérimentale de Noto.
Depuis quelques années, quelques producteurs conscients du potentiel exceptionnel de cette appellation ont replanté le territoire, mais on ne dépasse toujours pas quelques dizaines d’hectares. Le succès aidant, on peut s’attendre à une certaine extension de cette appellation.

Le vin peut être produit en Muscat naturellement doux, allant du demi-sec au très liquoreux, fonction du millésime et de la date de la vendange, en passant par le « Spumante » (effervescent) jusqu’au « Liquoroso » qui lui est fortifié et peut atteindre 16 ou 17% d’alcool.
A notre avis et ce ne sera pas une surprise pour vous, le plus intéressant est le Naturellement doux liquoreux, qui exprime au mieux l’âme du terroir et du cépage.

Ce terroir est principalement composé d’argile, de sable et de sédiments apportant un caractère particulier au vin.

 

BAROQUE MOSCATO DI NOTO DOC 2016 (0,50L)
ITALIE – Sicile
Vin naturellement doux
– Domaine Rudini

BAROQUE MOSCATO DI NOTO 2008 DOC

Zone de production : Rosolini (province de Syracuse), près de Pachino.

Cépage : Muscat à Petits Grains 100%

Les raisins ont été vendangés à une maturité optimale leur permettant de conserver une bonne acidité.
Les raisins ont ensuite subi une macération pelliculaire d’environ huit heures, puis ont été pressurés et ont fermenté à une température d’environ 16°C en cuve inox. La fermentation a été interrompue naturellement par un passage au froid et un léger sulfitage lorsque l’on a atteint environ 9,5 % d’alcool /vol, ceci afin de conserver une quantité de sucres résiduels suffisante.
Le vin a poursuivi son élevage en cuve et a été mis en bouteilles au mois de janvier 2017.

Éléments analytiques :
Alcool : 9,5% /vol
Acidité totale : 6,5‰
Sucres résiduels : 130g/L

Ce vin présente une robe or clair dense et brillante.
Le bouquet frappe immédiatement par une superbe fraicheur aromatique où domine des arômes d’écorce d’oranges, de pistache, de rose, de nèfle, de confiture d’agrumes et d’abricots secs.
En bouche, on est surpris par l’équilibre entre l’acidité et la douceur naturelle du vin. On ne ressent en aucun cas une saturation apportée par sa richesse naturelle en sucres. La finale est longue sur des arômes d’agrumes frais et de fleur d’orange.

Vraiment formidable dans son style !

Don Rosario di Pietro et Jean-François en Mars 2012.
Don Rosario di Pietro, président de Feudo Rudini et Jean-François Ragot en Mars 2012.

Pour finir, quelques photos de la splendide ville baroque de Noto classée au Patrimoine de l’humanité.

Vue d’ensemble du centre historique baroque de Noto.

 

Cathédrale baroque de Noto.

 

Détail d’un balcon d’un des multiples palais baroques de la ville de Noto.

Rudini – Scaramazzo Moscato Passito di Noto DOC 2015 Sicile (vin naturellement doux) (0,50L)

Ce vin a été produit trois fois, en 2010, 2013 et 2015.
Le même que le Moscato di Noto Dolce Naturale en quelque sorte, si ce n’est qu’il a subi un passerillage complémentaire d’une huitaine de jours.
La palette aromatique est proche du Baroque.

En bouche, avec un taux d’alcool de 12%/vol, il présente une densité plus importante que le précédent et un taux de sucres résiduels atteignant 150 g/L. Ce qui rend ce vin très surprenant, c’est sa complexité aromatique qui le projette carrément dans une autre dimension. En dépit de sa richesse, il conserve une remarquable fraîcheur aromatique.
Très intéressant produit, plus particulièrement destiné à un usage de vin de dessert.

Ile de Pantelleria (Natale Peraino) – Terradea Moscato di Pantelleria Passito DOC Sicile (0,75L)

TERRADEA MOSCATO DI PANTELLERIA PASSITO DOC NATALE PERAINO

Vin naturellement doux de raisins de Muscat d’Alexandrie séchés au soleil. (non millésimé – système Solera)

En provenance de divers vignobles bien exposés de l’île de Pantelleria, d’un âge moyen de 25 à 30 années, positionnés sur des sols volcaniques, les raisins, récoltés vers la fin du mois d’août, passent par un processus de séchage au soleil d’environ 25 jours sur de petites terrasses appelées « stenditoi », elles mêmes, adossées à de grands murs.
Ce procédé, destiné à concentrer le sucre et les extraits par déshydratation des raisins, est connu depuis la plus haute antiquité. Les romains qui étaient de grands buveurs aimaient les breuvages « forts » aptes à mener le consommateur rapidement à l’état d’ivresse désiré…
De nos jours, ce type de vin est devenu plutôt un « vin de méditation » que l’on sirote volontiers en hiver pour oublier les rigueurs du temps…
Tout comme le Vinsanto de Santorin , le Nectar de Samos ou la Malvasia di Lipari , il appartient au patrimoine des vins mythologiques qui nous relient au passé.
Une fois l’ « appassimento » (le séchage) effectué, les grappes à l’état de raisins secs, sont apportées dans le cuvage et délicatement écrasées, plus que pressurées. Elles sont alors assemblées à du moût de raisin frais de Zibibbo . Commence ensuite une longue phase de macération de plus d’un mois , destinée à extraire les arômes du raisin. Cette phase est suivie d’une lente fermentation d’une vingtaine de jours à 18°C, du moût très riche en sucres naturels.
Natale Peraino a choisi délibérément de ne pas millésimer son vin et de se réserver ainsi l’opportunité d’assembler des cuvées issues de plusieurs années. Il préfère également ne pas élever son vin dans le bois (barriques ou foudres) mais dans des cuves d’acier inox, qui lui donnent une palette aromatique plus fruitée et moins « oxydative ».

Éléments analytiques :
Alcool : environ 15% vol.
Sucres résiduels : 140 gr/litre
Acidité fixe : 5.50‰

« La robe du vin est brillante, ambrée, à reflets topaze. Le nez surprend par sa richesse et son intensité aromatique. C’est un feu d’artifice de fruits secs où l’on distingue la figue et le raisin de Corinthe, sans oublier le miel et une riche palette de pains d’épices. En bouche, en dépit de sa concentration, le vin ne présente aucune lourdeur, mais laisse place à beaucoup de finesse, à une consistance soyeuse et à une palette fruitée exquise où l’on retrouve les dattes, l’orange confite, l’abricot, la sauge et la myrte. Il est merveilleusement équilibré, avec une persistance aromatique impressionnante ».