Southern Right – Pinotage 2018 (0,75L)

Afrique du Sud
Hemel-en Aarde Valley – Walker Bay

Le Pinotage est un croisement de Pinot Noir et Cinsault datant du début du 20ème siècle qu’on ne trouve qu’en Afrique du Sud. C’est donc en quelque sorte le cépage «autochtone» d’Afrique du Sud.

Le domaine Southern Right a été fondé en 1994 par Anthony Hamilton Russell, propriétaire du domaine éponyme. Le but était la production d’un pinotage de classe internationale, bien marqué par sa typicité sud-africaine. De par la précocité du cépage et les conditions climatiques maritimes fraîches de cette zone, on obtiendrait un vin présentant une complexité aromatique plus élevée que la moyenne des vins produits dans le pays, mais aussi de beaux tanins fins.

L’élevage s’est déroulé à 100% en barriques françaises de 228L et de 400L durant 9 mois.

Sucres résiduels : 1,17 g/L
Rendement : 18,6 Hl/Ha

Southern Right redéfinit le pinotage avec ce vin de style intense, cultivé dans l’argile, qui donne une expression très individuelle de cet unique cépage de l’Afrique du Sud. Il se caractérise par des arômes de baies complexes, de beaux tanins et d’épices de bois subtiles.

Alcool : 13,50 %

Hamilton Russell – Pinot Noir 2018 (0,75L)

(Hemel-en-Aarde Valley) Afrique du Sud

Tout comme la famille Hamilton Russell a voulu produire un des meilleurs blancs au monde de type bourguignon avec son Chardonnay, elle a réussi à vinifier un rouge considéré par les médias professionnels internationaux, comme étant du niveau d’un excellent premier cru de la côte de Beaune ou de la Côte de Nuit.
Vendangé bien entendu à la main et par parcelles, ces dernières sont vinifiées séparément. Tout commence par une longue macération pré-fermentaire à froid destinée à extraire le maximum d’arômes. La fermentation est effectuée ensuite en cuves inox à partir de levures indigènes, avec plusieurs remontages.

Élevage : 100% en barriques de chêne français de 228L durant 10 mois. 35% sont des barriques neuves, 47% de 2ème passage et 18% de 3ème passage.

L’année 2018 comme en 2017 a été une année moins précoce que 2015 et 2016, revenant vers les normes moyennes de dates de vendanges. Présentant une robe d’un très joli rubis, ce vin exprime au mieux la grandeur d’un terroir repéré il y a plus de trente ans par un amoureux de la Bourgogne, Tim Hamilton Russell : finesse, profondeur, élégance et complexité.

Pas trop fruité, doux, et révélant des notes à caractère « primitif », avec un parfum de fruits complexe et épicé.
Assurément un grand vin !

Rendement : 14,67 Hl/Ha
Alcool : 13,46%

Domaine Simonsig – Pinotage 2017 (W.O. Stellenbosch) (0.75L)

Le Pinotage est un cépage existant exclusivement en Afrique du Sud. Il a été crée en 1925 par le professeur Perold en croisant du pinot noir et du cinsault.
La dernière syllabe de son nom (tage) vient tout simplement d’hermitage, terme que l’on utilisait autrefois en Afrique du Sud pour désigner le cinsault.
Il faudra attendre 1959 pour trouver des vins de grande qualité. Ils possèdent souvent du corps, beaucoup de couleur et un bouquet plutôt complexe, sur le fruit rouge. Il existe aujourd’hui environ 6400 hectares plantés, soit 6% du vignoble sud africain (environ 101 000 hectares en 2011).

 

 

Ce Pinotage 2017 présente une robe pourpre et profonde. Le nez est marqué par des arômes de cerises et de compote de myrtilles.
La bouche est à l’image du nez avec une bonne précision aromatique, des notes de fraises mures et de prunes. Ce vin est concentré mais frais et élégant avec des tannins délicats. L’ensemble est particulièrement équilibré
.

Ce vin est apte à mûrir quelques années encore dans une bonne cave, à boire entre 4 et 8 ans.

Température de service : 18°C
Alcool : 14,9%/vol
Accord mets/vins : plats de viandes et gibier

Domaine Hamilton Russell – Chardonnay 2018 (Afrique du Sud) (0,75L)

100% Chardonnay

 Situé dans la fraîche vallée « Hemel-en-Aarde » à 100 km au sud-est de la ville du Cap, ce vignoble de 52 ha consacré au Chardonnay et au Pinot noir, produit un des meilleurs blancs de type bourguignon de tout l’hémisphère sud.

Crée en 1975 par Tim Hamilton Russell, ce vignoble passionnant ne cesse de nous étonner d’année en année avec un vin d’un classicisme époustouflant.

Comme en 2017 la vendange a eu lieu au mois de février mais l’humidité de novembre et le froid de décembre ont eu un impact sur le rendement à l’hectare, un des plus bas depuis des années. Mais pour les mêmes raisons les raisins ont été beaucoup plus concentrés et ont donné lieu à des vins avec plus de corps et mieux structurés. Fermentation en fûts de chêne français (95%) et foudres (5%) puis élevage pendant 9 mois en fûts de chêne usagés.

Arômes assez inhabituels et proéminents de poire et citron vert.

Vin élégant, intense, avec du corps et une très forte personnalité liée au terroir mais aussi au millésime.

Alcool : 13%

Un excellent millésime à découvrir ! Quantité très limitée.

Accompagne parfaitement les plats de poisson, les coquilles Saint Jacques ou les viandes blanches.

Domaine Simonsig – Tiara 2014 (W.O. Stellenbosch) cuvée prestige du domaine (0,75L)

79% Cabernet-Sauvignon, 15% Merlot

Afrique du Sud, Stellenbosch

La première cuvée Tiara a été élaborée en 1990 et mise sur le marché en 1992. En 1997, le vinificateur a décidé de rajouter le cépage Petit Verdot à
l’assemblage. A partir du millésime 2009, il est souvent inclus une proportion de Malbec.
Ce vin est le porte-drapeau du domaine Simonsig et la médaille d’or à Mundus Vini 2018 témoigne indiscutablement de la grande qualité de ce millésime 2014, ce malgré des conditions climatiques très difficiles avec beaucoup de pluie fin 2013 et début 2014 jusqu’à la vendange en mars.

L’assemblage varie tous les ans légèrement et pour la cuvée 2014 le vin se compose de :

  • 79% Cabernet-Sauvignon
  • 15% Merlot
  • 6% Cabernet franc

Élevage habile préservant bien le fruité naturel du vin, de 15 mois en barriques (100 % de bois français) en barriques neuves pour 70%, et barriques de deuxième passage 30%.

De robe très profonde, le nez, laisse apparaître un bouquet intense et délicat où percent des arômes de fruits noirs, de cassis, myrtilles et même une touche de boite à cigares.

La bouche concentrée domine l’élevage en barrique, avec des notes de prunes, cerises, mûres suivies par la feuille de tabac et des épices… Belle longueur des tannins soyeux et bien profonds.

Ce vin est à déguster après 5-6 années mais évoluera favorablement pour une période de 10 à 15 ans.

Alcool : 14, 39%

Domaine Hamilton Russell – Pinot Noir 2017 (Hemel-en-Aarde Valley) (0.75L)

Tout comme la famille Hamilton Russell a voulu produire un des meilleurs blancs au monde de type bourguignon avec son Chardonnay, elle a réussi à vinifier un rouge considéré par les médias professionnels internationaux, comme étant du niveau d’un excellent premier cru de la côte de Beaune ou de la Côte de Nuit.
Vendangé bien entendu à la main et par parcelles, ces dernières sont vinifiées séparément. Tout commence par une longue macération pré-fermentaire à froid destinée à extraire le maximum d’arômes. La fermentation est effectuée ensuite en cuves inox à partir de levures indigènes, avec plusieurs remontages.
 
Rendement : 23,90 Hl/Ha
Élevage : 100% en barriques de chêne français de 228 L durant 10 mois. 37% sont des barriques neuves, 35% de deux vins et 28% de trois vins.
 
L’année 2017 a été une année moins précoce que 2015 et 2016, revenant vers les normes moyennes de dates de vendanges.

Présentant une robe d’un très joli rubis, ce vin exprime au mieux la grandeur d’un terroir repéré il y a plus de trente ans par un amoureux de la Bourgogne, Tim Hamilton Russell : finesse, profondeur, élégance et complexité.
Assurément un grand vin !

Éléments analytiques :
Alcool : 13,31  %/vol
pH : 3,55
Acidité totale :  5,47 ‰

Domaine Southern Right – Sauvignon Blanc 2018 (W.O. Wallker Bay) (0,75L)

Le domaine Southern Right a été fondé  en 1994 par Anthony Hamilton Russell, propriétaire du domaine éponyme.
Le but était la production de vins blancs et rouges de classe internationale, bien marqués par les conditions climatiques maritimes fraîches de cette zone privilégiée.
Ces conditions permettent d’obtenir des vins blancs secs présentant un fruit très pur et une complexité aromatique élevée, grâce à un cycle de maturation plus long.
Terroir : grès et argilo-calacaire.
Élevage en cuves inox uniquement.

Le Sauvignon 2018 est à la hauteur des attentes et nous offre une jolie minéralité, ainsi qu’une acidité naturelle marquée mais bien mûre, sans oublier une longue finale d’agrumes frais aux notes citronnées.

Éléments analytiques :
Alcool : 13,67 %/vol
Acidité totale : 6,2 ‰
pH : 3,24
Sucres résiduels : 1,70 g/L

Rendement : 6 tonnes/ha / 40 hl/ha

Le millésime 2018 a été vinifié de manière à préserver au maximum le superbe potentiel fruité du millésime. L’équilibre traditionnel des vins de Southern Right se situe entre la minéralité associant la longueur caractéristiques des vins européens et une touche « Nouveau Monde ».

 Le millésime 2018 se distingue par des vins somptueux présentant un fruité généreux et montrant une belle profondeur fruitée et structurée.
Excellent millésime.

Domaine Buitenverwachting – « 1769 » Noble Late Harvest 2014 (W.O Constantia) (0.50L)

Trois domaines formant le terroir historique de Constantia au Cap de Bonne Espérance, peuvent actuellement revendiquer la continuité historique du cru depuis la fin du XVIIème siècle. Il n’est pas impossible, qu’un jour prochain, le domaine Steenberg, appartenant au domaine d’origine de 1685, produise lui aussi ce vin mythique et légendaire.

Le domaine de Klein Constantia a été le premier à ressusciter le mythique et légendaire vin des XVIIIème et XIXème siècle et ceci à partir de 1987 avec le « Vin de Constance » (marque déposée).

Il a été suivi en 2005 par le domaine de Groot Constantia, source originelle du Constantia moelleux à partir de la première moitié du 18ème siècle. On parle alors de « Grand Constance ». Ce vin est réapparu au domaine avec le millésime 2005.

Le troisième domaine Buitenverwachting, contigu à Klein Constantia a, quant à lui, par les soins de l’œnologue Hermann Kirchbaum et de son propriétaire Lars Maack, procédé à la « résurrection » du mythique Constantia Moelleux avec le millésime 2007, sous le nom de « 1769 », évoquant ainsi la création du domaine.

Après un premier essai avec le millésime 2006 (en très petite quantité), le millésime 2007 signe le véritable acte de naissance de ce Constantia moelleux qui présente toutes les caractéristiques hors-normes de ce terroir mythique et légendaire.

Nous avons distribué les millésimes 2007, 2010 et 2013 qui ont eu un grand succès sur le marché français.

Pour les amateurs de Vin de Constantia, c’est une vraie surprise de découvrir ce nectar à la robe dorée, aux senteurs complexes de thym et de lavande, à la bouche puissante et raffinée, marquée par l’abricot sec et l’amande, riche de nuances empyreumatiques et terpéniques nobles.
Ce millésime 2014 est une splendide réussite. La quantité disponible est hélas réduite. Le vin offre actuellement un excellent rapport qualité/prix. Ce n’est pas certain que ça dure encore très longtemps… Profitez-en !

Éléments analytiques :
Alcool : 13,10 %/vol
Sucres résiduels : 140 g/L
Extraits secs : 56,90 g/L
Acidité totale : 8,1 g/L
pH : 3,20

Plus d’infos sur les Vins historiques de Constantia.

Domaine Simonsig – Chenin Blanc 2018 (W.O. Stellenbosch) (0.75L)

Une des meilleures versions du Chenin blanc des vignobles sud-africains. Ce vin fruité où perce une certaine minéralité présente une bonne consistance, une palette aromatique sur les fruits à pépins et un excellent équilibre général. Il est mon vin d’apéritif préféré quand je suis en Afrique du Sud dans la région du Cap. Bien qu’il soit préférable de le boire jeune, il évoluera harmonieusement pendant deux ou trois années.

C’est le premier vin qui a été mis en bouteille par le domaine. C’était en 1968…
Grâce à son élevage exclusivement en cuve inox, ce vin nous offre une palette aromatique intense, où se mêlent les arômes d’abricots, poire sans oublier le kiwi et l’ananas.

Alcool : 13,7% /vol

 

ÉPUISÉ – Domaine Delheim – Edelspatz Noble Late Harvest 2014 (0,375 L)

delheim-edelspatz2014Ce domaine a connu un développement remarquable avec l’arrivée en 1951 en provenance d’Allemagne de Michael Sperling surnommé “Spatz”. Spatz a pris sa retraite depuis une douzaine d’années et c’est sa fille Nora qui assure la direction de ce domaine remarquable.

Lorsque nous avons débuté nos relations d’affaires avec l’Afrique du Sud en 1991, Delheim a été le premier domaine avec lequel nous avons lié une collaboration. Elle a duré plusieurs années avant une mise en sommeil qui s’est achevée ce mois de mai 2015.

L’Edelspatz est en quelque sorte l’icône du domaine, Spatz Sperling ayant cherché a créer en Afrique du Sud un grand vin liquoreux issu de la pourriture noble ou botrytis cinerea, comme il en existe de magnifiques exemples dans son pays natal, l’Allemagne.

Longtemps, ce vin a été élaboré majoritairement avec le cépage Chenin, qui donnait d’ailleurs de bons résultats. Nous avons par le passé importé d’excellents « Edelspatz » du millésime 1991. Mais la volonté du domaine était d’utiliser peut-être le plus noble de tous les cépages pour élaborer des grands vins liquoreux naturellement doux, je veux dire le Riesling.
Un vignoble de pur Riesling a été planté en 1986. Il produit actuellement un nectar digne des grands vins de la Moselle et du Rhin.

Éléments analytiques :
Alcool : 10,67 % / vol
Sucres résiduels : 190 g/L
Acidité totale : 9,2 g/L
pH : 3,47

Superbe nez, minéral sur des arômes d’abricot et d’agrume frais. En bouche, le vin développe une palette aromatique étourdissante d’abricots secs, de coings et de kumquats. La sucrosité naturelle de cette « sélection de grains nobles » est admirablement contrebalancée par une acidité naturelle vibrante. Grande longueur pour cette splendide bouteille qui évoluera favorablement sur une quinzaine d’années.