News 19 Février 2009

Orlienas, le 19 février 2009,

Cher(e) ami(e) œnophile,

Ce mardi 17 février et mercredi 18 février, j’étais à Paris pour visiter quelques « grandes tables » qui nous font l’honneur de faire briller les « vins mythiques et légendaires » de Dionis. Ces belles maisons ont le privilège d’avoir de jeunes sommeliers dynamiques et de grande compétence. Je leur ai présenté un certain nombre de vins et il est intéressant d’établir une synthèse des vins qu’ils ont préféré et qui n’ont pas toujours été les mêmes… Chacun a sa sensibilité, son approche et nous savons bien qu’il est difficile en matière de goût de trouver toujours des critères organoleptiques rationnels.

La première maison visitée est une table historique du XVIIIème siècle le Restaurant LAPEROUSE installé sur les quais de Seine près de la Place St Michel. Cette maison est en pleine renaissance depuis 2008. La responsabilité de la cave a été confiée à Christophe Verain.

Restaurant Lapérouse à Paris le 17 février 2009. Christophe Verain et Jean-François Ragot en dégustation.
Restaurant Lapérouse à Paris le 17 février 2009. Christophe Verain et Jean-François Ragot en dégustation.

La maison que j’ai eu l’honneur de visiter ensuite est également une maison historique de la fin du XVIIIème siècle, située sur les Champs Elysées, le célèbrissime LEDOYEN actuellement pourvu de * * * Michelin.

L'équipe de sommellerie : de gauche à droite : Frédéric Rouglan et son chef sommelier Géraud Tournier, le mardi 17 février 2009.
L'équipe de sommellerie : de gauche à droite : Frédéric Rouglan et son chef sommelier Géraud Tournier, le mardi 17 février 2009.

Ensuite, la première partie de l’après-midi a été consacrée à une grande dégustation chez notre ami Patrick Pignol, propriétaire du fameux RELAIS D’AUTEUIL, boulevard Murat à Paris. Patrick a une extraordinaire cave de plus de 80 000 bouteilles et il n’a jamais laissé à personne le soin de la sélection de ses vins. Il est d’une très grande fidélité et nous honore de sa confiance depuis plus de dix ans. Vous trouverez encore chez lui des vins de collection disparus depuis des lustres de chez Dionis…

Patrick Pignol du Relais d'Auteuil et son sommelier Nicolas Lepinay en pleine dégustation le mardi 17 février 2009.
Patrick Pignol du Relais d'Auteuil et son sommelier Nicolas Lepinay en pleine dégustation le mardi 17 février 2009.

La journée s’est terminée par une dégustation dans la cave du PLAZA ATHENEE (Alain Ducasse) * * * Michelin.

Laurent Roucayrol, chef sommelier du Plaza Athénée, le mardi 17 février 2009.
Laurent Roucayrol, chef sommelier du Plaza Athénée, le mardi 17 février 2009.

La journée du mercredi 18 février a été elle aussi bien occupée, avec pour commencer une table grandissime, * * * Michelin située près des bords de Seine en face de la Tour Eiffel, l’ ASTRANCE.

Alexandre JEAN, chef sommelier de l'Astrance le mercredi 18 février 2009.
Alexandre JEAN, chef sommelier de l'Astrance le mercredi 18 février 2009.

Entre les visites de grands restaurants, je suis passé faire un petit « coucou » chez LAVINIA, boulevard de la Madeleine. Avec cette grande et belle maison, nous entretenons de sympathiques relations, certes, mais hélas un peu erratiques depuis quelques années. Le hasard m’a fait retrouver un de mes vieux complice du vin, que je connais depuis plus de vingt ans : Alain Segel. Ce sommelier émérite a beaucoup apporté au métier grâce à sa célèbre école du vin.

Alain Segel et Jean-François Ragot à Lavinia le mercredi 18 février 2009.
Alain Segel et Jean-François Ragot à Lavinia le mercredi 18 février 2009.

Enfin, la journée s’est terminée en beauté par une visite au restaurant TAILLEVENT * * Michelin où officie depuis sept ans le brillant et dynamique sommelier Manuel Peyrondet, qui a été proclamé Meilleur Sommelier de France au mois de novembre 2008.

Manuel Peyrondet en dégustation avec Jean-François Ragot le 18 février 2009.
Manuel Peyrondet en dégustation avec Jean-François Ragot le 18 février 2009.

Des nombreux vins que j’ai fait déguster, je vais vous donner la petite synthèse suivante représentant les vins qui ont quasiment fait l’unanimité de mes savants dégustateurs :

Hors concours : notre Tokaj Impérial Azsu 6 Puttonyos 2002 Château Sarospatak. D’après eux, ce que l’on peut trouver de mieux en la matière.

La palme absolue de l’originalité à notre Vin de Paille de Cabernet Sauvignon de Georg Lunzer (Strohwein/Cabernet Sauvignon).

La rigueur et la droiture d’un Riesling allemand de vendanges tardives moelleux avec : notre Hallgartener Jungfer Riesling Auslese 2005.

La palme du vin aux arômes les plus inhabituels et dépaysants est revenue au Moscato di Siracusa 2005 naturellement doux.

Dernier vin qui a marqué fortement les esprits en ces deux jours : l’ Aleatico Passito 2006.

Ce sera tout pour ce soir.

Sincères salutations œnophiles,
Jean-François Ragot.


Commentaires fermés.