Le Vin du mois : Vin de Constance 2002

Vin du mois : Juin 2007

AFRIQUE DU SUD
Domaine Klein Constantia
VIN DE CONSTANCE 2002 (0.50l)
Vin liquoreux historique naturellement doux

Dans sa « Topographie de tous les vignobles connus »de 1866, André Julien écrit :

« Le petit vignoble de Constance planté sur la partie basse de la Montagne de la Table, exposée à l’est, à 8 km du Cap, produit des vins renommés. On les recueille dans deux clos contigus, l’un appelé le haut et l’autre le bas constance ; ils sont peuplés du cépage que l’on nomme haenapop. Chacun des propriétaires de ces clos prétend à la supériorité sur l’autre ; mais c’est leur rendre justice à tous deux que de mettre les vins qu’ils fournissent au nombre des meilleurs vins de liqueur du globe, immédiatement après celui de Tokay : ils ont, comme ce dernier, une douceur agréable, beaucoup de finesse, du spiritueux et un bouquet des plus suaves. La récolte du Vin de Constance n’est évaluée qu’à 900 hectolitres dans les années abondantes, et son produit est toujours retenu d’avance ».
Les premiers vins de ce vignoble furent distribués sur le marché européen à partir de 1761.

Le domaine de Klein Constantia le 22 mai 2007

Napoléon 1er, dont on connaît le goût pour le Chambertin était un passionné du Vin de Constance. Le déclin de ce vignoble commence vers 1880 et il faudra attendre la fin des années 70, soit presque un siècle plus tard, pour assister à sa renaissance. Le domaine de Klein Constantia a été réhabilité à grands frais par Duggy Jooste et replanté en 1981. On lui doit d’avoir ressuscité le fameux Vin de Constance.
Le premier millésime appelé à une production commerciale fût le 1987. Nous en sommes aujourd’hui au millésime 2002. Les quantités produites sont très modestes, de l’ordre d’une vingtaine de milliers de bouteilles annuellement.
Le vin est vinifié à partir du cépage Muscat à petits grains vendangés très tard (en Mars).
Ces raisins sont passerillés sur pied, selon une tradition qui n’est pas sans rappeler les grands Vins de Paille de l’Ermitage, d’autrefois.

Les derniers cèpes de Muscat à petits grains destinés à l'élaboration du Vin de Constance 2004 (10 mai 2004)

Le résultat est un somptueux liquoreux à la robe dorée et dense, au nez marqué par des arômes de pin et de fumée, d’une impressionnante longueur.

Éléments analytiques :
Avec 158 grammes de sucre résiduel, 13 % d’alcool et 6.70 ‰, ce seizième millésime particulièrement équilibré et savoureux réjouira les amateurs et les collectionneurs.

 

 

 


Commentaires fermés.